Windows 10 October 2018 : de nouveaux bogues font surface dans Media Player et les app Win32 en général
Après la reprise du déploiement de l'update

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
Microsoft a initié la reprise du déploiement de Windows 10 October Update à mi-parcours de ce mois. La firme de Redmond sortait alors d’un mois d’octobre marqué par l’annonce de la disponibilité de cette mise à jour (nom de code : Redstone 5) très vite rattrapée par des rapports de bogue de suppression des fichiers des utilisateurs. Retour à la case départ … À peine la quinzaine écoulée, la firme de Redmond annonce qu’il y a de nouveaux soucis.

Citation Envoyé par Microsoft
« Après l’installation de cette mise à jour, certains utilisateurs ne pourront définir certaines applications Win32 comme programme par défaut pour certains types de fichiers à l’aide de la commande Ouvrir avec … ou en passant par Paramètres > Applications > Applications par défaut.
Citation Envoyé par Microsoft
Après l’installation de cette mise à jour, les utilisateurs risquent de ne pas être à même de faire usage de la barre de recherche au sein de Windows Media Player pendant la lecture de fichiers spécifiques

En guise de rappel des bogues qui ont fait surface depuis la reprise du déploiement le 13 novembre dernier, il faut souligner que sur certains ordinateurs s’appuyant sur des pilotes Intel HD Graphics, l’application de la mise jour provoque la disparition du son. On parle précisément des drivers graphiques Intel 24.20.100.6344 et 24.20.100.6345. D’après Forbes, l’entreprise a dû sevrer les PC potentiellement affectés de mise à jour. En sus, la firme de Redmond a (entre autres) rapporté qu’Apple a identifié une incompatibilité de la mise à jour avec iCloud pour Windows (version 7.7.0.27) ; conséquence : impossible pour les utilisateurs qui migrent d’une précédente update de l’OS de mettre à jour ou synchroniser les albums partagés. Microsoft a également prévenu que les nouvelles installations de la version d’iCloud mentionnée sur Windows 10 1809 se solderont par un échec.

Lors de sa sortie liée à la reprise du déploiement de cette mise à jour, l’entreprise a dressé un tableau de l’ampleur de la tâche qui est la sienne : « avec Windows 10 uniquement, nous travaillons pour fournir de la qualité à plus de 700 millions de périphériques Windows 10 actifs par mois, à plus de 35 millions de titres d’application avec plus de 175 millions de versions d’application et à 16 millions de combinaisons matériel / pilote uniques. En outre, l'écosystème fournit quotidiennement de nouveaux pilotes, micrologiciels, mises à jour d'applications ou mises à jour non liées à la sécurité. En termes simples, nous avons un écosystème très vaste et dynamique qui nécessite une attention et des soins constants à chaque mise à jour. Le fait que toutes ces dimensions et cette complexité puissent « fonctionner » est la clé de la mission de Microsoft, qui consiste à donner à chaque personne et à chaque organisation de la planète les moyens de réaliser davantage. »

Beaucoup de boulot donc pour chaque release du système d’exploitation qui a viré à « Windows as a service. » Référence faite à l’annonce du géant de la Tech., un correctif devrait être disponible à la fin de ce mois pour le bogue lié aux applications Win32. Quant à ce qui est de celui qui affecte le lecteur Windows Media Player, il faudra attendre une autre mise à jour du système d’exploitation. En attendant, place aux alternatives comme VLC.

Sources : Microsoft1, Microsoft2

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Le fait que Microsoft soit passé à Windows en tant que service n’est-il pas le fond du problème ?

Voir aussi :

Le redéploiement de Windows 10 October 2018 Update se rapproche un peu plus avec la sortie de la build 17763.103 pour les Insiders et de correctifs

Après Windows 10 October Update 2018, c'est au tour d'Office de voir des mises à jour retirées suite à des dysfonctionnements qu'elles provoquent

Microsoft corrige un bogue qui provoque la désactivation des licences Windows 10 Pro et qui invite les utilisateurs à passer à Windows 10 Home

Microsoft lance Windows 10 19H1 Build 18272 avec de meilleures options de connexion et une amélioration des fonctions d'accessibilité

Windows 10 19H1 Build 18277 est maintenant disponible avec les améliorations apportées à Action Center ainsi qu'à Focus Assist


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de redcurve redcurve - Membre averti https://www.developpez.com
le 27/11/2018 à 8:07
Ce n'est pas étonnant win32 est un problème, cette API ne doit plus être utilisée.
Avatar de sergio_is_back sergio_is_back - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 27/11/2018 à 8:55
Citation Envoyé par redcurve Voir le message
Ce n'est pas étonnant win32 est un problème, cette API ne doit plus être utilisée.
C'est pas Win32 le problème, cette API est la base de Windows 2000 à Windows 7 elle est plus que stable... Elle a largement eu le temps d'être debugée au fil des années...
C'est tous les ajouts récents qui eux n'ont pas encore été suffisamment testés et réfléchis...

