Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft remporte un contrat de 480MM$ pour fournir à l'armée US
Des prototypes de systèmes de réalité augmentée pour missions de combats

Le , par Stéphane le calme

283PARTAGES

14  0 
Microsoft Corp. a remporté un contrat de 480 millions de dollars pour la fourniture à l'armée de prototypes de systèmes de réalité augmentée destinés à des missions de combat et d'entraînement, a annoncé l'armée. Le contrat, qui pourrait éventuellement amener l’armée à acheter plus de 100 000 casques, est destiné à « augmenter la létalité en améliorant la capacité de détecter, de décider et de s’engager devant l’ennemi », selon une description du programme faite par le gouvernement.

« La technologie de la réalité augmentée fournira aux troupes plus d'informations de meilleure qualité pour prendre des décisions. Ce nouveau travail étend notre relation de confiance établie de longue date avec le ministère de la Défense à ce nouveau domaine », a déclaré un porte-parole de Microsoft dans un communiqué.

L’armée américaine et l’armée israélienne ont déjà utilisé les dispositifs HoloLens de Microsoft lors de leurs entraînements, mais les plans de combat réel seraient un pas en avant important.

HoloLens est l’un des principaux casques grand public, mais il n’existe pas encore de vaste marché de consommation. une vidéo réalisée pour l'Office européen des brevets ce printemps indiquait qu'il avait vendu environ 50 000 dispositifs. C’est à peu près la moitié du nombre que l’Armée s'attend à acheter par le biais de son programme de réalité augmentée, appelé Système d’augmentation visuelle intégrée (IVAS - Integrated Visual Augmentation System,).

Avec ce contrat, l’Armée de terre devient immédiatement l’un des plus importants consommateurs d’HoloLens de Microsoft. Bien entendu, elle s'attend à ce que ses appareils diffèrent de leurs homologues grand public à quelques égards clés. Dans un document qui a été lancé lors de l’appel d’offre aux entreprises, l'Armée de terre a déclaré vouloir intégrer la vision nocturne et la détection thermique, mesurer les signes vitaux tels que la respiration et la « disponibilité », surveiller les commotions et offrir une protection de l'audition. Elle a précisé que le soumissionnaire retenu devrait livrer 2 500 casques dans les deux ans et faire preuve d'une capacité de production à grande échelle.


Les employés veulent de plus en plus prendre leurs distances avec l'armée et la police

Le contrat a fait l’objet d’un appel d’offres conçu pour encourager l’Armée de terre à traiter avec des entreprises qui ne sont pas des sous-traitants de la défense traditionnels. Magic Leap, qui est le principal concurrent d'HoloLens pour le marché de la consommation, a également soumissionné. Au début du mois d'août, l'armée a tenu des réunions avec 25 entreprises intéressées à participer d'une manière ou d'une autre, notamment Booz Allen Hamilton Holding Corp., Lockheed Martin Corp. et Raytheon Co.

La coopération de l’industrie technologique avec l’armée américaine ainsi que les forces de l’ordre est devenue de plus en plus tendue au cours de l’année écoulée, les employés d’Alphabet Inc. (société mère de Google) et Amazon.com Inc., s’opposant aux contrats avec le gouvernement (les premiers avec les militaires, les seconds avec les forces de l’ordre)..

Plus tôt cette année, des centaines de travailleurs de Microsoft ont signé une pétition critiquant le contrat passé avec le service américain de l'immigration et des douanes qui, à l'origine, indiquait que Microsoft incluait certains de ses logiciels d'intelligence artificielle. En octobre, un article de blog prétendument rédigé par des employés de Microsoft a exhorté la société à ne pas soumissionner pour un contrat de cloud computing de plusieurs milliards de dollars. « De nombreux employés de Microsoft ne croient pas que ce que nous construisons devrait être utilisé pour faire la guerre », ont-ils écrit.

Fin octobre, Brad Smith, président et chef des affaires juridiques de Microsoft, a annoncé que la société continuerait à vendre des logiciels à l’armée américaine. Smith a écrit que les employés ayant des scrupules éthiques avec des projets seraient autorisés à changer de travail au sein de l'entreprise.


Les mots du chef des affaires juridiques

Citation Envoyé par Brad Smith
Tout d'abord, nous croyons en une défense forte des États-Unis et nous souhaitons que les personnes qui les défendent aient accès à la meilleure technologie du pays, y compris celle de Microsoft.

Ensuite, nous apprécions les nouvelles questions éthiques et politiques importantes que l’intelligence artificielle crée pour les armes et la guerre. Nous voulons utiliser nos connaissances et notre voix en tant qu’entreprise citoyenne pour les aborder de manière responsable dans le cadre des processus civiques et démocratiques du pays.

