Google Maps va désormais afficher les limites de vitesse et la position des radars de vitesse routiers
Lors des trajets, sur Android et iOS

Le , par Christian Olivier

121PARTAGES

14  0 
La firme de Mountain View s’est finalement décidée à implémenter dans son application Google Maps deux fonctionnalités très utiles aux automobilistes qui jusque-là lui faisaient encore défaut. Il s’agit de « ;speed limit ;» pour les limitations de vitesse et de « ;speed trap ;» pour la détection des radars de vitesse disséminés sur un trajet.

La première, comme son nom l’indique, informe les conducteurs des règles en matière de limitation de vitesse en vigueur sur les routes qu’ils arpentent. Ces informations sont affichées dans le coin de l’application et devraient permettre de limiter la survenue d’accidents évitables liés notamment aux excès de vitesse.


La seconde fonctionnalité intégrée à Google Maps introduit une icône indiquant l’emplacement des radars. Elle permettra, en outre, au conducteur de recevoir une notification audio lorsqu’il approche d’un radar de vitesse.


Google a commencé à tester ces fonctionnalités en 2016, mais elles n’étaient jusque-là disponibles que dans certaines régions du globe (San Francisco, Rio de Janeiro…). Google espère que cette mise à jour de son application Maps l'aidera à refaire son retard sur les fabricants de GPS classiques pour automobiles qui proposent déjà ces fonctionnalités sur leurs équipements.

L’entreprise technologique a commencé à déployer ces nouvelles fonctionnalités sur les versions de Google Maps compatibles avec les plateformes iOS et Android. La mise à jour est disponible pour les utilisateurs du Danemark, du Royaume-Uni et des États-Unis. Les icônes qui signalent la position des radars sur Google Maps via la nouvelle fonctionnalité sont, pour leur part, déjà utilisables au Brésil, en Australie, au Canada, en Inde, en Indonésie, au Mexique, en Russie, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Source : Android Police, Mashable

Et vous ?

Comment accueillez-vous l’ajout de ces fonctionnalités à Google Maps ?
Pensez-vous qu’avec elles les GPS automobiles classiques deviendront obsolètes ?
Quelles autres fonctionnalités aimeriez-vous voir arriver sur Google Maps ?

Voir aussi

Explosion des prix de Google Maps : le département de Maine-et-Loire abandonne Google pour OpenStreetMaps, un service de cartographie open source
Apple Maps surpasse Google Maps dans 3,1 % des États-Unis, en fournissant plus de précisions sur les détails
Les arnaqueurs modifient les coordonnées des banques sur Google Maps pour escroquer les clients qui demandent de l'assistance en ligne
Bientôt un concurrent français de Google Maps ? Qwant Maps est disponible en version alpha, le service est basé sur les données OpenStreetMap

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de el_juky
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 20/01/2019 à 15:50
En effet, mon GPS Garmin le fait déjà et il a 6 ans (en plus de la reconnaissance vocale, des services infos traffics, sans abonnement, sans connexion Internet et sans surveillance).

Il faudrait mettre en avant le retard de Google là-dessus car cela donne souvent l'impression qu'ils innovent. Parler d'une marque, en bien ou en mal, c'est toujours en faire la publicité.
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/01/2019 à 16:21
Sauf que Garmin c'est payant et que Google c'est gratuit, ca fait une sacré différence pour pas mal de gens.
Tu as juste besoin de lancer Google map sur ton mobile et tu as un gps gratuit, à jour et qui fonctionne très bien....
Avec les gps payant il peu y avoir des abonnements à payer pour les service en sus (trafic par exemple) ou devoir payer des mise à jours de cartes, tout cela est gratuit avec Google.
Bon après Google collecte tout tes faits et gestes, mais si tu es pas parano tu t'en tapes.
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 21/01/2019 à 17:25
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Sauf que Garmin c'est payant et que Google c'est gratuit, ca fait une sacré différence pour pas mal de gens.
Tu as juste besoin de lancer Google map sur ton mobile et tu as un gps gratuit, à jour et qui fonctionne très bien....
Avec les gps payant il peu y avoir des abonnements à payer pour les service en sus (trafic par exemple) ou devoir payer des mise à jours de cartes, tout cela est gratuit avec Google.
Bon après Google collecte tout tes faits et gestes, mais si tu es pas parano tu t'en tapes.
J'ai toujours eu une voiture depuis 10 ans équipée d'un GPS avec info traffic et affichage radar. pas d'abonnement internet et pas de perte de signal dans les tunner du fait que le système embarque un gyrolaser et est couplé à la capture de vitesse et d'angle des roues, ce qui permet de continuer le guidage dans les tunnels, les vallées....

Aujourd'hui avec ma nouvelle voiture j'ai en plus la mise à jour carto en temps réel...

A +
Avatar de patrick72
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/01/2019 à 8:43
Sauf que de mémoire, ce n'est plus légale en France depuis une dizaine d'année !

Toujours de mémoire, 1500€ d'amende et confiscation du véhicule pour les installations fixes.

