Richard Stallman : la Free Software Foundation a reçu deux dons d'un million $ chacun
Ce qui permettra de continuer à promouvoir le logiciel libre

Le , par Jonathan

93PARTAGES

18  0 
Plus connu par ses initiales RMS, Richard Matthew Stallman est un activiste américain du mouvement du logiciel libre. Il fait campagne pour que le logiciel soit distribué de manière à ce que ses utilisateurs aient la liberté de l’utiliser, de l’étudier, de le distribuer et le modifier. Il a lancé le projet GNU, fondé la Free Software Foundation, développé la collection de compilateurs GNU et GNU Emacs et rédigé la licence publique générale GNU. Souvent qualifié d'extrémiste avec sa position et ses déclarations radicales à l'égard de tout ce qu'il considère comme privateur, il ne passe pas par quatre chemins pour dire ce qu’il pense. Il y a quelques mois, il critiquait le Bitcoin en vantant une alternative développée au sein du projet GNU qui s'appelle Taler et un peu plus tôt l’an dernier il remettait en cause l’efficacité du RGPD et voulait plutôt une loi qui empêche les systèmes de collecter des données personnelles.

Toutes ces sorties de RMS sont toutes à son honneur et la dernière en date est son message posté sur le site de la Free Software Foundation (FSF) dans lequel il annonce que pour le compte de l’année 2018, cette fondation a reçu deux dons importants, d'un montant nominal d'un million de dollars chacun provenant de Pineapple Fund et Handshake. En dehors de ces deux énormes dons, la fondation a reçu également des dons ponctuels inattendus qui ont permis d’embaucher du personnel supplémentaire et de faire plus de travail. Il explique également que la plupart des revenus de la fondation, ces dons mis à part, proviennent de donateurs individuels qui versent moins de 200 dollars par an.


Le don de Pineapple Fund est arrivé sous la forme de Bitcoin et valait environ 860 000 dollars au moment de la conversion en dollars. La moitié de celui de Handshake a été utilisée pour la réalisation de logiciels spécifiques. RMS fait savoir qu’ils devront ajouter une partie de ces dons à leurs réserves, afin de leur permettre de continuer à fonctionner en cas de ralentissement économique éventuel tout en rappelant qu’il en reste encore assez pour augmenter leur personnel de deux ou trois postes et ainsi être en mesure de faire une partie du travail qu’ils auraient toujours dû faire, mais qu’ils ne pouvaient pas entreprendre.

RMS annonce également que l’équipe licence et conformité, qui certifie les distributions et les produits et applique la licence publique générale GNU, se verra probablement agrandie par l’ajout d’un nouveau collaborateur. La fondation espère ainsi augmenter sa capacité à aider les gens à acheter du matériel fonctionnant entièrement avec des logiciels libres et ce n’est pas tout, car elle compte également financer le développement de code JavaScript libre pour rendre certains sites Web fonctionnels dans le monde libre.

RMS fait savoir que la lutte pour gagner la liberté en informatique est encore longue bien que beaucoup de choses soient déjà faites et d’autres en cours de réalisation. Il appelle à l’implication de tous soit en adhérant à la Free Software Foundation, soit en faisant un don ou encore mieux, en faisant les deux.

Sources : fsf

Et vous ?

Que pensez-vous de cette lutte pour la liberté en informatique ?
Êtes-vous membre de la fsf ou lui avez-vous déjà fait un don ?

Voir aussi:

Richard Stallman remet en cause l'efficacité du RGPD, il veut plutôt une loi qui empêche les systèmes de collecter des données personnelles
Richard Stallman : « l'open source est un substitut amoral et dépolitisé du mouvement du logiciel libre » qui n'ose pas défendre la liberté
Richard Stallman critique Bitcoin et vante une alternative développée au sein du projet GNU qui s'appelle Taler

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mimoza
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/01/2019 à 17:02
Un peu sarcastique le don de Pineapple en Bitcoin … mais ça reste toujours bon a prendre pour continuer la lutte
Avatar de matthius
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 02/01/2019 à 21:19
La Chine est en train de créer des Linux privatifs.Cela semble expliquer ce chauvinisme financier.

L'administration chinoise a remarqué qu'un environnement partagé était nettement plus rapide. Ainsi l'administration chinoise gère un GNU-Linux et semble laisser les paquets d'origine en licence libre :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ubuntu_Kylin
En effet, il n'y a pas de licence EULA dans ce Linux.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web