Le programme Cybermalveillance.gouv.fr fait le bilan de son activité en 2018
Près de 30 000 victimes ont cherché assistance sur la plateforme

Le , par Stéphane le calme

166PARTAGES

Cybermalveillance.gouv.fr est le programme gouvernemental assumant un rôle de sensibilisation, de prévention et de soutien en matière de sécurité du numérique auprès de la population française.

Ce programme a été dévoilé le 22 janvier. L’heure est donc au bilan de son année d’existence :
  • 28 855 victimes sont venues chercher de l’assistance sur la plateforme en 2018 dont 24 574 particuliers, 3 650 entreprises et 631 collectivités. La plateforme gagne en notoriété au fil des mois. Entre le début et la fin de l’année, c’est +500% de personnes qui viennent mensuellement sur la plateforme chercher de l’assistance au fil du développement de notre notoriété.

  • Les principales menaces identifiées chez les particuliers sont l'hameçonnage (phishing, 25 %), le piratage de compte (19 %) et le pourriel (spam, 16 %). Du côté des entreprises, on retrouve l'intrusion serveur (16 %), encore l'hameçonnage (14 %), et les virus (dont ransomware) et pourriel (ex aequo, 12 %). Enfin, l'hameçonnage (20 %), le pourriel (19 %) et les virus (10 %) dominent chez les collectivités.

  • 1 534 prestataires sont référencés sur la plateforme et permettent maillage fort du territorial,
  • Le groupement d'intérêt public (GIP) Action contre la cybermalveillance (ACYMA), qui pilote dispositif Cybermalveillance.gouv.fr, a noué un partenariat avec 37 membres, parmi lesquels le Conseil national du logiciel libre (CNLL), la Fevad, Bouygues Telecom, Kaspersky, le groupe La Poste, Orange Cyberdefense, Microsoft ou encore SFR. Le rapport précise que 9 partenaires ont rejoint les rangs durant l’année 2018.
  • 21 450 téléchargements du 1er volet du kit de sensibilisation lancé en juin 2018 ont été réalisés.
  • 26 contenus de sensibilisation (fiches réflexes, fiches pratiques, vidéos, alertes, recommandations…) ont été co-produits avec nos membres dans le cadre de notre mission de prévention et de sensibilisation à la sécurité du numérique.

Source : bilan

Et vous ?

Que pensez-vous de ce programme ?
Avez-vous déjà fait appel à Cybermalveillance.gouv.fr ? Qu'avez-vous pensé du retour ?

Voir aussi :

L'armée française passe à la cyberoffensive avec la publication de la première doctrine militaire de lutte informatique offensive du pays
Les chefs d'entreprise US s'inquièteraient plus de la cybersécurité que d'une possible récession, à l'inverse de leurs homologues européens
Le coût moyen d'une cyberattaque a dépassé 1 million de dollars, le principal impact étant la perte de productivité, selon un rapport
Cyberespionnage : Pékin rejette les accusations de Washington, et demande le retrait de l'acte d'accusation contre ses deux ressortissants
Les Etats-Unis accusent la Chine de cyberespionnage des entreprises et agences américaines, HPE, IBM piratés et les données de leurs clients volées

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web