Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Grille des prix de l'offre Windows 7 Extended Security Updates
Qui va entrer en vigueur après la fin de support de Windows 7 en janvier 2020

Le , par Stéphane le calme

162PARTAGES

13  0 
Windows 7 est peut-être vieux aujourd'hui, mais il est encore largement utilisé. Un grand nombre de consommateurs ont migré vers Windows 10, mais de nombreuses entreprises s’attachent à l’ancien système d’exploitation pour de nombreuses raisons (nostalgie, manque de volonté de mise à niveau, manque de fonds pour effectuer les mises à jour du parc informatique, incompatibilité des applications, etc.).

Cependant, comme l’explique Microsoft dans un billet, la fin de vie de Windows 7 est programmée pour le 14 janvier 2020. Il reste donc un peu moins d’un an.

Citation Envoyé par Microsoft
Microsoft s'est engagé à assurer pendant 10 ans le support de Windows 7, lors de sa parution le 22 octobre 2009. À la fin de cette période de 10 ans, Microsoft cessera de supporter Windows 7 afin de consacrer ses investissements à la prise en charge de nouvelles technologies et de nouvelles expériences. Le jour de la fin de la prise en charge de Windows 7 sera précisément le 14 janvier 2020. Après cette date, l'assistance technique et les mises à jour automatiques permettant de protéger votre PC ne seront plus disponibles pour le produit.
L’éditeur précise

Citation Envoyé par Microsoft
Après le 14 janvier 2020, si votre PC exécute Windows 7, il ne recevra plus les mises à jour de sécurité. Par conséquent, il est important que vous passiez à un système d'exploitation moderne tel que Windows 10, qui peut bénéficier des dernières mises à jour de sécurité pour préserver votre sécurité et celle de vos données. En outre, le service clientèle de Microsoft ne sera plus disponible pour fournir le support technique de Windows 7.
En somme, pour le grand public, le 14 janvier 2020 correspond à la date butoir qui signifiera la fin de tout support. Microsoft avait toutefois prévenu de la mise en place d'une offre payante Windows 7 Extended Security Updates (ESU) jusqu'en janvier 2023. Dans un billet publié le 6 septembre dernier, Jared Spataro, Corporate Vice President for Microsoft 365, a expliqué que

Citation Envoyé par Jared Spataro
Comme nous l’avions annoncé précédemment, le support étendu pour Windows 7 prendra fin le 14 janvier 2020. Bien que vous soyez nombreux à avoir commencé le déploiement de Windows 10, nous sommes conscients que chaque client suit un rythme de mise à jour qui lui est propre.

Dans cet esprit, nous vous annonçons aujourd’hui que nous proposerons des mises à jour de sécurité étendues pour Windows 7 jusqu’à fin janvier 2023. Ces mises à jour seront commercialisées par appareil et le prix augmentera chaque année. Les mises à jour de sécurité étendues pour Windows 7 seront disponibles à tous les clients Windows 7 Professionnel et Windows 7 Entreprise qui sont soumis au programme de licence en volume, avec une réduction applicable aux clients ayant souscrit une Software Assurance Windows, un abonnement Windows 10 Entreprise ou Windows 10 Éducation. De plus, Office 365 ProPlus sera pris en charge jusqu’à fin janvier 2023 sur les appareils pour lesquels les mises à jour de sécurité étendues pour Windows 7 sont actives. En d’autres termes, les clients qui achèteront les mises à jour de sécurité étendues pour Windows 7 pourront continuer à utiliser Office 365 ProPlus.
Windows 7 ESU sera notamment disponible pour tous les clients de licences en volume avec une édition Pro et Entreprise de Windows 7. Ce support payant pour des correctifs de sécurité doit répondre à des problématiques de temps dans le déploiement de Windows 10, quand un parc informatique est par exemple important et hétérogène.

Une pratique similaire a déjà eu lieu par le passé avec Windows XP où des entreprises et administrations ont pu profiter de patchs via un support personnalisé payant avec renouvellement annuel (dans la limite d'un support prolongé de trois ans).

Pour Windows 7 ESU, Microsoft avait indiqué, sans en dire davantage, une commercialisation par appareil et avec un prix augmentant chaque année. Mary Jo Foley (ZDNet) a obtenu des tarifs communiqués auprès de certains vendeurs et partenaires de Microsoft.


Elle a expliqué que

Citation Envoyé par Mary Jo Foley
Pour les clients Windows 10 Entreprise et Microsoft 365, Microsoft fournira Windows 7 ESU en tant que "module complémentaire", selon des informations apparemment partagées par Microsoft avec ses partenaires et ses commerciaux. La première année (janvier 2020 à 2021), ce module coûtera 25 $ par appareil pour cet ensemble d'utilisateurs. La deuxième année (janvier 2021 à 2022), le prix augmente jusqu'à 50 $ par appareil. Et la troisième année (janvier 2022 à janvier 2023), le prix de revient est de 100 $ par appareil. Pour pouvoir bénéficier de ce niveau de tarification, les clients peuvent exécuter la version Pro tant qu'ils sont considérés comme des "clients actifs" de Windows Enterprise dans le cadre d'une licence en volume.

