Les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant 4 jours au lieu de 5 par semaine selon une étude
Qu'en est-il des informaticiens ?

Le , par Bill Fassinou

98PARTAGES

17  0 
Les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant 4 jours sur 5 par semaine. C'est une des conclusions d'une étude commanditée par Workforce Institute de Kronos (une institut qui fournit des activités de recherche et d'éducation sur les problèmes critiques en milieu de travail) et Future Workplace qui ont effectué un sondage sur la manière dont les travailleurs d'Australie, du Canada, de la France, d'Allemagne, d'Inde, du Mexique, du Royaume-Uni et des États-Unis voient leur relation avec le travail. La première partie du sondage, intitulée « The Case for a 4-Day Workweek ? », examine combien de fois les employés passent leur temps à regarder le chronomètre et cherche à savoir si la semaine de travail standard de 40 heures est efficace ou non.

L'enquête est réalisée par le bureau d'études de marché, VIGA, du 31 juillet au 9 août 2018. Pour cette enquête, 2772 employés ont été interrogés sur des questions générales concernant leur lieu de travail, leurs gestionnaires, leur temps et leur épuisement professionnel. L'étude visait les employés à temps plein et à temps partiel. Les répondants de VIGA sont recrutés par le biais de différents mécanismes, via différentes sources, pour rejoindre les panels et participer à des études de marché. Tous les panélistes ont passé un double processus d’inscription et ont achevé, en moyenne, 300 points de données de profilage avant de prendre part à l'enquête.


Bien que 75 % des employés à temps plein dans le monde déclarent disposer de suffisamment de temps dans leur journée de travail pour mener à bien leurs tâches principales, près de deux sur cinq (37 %) travaillent plus de 40 heures par semaine et 71 % affirment que leur travail perturbe leur vie privée. Les employés à temps plein en Australie (37 %) et au Royaume-Uni (34 %) sont convaincus qu'ils ne disposent pas de suffisamment de temps dans la journée pour effectuer leur travail. Les États-Unis sont en tête avec les heures supplémentaires, avec 49 % des interrogés en moyenne travaillant plus de 40 heures par semaine, suivis par l'Inde (44 %), le Mexique (40 %) et l'Allemagne (38 %).

Si le salaire reste constant, un tiers des travailleurs du monde déclarent que leur semaine de travail idéale durerait quatre jours (34 %), tandis que 20 % déclarent qu'ils travailleraient trois jours par semaine. Un employé sur quatre dans le monde (28 %) se contente de la semaine de travail standard de cinq jours. Les travailleurs à temps plein au Canada (59 %), en Australie (47 %) et aux États-Unis (40 %) sont les plus convaincus d'avoir une semaine de travail de quatre jours, alors que les employés britanniques souhaitent au plus une semaine de travail de trois jours (26 %). L'Inde est en tête du classement des pays les plus travailleurs, avec 69 % des employés à temps plein affirmant qu'ils travailleraient encore cinq jours par semaine, même s'ils avaient la possibilité de travailler moins de jours avec le même salaire.

Le Mexique vient en deuxième position avec 43 % des travailleurs, suivi des États-Unis avec 27 %. Le Royaume-Uni (16 %), la France (17 %) et l'Australie (19 %) sont les moins satisfaits de la semaine normale de travail de cinq jours. Un tiers des employés (35 %) ont dit être prêts pour une réduction de salaire de 20 % pour travailler un jour de moins par semaine. Cependant, ces chiffres varient considérablement d’un pays à l’autre, 50 % des travailleurs mexicains, 43 % indiens et 42 % des français vont dans ce sens, contre seulement 29 % au Canada et 24 % aux États-Unis.


Près de neuf employés sur dix (86 %) déclarent perdre du temps chaque jour pour des tâches spécifiques sans rapport avec leur travail principal, 41 % des employés à temps plein perdant plus d'une heure par jour dans ces activités superflues. En outre, 40 % des employés déclarent perdre une heure et plus par jour pour des tâches administratives qui ne génèrent pas de valeur pour leur organisation. Lorsqu'on leur a demandé ce qu'ils passaient la majorité de leur journée de travail à faire, les contributeurs individuels (56 %) et les responsables des ressources humaines (28%) ont tous deux indiqué qu'ils s'occupent des clients, des patients, des étudiants comme étant leur tâche principale.

