France : un CAPES d'informatique verra le jour en 2020
Et sera suivi du lancement d'une agrégation dans le même domaine

Le , par Patrick Ruiz

238PARTAGES

18  1 
L’annonce est du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse via la station de radio culturelle nationale publique française du groupe Radio France.

« Nous allons créer un Capes informatique qui verra le jour dès 2020 et dans quelques années nous créerons certainement une agrégation d'informatique. Nous consacrons le numérique dans le système. Nous avons besoin d'élèves qui approfondissent leur sens logique grâce à la programmation », rapporte France Culture.


Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse (France)

D’après Jean-Michel Blanquer, la manœuvre est destinée à couvrir un besoin de professeurs d’informatique dans 1500 lycées en France. L’invité des Matins précise par la suite que ces postes seront dans un premier temps couverts par des profs qui suivent déjà des formations continues. Ainsi, dès la rentrée prochaine, l’informatique va allonger une longue liste d’une quinzaine de sections (parmi lesquelles mathématiques et physique-chimie) pour lesquelles l’Éducation nationale organise le concours pour l’obtention du Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement du Second degré. Les titulaires de ce diplôme professionnel qui sanctionne cinq années d’études après le baccalauréat exerceront alors comme « professeurs certifiés d’informatique. »

« Nous avons besoin d’avoir des élèves qui développent leur sens logique grâce à la programmation ; des élèves qui relient les savoirs numériques aux autres savoirs grâce à leurs approfondissements numériques et à l’approfondissement de leur culture générale dans d’autres domaines », a ajouté le ministre comme pour donner des détails sur la mission qui incombe aux futurs certifiés de ce nouveau Capes informatique.

« A partir du moment où l’on crée un CAPES, on crée quelque chose qui va structurer le futur. Ce qui est très important c’est qu’avec cette ouverture, nous consacrons le numérique dans un sens non superficiel », a également déclaré le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

L’annonce s’inscrit dans le cadre de la réforme de l’Éducation nationale qui englobe celle du baccalauréat. Avec l’annonce de la création d’un Capes en informatique, l’équipe Blanquer a déjà l’édition 2021 de l’examen final de l’enseignement secondaire dans sa ligne de mire, mais d’autres changements importants sont intervenus en début d’année dernière. En février 2018, le ministère a annoncé la fin des séries pour la voie générale au lycée. Y faisant suite, le conseil supérieur des programmes (CSP) a dévoilé ses projets de programmes pour les classes de seconde et de première générale et technologique, ainsi que pour certaines classes de terminales. Il en ressortait que l’éducation nationale a l’intention de consacrer Python comme langage de programmation pour les apprentissages du secondaire. Les définitifs seront publiés au début de cette année.

Source : France Culture

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Ce CAPES est-il nécessaire ?

L’enseignement de l’informatique vous tente-t-il ?

Voir aussi :

France : la fin des séries S, ES et L au cœur de la réforme du bac et du lycée, quelles conséquences sur l'enseignement supérieur en informatique ?

Réforme du bac : Blanquer supprime les séries au lycée pour la voie générale, quelles conséquences sur l'enseignement supérieur en informatique ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/01/2019 à 16:18
Ce n'est pas trop tôt même si dans le domaine une importante veille techno reste à effectuer.
Avatar de ndjpoye
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/01/2019 à 16:25
He ben, il leur en aura fallu du temps
Avatar de Excellion
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/01/2019 à 18:12
Des CAPET existent déjà.
Pour la "matière" informatique, je trouve qu'on perd les pédales et le sens commun.

L'école est là pour donner des bases. L'informatique n'en est pas une. C'est au contraire un ensemble de connaissances à maîtriser.
Avatar de Fleur en plastique
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/01/2019 à 19:17
Citation Envoyé par Excellion Voir le message
L'école est là pour donner des bases. L'informatique n'en est pas une. C'est au contraire un ensemble de connaissances à maîtriser.
Tu as d'autres comme ça ? L'école est là pour donner des bases ? C'est pour ça que par exemple en lycée tu dois connaître par cœur les dates de différentes batailles historiques dans un pays étranger même pas Français ? C'est une base ?

