Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google : les données ne sont pas comme le pétrole qui est une ressource épuisable
Mais comme la lumière du soleil qui se régénère quand on l'utilise

Le , par Michael Guilloux

186PARTAGES

15  0 
Les données constituent le pétrole de l'économie numérique. C'est une expression qu'on entend très souvent et qui indique à quel point les données générées tous les jours par les utilisateurs sont précieuses. Que ça soit dans le domaine de la publicité ou pour développer des produits innovants, les entreprises de la tech et bien d'autres ne jurent que par les données. Ce pour quoi l'on estime que l'information (les données) a ravi au pétrole sa place de ressource la plus précieuse au monde.

Mais pour la directrice financière d'Alphabet (Google), Ruth Porat, cette analogie avec le pétrole n'est pas du tout correcte. Cela suppose en effet que les données constituent une ressource finie, ce qui n'est pas le cas. Ruth Porat pense plutôt qu'il faudrait comparer les données à la lumière du soleil qui est une ressource intarissable : « Les données s'apparentent plus à la lumière du soleil qu'au pétrole ... C'est comme le soleil, nous l'utilisons et il continue de se régénérer », a-t-elle expliqué, alors qu'elle s'exprimait mardi matin lors du Forum économique mondial (World Economic Forum).


Ruth Porat, Directrice financière d'Alphabet (Google)

Sans s'arrêter là, la directrice financière d'Alphabet défend une collecte bienveillante de données. Elle a souligné que Google utilise les données pour le bien, en rappelant par exemple que les chercheurs de l'entreprise développent un algorithme pour détecter la propagation du cancer du sein. Ruth Porat tente donc de donner une autre image des pratiques du géant de l'Internet ; lesquelles pratiques viennent d'être condamnées par la CNIL dans le cadre du règlement général sur la protection des données (RGPD).

Comme nous l'avons rapporté lundi 21 janvier, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a infligé une amende record de 50 millions d’euros à Google, devenant ainsi la première instance européenne à sanctionner un géant du numérique dans le cadre du règlement. Juste après l'entrée en vigueur du règlement en mai dernier, la Quadrature du Net et 12 000 internautes ont en effet déposé des plaintes à la CNIL pour attaquer les GAFAM en recours collectif. Suite à ses investigations, la CNIL a constaté deux manquements majeurs de Google au RGPD : un manquement à l'obligation de transparence et d’information et un manquement à l’obligation de disposer d’une base légale pour les traitements de personnalisation de la publicité. Pour la CNIL, il s'agit de manquements graves qui justifient cette amende dite record, même si beaucoup estiment que c'est insuffisant.

Les commentaires de Ruth Porat arrivent juste un jour après que Google a été condamné par le régulateur français. Si elle n'a pas abordé l'amende directement, elle a loué le règlement européen. Mais que pourrait-elle insinuer en comparant les données à la lumière du soleil et en défendant une collecte bienveillante de données par Google ?

Source : Business Insider

Et vous ?

Comment interprétez-vous les déclarations de Ruth Porat ?
Que pourrait-elle insinuer en comparant les données à la lumière du soleil et en défendant une collecte bienveillante des données par Google ?
Google est-il en train d'avouer qu'il utilisera toujours nos données parce qu'elles constituent une ressource intarissable ?

Voir aussi :

La CNIL inflige une amende record de 50 millions d'euros à Google, une première sanction d'un géant américain dans le cadre du RGPD
Google critiqué pour avoir décidé d'accélérer la fermeture de Google+, un utilisateur estime que cela illustre combien Google a peu de respect
Les nouveaux data centers US de Google seront alimentés par 1,6 million de panneaux solaires, le solaire est-il le meilleur choix d'énergie propre ?
Google Maps va désormais afficher les limites de vitesse et la position des radars de vitesse routiers lors des trajets, sur Android et iOS
Google augmentera de 20 % le prix des éditions G Suite Basic et G Suite Business qui seront désormais plus chères que leur équivalent sur Office 365

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de bouye
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 22/01/2019 à 22:56
C'est comme le soleil, nous l'utilisons et il continue de se régénérer
Il faudrait informer cette personne que, selon la théorie communément admise, le soleil ne se régénère pas et a une durée de vie finie. Juste que l’échelle de temps est bien plus grande que celle de la vie d'un homme.
9  0 
Avatar de Andnotor
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 22/01/2019 à 22:53
Ce qui les intéresse n'est pas ce que Kevin a dit mais de savoir s'il a chié dur ou chié mou ce matin, s'il faut lui proposer un laxatif ou du charbon (pas du pétrole, hein )
1  0 
Avatar de ymoreau
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 24/01/2019 à 10:14
Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
Ah ça, c'est une question d'éducation, pas la faute de Google ! Soit Petit Kevin était trop jeune pour utiliser les réseaux sociaux, soit il ne l'était pas et à ce moment-là, il est seul responsable de ses posts !
Assumer, c'est devenu une notion bien compliquée à appréhender de nos jours !
Je suis d'accord, c'est pas la faute de Google, ni de l'éducation, mais des constitutions et des lois, si pour un message (+ ou - des paroles donc) l'état se permet d'assigner des gens à résidence, ou que certains pays font des purges d'opposants, ou que des employeurs, des assurances et autres se permettent des traitements différents sur la base d'informations privées qui ne devraient pas remettre en cause l'égalité de droit.
Assumer est effectivement devenu une notion bien compliquée depuis que certaines libertés sont compromises.
0  0 
Avatar de Cassoulatine
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 22/01/2019 à 19:33
Evidemment, les données utilisateurs peuvent être réutilisées à l'infini pour proposer de nouvelles pub, et tas de choses d'autre ...

la directrice financière d'Alphabet défend une collecte bienveillante de données
Mais évidemment. Petit Kevin peut continuer à faire des blagues stupides sur les réseaux sociaux, JAMAIS ces blagues ne seront utilisées comme éléments à charge contre lui si il met un gilet jaune 10 ans plus tard.
0  1 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/01/2019 à 20:31
Citation Envoyé par Cassoulatine Voir le message
Evidemment, les données utilisateurs peuvent être réutilisées à l'infini pour proposer de nouvelles pub, et tas de choses d'autre ...

Mais évidemment. Petit Kevin peut continuer à faire des blagues stupides sur les réseaux sociaux, JAMAIS ces blagues ne seront utilisées comme éléments à charge contre lui si il met un gilet jaune 10 ans plus tard.
Ah ça, c'est une question d'éducation, pas la faute de Google ! Soit Petit Kevin était trop jeune pour utiliser les réseaux sociaux, soit il ne l'était pas et à ce moment-là, il est seul responsable de ses posts !

Assumer, c'est devenu une notion bien compliquée à appréhender de nos jours !
0  3