Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Chine : des écoles se servent « d'uniformes intelligents » pour savoir à quel endroit exact se trouvent les élèves
Afin de booster l'assiduité

Le , par Stéphane le calme

123PARTAGES

18  0 
En Chine, certaines écoles suivent maintenant la position exacte de leurs élèves à l'aide d'uniformes « intelligents » équipés de puces afin d'encourager de meilleurs taux de présence, selon un rapport du journal chinois The Global Times.

Les uniformes ont été adoptés par plus de 10 écoles de la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine, et de la région autonome Zhuang du Guangxi.

Tandis que les étudiants portent les uniformes, les autorités scolaires reçoivent un enregistrement précis du moment de leur entrée et de leur sortie et envoient automatiquement les données aux parents et aux enseignants, a déclaré Lin Zongwu, directrice de l'école n ° 11 de Renhuai, dans la province de Guizhou.

Plus de 800 élèves de son école portent des uniformes intelligents depuis l'automne 2016.

Selon la société de technologie Guizhou Guanyu qui fournit la technologie derrière les « uniformes intelligents », une alarme vocale automatique est activée si les étudiants portant des uniformes intelligents quittent l'école sans autorisation.

Grâce au matériel de reconnaissance faciale installé sur les portes des écoles, si les élèves échangent leurs uniformes, l’alarme sonne également.

Les uniformes sont également lavables malgré la technologie intelligente - selon la société de technologie Guizhou Guanyu, qui a mis au point les uniformes intelligents, chaque tenue peut supporter jusqu'à 150 ° C (302 ° F) et 500 lavages. Selon un rapport de The Epoch Times, il existe également des fonctionnalités supplémentaires: les puces peuvent apparemment détecter le moment où un étudiant est endormi en classe et permettre aux étudiants d'effectuer des paiements (en utilisant une reconnaissance supplémentaire du visage ou des empreintes digitales pour confirmer l'achat).


Et bien que les uniformes aient pour but d’encourager l’assiduité en milieu scolaire, il semble que rien n’empêche les administrateurs de les utiliser pour suivre les élèves en dehors de l’école, du moins sur le plan technologique, ce qui est assurément inquiétant. Bien que, selon Lin Zongwu, « Nous avons choisi de ne pas vérifier l'emplacement exact des élèves après les cours, mais lorsqu’un élève manque à l’appel et qu'il saute des cours, les uniformes aident à les localiser ».

Il a noté que le taux de participation avait fortement augmenté depuis l'application d'uniformes intelligents.

La Chine n'est pas la seule à s'intéresser au pistage des élèves

Fin juillet, nous vous rapportions qu'une lycéenne de l'établissement scolaire privé Rocroy Saint-Vincent de Paul, à Paris, a révélé un changement du règlement intérieur de l'établissement. À compter de la rentrée 2018-2019, chaque collégien et lycéen devrait porter sur lui un porte-clef fourni à l'établissement par la start-up française New School et qui permettra de localiser l'élève via une puce Bluetooth intégrée.

La Quadrature du Net, l’association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, a livré son analyse juridique et technique de ce système, concluant à son illégalité.

L'établissement scolaire a expliqué que le porte-clef obligatoire lui sera fourni par New School, une start-up française soutenue notamment par Apple et mise en avant en 2016 par Qwant.

Le porte-clef intègre une puce Bluetooth, gérée par un logiciel fourni par une autre start-up française, Ubudu, qui a annoncé sa collaboration avec New School depuis 2016.

Sur son site, Ubudu se décrit ainsi : « Ubudu est la solution RTLS de prochaine génération, qui piste, analyse et détecte biens et personnes sur des lieux industriels ou de services : aéroports, usines, hôpitaux, magasins, centres sportifs ou de loisir, etc. Ubudu fonctionne uniquement avec des petits tags ou smartphones échangeant des signaux radio avec des capteurs fixes, et un serveur de localisation qui calcule et traite la position ».