Non, l'école n'est pas là que pour les bases. L'école maternelle et primaire, c'est les bases. Le collège apporte les méthodes. Le lycée et le supérieur apportent les connaissances.

Et même en admettant que l'école se limiterait aux bases, dans notre monde actuel connecté, où tu as obligatoirement besoin d'Internet pour des démarches comme le permis de conduire ou autres trucs du même genre, l'informatique me paraît être clairement une base.

Certes l'informatique peut couvrir un vaste panel de compétences diverses, comme rédiger un CV sous Word ou programmer from scratch un moteur 3D en Assembleur ARMv8 avec gestion des shaders, mais au niveau programmation comme c'est supposé ici, l'algorithme (et son application dans un langage comme Pascal ou Python) me paraît être très formatrice pour l'esprit, et pour moi cela mérite de se trouver au programme tout autant que l'évolution de la population de Tombouctou au 18ème siècle ou les éructions de Socrate sur l'Atlantide.
Avatar de TheLastShot
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/01/2019 à 19:36
Citation Envoyé par Excellion Voir le message
Des CAPET existent déjà.
Pour la "matière" informatique, je trouve qu'on perd les pédales et le sens commun.

L'école est là pour donner des bases. L'informatique n'en est pas une. C'est au contraire un ensemble de connaissances à maîtriser.
Tu sais que là ils parlent du lycée, pas de la petite section maternelle ? Non parce que si au lycée toi t'en es encore qu'aux "bases" à mon avis t'es dans un lycée très spécialisé !
Perso je ne pense pas que la mécanique Newtonienne que j'ai appris en terminal ou les cours de spé math que j'ai eus puissent être qualifiés de "bases"...
Avatar de Nb
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/01/2019 à 21:41
Perso je ne pense pas que la mécanique Newtonienne que j'ai appris en terminal ou les cours de spé math que j'ai eus puissent être qualifiés de "bases"
Ben pour moi si. On ne les apprend pas pour les connaitre, on les apprend pour accompagner la decouverte de ce que sont les sciences et les démarches qui vont avec afin que ceux qui veulent/peuvent continuer puissent le faire et que les autres soient capables par la suite de raisonner logiquement face à tous les problemes qu'ils rencontreront par la suite (peu importe le domaine). Et il en va de même pour toutes les matières : on est censé acquerir des bases qui nous permettrons de raisonner, de communiquer, de contextualiser à travers des reperes historiques, geographiques, philosophiques...etc
Avatar de captaindidou
Inactif https://www.developpez.com
Le 07/01/2019 à 23:09
Ben dis donc, il semblerait que dans les années futures, il y ait besoin de beaucoup de main d'oeuvre en programmation.
ça tranche avec ce que j'ai connu : en dessous d'un bac+4 en informatique point de salut.

Je ne vois pas un essor du développement logiciel à l'horizon, pourtant. Pourquoi aurait-on besoin de bien plus d'informaticiens qu'à présent en France ?
La croissance est plutôt à chercher dans l'apprentissage profond (ce qui demande peu de compétences en algorithmie), peut-être bientôt la programmation quantique mais est-ce que cela justifie le développement de compétences dès le lycée.

A moins que ce soit dans la perspective de cyber-guerre, la formation de cyber-soldats.

J'avoue que cela me laisse perplexe.

D'autant plus, que c'est une compétence que l'on peut développer en autodidacte sans disposer d'un QI de surdoué. J'en suis l'exemple. De la passion m'a suffit pour apprendre le BASIC, le Pascal, l'Assembleur Z80, le C++ et le Prolog entre la fin du collège et le lycée. Question aptitudes à l'algorithmie, c'est à ce moment-là que j'ai tout acquis. Je n'ai rien appris de neuf à part la programmation parallèle qui reste un peu marginale dans les applications professionnelles.

Par contre, la grammaire, les langues étrangères et les mathématiques surtout, je n'aurais jamais su par quels bouts les prendre. Il y a tellement de savoir et c'est tellement hiérarchisé que le profane ne peut que s'y perdre.