Pour les utilisateurs qui décident de s’en tenir à Windows 10 Pro plutôt qu’à Windows 10 Entreprise, ces prix ESU sont nettement plus élevés. La première année, Windows 7 ESU coûtera 50 $ par périphérique à ces clients Windows 7 Pro; 2e année, 100 $ par appareil; et la troisième année, 200 dollars par appareil, selon des informations apparemment partagées par Microsoft avec ses partenaires et ses commerciaux.
En somme une entreprise avec Windows 7 Pro devra débourser 50 $ par appareil la première année, deux fois plus la deuxième année et quatre fois plus la troisième. Avec Windows 7 Enterprise (licences en volume ou clients Microsoft 365), ce sera moitié moins cher par appareil.

Sources : Microsoft (page de support), Microsoft (billet Jared Spataro), grille de prix

Voir aussi :

Cisco soutient les appels lancés par Microsoft et Apple pour la mise sur pied d'une version US du RGPD
Microsoft annonce la disponibilité de TypeScript 3.3 qui apporte une meilleure gestion des projets composites, introduits par TypeScript 3.0
Microsoft bat les estimations des analystes durant son 2T19 avec un CA de 32,5 milliards de dollars, mais la croissance d'Azure s'essouffle
Microsoft annonce la disponibilité de .NET Core 3 Preview 2 et apporte les expressions switch avec C# 8, ainsi que d'autres améliorations

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jiji66
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/03/2019 à 7:55
Sur quelle version de Windows êtes-vous sur votre appareil personnel ? En entreprise ?
Chez moi sur Debian. En entreprise sur Seven; ce n'est pas moi qui fait le choix.

Si vous n'êtes pas sur Windows 10, pour quelle raison ?
Mis à par l'apparence visuelle qui change de temps en temps avec une ergonomie que je trouve de plus en plus criticable Windows 10 n'a a mes yeux pas amené de vrai changements par rapport aux défauts récurents de XP à Win 10.
Les défauts récurents sont :
1-) Des mises à jours dont l'application au fil du temps rends le système lourd puis instable.
2-) Un système dont l'arborescence devient de plus en plus incompréhensible et dont le controle (à tous les niveaux) est perdu par l'utilisateur final.

Avez-vous l'intention d'effectuer la migration ?
Le jour ou je l'ai fait (il y a plusieurs années) j'ai découver un monde ou cohérent qui rimait avec rapidité simplicité et contrôle.
4  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/02/2019 à 20:43
Le fait vient justement moins de Microsoft/intel que des fabricants de matériels

Pour ce qui est d'Intel (CPU et GPU), le code pour un processeur est relativement universel et peu fonctionner généralement sur une gamme assez importante de modèles récent et moins récent (exclue évidemment le code à la mode top moumoute spécifiquement développé pour la toute dernière techno pas encore sortie, mais celui là est de loin pas el plus courant)

Pour ce qui est de l'OS, et de Microsoft donc, il est assez indépendant spécifiquement du matériel. Moyennant parfois lenteur et performances en baisse, il peut généralement fonctionner sur une gamme très variée de matériel récent et moins récent.

Mais ce qui fait le lien entre l'OS et le matériel sont justement les drivers. Et là, il en incombe aux fabricants. Et c'est souvent eux, justement, qui n'assurent la compatibilité de leur matériel que sur une durée très courte, très largement inférieure à la durée de vie du-dit matériel.

J'ai une vielle carte mère qui a 10 ans, qui fonctionne très bien. Je peux y installer W10 sans problème. Je n'ai pas drivers pour W10 pour le chipset, mais ceux de W7 fonctionnent très bien.
Je n'ai pas de drivers pour le chip Ethernet embarqué, car de fabricant tiers. Et pourtant, la puce utilisée est encore utilisée sur des cartes mère actuelles mais le driver actuel ne veut pas la reconnaître.
Je n'ai pas de port USB. Pas de drivers sous W10. Le drivers sous W7 n'est pas certifié et n'arrive pas à s'installer. Pourtant, j'ai exactement la même puce sur une carte fille USB dans une autre machine USB d'une sous-marque asiatique. Le drivers du fabricant de la puce (la sous-marque n'est faisant pas en son propre nom) existe pour W10 et fonctionne très bien. Ce driver, installé sur l'autre machine, détecte très bien le matériel, démarre très bien, mais lorsque il y a un périphérique de branché, j'ai un message comme quoi le contrôleur USB n'a pas (je le fait en résumé, j'ai galéré pour arriver à décoder le message) un identifiant correspondant aux identifiants connus de la marque. Un peu comme si ce matériel avait été blacklisté du driver alors que parfaitement compatible.
3  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 13/03/2019 à 8:26
Citation Envoyé par Jiji66 Voir le message

