Microsoft bat les estimations des analystes durant son 2T19 avec un CA de 32,5 milliards de dollars,
Mais la croissance d'Azure s'essouffle

Le , par Stéphane le calme

143PARTAGES

12  0 
Les chiffres de vente de Microsoft ont battu les estimations des analystes, le BPA (bénéfice par action) s’établissait à 1,08 USD (les analystes tablaient sur 1,09 USD) et le chiffre d’affaires à 32,5 milliards USD (les analystes tablaient sur 32,29 milliards USD). Le bénéfice d'exploitation était de 10,3 milliards de dollars et il a augmenté de 18%. Le bénéfice net s’établissait à 8,4 milliards de dollars US GAAP et à 8,6 milliards de dollars US non-GAAP.

Comme nous l’avons vu ces dernières années, les résultats de Microsoft reposent principalement sur les solides résultats financiers d’Office 365 et d’Azure.

Reconnu depuis longtemps pour ses logiciels Windows, Microsoft s’est tourné davantage vers le marché naissant du cloud où il se bat contre Amazon.com Inc pour sa domination.

La société reprend rapidement les activités du secteur de la vente au détail, qui vise à suivre le rythme de l'activité de commerce électronique d'Amazon. Rien que ce mois-ci, Microsoft a annoncé des contrats avec Walgreens Boots Alliance Inc et Kroger Co, s’ajoutant à un accord de cinq ans avec Walmart Inc, annoncé cet été.

« Nos solides résultats dans le cloud commercial reflètent nos partenariats profonds et en croissance avec des sociétés leaders dans tous les secteurs, y compris la vente au détail, les services financiers et les soins de santé », a déclaré Satya Nadella, PDG de Microsoft. « Nous apportons une valeur différenciée sur le cloud et aux périphéries alors que nous travaillons pour gagner la confiance des clients tous les jours ».

Néanmoins, il faut noter que Azure, le produit phare de Microsoft en matière de cloud, a enregistré une croissance de ses revenus de 76% pour le deuxième trimestre de l’exercice clos le 31 décembre, en baisse par rapport à une hausse de 98% enregistrée un an auparavant. Les ventes Azure ont également augmenté de 76% au mois de septembre.


Microsoft a restitué 9,6 milliards de dollars aux actionnaires sous forme de rachats d’actions et de dividendes au cours du deuxième trimestre de l’exercice 2019.

« Notre exécution solide a généré un autre trimestre solide, avec des revenus du cloud commercial en hausse de 48% par rapport à l'année précédente, pour atteindre 9,0 milliards de dollars », a déclaré Amy Hood, vice-président exécutif et directeur financier de Microsoft. « Nous continuons à faire des investissements stratégiques pour saisir les opportunités de marché en expansion afin de stimuler la croissance de nos activités.»

Mais Wall Street s’est habituée à ce que le blockbuster fasse des profits impressionnants alors que des entreprises du monde entier abandonnent leurs propres centres de données pour migrer le cloud.

« Ce n’était pas un trimestre décisif », a déclaré l’analyste Shannon Cross de Cross Research. « Cela a probablement un peu contribué » à la baisse des actions.

Microsoft prévoit un chiffre d'affaires compris entre 29,4 et 30,1 milliards de dollars pour le trimestre en cours. Les analystes s'attendent à un chiffre d’affaires de 29,9 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

La société a également déclaré qu'un dollar américain plus fort aurait un impact négatif de 2 points de pourcentage sur la croissance de son segment d'activité Cloud intelligent, qui comprend Azure et d'autres produits.


Microsoft a longtemps courtisé des clients en dehors des États-Unis et détient 17% du marché mondial du cloud, a annoncé le cabinet d’études Canalys. Amazon en détient 32 pour cent.

Microsoft investit davantage dans les dernières technologies cloud pour réduire l'écart. Les frais de recherche et développement ont atteint 4,1 milliards de dollars au cours du trimestre, contre 3,5 milliards de dollars un an auparavant.

« Il est clair que la société dépense de manière agressive pour doubler son pari sur le cloud, une dynamique qui est intelligente mais qui maintient sa marge bénéficiaire à la hausse au cours du trimestre », a déclaré Daniel Ives, analyste chez Wedbush Securities.

Le total des revenus de Microsoft a augmenté de 12,3% à 32,47 milliards de dollars. Les analystes de Wall Street tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 32,51 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

Les revenus de l’unité logicielle de productivité de Microsoft ont augmenté de 13% à 10,1 milliards de dollars, grâce à une croissance à deux chiffres de LinkedIn et d’Office 365. Les analystes de Wall Street tablaient en moyenne sur un chiffre d’affaires de 10,09 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

La division informatique personnelle de Microsoft, qui héberge le logiciel Windows et dont le chiffre d’affaires reste le plus important, a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires de 13% à 13 milliards de dollars, alors que les analystes s’attendaient à 13,07 milliards de dollars. L'unité comprend également des consoles de jeu Xbox, le service de recherche en ligne Bing et des ordinateurs portables Surface.

Après de nombreuses années de croissance fiable, la croissance des activités de recherche de Microsoft stagne, passant de 17% au dernier trimestre à 14% ce trimestre.

Source : Microsoft

Voir aussi :

Microsoft annonce la disponibilité de .NET Core 3 Preview 2 et apporte les expressions switch avec C# 8, ainsi que d'autres améliorations
Microsoft poursuit l'élimination de ses produits obsolètes et IE10 est le prochain sur la liste, la version 10 de son navigateur disparaitra en 2020
Microsoft annonce la disponibilité de Visual Studio 2019 Preview 2, la deuxième préversion de l'IDE embarque une nouvelle version du compilateur MSCV
Un salarié de Microsoft conseille à Mozilla de descendre de sa tour d'ivoire, de jeter l'éponge avec Gecko et d'adopter Chromium comme les autres
Le moteur de recherche Bing de Microsoft avait été bloqué en Chine, à cause d'une erreur technique accidentelle plutôt que d'une tentative de censure

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web