Et enfin, nous comprenons que certains de nos employés peuvent avoir des points de vue différents. Nous ne demandons pas et n’attendons pas de personnes qui travaillent chez Microsoft qu’elles soutiennent chaque position prise par la société. Nous respectons également le fait que certains employés travaillent ou sont citoyens de d’autres pays et qu’ils ne souhaitent peut-être pas travailler sur certains projets. Comme toujours, si nos employés veulent travailler sur un projet ou une équipe différente - pour une raison quelconque - nous voulons qu'ils sachent que nous soutenons la mobilité des talents. Compte tenu de notre taille et de la diversité de nos produits, nous avons souvent des postes vacants dans l’ensemble de la société et nous souhaitons que les employés recherchent le travail qu’ils souhaitent réaliser, notamment avec l’aide de l’équipe des ressources humaines de Microsoft.

Comme il s’agit de questions complexes, nous souhaitons fournir à nos employés (et au public) un contexte supplémentaire et une partie de notre réflexion plus en détail.

Pour commencer, nous avons travaillé avec le département américain de la Défense (DOD) sur une base fiable et de longue date pendant quatre décennies. Vous trouverez la technologie Microsoft dans l’ensemble de l’armée américaine, qui aide à alimenter son front-office, ses opérations sur le terrain, ses bases, ses navires, ses avions et ses installations d’entraînement. Nous sommes fiers de cette relation, de même que des nombreux anciens combattants que nous employons.

[...]

L'intelligence artificielle, la réalité augmentée et d'autres technologies soulèvent de nouvelles questions d'une importance cruciale, notamment la capacité des armes à agir de manière autonome. Après avoir discuté de ces questions avec les gouvernements, nous avons compris qu’aucune armée dans le monde ne voulait se réveiller pour découvrir que des machines avaient déclenché une guerre. Mais nous ne pouvons pas nous attendre à ce que ces nouveaux développements soient traités de manière judicieuse si les acteurs du secteur des technologies qui connaissent le mieux la technologie se retirent de la conversation.

Nous pensons également qu’il est important que tous les acteurs du secteur des technologies reconnaissent que les questions éthiques ne sont pas nouvelles dans l’armée. Les délibérations sur les guerres remontent littéralement à des millénaires, notamment à Cicéron et à la Rome antique. Les nouvelles technologies ont créé des problèmes éthiques et politiques importants pour les États-Unis depuis le milieu du XIXe siècle. L'armée américaine a traité de problèmes tels que les armes chimiques, les armes biologiques, les armes nucléaires et, plus récemment, les cyberarmes. Les politiques publiques et les lois qui régissent l’utilisation de la technologie des armes se sont révélées vitales, non seulement pour notre pays, mais pour le monde entier.

[...]

Mais, s’agissant de l’armée américaine, Microsoft sera engagée.
Sources : Microsoft, Bloomberg

Voir aussi :

Des services Azure cloud de Microsoft inaccessibles en Europe, Asie et Amérique pendant 14 h à cause de 3 bogues dans son service d'authentification
Windows 10 : L'office fédéral allemand pour la sécurité de l'information publie une analyse des fonctions de télémétrie, mises en œuvre par Microsoft
Microsoft envisage de créer un tableau de bord des bogues pour Windows 10 afin de faciliter la tâche aux utilisateurs
Microsoft devient la société la plus précieuse au monde devant Apple et Amazon, après les avoir surpassés en capitalisation boursière
Microsoft va ouvrir une région Azure en Afrique « d'ici quelques semaines », les datacenters seront à Johannesburg et Cape Town

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de NBoulfroy
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/02/2019 à 17:29
Il faut quand même qu'ils se rappellent que leurs gros salaires, certes payés via Microsoft Office ou Windows, est en partie payer par les dits contrats.

Le secteur militaire est certes peu reluisant vis à vis de la moralité mais grâce à leur argent presque "illimité", on a pu avoir certaines technologies incontournables : Internet, la fibre optique, l'énergie nucléaire (n'en déplaise aux détracteurs, on a pas mieux pour l'heure en terme de rendement), etc. ...
2  0 
Avatar de Volgaan
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/02/2019 à 9:05
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Les employés qui ne sont pas d'accord peuvent démissionner et essayer de retrouver un job ailleurs.
Le fond du problème pour les employés mécontents, c'est tout de même ça :
« Nous n’avons pas signé pour développer des armes, et nous exigeons d’avoir notre mot à dire sur la façon dont notre travail est utilisé ;»
Si ton employeur décide du jour au lendemain que le code que tu as développé sera un jour utilisé dans un tout autre but, moralement peu acceptable, seras-tu d'accord ?

Tout le monde n'est pas prêt à vouloir travailler dans un secteur aussi discutable que l'armement, surtout si l'entreprise n'a initialement rien à voir avec ce domaine ! Exemple volontairement extrême : si je travaille pour une société qui développe des appareils médicaux et qu'un jour ils décident que mon travail servira à concevoir des armes « non-létales », ça serait normal et parfaitement sensé que je sois en colère.