Si vous n'êtes pas sur Windows 10, pour quelle raison ?
Mis à par l'apparence visuelle qui change de temps en temps avec une ergonomie que je trouve de plus en plus criticable Windows 10 n'a a mes yeux pas amené de vrai changements par rapport aux défauts récurents de XP à Win 10.
Les défauts récurents sont :
1-) Des mises à jours dont l'application au fil du temps rends le système lourd puis instable.
2-) Un système dont l'arborescence devient de plus en plus incompréhensible et dont le controle (à tous les niveaux) est perdu par l'utilisateur final.
Je rajouterai que l'interface utilisateur est mal conçue pour le travail de bureau, c'est peu être joli en mode tablette mais en mode bureau c'est insupportable... Certains modules du panneau de configuration n'existent toujours pas dans l'application paramètres ou sont incomplets... On est toujours en train de jouer avec les deux, etc...
3  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 08/02/2019 à 11:11
Je ne suis pas d'accord, pour rappelle une licence Windows est un achat unique donc ne rapporte plus d'argent un fois achetée
Oui, mais nous allons vers une version Windows 365 qui sera louée.
Il y a déjà "discrimination" avec Office, la version 365 étant plus permissive avec les anciens systèmes pour l'installation que les versions achetées 2016/2019 alors que que c'est quasiment le même produit en mode location ou en mode achat.

Un système dont tu as acheté la licence devient inutilisable le jour où :

- les constructeurs de périphériques ne fournissent plus de pilotes pour celui-ci
- les éditeurs de logiciels ne fournissent plus de produit/ou de mises à jour de leur produit pour celui-ci

La durée de vie des équipements varie beaucoup selon l'usage qu'on en a (en dehors des pannes bien sûr). J'entend par usage le nombres de taches différentes effectuées (jeux, travail, usage bureautique, industriel, etc.), la réalisation de taches métiers pouvant être proches ou différentes selon l'activité.
2  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/03/2019 à 10:39
Le choix du 1er avril est-il pour avouer à demi-mot que tout ça est une vaste blague ? ^^'
2  0 
Avatar de esperanto
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/03/2019 à 10:23
Citation Envoyé par Jiji66 Voir le message
Windows 10 n'a a mes yeux pas amené de vrai changements par rapport aux défauts récurents de XP à Win 10.
Tu es trop gentil, les défauts auxquels tu penses ont largement empiré avec Windows 10, ce qui en un sens est déjà un changement.

Citation Envoyé par Jiji66 Voir le message
1-) Des mises à jours dont l'application au fil du temps rends le système lourd puis instable.
Autrefois ce n'était vrai que pour ceux qui se précipitaient vers le nouveau Windows dès sa sortie et donc essuyaient les plâtres.
Mais maintenant que Microsoft a annoncé que Windows 10 serait la dernière (que désormais ce serait la mise à jour sans changement de numéro) ben on sent que la période "nouveauté" est bien en passe de durer une dizaine d'années.
2  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/02/2019 à 22:25
C'est pourtant ce que Placide avorton indiquait :
... avant que n’éclose en Catalogne "a brand new headquarter of MS" (comme ce fut le cas à Munich suite a l'adoption d'une distro Linux sur mesure par l'administration Munichoise, dès 2006).
Le racket est présent dans le sens où c'est pas seulement l'environnement existant qui évolue "naturellement" autour de sa licence vieillissante, c'est aussi tout un tas de stratagèmes qui te pousse à changer ta version. sans ces stratagèmes, il serait plus facile /confortable, de garder une vielle licence plus longtemps. --> accélération du renouvèlement du matériel, logiciel...
1  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 08/02/2019 à 22:37
Citation Envoyé par zellerda Voir le message
Juste pour ton information, Munich va abandonner Linux pour re-passer sur Windows 10.
En lecteur assidu de developpez.net je suis bien au fait que Munich renonce à LiMux . Leur parc n’a d'ailleurs jamais été constituée à 100 % de clients LiMux (tout comme celui le gendarmerie française d'ailleurs, malgré une croyance répandue).

Je réagissait surtout via l'usage du terme "racket" au fait que Microsoft s'est employé corps et âme au sabotage de LiMux. Aujourd'hui encore le DSI de Munich ("toujours en poste" diront les mauvaises langues) ne voit pas de pertinence technique à un retour vers Windows.