Seul les appareils type "Coyottes" on reçu une autorisation (après de houleux débats), mais à condition de respecter un règlement stricte. (vocabulaire utilisé, notion de "Zone dangereuse", précision de l'annonce...)
Avatar de Stan Adkens
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 07/02/2019 à 9:50
La police de New York demande à Google de retirer les points de contrôle de police de son application Waze
Mais il ne les retirera probablement pas

Le 2 février dernier, la police de New York a adressé une lettre à Google pour lui demander d’arrêter de révéler l'emplacement des points de contrôle pour conduite en état d'ivresse aux conducteurs sur son application Waze. Dans sa demande, la police de New York a écrit que « Cette lettre vous informe que la police de New York a appris que l'application Waze Mobile, une application de navigation GPS communautaire appartenant à Google LLC, permet actuellement au public de signaler les points de contrôle pour conduite en état d'ébriété dans toute la ville de New York et de cartographier ces emplacements sur l'application ».

La police croit que Google nuit à sa capacité d'assurer la sécurité des rues de la ville avec son application Internet qui signale aux conducteurs les points de contrôle de police. Cette lettre intervient à la suite du lancement, le mois dernier, par Google d'une nouvelle fonctionnalité sur son application Google Maps, qui avertit les conducteurs sur les limites de vitesse et l'emplacement des radars de police. Selon CBS New York, les conducteurs ont commencé à recevoir la nouvelle alerte des radars sur Google Maps la semaine dernière. L’application Waze de Google contenait déjà des informations sur les limitations de vitesse et l’emplacement des points de contrôle de la police.

Waze est un GPS communautaire qui regroupe plusieurs millions d'utilisateurs dans le monde, il permet d'éviter les accidents, les travaux, les embouteillages, il dispose d'une mémoire des trajets lui permettant de fournir aux autres usagers les trajets les plus souvent utilisés par des groupes d’utilisateurs. Les événements sont signalés sur Waze en temps réels par la communauté d’utilisateurs. Bien évidement, Waze permet également aux usagers de signaler l’emplacement des radars fixes, mobiles, de feu rouge, les contrôles de police. Google a acquis l'application Waze en 2013.



Ce n’est pas la première fois que les forces de l’ordre s’érigent contre cette application mobile de Google, surtout contre sa capacité à révéler l’emplacement des points de contrôle de police. Déjà en 2015, un groupe de la National Sheriff's Association a demandé son retrait. Certains policiers sont même allés jusqu'à poster de faux pièges à vitesse sur Waze afin de tromper les utilisateurs.

Selon la lettre de la police de New York, « Les personnes qui affichent les emplacements des points de contrôle pour conduite en état d'ivresse peuvent se livrer à des activités criminelles puisque de telles actions pourraient être des tentatives intentionnelles visant à entraver l'application des lois sur la conduite en état d'ébriété et d'autres lois pénales et routières pertinentes ». Selon la lettre, « L'affichage de ces renseignements à l'intention du public est irresponsable puisqu'ils ne servent qu'à aider les conducteurs en état d'ébriété à éviter les points de contrôle et à encourager la conduite imprudente. Révéler l'emplacement des points de contrôle met en danger ces conducteurs, leurs passagers et le public en général. »

Toutefois, dans un courrier électronique qui a suivi la demande de la police de New York, un porte-parole de Google a montré que la société n’est pas du même avis que la police. « La sécurité est une priorité absolue lors du développement des fonctions de navigation chez Google. Nous croyons que le fait d'informer les conducteurs des pièges à vitesse à venir leur permet d'être plus prudents et de prendre des décisions plus sûres lorsqu'ils sont sur la route. », a écrit le porte-parole de Google.

Par le passé, une demande similaire avait été adressée aux plateformes numériques par le biais d’une lettre ouverte en 2011 et lors d’une audience au Sénat au cours de la même année. Apple avait interdit, par la suite, certaines applications de localisation des points de contrôle de police de sa boutique en ligne, en particulier celles qui affichaient l’emplacement des points de contrôle pour conduite en état d'ivresse autres que ceux qui sont déjà publiés par les forces de l'ordre. L’application mobile Waze de Google, quant à elle, continue depuis son acquisition de permettre aux usagers de signaler les positions des radars et autres dangers sur la route, aux Etats-Unis et ailleurs.

Waze et Coyote, une autre application GPS communautaire, ont subi des pressions similaires en France, d’après un article du Parisien. Dans l’article 24 d’un projet de loi du gouvernement, on pouvait lire ceci : « Il peut être interdit par l’autorité administrative à tout exploitant d’un service électronique d’aide à la conduite ou à la navigation par géolocalisation, de rediffuser au moyen de ce service tout message ou toute indication émis par les utilisateurs de ce service dès lors que cette rediffusion est susceptible de permettre aux autres utilisateurs de se soustraire au contrôle ».

Les fournisseurs de GPS communautaire Waze et Coyote avaient même commencé un travail commun avec le gouvernement, en juin 2018, pour suspendre temporairement une partie de leurs alertes, afin de rendre les points de contrôle de police temporairement invisibles des utilisateurs dans certaines situations. Mais cette mesure avait finalement été abandonnée après la présentation du projet de loi au Conseil d’État. La disposition qui allait emmener Google à suspendre certaines fonctionnalités de son GPS communautaire ne figurait plus dans le texte final du projet de loi, accordant ainsi une victoire à l’association 40 millions d’automobilistes qui n’était pour cette mesure.

