Facebook présente de bons résultats financiers pour le 4T2018
Et montre qu'en dépit des scandales, les annonceurs continuent de lui faire confiance

Le , par Christian Olivier

174PARTAGES

10  0 
Facebook termine bien une année 2018 difficile qui aura été marquée par de nombreux scandales liés à de graves négligences en matière de gestion des données à caractères privées des utilisateurs et à la propagation d’informations mensongères. Le numéro un à l’échelle mondiale des réseaux sociaux vient en effet de révéler des résultats financiers trimestriels bien meilleurs que prévu qui comptaient pour le quatrième trimestre de l’année 2018 (4T2018).

Certes, Facebook a connu au cours du quatrième trimestre de 2018 la croissance la plus faible de son chiffre d’affaires depuis six ans, mais le bénéfice trimestriel net de l’entreprise qui s’est établi à 6,88 milliards USD durant cette même période a été, de très loin, supérieur aux prévisions des analystes. Il a progressé de plus de 60 % en glissement annuel. Résultat : le bénéfice par action du groupe était de 2,38 USD au cours du 4T2018, en lieu et place des 2,19 USD initialement prévus.


Au cours du 4T2018, le chiffre d’affaires (CA) présenté par l’entreprise de Mark Zuckerberg était de 16,91 milliards USD, en hausse de 30 % comparé aux 12,97 milliards USD révélés un an plus tôt et aux 16,39 milliards USD attendus. Les dirigeants du groupe qui compte actuellement plus de 35 ;500 employés à temps plein ont déclaré qu’ils s’attacheraient cette année à trouver de nouveaux moyens de diffuser des annonces.

Facebook a déclaré que plus de 2,7 milliards d’utilisateurs interagissaient avec au moins une de ses applications chaque mois, contre 2,6 milliards le trimestre dernier. La plateforme compte désormais 1,52 milliard d’utilisateurs quotidiens actifs, soit 28 millions de plus qu’au troisième trimestre 2018, ainsi que 2,32 milliards d’utilisateurs actifs par mois. La firme de Menlo Park a en outre renoué avec la croissance du nombre d’utilisateurs quotidiens actifs sur le vieux continent au cours du dernier trimestre (282 millions au 4T2018, contre 278 millions au 3T2018).

Ces chiffres montrent qu’en dépit des nombreux scandales qui l’éclaboussent et des multiples appels au boycott de son réseau social, la société mère de WhatsApp et Instagram que dirige Zuckerberg a réussi à accroître sa base d’utilisateurs (notamment en Inde, en Indonésie et aux Philippines) et continue d’avoir la cote auprès des annonceurs. Le pire serait-il passé pour Facebook ;?

La firme de Menlo Park a réussi à augmenter ses ventes malgré une baisse de 2 % du prix moyen par annonce au quatrième trimestre par rapport à l’année précédente. Il s’agissait de la première baisse de prix initiée par le groupe depuis 2012, lorsqu’il avait baissé les prix pour stimuler la demande sur les marchés émergents. L’augmentation des ventes a permis de compenser les charges totales, qui ont grimpé de 62 % au 4T2018 pour atteindre 9,1 milliards USD, en hausse de 62 % par rapport en glissement annuel. La marge d’exploitation est tombée à 46 % au cours du quatrième trimestre, contre 57 % un an auparavant.


Les actions de Facebook ont ​​perdu un tiers de leur valeur depuis juillet dernier, date à laquelle la société avait mis en garde contre un probable ralentissement de la croissance du CA et de la marge opérationnelle. Malgré la forte hausse de mercredi, le cours de l’action du groupe reste proche de son point le plus bas en deux ans.

Le taux de croissance du CA total de Facebook pour le trimestre actuel devrait être en repli de 25 %, par rapport au quatrième trimestre. Ce repli devrait se poursuivre tout au long de 2019. Cette année, Facebook devrait investir entre 18 et 20 milliards USD, dans la construction de centres de données en particulier. L’entreprise estime d’ailleurs que les dépenses totales en 2019 augmentent d’environ 40 % à 50 % par rapport à 2018.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

L'Irlande s'interroge sur le bienfondé du projet de fusion des applications Messenger, Instagram et WhatsApp du géant américain Facebook en Europe
IBM termine 2018 avec des résultats financiers au-delà des attentes grâce au Cloud et renoue avec une progression annuelle de ses revenus
Nvidia plonge encore en Bourse après la publication anticipée de ses résultats financiers du 4T2018, le revenu attendu amputé de 500 millions USD
AMD rassure avec ses résultats du 4T2018 et ses ventes record sur le marché des processeurs x86, les perspectives pour 2019 s’annoncent encourageantes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web