Le crédit social

Il faut noter le contexte particulier : un projet du gouvernement chinois visant à mettre en place d'ici 2020 un système national de réputation des citoyens, peut contribuer à rendre la société plus stable, il n’y a pas à hésiter.

La majorité de la population chinoise ne cerne peut-être pas réellement le niveau de surveillance que ce genre de systèmes peut permettre d’acquérir. Il n’y a eu aucun débat public concernant la mise en place du système. Cependant, certaines couches de la société chinoise se sont inquiétées du fait que le score citoyen soit le seul critère d’évaluation du comportement des citoyens chinois. Comme pour donner un fondement à leurs inquiétudes, 10 millions de personnes se sont retrouvées punies dans les zones où le système a déjà été testé.

Un cas d’une personne punie est celui du journaliste d’investigation Liu Hu dont la carrière a été mise en pièces après qu’il ait été mis sur la liste noire suite à des accusations de corruption qu’il a portées contre le gouvernement. Son accès au transport ferroviaire et tous ses comptes de réseaux sociaux ont été suspendus. Estampillé en tant que personne « malhonnête », il explique que la plupart des Chinois n’appréhendent pas réellement la manière dont ce système pourrait les affecter si jamais ils se retrouvaient en situation d’être punis. « Vous pouvez voir l'état d'esprit du peuple chinois. Leurs yeux sont clos et leurs oreilles sont bouchées. Ils connaissent peu le monde et vivent dans une illusion », déclare-t-il.


En effet, des enquêtes montrent que le système est grandement apprécié par les citoyens qui en bénéficient déjà dans les zones de test. Il ajoute que ce ne sont pas seulement les individus ou les entreprises chinoises qui sont sujets à ce système, mais aussi les entreprises étrangères opérant sur le sol chinois. Ce qui inquiète certaines entreprises étrangères qui craignent même que le système puisse interférer avec la souveraineté d’autres pays.

Prévu pour être pleinement opérationnel d’ici 2020, le système chinois de crédit social n’est pas conçu que pour surveiller, mais surtout pour contrôler et contraindre. « En quoi consiste-t-il concrètement ? », pourrait-on se demander. Eh bien, ce système consiste à attribuer à chaque individu et chaque entreprise une note de confiance. « Cela permettra aux personnes de confiance de circuler librement sous le ciel tout en entravant les personnes qui ne sont pas dignes de confiance dans leurs déplacements », explique le Parti communiste chinois.

Pour atteindre cet objectif, le système tirera profit du plein potentiel de l’infrastructure technologique chinoise, soit quelque 200 millions de caméras croisées à des systèmes de reconnaissance faciale et à des dossiers financiers, médicaux et juridiques. Des réseaux d’intelligence artificielle avancée auront la lourde charge de réglementer et d’interpréter les données issues de ce croisement à grande échelle.

Le fonctionnement du système est assez simple. Comportez-vous bien, et vous serez récompensés. Comportez-vous mal, et vous serez punis. Par exemple, si un citoyen paie ses factures à temps, fait du bénévolat ou gère correctement son recyclage, il verra son score grimper et obtiendra des récompenses telles que des prix de transport public ou même des temps d’attente dans les hôpitaux revus à la baisse. En revanche, s’il enfreint les règles, il sera immédiatement puni. Le score chute à chaque infraction, induisant pour l’individu en faute des punitions pouvant aller des pénalités financières à des restrictions de voyage.

Sources : Global Times, Epoch Times

Et vous ?

Que pensez-vous de cette mesure ?
Vous semble-t-elle efficace pour atteindre le but recherché (assiduité en classe) ?
Le but officiel vous semble-t-il suffisant pour justifier une telle mesure ?