Les tâches quotidiennes les mieux cotées par les contributeurs individuels incluent la collaboration avec des collègues (42 %), le travail administratif (35 %), le travail manuel (33 %) et la réponse aux courriels (31 %), tandis que les responsables de liste parlent des réunions (27 %), le travail administratif (27 %), la collaboration avec des collègues (26 %) et le traitement des courriels (26 %) constituent le meilleur moyen de passer leur journée de travail.

Cela pourrait sembler trop beau pour être vrai, mais les entreprises qui ont réduit leur semaine de travail ont constaté que cela entraînait une productivité accrue, un personnel plus motivé et une réduction de l'épuisement professionnel. « C’est beaucoup plus sain et nous faisons un meilleur travail si nous ne travaillons pas à des heures folles », a déclaré Jan Schulz-Hofen, fondateur de la société berlinoise de logiciels de gestion de projets Planio, qui a introduit 4 jours de travail par semaine pour ses 10 membres du personnel plus tôt cette année. En Nouvelle-Zélande, la société de fiducie, Perpetual Guardian, a signalé une baisse du stress et une augmentation de l'engagement du personnel après avoir testé 32 heures de travail par semaine plus tôt cette année.


Au Japon par exemple, le gouvernement encourage les entreprises à autoriser à ne pas travailler les matinées de lundi. Le Trades Union Congress (TUC), l'organisation fédératrice des syndicats britanniques, insiste pour que le pays tout entier passe à une semaine de travail de quatre jours d'ici quelques années, une initiative soutenue par le parti travailliste de l'opposition. Le TUC soutient qu'une semaine plus courte est un moyen pour les travailleurs de partager la richesse générée par les nouvelles technologies telles que l'apprentissage automatique et la robotique, tout comme ils ont eu droit au week-end pendant la révolution industrielle. « Cela réduirait le stress lié à la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale et pourrait améliorer l'égalité des sexes. Les entreprises qui ont déjà essayé disent que c'est meilleur pour la productivité et le bien-être du personnel », a déclaré Kate Bell, directrice économique du TUC.

« Il y a eu du "fluage" du travail. Parce que vous avez toujours la technologie, vous travaillez tout le temps et les gens sont épuisés », a déclaré Dan Schawbel, directeur de Future Workplace. Schulz-Hofen, un ingénieur en logiciel âgé de 36 ans, a mis à l’essai la semaine de quatre jours après avoir réalisé qu’il avait besoin de ralentir après une décennie de travail intense pour le lancement de Planio, dont les outils lui ont permis de suivre son temps en détail. « Je n'ai pas fait moins de travail en quatre jours qu'en cinq jours parce que dans cinq jours, vous pensez avoir plus de temps, vous prenez plus de temps, vous vous permettez d'avoir plus d'interruptions, vous prenez votre café un peu plus longtemps ou bavardez avec des collègues », a déclaré Schulz-Hofen.

ci-joint les résultats de l'enquête

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Êtes-vous pour ou contre l'idée de travailler 4 jours par semaine ? Pourquoi ?
Pensez-vous que travailler 4 jours par semaine vous rendra plus productif ? Pourquoi ?

Voir aussi

Une étude montre que les bureaux open spaces augmentent l'échange électronique entre collègues et diminuerait la productivité

Les bureaux open spaces ont un impact négatif sur notre mémoire d'après un article publié par la BBC

Microsoft présente ce que seront les bureaux virtuels natifs sous Windows la firme va les introduire avec son nouvel OS

Le PC de bureau n'est pas mort et reste l'outil de travail principal des employés d'après une étude sur le cycle de vie du matériel IT en entreprise

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 24/12/2018 à 12:14
si je comprend bien il est plus productif de travailler a fond pendant 4 jours sans pause que 5 jours plus léger ?

