Baisse de 4,3 % des ventes de PC à travers le monde en 2018,
Les rapports de Gartner et IDC tentent de l'expliquer

Le , par Jonathan

23PARTAGES

14  0 
Le marché des PC a connu de bien mauvais moments et a dû surmonter d'énormes difficultés au cours de ces dernières années. On se souvient qu'en fin d'année 2017, ce marché connaissait son premier trimestre de fin d'année à la hausse en six ans d'après les statistiques d'IDC et seulement quelques mois plus tard, toujours d'après IDC, il enregistrait une croissance annuelle de 2,7 % au second trimestre 2018. Tout ceci illustre bien que ce marché est en plein redressement et les grandes entreprises comme HP, Lenovo ou encore Apple se bousculent pour en détenir le monopole.

Gartner Inc et IDC ont produit des rapports préliminaires révélant que les ventes mondiales de PC ont connu une baisse au quatrième trimestre de 2018. Le rapport de Gartner fait état d'une totalité de 68,6 millions d'unités vendues soit une baisse de 4,3 % par rapport au quatrième trimestre de 2017. Selon Gartner, les trois principaux fournisseurs Lenovo, HP Inc. et Dell ont accru leur part du marché mondial des PC qui représentait 63 % des ventes d'ordinateurs au quatrième trimestre de 2018, contre 59 % au quatrième trimestre de 2017. Parmi ces derniers, Lenovo a réussi à occuper la première position devant HP en vendant le plus de PC au quatrième trimestre de 2018.

Estimations préliminaires des ventes mondiales de PC par fournisseur à travers le monde pour le 4e trimestre 2018 d'après Gartner (en milliers d'unités)

Dans le même temps, IDC parle de 68,1 millions d'unités vendues, soit une baisse de 3,7% par rapport au quatrième trimestre de 2017. Concernant les fabricants, IDC semble d'accord avec Gartner sur le fait que Lenovo ait maintenu son statut de premier fabricant bien qu'ayant ressenti une pression accrue de HP et de Dell. Toujours d'après IDC, La part de marché d’Apple a globalement diminué au quatrième trimestre par rapport à l’année précédente, mais a légèrement augmenté aux États-Unis. Le groupe Acer a pris la cinquième place avec une part de marché de 6,7% et une baisse de 8,5% sur un an.

classement mondial des fournisseurs d'après IDC


En se basant sur les données de ventes de PC de l'année 2017, les analystes de Gartner entrevoyaient des signes d'amélioration pour 2018 tout en mentionnant des éléments qui pourraient freiner cette probable amélioration.

Mikako Kitagawa, analyste principal principal chez Gartner a déclaré ceci : « Au moment même où la demande sur le marché des PC a commencé à donner des résultats positifs, une pénurie d'unités centrales a créé des problèmes de chaîne d’approvisionnement. Après deux trimestres de croissance (le deuxième et le troisième de 2018), les ventes de PC ont diminué au quatrième trimestre de 2018. La pénurie de processeurs a affecté la capacité des fournisseurs à répondre à la demande créée par les mises à niveau des PC professionnels. Nous prévoyons que cette demande sera reportée à 2019 si la disponibilité des processeurs s'améliore. »

Kitagawa continue en déclarant également que les incertitudes politiques et économiques dans certains pays ont freiné la demande en ordinateurs personnels et qu'il y avait même une incertitude aux États-Unis où l'économie globale était forte.

Selon Gartner, aux États-Unis, les ventes d'ordinateurs personnels ont été de 14,2 millions d'unités au quatrième trimestre de 2018, soit une baisse de 4,5 % par rapport au quatrième trimestre de 2017. Quatre des six principaux fournisseurs ont enregistré une baisse des ventes de PC à l'intérieur du pays au quatrième trimestre de 2018. La croissance de Lenovo était bien supérieure à la moyenne américaine, tandis que les ventes de Dell ont légèrement augmenté par rapport à 2017. Ce recul a été attribué à la faiblesse de la demande des consommateurs malgré les soldes de la période des fêtes.

Estimations préliminaires par fournisseur américain, des ventes de PC aux États-Unis pour le 4e trimestre 2018 d'après Gartner (en milliers d'unités)

IDC pense au contraire qu'aux Etats-Unis, les ventes d'ordinateurs personnels ont connu une légère hausse avec un total de 16,7 millions d’unités vendues au quatrième trimestre de 2018. Alors que le leader du marché, HP, a connu certaines perturbations, les cinq autres principaux fournisseurs ont pour la plupart connu une augmentation de leurs volumes de ventes.