Voir aussi :

Un lycée contraint des élèves à être tracés en permanence via une puce Bluetooth, grâce à un porte-clef fourni à l'établissement par une start-up
Chine : le système de crédit social, comme une science-fiction dystopique, est en marche et fait déjà des victimes
Chef de l'ONU : « La militarisation de l'intelligence artificielle est un grave danger », Guterres met en garde contre l'impact de la technologie
La bataille dans le domaine de l'IA fait de plus en plus rage entre l'Europe, la Chine et les USA, d'après rapport annuel AI Index 2018
Le Parlement ratifie l'interdiction des téléphones portables dans les écoles et collèges, les lycées sont concernés sans y être obligés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Refuznik
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/12/2018 à 16:45
Il devrait coupler ça à un système pour envoyer des décharges électriques ; faible pour réveiller l'élève qui s'endort ou fort s'il sort du périmètre de l'école.
9  1 
Avatar de Superzest 76
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/01/2019 à 9:41
Demain découvrez chez vous le nouveau assistent personnel en chine : "Le Mao home" il enregistre toute vos conversation ! Pour l'activer il suffit de dire "hey! Mao !" Et il vous dira comment DOIT ce dérouler votre journée. Avec des ordres tel que :"Citoyen 156235 vos avez été sélectionné pour vous marier a la citoyenne 258941. Votre rendez vous a la marie est à 21h Après vos 12h de travail journalière. Longue vie au président !"

Troll a part ça me sort hors de moi ce genre de fait. J'ai bien peur que le troll ci dessus devienne réalité un jour pour ce pauvre peuple...

Mais que cela nous serve d'exemple pour que nous ne laissions pas de place au loi liberticide.
3  0 
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 02/01/2019 à 16:05
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
La populace peu dériver facilement vers la feignantise et la roublardise, la Chine a pris les devants et a pris le leadership pour combattre ce fléau, pour motiver la racaille à devenir travailleuse et honnête, c'est un progrès.
En France il y a tout à faire, prenons l'exemple des gilets jaunes ou une poignée de connards bons à rien et stupides à mis en danger la démocratie, créé des dommages économiques majeurs, et surtout freiné les progrès économiques lancés par l'excellentissimes président Macron ce qui va faire encore progresser la ruine en France. Il faut aussi mentionner l'existence de partis comme le PC ou LFI qui devraient êtres purement et simplement interdits car leurs idées vont à l'encontre du droit de propriété inscrit dans la constitution et ce qui est la base de toute société.
J'aime la nuance et la subtilité de ce genre de message qui est un bel exemple d'ouverture à l'autre et à soi.
Ça ouvre la discussion à l'argumentation et à un échange constructif d'idées.
Bonne année à toi Mingolito et je te souhaite une bonne médication pour soigner au mieux tes aigreurs et ta hargne, ainsi que ton courroux, coucou
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/01/2019 à 8:05
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Macron c'est sans doute le meilleur président que la France ait jamais eu
On verra son bilan après 2022 (si il tient jusqu'à là).
En attendant il n'est pas respecté par son peuple, ça donne une mauvaise image de lui à l'international, il ne pèse rien à Bruxelles, donc il ne peut pas faire grand chose.

Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Maintenant que la racaille Gilet jaune a été éradiquée
Je ne suis pas certains que ce soit fini...
En plus LREM vient de durcir le contrôle des chômeurs donc ça va peut-être motivé de nouvelles personnes qui n'étaient pas encore gilet jaune.

LREM commence à essayer de calmer les gilets jaunes :
L'exécutif envisage un référendum à questions multiples sur les institutions, selon des parlementaires LREM
"Cette piste est à l'étude." L'exécutif étudie l'hypothèse d'un référendum à questions multiples sur les institutions, qui serait une manière de répondre à des demandes des "gilets jaunes". Ce référendum pourrait avoir lieu à l'issue du grand débat national. Les questions envisagées lors de cette consultation concerneraient le vote blanc, la proportionnelle, le cumul des mandats ou encore le nombre de parlementaires, a indiqué le député de la Vienne, Sacha Houlié, mercredi 2 janvier sur LCI.
C'est quand même chouette cette histoire de gilets jaunes, un mouvement sans syndicat, sans parti politique, qui fait bouger le gouvernement, c'est pas banal.