peut etre mais a la limite on s'en fou, la question est plutot es ce meilleur pour la santé physique et mental ? quel est l'impacte négatif ou positif a court et a long terme ?
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/01/2019 à 13:14
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Cela pourrait sembler trop beau pour être vrai, mais les entreprises qui ont réduit leur semaine de travail ont constaté que cela entraînait une productivité accrue, un personnel plus motivé et une réduction de l'épuisement professionnel. « C’est beaucoup plus sain et nous faisons un meilleur travail si nous ne travaillons pas à des heures folles », a déclaré Jan Schulz-Hofen, fondateur de la société berlinoise de logiciels de gestion de projets Planio, qui a introduit 4 jours de travail par semaine pour ses 10 membres du personnel plus tôt cette année. En Nouvelle-Zélande, la société de fiducie, Perpetual Guardian, a signalé une baisse du stress et une augmentation de l'engagement du personnel après avoir testé 32 heures de travail par semaine plus tôt cette année.
Ça je le dis depuis longtemps !
Évidement que si tu restes tard au boulot tu vas être épuisé physiquement et psychologiquement, ce qui va réduire ta productivité et augmenter ton stress.
Avatar de Bill Fassinou
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 01/02/2019 à 17:29
Des experts font la promotion de la semaine de travail de quatre jours au lieu de cinq
pour eux, cela rendrait les travailleurs plus productifs

En décembre dernier, une étude commanditée par Workforce Institute de Kronos (une institut qui fournit des activités de recherche et d'éducation sur les problèmes critiques en milieu de travail) et Future Workplace qui ont effectué un sondage sur la manière dont les travailleurs d'Australie, du Canada, de la France, d'Allemagne, d'Inde, du Mexique, du Royaume-Uni et des États-Unis voient leur relation avec le travail. La première partie du sondage, intitulée « The Case for a 4-Day Workweek ? », examine combien de fois les employés passent leur temps à regarder le chronomètre et cherche à savoir si la semaine de travail standard de 40 heures est efficace ou non. L'enquête est arrivée à la conclusion selon laquelle les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant 4 jours sur 5 par semaine

L'enquête est réalisée par le bureau d'études de marché, VIGA, du 31 juillet au 9 août 2018. Pour cette enquête, 2772 employés ont été interrogés sur des questions générales concernant leur lieu de travail, leurs gestionnaires, leur temps et leur épuisement professionnel. L'étude visait les employés à temps plein et à temps partiel. Les répondants de VIGA sont recrutés par le biais de différents mécanismes, via différentes sources, pour rejoindre les panels et participer à des études de marché. Tous les panélistes ont passé un double processus d’inscription et ont achevé, en moyenne, 300 points de données de profilage avant de prendre part à l'enquête.

Cela pourrait sembler trop beau pour être vrai, mais les entreprises qui ont réduit leur semaine de travail ont constaté que cela entraînait une productivité accrue, un personnel plus motivé et une réduction de l'épuisement professionnel. « C’est beaucoup plus sain et nous faisons un meilleur travail si nous ne travaillons pas à des heures folles », a déclaré Jan Schulz-Hofen, fondateur de la société berlinoise de logiciels de gestion de projets Planio, qui a introduit 4 jours de travail par semaine pour ses 10 membres du personnel plus tôt cette année. En Nouvelle-Zélande, la société de fiducie, Perpetual Guardian, a signalé une baisse du stress et une augmentation de l'engagement du personnel après avoir testé 32 heures de travail par semaine plus tôt cette année.

L'idée de travailler 4 jours sur 5 par semaine est bien défendu par plus d'un. Le professeur Adam Grant de Wharton School, une école de commerce américaine, préconise depuis longtemps une semaine de travail plus courte que le minimum de 40 heures que la plupart des professionnels ont maintenant. La semaine dernière, il a transmis ce message au Forum économique mondial de Davos, où il a partagé la scène avec l'économiste et historien néerlandais Rutger Bregman, auteur du livre Utopia for Realists. Bregman, qui milite depuis longtemps en faveur d'un revenu de base universel et d'une semaine de travail de 15 heures, a déclaré que la tendance à la réduction du nombre d'heures de travail qui a commencé au XXe siècle devrait se poursuivre.