IDC tire la sonnette d'alarme sur la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine qui pourrait aggraver les choses. Maciek Gornicki, responsable de la recherche chez IDC, lors d'un communiqué a déclaré : « Les tensions économiques actuelles entre la Chine et les États-Unis continuent de créer beaucoup d'incertitudes dans l'environnement des affaires en Chine. La demande de produits chinois aux États-Unis diminuant, cela a des conséquences sur les entreprises de toutes tailles du secteur manufacturier en Chine, ce qui se traduit par une baisse des achats informatiques par ces entreprises. En conséquence, le marché chinois des PC devrait connaître de plus fortes baisses tout au long de l’année. Et si la guerre commerciale s'intensifie encore, nous devrions nous attendre à des retombées sur d'autres pays, en raison notamment des fluctuations attendues des taux de change ayant une incidence sur les entreprises de la région. »

Source : Gartner, IDC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Le marché des PC connaît son premier trimestre de fin d'année à la hausse en six ans d'après les statistiques d'IDC
Marché du PC : Lenovo s'empare à nouveau de la première place au 3T2018 selon IDC, Apple est le seul OEM du top 5 à ne pas avoir fait de croissance
Le marché traditionnel du PC connait une croissance annuelle de 2,7 % au second trimestre 2018 d'après IDC, une première depuis six ans

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/01/2019 à 9:00
La mulitplication des devices y est peut-être pour quelque chose aussi ? J'imagine qu'il est inutile d'avoir une unité centrale quand on lit ses e-mails et achète des conneries sur internet.
Avatar de super_navide
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 18/01/2019 à 9:15
j'aimerai avoir la distinction entre portable pc fixe et ordi gamer et non gamer.
Avatar de FatAgnus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/01/2019 à 10:51
Je ne vois pas pourquoi parler de « mauvais moments », on devrait plutôt se réjouir de la baisse des ventes d'ordinateur. La fabrication des ordinateurs est une activé très polluante, sans compter la pollution générée quand il faut jeter les vieux ordinateurs. De plus les ressources ou matières premières nécessaires pour fabriquer ces ordinateurs ne seront pas éternelles. Donc construire des ordinateurs qui durent le plus longtemps possible et réparables serait la direction à suivre. Ah... on me souffle dans l'oreillette que des multinationales comme Lenovo, HP Inc., Dell ou encore Apple considèrent que les ressources de notre planète sont inépuisables et que polluer notre planète à outrance est un prix qu'ils sont prêts à payer pour gonfler les bénéfices de leurs multinationales et enrichir leurs actionnaires.
Avatar de Darkzinus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/01/2019 à 10:53
Effectivement je ne vois pas en quoi c'est un problème. Si ça pouvait se généraliser à d'autres produits électroniques (ça en prend le chemin pour les smartphones apparemment) ça serait une bonne chose.
Avatar de cedric_g
Membre actif https://www.developpez.com
Le 18/01/2019 à 11:54
Il y a certainement plusieurs explications à ce phénomène :
- la multiplicité des appareils connectés (aujourd'hui de plus en plus d'utilisateurs lambda se passent de PC/Mac pour réaliser leurs tâches usuelles connectées via leur smartphone, par exemple)
- les PC semblent tenir de plus en plus dans la durée au niveau performances (tant que l'on choisit du haut de gamme, notamment les modèles gamer) car pour un usage pro classique (donc hors imagerie ou applications scientifiques) par exemple, les besoins en performances ont largement stagné ces dernières années

Dans mon entreprise le changement de parc a été réalisé en 2018, les configurations choisies (j'ai imposé 8 Go RAM mini / SSD et processeurs Intel Core i3/5/7 selon les usages) devraient sauf grosse panne, permettre de conserver les machines à minima 5 ans.

À titre personnel, j'ai un MSI GS70 de 2014 (Core i7, 16 Go RAM, Raid SSD...) il tourne comme une horloge pour mes besoins pourtant exigeants (développement VS Studio, retouche photo via Ligthroom/Photoshop avec une photothèque de +60000 images) et je n'ai donc strictement aucun motif particulier à en changer. J'ai juste du remplacer le châssis (en réalité le clavier mais il est serti dans ce dernier) début 2018 pour un coût d'environ 130€.
Avatar de esperanto
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 18/01/2019 à 12:31
Je l'attendais cet article, tant c'est évident qu'on va lire "encore des baisses de vente de PC" pendant les dix prochaines années.