Selon moi, avec l'expérience, c'est dans la transmission du raisonnement logique que l'on devrait prendre le temps. On ne prend pas le soin d'apprendre la logique mathématique aux élèves. Et on se traine cette lacune comme un boulet jusqu'aux études supérieures. Nous avions besoin de passer plus de temps avec l'abstraction mathématique, la logique et la rigueur de l'analyse de problèmes logiques. Pour un développeur informatique qui a besoin de mettre au point ses algorithmes rapidement, cet acquis est un plus pour son travail.

Au lieu de ça, on nous gave avec des transformations géométriques, des études de fonctions dont on ne se sert plus après. Je pense que des théories vus qu'en supérieure comme l'algèbre linéaire qui s'ingère dans la résolution d'équation différentielles linéaires, les systèmes d'équations linéaires, et nombre de phénomènes linéaires dont l'apprentissage profond seraient bien plus utiles d'une part et formatrices pour l'apprentissage du raisonnement.

Dommage, je pense qu'en France, nous sommes mal éclairés... comme d'habitude, j'ai tendance à croire.
Avatar de photowoman
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 08/01/2019 à 1:50
On peut au moins apprécier que ce gouvernement prend en considération le numérique.
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/01/2019 à 8:02
Citation Envoyé par captaindidou Voir le message
Ben dis donc, il semblerait que dans les années futures, il y ait besoin de beaucoup de main d'oeuvre en programmation.
Pas d'inquiétudes, ils rattrapent juste le retard accumulé depuis le début des années 2000.
Avatar de Edrixal
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/01/2019 à 11:35
Citation Envoyé par captaindidou Voir le message
Ben dis donc, il semblerait que dans les années futures, il y ait besoin de beaucoup de main d'oeuvre en programmation.
En effet, c'est un secteur qui recrute énormément. Rien qu'à la sortie de ma formation je recevais des dizaines d'offre d'emplois de toute la France chaque jour...

Citation Envoyé par captaindidou Voir le message
ça tranche avec ce que j'ai connu : en dessous d'un bac+4 en informatique point de salut.
Actuellement avec un bac +2 c'est bon. De ce que j'en sais les formations sont même descendu à 4 mois + 2 mois de stage. Mais faut avouer que les derniers stagiaire qu'on à reçus était pas les plus performant, sauf pour un. Je pense que de plus en plus les entreprises doivent chercher de bon profils pour finir de les former comme il faut.

Citation Envoyé par captaindidou Voir le message
Je ne vois pas un essor du développement logiciel à l'horizon, pourtant. Pourquoi aurait-on besoin de bien plus d'informaticiens qu'à présent en France ?
Pourtant, va dans n'importe quelle boite de dev tu verra qu'ils recrutent. Dans la boite ou je bosse, à mon arrivé y'a trois ans ils était à un recrutement par ans en moyenne. En trois ans, on à recruter 6 personnes. Et du boulot ont en à pour tous
Et je parle pas des grosses boites qui recrute à tour de bras. L'ENI par exemple (qu'on aime ou pas, j'y suis passer et j'en suis très heureux) ont toujours une demande très forte.
Après pour beaucoup ça ne sera pas du dev très épanouissant, ils finirons derrière un PC avec un "manager" qui leur dirons "vous devez me faire ça en tant de temps, et vous devez le faire comme ça !". Pas besoin d'être un génie en algo, ni d'avoir beaucoup d'imagination, il suffit de connaitre le langage pour le faire.

Citation Envoyé par captaindidou Voir le message
La croissance est plutôt à chercher dans l'apprentissage profond (ce qui demande peu de compétences en algorithmie), peut-être bientôt la programmation quantique mais est-ce que cela justifie le développement de compétences dès le lycée. [...]
Là je te rejoint, je pense qu'il y à plus important à apprendre que le langage informatique. Avoir des bases en algo, pourquoi pas, mais pas besoin de plus à moins de vouloir ce spécialisé dans le domaine.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web