Rappel succint des événements et de cette belle histoire de lobbying, dont la plupart des infos sont tirées de cet excellent article:

2002: Munich "anticipe" (bravo les glands) la fin du support de Windows NT, OS déployé sur 14000 de ses clients. Est envisagé le développement en interne d'une solution GNU/Linux, notamment parce qu'une montée de version Windows implique aussi le remplacement du matériel. chrtophe a noté pus haut que les OEM n'assurent pas nécessairement le support de leur "ancien" matériel avec les nouvelles versions de Windows. Et pour cause: la certification d'un "pilote propriétaire" par Microsoft doit être acquittée rubis sur ongle.

2003: Steeve Balmer interrompt ces vacances d'hiver pour mener un lobbying actif auprès de la ville, en baissant l'offre d'un maintien de Munich sous Windows. Deux mois plus tard MS accordera une nouvelle "ristourne" de plusieurs millions a son offre initiale.

2004-2013: Munich s’empêtre dans ce projet d'une migration progressive planifiée sur 10 ans. Principaux freins: portabilité difficile des travaux issus de l’ère Microsoft (macros vba, etc.), incompatibilité des fichiers produits par Munich vis a vis du land et du gouvernement central, réticence des utilisateurs et du personnel IT face à une techno non familière.

2013: HP diffuse pour MS une étude affirmant qu'ils sont en capacité de migrer quotidiennement 50 à 500 postes (admirez le delta) depuis LiMux vers Windows et Office, tandis que Munich ne parvient a migrer que 10 postes par jour depuis Windows vers LiMux (merci les copains OEM). Le même rapport issu de HP (entreprise philanthrope s'il en est) comptera les œufs dans le cul de la poule en terme de coût globaux de migration engagés par Munich avec une estimation de 66 M€. Munich affirmera la même année (après les dégâts occasionnés sur l'opinion publique) que le coût réel aurait été de 23M€.

2016: Microsoft annonce l'implantation d'une succursale en banlieue de Munich, pour le secteur Allemagne et Europe de l'Est, avec 2700 emplois a la clef.

2017: Munich annonce un rollback vers Windows avec pour cible 2021.
1  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/02/2019 à 12:05
J'ai pas eu l'occasion d'installer du seven sur un CPU récent... mais j'imagine que M$ comme Intel regorgent d'ingéniosités pour rendre une installation clé en main, pas clé en main /récalcitrante. Je sais pas, au hasard, l'absence de pilote pour l'iGPU, ou une incompatibilité avec le microcode... si quelqu'un à un retour à nous faire sur ce sujet ?

edit :
Depuis quelques temps, Microsoft bloque Windows Update si le système détecte certains composants, afin de forcer les utilisateurs à passer à Windows 10 (ce n'est plus un secret). Un projet sur GitHub (ici) conçu par Zeffy, permet de contourner le système empêchant de mettre à jour Windows 7 pour les PC à base de CPU Kaby Lake ou Ryzen (et supérieur).
Zeffy a découvert que Microsoft avait créé deux nouvelles fonctions : IsCPUSupported(void) et IsDeviceServiceable(void), pour déterminer si les mises à jour peuvent être installées. Le correctif a pour seul objectif d’obliger ces deux fonctions à retourner le chiffre 1 quelle que soit la configuration, afin de tromper le système d’exploitation. L’installation du patch demande seulement de lancer le fichier “aio-wuaueng.dll-patch.bat”, situé dans le dossier patch_scripts, avec les droits administrateurs.
1  0 
Avatar de esperanto
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/03/2019 à 12:16
Citation Envoyé par toutwd Voir le message
Si j'ai un soucis matériel, de DD par exemple, et ce après la fin du support, en réinstallant W7 PRO sur un nouveau support, W7 lors du processus d'installation va t'il installer toutes les mises jours déjà distribuées (jusqu'à la date
de fin du support) ou va t'il installer juste W7 présent sur le CD ????
La logique voudrait que dans un tel cas il installe ce qu'il y a sur le CD puis, sitôt la connexion internet établie, il fasse une requête à Microsoft pour récupérer toutes les mises à jour en vigueur à la date de l'installation.

Sauf que Microsoft a décidé qu'installer Windows 7 sur du matériel récent est mauvais donc ils ont trouvé le moyen d'interdire les mises à jour s'ils détectent un matériel récent (pour le moment seulement le processeur mais va savoir pour la suite...)

Du coup, le portable sous Windows 7 qui m'a lâché cette année, j'ai décidé de le remplacer par de l'occasion, seul moyen d'échapper à la mise à jour forcée vers Windows 10. Dans un sens la fin des mises à jour est presque une aubaine pour éviter que Microsoft en profite pour installer des choses qu'on ne veut pas...
1  0