Pour rappel, en 2011 en France, une loi faisait obligation aux constructeurs et éditeurs historiques de boîtiers ou d'applications mobiles de remplacer les avertisseurs par « des outils d’aide à la conduite ». En effet, le gouvernement imposait aux opérateurs du domaine de remplacer les alertes de radars par des simples zones de danger sur leur carte. Waze avait par le passé transformé certains radars fixes en zone de danger, même si les radars mobiles étaient toujours visibles. Toutefois, Waze étant une application communautaire, ce sont les utilisateurs, eux-mêmes, qui se cahrgent de faire des signalements précis des emplacements sur les routes.

Source : CBS New York, Street Blog, Le Parisien

Et vous ?

Quelle est votre avis sur le signalement de l’emplacement des points de contrôle de la police par l’application Waze de Google ?
Pensez-vous que signaler aux conducteurs les points de contrôle pour conduite en état d'ébriété leur permet d'être beaucoup plus prudents ?

Lire aussi

Google Maps va désormais afficher les limites de vitesse et la position des radars de vitesse routiers, lors des trajets, sur Android et iOS
France : Google Maps aurait permis au fisc de localiser 300 piscines non déclarées, près de 100 000 euros de recettes fiscales seraient recouvrés
Google rachète le GPS communautaire Waze, de nombreuses améliorations à venir pour le trafic routier dans Google Maps ?
La police de Raleigh a demandé des données de localisation Google pour identifier les suspects, dans des affaires criminelles
La nouvelle grille tarifaire de Google Maps met la communauté des développeurs en ébullition, préparez-vous à faire chauffer la carte bleue
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/02/2019 à 10:34
Ca a l'air de plaire aux gens de jouer avec le code de la route. Il n'y a peut-être pas assez d'accidents mortels, faut qu'une application en rajoute une couche en signalant des contrôles inopinés. Et ça, c'est sans parler de l'utilisation que pourraient en faire des personnes recherchées pour enlèvement, viol, terrorisme...

Il y a des choses qui me dépassent. L'utilisation de la voiture faite par des gens "honnêtes" est déjà plus que borderline...
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 07/02/2019 à 13:30
Il faut vraiment légiférer là dessus selon moi...
Dans mon environnement proche j'en connais la moitié qui ne se cachent même pas que ça fait plusieurs années qu'ils ne se sont pas pris de prunes grâce à ce genre d'application...
Tous les matins et tous les soirs sur des nationales limitées à 110km/h en roulant à 130-140km/h.
On va dire que la chance là dedans est qu'ils n'ont jamais causé d'accident...
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/02/2019 à 14:16
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
Il faut vraiment légiférer là dessus selon moi...
Dans mon environnement proche j'en connais la moitié qui ne se cachent même pas que ça fait plusieurs années qu'ils ne se sont pas pris de prunes grâce à ce genre d'application...
Tous les matins et tous les soirs sur des nationales limitées à 110km/h en roulant à 130-140km/h.
On va dire que la chance là dedans est qu'ils n'ont jamais causé d'accident...
Idem en bas de chez moi, où des voitures bombardent parfois pour passer à l'orange mûr, voire au rouge qui vient de s'allumer, au moment de tourner à un carrefour, alors que le feu piéton est encore vert dans la rue perpendiculaire. Et il y a 2 écoles de part et d'autre de la rue, dans un quartier familial, ce qui occasionne beaucoup de passage d'enfants en semaine et en week-end.

Une fois, une patrouille de police s'installe à un endroit où ils ne peuvent pas être vus depuis ce carrefour, ils ont fait une vraie moisson... pendant 15 minutes. Je jette un oeil à l'application : leur présence était déjà signalée ! Bizarrement, beaucoup moins de prises de risques inconsidérées de la part des automobilistes par la suite.

Il y a déjà eu des accidents graves à ce carrefour, mais apparemment, ça ne gêne pas Google qui préfère que ses clients ayant une attitude criminelle ne se fassent pas chopper.
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 07/02/2019 à 18:17
J'ai la vague impression que l'EU se fait souiller régulièrement par Google & Co.

Et eux tranquille ils se font du biff.
Ils doit y avoir des politiques de meche corrompu jusque dans leurs cervellet, c'est impensable autrement.

La population est entièrement vendu à google et certain ose dire que c'est un choix de cette population...
Il a eu lieu quand le choix ? Perso je voit pas de référendum, on nous spolie quotidiennement.
Ils ont des méthodes hyper agressive mais on ose vanté leurs mérite ... Mort aux usurpateurs et politiciens de pacotille.
Avatar de Bubu017
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/02/2019 à 13:40
Super nouvelle pour l'affichage de la vitesse. Qui n'a jamais eu un doute sur certaines routes car il a loupé la panneau.
Par contre pour l'affichage des radars c'est bizarre qu'ils aient le droit. A suivre.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web