Le durcissement du contrôle des chômeurs passe mal chez les syndicats
Nicolas Bay : "Il n'y a pas de raisons que la mobilisation des 'gilets jaunes' ne se poursuive pas"
"Un président de la République totalement sourd à la souffrance, à la colère des Français." Voilà l'impression de Nicolas Bay après les vœux d'Emmanuel Macron, lundi. "Il y a chez Emmanuel Macron une incapacité totale à entendre ce que les Français lui disent", estime le député du Rassemblement national au Parlement européen, sur Europe 1. Selon lui, "par conséquent, cette mobilisation des 'gilets jaunes', il n'y a pas de raisons qu'elle ne se poursuive pas".

"Les Français continueront à payer toujours davantage pour avoir toujours moins." "Toute la politique qu'il mène fait souffrir les Français, ça dure depuis un an et demi", appuie l'eurodéputé, qui remet en cause "le cadre général de (la) politique" d'Emmanuel Macron : "Les Français continueront à payer toujours davantage pour avoir toujours moins et ils ont le sentiment légitime que ce sont toujours les mêmes qui paient, les classe populaires et les classes moyennes."
Pour sa défense Macron ne fait que suivre les directives de l'UE, c'était pareil sous Sarkozy et Hollande.

====
Bref on s'éloigne des uniformes intelligent chinois.
Les chinois sont surveillé en permanence, dans les lieux publics il y a des caméras partout, ils sont reconnu automatiquement par une IA de reconnaissance faciale.
Même les écoles les surveillent.
Peut-être qu'un jour on leur injectera une puce RFID pour pouvoir les suivre plus facilement.

Nous sommes également surveillé à cause de notre smartphone, Google nous connait mieux que nous nous connaissons nous même.
Par contre je ne pense pas que le gouvernement français récupère les données des GAFA donc ce n'est pas comme en Chine.
Mais ça viendra probablement, si on continu dans la ligne Sarkozy / Hollande / Macron on va finir sous contrôle comme les chinois.

Attentat à Strasbourg : faut-il autoriser la reconnaissance faciale ?
Christian Estrosi, le maire (LR) de Nice, en sait quelque chose. Il s'est heurté à la Cnil et à l'État à plusieurs reprises en voulant déployer ce système dans sa ville. La première fois, c'était en 2016, quand il voulait installer un logiciel de reconnaissance faciale sur les caméras niçoises pour l'Euro. Le système, défend-il, au-delà de repérer les personnes recherchées, « pourrait aussi permettre de détecter une personne disparue ou en fugue ». Refus net du gouvernement de l'époque, qui s'appuyait sur la Cnil.
Estrosi c'est le gars qui avait dit :
"Les Kouachi n'auraient pas passé trois carrefours": quand Estrosi vantait les mérites de la vidéosurveillance à Nice