« Pendant des décennies, tous les grands économistes, philosophes, sociologues, ils ont tous cru, jusqu'aux années 1970, que nous travaillerions de moins en moins », a-t-il dit. Dans les années 1920 et 1930, il y avait en fait de grands entrepreneurs capitalistes qui ont découvert que si vous raccourcissez la semaine de travail, les employés deviennent plus productifs. Henry Ford, par exemple, a découvert que s'il faisait passer la semaine de travail de 60 à 40 heures, ses employés deviendraient plus productifs, car ils n'étaient pas si fatigués dans leurs temps libres. Grant est d'accord avec cette idée de travailler moins d'heures par semaine que ce qu'il en est actuellement, citant pour preuve, l'enquête commanditée par Workforce Institute de Kronos à cet effet.

« Je pense que nous avons de bonnes expériences qui montrent que si vous réduisez les heures de travail, les gens sont capables de concentrer leur attention plus efficacement, ils finissent par produire tout autant, souvent avec une meilleure qualité et créativité, et ils sont aussi plus fidèles aux organisations qui sont prêtes à leur donner la flexibilité nécessaire pour s'occuper de leur vie hors du travail », a-t-il dit.

Au Japon par exemple, le gouvernement encourage les entreprises à autoriser à ne pas travailler les matinées de lundi. Le Trades Union Congress (TUC), l'organisation fédératrice des syndicats britanniques, insiste pour que le pays tout entier passe à une semaine de travail de quatre jours d'ici quelques années, une initiative soutenue par le parti travailliste de l'opposition. Le TUC soutient qu'une semaine plus courte est un moyen pour les travailleurs de partager la richesse générée par les nouvelles technologies telles que l'apprentissage automatique et la robotique, tout comme ils ont eu droit au week-end pendant la révolution industrielle. « Cela réduirait le stress lié à la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale et pourrait améliorer l'égalité des sexes. Les entreprises qui ont déjà essayé disent que c'est meilleur pour la productivité et le bien-être du personnel », a déclaré Kate Bell, directrice économique du TUC.

Quartz, le quotidien économique américain, estime que les recherches montrent que les semaines de travail de quatre jours rendent les travailleurs plus heureux et qu'elles pourraient même contribuer à réduire l'écart de rémunération entre les sexes. Ce qui n'est pas clair, cependant, c'est si elles rendent les travailleurs plus productifs, s’interroge le quotidien ; en indiquant qu'une étude menée dans une entreprise qui a expérimenté une semaine de quatre jours en Nouvelle-Zélande a révélé que certains employés travaillaient plus fort et plus efficacement dans des délais plus courts, et que d'autres laissaient leur production diminuer en fonction de leurs heures de travail. Or, à ce propos, l'étude commanditée par Workforce Institute de Kronos est parvenue à la conclusion selon laquelle les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant 4 jours sur 5 par semaine.

Source : Quartz

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Pensez-vous que les développeurs seront plus productifs en travaillant 4 jours sur 5 par semaine ? Pourquoi ?

Voir aussi

Les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant 4 jours au lieu de 5 par semaine selon une étude qu'en est-il des informaticiens ?

Une étude montre que les bureaux open spaces augmentent l'échange électronique entre collègues et diminuerait la productivité

Les bureaux open spaces ont un impact négatif sur notre mémoire d'après un article publié par la BBC

Microsoft présente ce que seront les bureaux virtuels natifs sous Windows la firme va les introduire avec son nouvel OS

Le PC de bureau n'est pas mort et reste l'outil de travail principal des employés d'après une étude sur le cycle de vie du matériel IT en entreprise
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/02/2019 à 19:56
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
« Pendant des décennies, tous les grands économistes, philosophes, sociologues, ils ont tous cru, jusqu'aux années 1970, que nous travaillerions de moins en moins », a-t-il dit. Dans les années 1920 et 1930, il y avait en fait de grands entrepreneurs capitalistes qui ont découvert que si vous raccourcissez la semaine de travail, les employés deviennent plus productifs. Henry Ford, par exemple, a découvert que s'il faisait passer la semaine de travail de 60 à 40 heures, ses employés deviendraient plus productifs, car ils n'étaient pas si fatigués dans leurs temps libres. Grant est d'accord avec cette idée de travailler moins d'heures par semaine que ce qu'il en est actuellement, citant pour preuve, l'enquête commanditée par Workforce Institute de Kronos à cet effet.