On se souvient qu'en fin d'année 2017, ce marché connaissait son premier trimestre de fin d'année à la hausse en six ans
S'il faut compter en trimestres pour être sûr d'avoir des hausses, ça s'appelle la méthode Coué. Demain, on comptera en mois pour être sûr que sur les douze de l'année, il s'en trouvera bien un pour enregistrer une légère hausse.

Ce recul a été attribué à la faiblesse de la demande des consommateurs
Ou comment parler pour ne rien dire: les ventes baissent parce qu'il y a moins de demande, comme c'est bizarre... Et pourquoi il y a moins de demandes alors?

Allons-y, voici pour moi les vraies raisons, qui sont valables depuis le début des années 2010:
  • Fin de la loi de Moore: les multi-coeurs ont un temps fait illusion, mais ça fait un moment que les nouveaux PC ne sont plus réellement supérieurs aux anciens
  • Windows 10: au moment de sa sortie, on a bien eu le sursaut de ceux qui veulent toujours avoir la dernière version; mais ensuite ceux qui prennent le temps de réfléchir, qui auraient dû suivre, se se sont bien rendus compte que c'est une telle merde que mieux vaut encore ne pas renouveler son PC plutôt que d'avoir à le supporter


Au fond, la seule nouvelle fonctionnalité des PC récents c'est qu'ils sont délibérément incompatibles avec Windows 7. Qui peut le plus ne peut même plus le moins.

Petite prédiction, je pense qu'il y aura un sursaut des ventes de PC au dernier trimestre 2019, puis la poursuite de la baisse à partir du 2e trimestre 2020: en effet ça coïncidera avec la fin du support Windows 7, précédé d'une avalanche de messages d'alerte envoyés par Microsoft et relayés par tous les journalistes et bien évidemment par le site Developpez. Evidemment aucun article sur cette hausse, par contre deux mois plus tard on nous en pondra un de plus sur la baisse des ventes, en faisant semblant de minimiser ou en niant les causes de la hausse précédente.

Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
Je ne vois pas pourquoi parler de « mauvais moments », on devrait plutôt se réjouir de la baisse des ventes d'ordinateur. La fabrication des ordinateurs est une activé très polluante, sans compter la pollution générée quand il faut jeter les vieux ordinateurs.
Très juste, sauf que parmi les gros défauts des nouveaux PC, il y a le fait qu'ils sont de moins en moins réparables. J'ai un portable de 2015 qui vient de lâcher et le constructeur refuse de fournir une nouvelle carte mère, résultat: même le disque dur, pourtant parfaitement fonctionnel, ne va guère pouvoir aller que dans un boîtier externe, car même la connexion sur un nouveau portable n'est plus possible!

En fait la plateforme PC perd progressivement tout ce qui faisait son attrait par rapport à ses concurrents: le fait que chaque composant pouvait être changé individuellement, que ce soit par goût personnel ou en cas de panne. Et voila que Microsoft en remet une couche avec ses licences qui expirent dès qu'un composant a changé, même si c'est à la suite d'une panne... et pourtant le prix d'une OEM est désormais quasi identique à la version complète.
Avatar de Thomasa21
Membre actif https://www.developpez.com
Le 18/01/2019 à 12:32
Bonne nouvelle !
pour la nature ça l'est peut être, mais pour les emplois qui risquent d'être supprimés si la baisse continuait ça ne l'est peut-être pas
Avatar de AndMax
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 18/01/2019 à 13:45
Les machines actuelles sont défectueuses (Spectre, Meltdown, etc...), le support des constructeurs pour la gestion de ces vulnérabilités est LAMENTABLE. Les machines sont en plus truffées de backdoors (Intel ME, AMD Secure Technology, etc...). Dans ces conditions, je ne pense pas que ça motive des usagers avertis de changer leur matériel pour le remplacer par des composants qui soient à peine plus rapides, à peine moins énergivores, et tout aussi vérolés que les précédents.

Autrefois lorsque des CPU étaient défectueux, le constructeur corrigeait le problème (exemple ici: Pentium FDIV bug). Aujourd'hui, rien n'est corrigé, et le constructeur continue de vendre ses puces défectueuses. Je suis étonné de voir que la baisse des ventes n'est pas plus importante pour 2018.
Avatar de Bubu017
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/01/2019 à 16:00
Citation Envoyé par super_navide Voir le message
j'aimerai avoir la distinction entre portable pc fixe et ordi gamer et non gamer.
Vu les marques je pense que les pro sont plus concernés. Les PC gamers sont plus des PC montés à la mano soit par le joueur soit par une entreprise X.
Sinon la virtualisation des postes de travail peut peut-être expliquer cela aussi.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web