Il est pro reconnaissance faciale depuis 2016 :
Reconnaissance faciale: Christian Estrosi et Eric Ciotti (re)montent au créneau
Décidément, la décision du gouvernement ne passe pas. Quelques jours après avoir appris que l'exécutif avait rejeté l'idée d'utiliser des caméras à reconnaissance faciale pendant l'Euro 2016, Christian Estrosi et Eric Ciotti ont décidé de contre-attaquer.
Le terrorisme est un prétexte pour surveiller les populations.
C'est comme la censure sur Youtube, Facebook, Twitter et Google, ils disent bloquer des terroristes mais en réalité ils bloquent des gens qui critiquent le gouvernement avec des arguments qui tiennent la route.
2  0 
Avatar de Superzest 76
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/01/2019 à 9:28
La populace peu dériver facilement vers la feignantise et la roublardise, la Chine a pris les devants et a pris le leadership pour combattre ce fléau, pour motiver la racaille à devenir travailleuse et honnête, c'est un progrès.
En France il y a tout à faire, prenons l'exemple des gilets jaunes ou une poignée de connards bons à rien et stupides à mis en danger la démocratie, créé des dommages économiques majeurs, et surtout freiné les progrès économiques lancés par l'excellentissimes président Macron ce qui va faire encore progresser la ruine en France. Il faut aussi mentionner l'existence de partis comme le PC ou LFI qui devraient êtres purement et simplement interdits car leurs idées vont à l'encontre du droit de propriété inscrit dans la constitution et ce qui est la base de toute société.
OK alors déjà je préféré vivre dans un pays avec de la """""délinquance""""" comme en France que dans un pays Totalitaire qui ressemble a l’Angleterre de V pour Vendetta ...
Après je pense que tu est un troll donc débattre avec toi est une perte de temps mais bon je vais rebondir sur se qu'à dit Ryu2000 sur les uniformes car le débat est ici
Pour moi il faut interdire la pratique de la vidéo surveillance avec reconnaissance facial c'est dangereux car d'une par ca pourrait conduire a des dérive comme en chine.
En second lieux si la France venais a devenir un état dictatorial (si par exemple on interdisait des partie politique comme le PC ou LFI) il serai trop facile pour le tyran de surveiller tout ses opposant politique ou journaliste pour les arrêter (A bas comme en chine tien)
2  0 
Avatar de Buffet_froid
Inactif https://www.developpez.com
Le 01/01/2019 à 18:44
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Oui, et aussi fumer dans les toilettes, traverser hors des clous, à coupler avec cet excellent système : Chine : le système de crédit social, comme une science-fiction dystopique, est en marche, et fait déjà des victimes.

En France on pourrais installer le même système pour les Gilets Jaunes
Vous êtes staliniste vous, maintenant ?
1  0 
Avatar de moithibault
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 31/12/2018 à 11:33
Ce gouvernement n'a vraiment pas confiance en son peuple et je trouve ça triste
0  0 
Avatar de saturn1
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 31/12/2018 à 13:50
Hum, je ne vais pas faire d'enfant avec tout ca...^^
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/01/2019 à 9:51
Citation Envoyé par moithibault Voir le message
Ce gouvernement n'a vraiment pas confiance en son peuple et je trouve ça triste
Là dans le contexte ce n'est pas le gouvernement ce sont des écoles :
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
En Chine, certaines écoles suivent maintenant la position exacte de leurs élèves à l'aide d'uniformes « intelligents » équipés de puces afin d'encourager de meilleurs taux de présence, selon un rapport du journal chinois The Global Times.

Les uniformes ont été adoptés par plus de 10 écoles de la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine, et de la région autonome Zhuang du Guangxi.
(...)
Fin juillet, nous vous rapportions qu'une lycéenne de l'établissement scolaire privé Rocroy Saint-Vincent de Paul, à Paris, a révélé un changement du règlement intérieur de l'établissement. À compter de la rentrée 2018-2019, chaque collégien et lycéen devrait porter sur lui un porte-clef fourni à l'établissement par la start-up française New School et qui permettra de localiser l'élève via une puce Bluetooth intégrée.
Bon cela dit les chinois sont extremement surveillé par leur gouvernement, il y a même un système de point pour noter le civisme.
La Chine est une civilisation très différente de la notre, ça ne choque pas beaucoup les chinois d'être surveillé.
Le problème c'est qu'on essaie d'importer ce modèle étranger.

Les gouvernements veulent surveiller leur peuple.
Les USA surveillent déjà les peuples du monde entier.
0  0 
Avatar de Superzest 76
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/01/2019 à 10:14
La Chine est une civilisation très différente de la notre, ça ne choque pas beaucoup les chinois d'être surveillé.
Le problème c'est qu'on essaie d'importer ce modèle étranger.
Le problème c'est que eux il ont pas accès au même information que nous leur moteur de recherche Baidu est contrôler par le gouvernent. Alors forcement le gouvernement censure toute trace de lute social des autres pays. Ça aide pas le peuple chinois a se révolter...
0  0