Le supercalculateur le plus rapide du monde bat un record dans le monde de l'IA
Grâce à sa capacité de calculs allant jusqu'à un exaflops

Le , par Jonathan

119PARTAGES

15  0 
Nous vivons actuellement l'âge d'or du numérique et avec tous les projets déjà réalisés et ceux en cours de réalisation, ce secteur promet d'être encore plus intéressant dans les années à venir. Les expériences menées avec des intelligences artificielles donnent des résultats si encourageants que plusieurs gouvernements et entreprises ont décidé d'investir davantage dans ce domaine. Seulement, un projet récent a permis de se rendre compte que l'utilisation d'un supercalculateur permet d'accroître considérablement les performances d'une IA.

Il s'agit d'un projet de recherche sur le climat, géré par le gouvernement américain et qui a été réalisé à la fin de l'année dernière dans l'est du Tennessee, plus précisément dans le laboratoire national Oak Ridge. Ce projet a nécessité l'utilisation de Summit, le supercalculateur le plus puissant du monde qui occupe une superficie équivalente à deux courts de tennis et qui pour ce projet, a utilisé plus de 27000 processeurs graphiques puissants.

Summit a été utilisé pour former des algorithmes d'apprentissage profond qui aideront à prévoir les changements climatiques. Il a été en mesure d'exécuter les tâches qui lui ont été confiées à un rythme d'un milliard de milliards d'opérations par seconde, ce qui correspond à une performance jamais atteinte jusqu'à présent et appelée exaflop. Ces performances n'ont pas laissé les experts indifférents et Prabhat qui dirige un groupe de recherche au laboratoire national Lawrence Berkeley s'est exprimé en ces termes : « L'apprentissage profond n'avait encore jamais été adapté à de tels niveaux de performance. »


Ce projet a permis de démontrer le potentiel scientifique de l'adaptation de l'apprentissage profond aux superordinateurs et aussi que l'apprentissage automatique peut tirer parti d'une plus grande puissance de calcul pour réaliser des choses encore plus grandes. D'ailleurs Rajat Monga, directeur technique de Google ainsi que d'autres Googlers ayant participé à ce projet, ont avoué être assez impressionnés par ce qu'ils ont réussi à faire en adaptant le logiciel d'apprentissage automatique open source TensorFlow, à l'échelle du supercalculateur Summit.

Monga a déclaré que les travaux d'adaptation du logiciel TensorFlow à l'échelle de Summit contribueraient également aux efforts de Google pour étendre ses systèmes d'IA internes. Il est également important de savoir que des ingénieurs de Nvidia ont également participé au projet en veillant à ce que les dizaines de milliers de processeurs graphiques Nvidia de la machine fonctionnent correctement. Prabhat fait savoir que les résultats qu'a produits Summit au cours de ce projet ont montré que l'apprentissage automatique pouvait être plus efficace, ce qui devrait aider à prévoir les effets d'une tempête, tels que les inondations ou les dégâts matériels. Ces résultats ont d'ailleurs permis aux chercheurs ayant participé à ce projet de décrocher le prix Gordon Bell pour leurs travaux dans les calculs intensifs (supercomputing).

L'évolution de l'intelligence artificielle a toujours été ralentie à cause de la difficulté de pouvoir mettre plus de puissance de calcul derrière les algorithmes d'apprentissage profond. Mais grâce à ce projet qui a permis de donner toute la puissance de calcul de Summit au logiciel d'apprentissage automatique TensorFlow, il est clair que les choses vont désormais changer et il ne sera pas surprenant d'apprendre dans les mois à venir qu'une nouvelle percée a été faite en matière de supercomputing.

Source : Wired

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

La France positionne un supercalculateur dans le TOP 15 mondial, fruit du partenariat entre CEA/DAM et Atos
SpiNNaker, le plus grand supercalculateur au monde émulant un cerveau humain a été mis en marche, une première depuis le début de sa construction
La France augmente sa capacité de calcul de 14 millions de milliards de calculs par seconde en se dotant d'un supercalculateur afin de stimuler l'IA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de darklinux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 05/02/2019 à 9:12
Si encore cette puissance était disponible à un prix raisonnable et facilement programmable out of box dès l ' installation d ' une distribution Linux , pourquoi pas , mais je n ' ose imaginé le ROI et bien sur le salaire du l ' ingénieur pour la maintenance ... J ' en revins de regretter mes jeunes années a bavé sur le Cray T3E 1200 , puissance désormais triviale
1  0 
Avatar de Refuznik
Membre actif https://www.developpez.com
Le 05/02/2019 à 13:41
C'est bien jolie toutes cette auto congratulation mais si on veut parler chiffres, ça donne quoi par rapport à des logiciels de prévision météo déja existant ?
0  0 
Avatar de gros_rougeot
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 05/02/2019 à 14:09
Belle machine ....
"qui aideront à prévoir les changements climatiques" : c'est joli d'affiner les prévisions du changement climatique. Mais cette machine va t'elle ouvrir les yeux de Trump et tout autre climatosceptique ?
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web