Rien ne dit d'ailleurs qu'ils ne vont pas finir par démissionner, mais j'estime qu'ils sont en droit de demander des comptes à leur employeur, tant la pilule est probablement dure à avaler.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/02/2019 à 7:55
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Donc à chaque fois que tu achètes un produit Microsoft genre un PC avec Windows, ou Office, ou des services Azure, tu finances une société d'armement qui travaille pour l'armée américaine.
Ben non, c'est le gouvernement US qui finance l’armement.
Le gouvernement paie Microsoft 480 millions de dollar pour développer des prototypes de systèmes de réalité augmentée destinés à des missions de combat et d’entraînement.

Quand t'achètes du matériel Microsoft tu finances une entreprise d'informatique qui travaille parfois pour l'armée américaine, ce n'est pas pareil.
Il n'y a peut-être pas beaucoup de contrat entre Microsoft et l'armée US.

Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Du coup je comprends que les Chinois et les russes essaient de construire un monde sans Microsoft
En plus il y a probablement une backdoor dans Windows 10.

===
De toute façon Microsoft a remporté le contrat, donc maintenant la société est obligé de réaliser le travail, c'est trop tard pour faire marche arrière.
Tous les employés de Microsoft qui ne sont pas d'accord peuvent démissionner.
1  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/11/2018 à 13:42
Vive le progrès.
0  0 
Avatar de cirle78
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 23/02/2019 à 11:37
"Nous protestons fermement" mais bon si notre société nous oblige, on le fera bien , on ne va pas démissionner tout de même ...
0  0 
Avatar de kakoudenis
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 25/02/2019 à 22:03
Pour moi ce qui m’inquiète , c'est qu'a force de protestation dans nos pays , certains etat utiliserons ces technologies pour avoir une superiorité millitaire vraiment domage.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/02/2019 à 9:26
Citation Envoyé par Volgaan Voir le message
Si ton employeur décide du jour au lendemain que le code que tu as développé sera un jour utilisé dans un tout autre but, moralement peu acceptable, seras-tu d'accord ?
Je ne sais pas... Ça dépend en quoi c'est moralement inacceptable.
Mais j'ai tellement la flemme de rechercher un nouveau travail que je pense que j'accepterais ^^

Citation Envoyé par Volgaan Voir le message
Rien ne dit d'ailleurs qu'ils ne vont pas finir par démissionner, mais j'estime qu'ils sont en droit de demander des comptes à leur employeur, tant la pilule est probablement dure à avaler.
Il ne me semble pas que Microsoft soit une démocratie, généralement dans une entreprise le management n'en a strictement rien à foutre de l'opinion des employés.
Je ne pense pas que Microsoft ait du mal à trouver des candidats à embaucher.

La même chose s'est produite chez Google, plein de développeurs se sont barré, il y a eu un article, mais au final tout le monde s'en fout...
La technologie jouera un grand rôle dans la prochaine guerre mondiale, donc les USA et le Chine y vont à fond.
1  1 
Avatar de darklinux
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/02/2019 à 9:39
Je n ' y vois rien de condamnable , en France c 'est plutôt le contraire
0  0 
Avatar de zerefsoldier
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 28/02/2019 à 15:28
Les gens ont le droit de ne pas vouloir participer à cet effort de guerre qui n'est vraiment pas malin. Tout le monde devrait le voir.

Faire des armes autonomes est très dangereux quoi qu'il arrive. Je ne parle même pas d'immoralité mais simplement de bon sens.
Une machine ne possède par définition quasiment aucune limite par rapport à un humain. Laisser la décision de tuer à une machine est donc dangereux pour tout le monde, pas simplement pour les dites cibles. Un programme informatique possède toujours un ou plusieurs bogues dans le code. Si cela arrive et qu'un comportement non prévu est réalisé par la machine aucune règles morales l'empechera de le faire. Il ne faut surtout pas en arriver la.

On peut toujours dire que les autres pays le font donc nous on doit le faire mais ce shéma de pensée est débile. On n'est pas obligés d'être des moutons et suivre les idées absurdes de personnes qui ne font la guerre que pour le profit et qui ne connaissent strictement rien au monde du numérique. L'armée a créé beaucoup de bonnes et de mauvaises choses. Internet est une bonne mais pas l'arme nucléaire par exemple.

Normal de s'indigner contre ça.
0  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/02/2019 à 15:53
>zerefsoldier, quand les robots tueurs russes et chinois viendront envahir l'Europe de l'ouest, on sera peut-être bien content d'avoir les robots étasuniens pour nous défendre. Car, les russes et les chinois n'ont pas du tout ces états d'âmes. Et que nous sommes incapables d'en créer nous-mêmes.
1  1