Google lance Cloud Firestore, une base de données de documents NoSQL sans serveur,
Serait-elle meilleure que Firebase ?

Le , par Bill Fassinou

141PARTAGES

13  0 
Ce 31 janvier, Google a annoncé la disponibilité totale du service Cloud Firestore après un long moment passé en bêta test. De quoi s’agit-il ? C’est une base de données NoSQl construite pour les applications en général, dit Google. Vous connaissez sûrement NoSQL, la nouvelle génération de bases de données qui ne suivent pas le modèle relationnel des bases de données classiques. Il y a quatre types de bases de données NoSQL notamment Clés-Valeurs, Documents, Colonnes et Graphes. Les trois premiers sont connus comme des bases de données orientées agrégats (BDOA) et le dernier comme une base de données orientée graphes (BDOG).

La solution de Google, Cloud Firestore, est une implémentation de base de données NoSQL basée sur le type Documents. Cloud Firestore, a décrit Google, est une base de données entièrement gérée et native au cloud qui facilite le stockage, la synchronisation et l'interrogation des données pour les applications Web, mobiles et IoT. Son objectif est de fournir une expérience utilisateur exceptionnelle et de simplifier le développement d'applications avec la synchronisation en direct, la prise en charge hors ligne et les transactions ACID sur des centaines de documents et de collections. La firme de Mountain View explique qu’avec cet outil, il vous sera désormais plus aisé et plus facile de créer des applications grâce à des règles de sécurité de bases de données flexibles, des fonctionnalités en temps réel et une infrastructure de mise à l’échelle automatique entièrement manuelle.


L’outil est déjà disponible sur Google Cloud Platform (GCP) et également intégré à Firebase, la plateforme de développement mobile de Google.
Cloud Firestore apporte une large gamme de fonctionnalités très utiles pour les développeurs, assure la société. Parmi ces fonctionnalités, on peut mentionner ces quelques-unes :

  • la solution est notamment disponible dans 13 régions distinctes réparties dans le monde ;
  • elle comporte une intégration de Stackdriver en bêta test. Cela vous permet de surveiller les opérations de lecture, d’écriture et de suppression dans le Cloud Firestore ;
  • Cloud Firestore prend en charge la modification de 500 collections et documents en une seule transaction ;
  • elle permet une interaction directe avec une application côté client, car contrairement à la plupart des bases de données NoSQL, indique Google, elle intègre la sécurité de niveau entreprise ;
  • elle vous permet d’exporter facilement des données dans BigQuery pour effectuer une analyse, un post-traitement des données et un apprentissage automatique performant ;
  • la gestion des identités et des accès (IAM) et l'authentification Firebase sont intégrées pour garantir la sécurité de votre application et de ses données ;
  • etc.

Une autre chose que dit Google est que lorsque vous utilisez Cloud Firestore pour bâtir votre application, cela vous procure certains avantages et vous assure la rapidité grâce des fonctions telles que la gestion des identités et l’authentification Firebase. « Construire avec Cloud Firestore signifie que votre application peut passer en ligne et hors connexion de façon transparente. Cela contribue à simplifier le code et à réduire le nombre d’erreurs. Vous pouvez proposer des expériences utilisateur enrichies et transmettre des mises à jour de données à plus d'un million de clients simultanés, sans avoir à configurer et à gérer une infrastructure. La garantie de cohérence élevée de Cloud Firestore permet de minimiser la complexité du code d'application et les bugs », a illustré Google. La société a promis l’ajout de plus de fonctionnalités dans les prochaines mises à jour du logiciel.

« J'ai adoré Firestore ! Ce fut ma première expérience réelle avec NoSQL dans un MVP pour être prêt pour la production rapidement. C'est tellement facile à expérimenter et à apprendre et la communauté est formidable », a écrit un utilisateur. Par contre, pour un autre qui dit avoir passé beaucoup de temps à utiliser la base de données en temps réel Firebase (un prédécesseur de Firestore), ce dernier aurait été un calvaire pour lui. Il estime que Firebase présente des temps d'arrêt fréquents, parfois quelques minutes et parfois une heure. Selon lui, presque chaque semaine, tous les clients ne sont parfois pas informés des modifications de documents qui paralysent leur application. La question qu’il se pose est de savoir en quoi est-ce que Firestore serait-il différent ?

Pourquoi n’existe-t-il pas de version relationnelle hébergée et facile à utiliser de Firestore ?, s’est interrogé un autre internaute. « J'utilise Firestore en ce moment et c'est absolument frustrant par le manque de relations, le manque de requêtes d'accumulation (COUNT, MAX, MIN) et, en général, par les limites de stockage de ce qui est essentiellement du JSON arbitraire. Comment se fait-il que pour compter le nombre d'entrées, vous deviez soit créer vous-même un compteur (ce qui peut être à l'origine de conditions de concurrence, car les compteurs sont difficiles), ou parcourir manuellement la totalité de la collection et compter ? », a-t-il déclaré par la suite. Ce qu’il propose pour corriger quelques-un de ces différents problèmes est une base de données JSON typée.

Source : Billet de blog

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Avez-vous déjà essayé Firestore ? Partagez avec nous votre expérience.
Que pensez-vous de Firestore et de Firebase ? Laquelle des deux préféreriez-vous ? Pourquoi ?

Voir aussi

Un développeur a vu sa facture mensuelle du SaaS Firebase augmenter de 7000 % à cause d'un changement dans le rapport des utilisations de données

AlaSQL.js, une base de données SQL JavaScript pour le navigateur et Node.js, est désormais disponible et serait rapide et très flexible

AWS lance Amazon DocumentDB, un service de base de données compatible avec MongoDB, "une mauvaise imitation" selon le PDG de Mongo

Firebase de Google annonce le lancement en version bêta de Cloud Firestore une base de données NoSQL pour les développeurs d'applications

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de frfancha
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 03/02/2019 à 16:18
Je n'aime pas du tout cette terminologie "sans serveur" qui fleurit de plus en plus. Bien sûr que si qu'il y a un serveur, juste qu'on s'en occupe pour vous.
Avatar de weed
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 03/02/2019 à 17:45
Je suis du même avis, il faudrait arréter de dire que c'est sans serveur. Je suis peut être trop de la veille école, je ne suis pas fan du tout cloud.

Bien sur, c'est dans l'interêt de Google que l'on héberge le plus de chose possible. Mais pour ma part, je pense qu'il faut réfléchir si l'on stocke ses données métiers chez une société tiers, qui plus est un GAFAM. Cette question doit être posé lors du choix de cette techno.

J'espère qu'ils proposeront une solution auto hébergement, mais j'ai des doutes, ce n'est pas dans leurs intérets.
Avatar de Oerys
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 05/02/2019 à 22:41
J'ai le même état d'esprit que vous, la première fois qu'on m'a parlé de "serverless" j'ai eu un peu de mal à saisir le concept, c'est du cloud quoi

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web