Il y a des gens qui bossent 70h par semaine, si ils bossaient 30h de moins ils seraient plus productif !
Ils se pourrissent la vie 2 fois, ils travaillent moins bien et ils sont crevé en dehors du boulot.
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/02/2019 à 20:45
Bonjour,

Je travaille 4 jours par semaine et cela est profitable pour ma famille et mon patron car le travail est fait.

Que du bonheur... Il fallait juste que je lui demande et que je lui explique l'intérêt de ce temps de travail.

Bon courage à tous pour la suite.

A+
Avatar de captaindidou
Inactif https://www.developpez.com
Le 03/02/2019 à 20:22
Hélas, ce n'est pas applicable, sans perte de salaire ou augmentation du prix de vente, à tous les corps de métiers dans lesquels la mission consiste en un temps de présence ou est assujetti à la cadence d'une machine ou d'un travail physique (au contraire même. Dans ce dernier cas d'espèce, cela cause des accident du travail et des maladies professionnelles).

Exemple : le salarié d'une déchetterie, un agent de néttoyage des rues, un manutentionnaire.

Espérons que ces métiers disparaissent un jour mais pas au préjudice des travailleurs.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/02/2019 à 8:00
Citation Envoyé par captaindidou Voir le message
Hélas, ce n'est pas applicable, sans perte de salaire ou augmentation du prix de vente, à tous les corps de métiers dans lesquels la mission consiste en un temps de présence
Comme exemple il manque les commerçants, ils doivent être dans le magasin même quand il n'y a pas de client. Il faut que le magasin soit ouvert le plus possible.
Il y a aussi ceux qui bossent dans la restauration, qui doivent être là jusqu'à ce que les clients soient tous parti.
Il y a plein de métiers dans l'industrie des services dans lesquels il est nécessaire de faire beaucoup d'heures.

Par contre pour les développeurs des semaines moins longues ce serait top. Parce que c'est un des métiers ou parfois t'avanceras plus en 1h quand t'as l'esprit frais qu'en 10h quand t'es en burn-out.
Il y a des métiers dans lesquels "plus d'heures de travail" n'est pas forcément synonyme de "plus de travail réalisé".
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/02/2019 à 9:40
Ou alors cela demande juste une organisation différente...

Que tous les salariés d'une entreprise ne travaillent que 4 jours sur 5, ne signifient pas forcément qu'ils doivent tous travailler les 4 mêmes jours et que l'on ferme la boutique le 5ème hein.

Et puis suivant les moyens de l'entreprise, et le nombre d'employés qu'elle a, dans certains cas, cela pourrait même permettre d'embaucher du monde. Au final, elle resterait ouverte avec les mêmes amplitudes horaires pour les clients et cela serait complètement transparent pour eux.
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 04/02/2019 à 9:44
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Comme exemple il manque les commerçants, ils doivent être dans le magasin même quand il n'y a pas de client. Il faut que le magasin soit ouvert le plus possible.
Il y a aussi ceux qui bossent dans la restauration, qui doivent être là jusqu'à ce que les clients soient tous parti.
C'est un modèle économique mais si les magasins avaient une amplitude horaire moindre, ce serait aux clients de s'adapter. Les gains : moins de temps de présence et donc moins de masse salariale et donc produits moins chers et donc plus de compétitivité.

A+
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 04/02/2019 à 9:46
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Ou alors cela demande juste une organisation différente...

Que tous les salariés d'une entreprise ne travaillent que 4 jours sur 5, ne signifient pas forcément qu'ils doivent tous travailler les 4 mêmes jours et que l'on ferme la boutique le 5ème hein.

Cela permet de partager les bureaux et de diminuer les coûts de fonctionnement.

A+
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web