Ce que je vois c'est que la marche forcée vers Windows As Service prend le pas sur la stabilité du système, Windows était déjà une boîte noire et là on rajoute une usine à gaz au milieu
bref il est urgent de ne pas migrer vers Windows 10 tant qu'on peut faire avec Windows 7... J'ai le cas avec des Panel PC sur lesquels une mise à jour Windows 10 à cassé la pile Bluetooth
et les périphériques ne peuvent plus s'appairer, c'est embêtant quand le client à acheté des lecteurs de code barre Bluetooth justement... Du coup -> retour en version usine pour les 4 et
toute la config à refaire...
Avatar de Marc Mailly Marc Mailly - Membre habitué https://www.developpez.com
le 27/11/2018 à 10:23
L'ennui, aussi, c'est que Redmond va arrêter définitivement le support de Windows 7 en janvier 2020. Windows 8.1 est encore en support jusqu'en 2023, mais reste avec ses deux interfaces dont l'objet de Windows 10 était de les réconcilier, Metro devenu le propre contenu du menu démarrer de 10. Au total, pour continuer à bénéficier du plus grand support de mises à jour, Windows 10 est impératif..... Mais ces deux updates majeurs par an, c'est devenu du travail bâclé, surtout en cette année 2018 qui fut catastrophique en bugs.
Avatar de Bart-Rennes Bart-Rennes - Membre régulier https://www.developpez.com
le 27/11/2018 à 10:46
Bonjour, est-ce que quelqu'un peut m'expliquer les raisons pour lesquelles ces mises à jours cassent autant ce qui fonctionnaient ? ils ne recodent pas Windows à chaque fois! Ce sont des évolutions, mais là on a l'impression qu'ils recodent tout depuis le début, c'est quand même hallucinant!
Des pilotes Intel (utilisé dans un nombre impressionnant de PC) qui fonctionnent bien sous Windows 10, et donc sont normalement 'compliant', ne fonctionne plus avec la dernière version, pourquoi ? Microsoft n'a pas re-développé sa partie vidéo de Windows ???
Si quelqu'un a une explication ce serait formidable ?

bye
JC
Avatar de redcurve redcurve - Membre averti https://www.developpez.com
le 27/11/2018 à 13:39
Citation Envoyé par Bart-Rennes Voir le message
Bonjour, est-ce que quelqu'un peut m'expliquer les raisons pour lesquelles ces mises à jours cassent autant ce qui fonctionnaient ? ils ne recodent pas Windows à chaque fois! Ce sont des évolutions, mais là on a l'impression qu'ils recodent tout depuis le début, c'est quand même hallucinant!
Des pilotes Intel (utilisé dans un nombre impressionnant de PC) qui fonctionnent bien sous Windows 10, et donc sont normalement 'compliant', ne fonctionne plus avec la dernière version, pourquoi ? Microsoft n'a pas re-développé sa partie vidéo de Windows ???
Si quelqu'un a une explication ce serait formidable ?

bye
JC
Depuis Vista un processus de réécriture complète du système est en cours, Vista était la première itération. Actuellement, de très gros changement d'architecture sont effectués cela ne pose aucun problème sauf à Win32 qui est complètement à la masse car ne pouvant pas réellement évolué sans compter tout les problèmes de sécurité que cela pose. Il faut bien comprendre qu'à terme Win32 sera mis dans une PAL, la première utilisation publique d'une PAL est WSL.

Il suffit juste de regarder le SDK Windows, de moins en moins de code s'appuie sur Win32 et donc continuer à dev sur ce truc...

Il faut bien comprendre que 90% des bulletins de sécurité concernent Win32. Dans les version de Windows sans celui-ci on est vraiment pénard.
Avatar de Placide Avorton Placide Avorton - Membre averti https://www.developpez.com
le 27/11/2018 à 19:19
Citation Envoyé par Bart-Rennes Voir le message
Des pilotes Intel (utilisé dans un nombre impressionnant de PC) qui fonctionnent bien sous Windows 10, et donc sont normalement 'compliant', ne fonctionne plus avec la dernière version, pourquoi ? Microsoft n'a pas re-développé sa partie vidéo de Windows ???
Si quelqu'un a une explication ce serait formidable ?
Hello,

D'après ce post de Microsoft Intel aurait accidentellement déployé en septembre un pilote activant des fonctionnalités non supportées par Windows.
Avatar de Bill Fassinou Bill Fassinou - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 13/12/2018 à 15:47
Microsoft confirme que les utilisateurs de Windows 10 risque de tester une mise à jour instable
lorsqu'ils font la mise à jour manuellement

Dans un billet de blog, Michael Fortin, vice-président de Windows, nous donne un aperçu de la manière dont Microsoft fournit les mises à jour critiques à grande échelle en tant que composants clés de son système d'exploitation. Chaque mois, Microsoft publie trois lots de mises à jour. Le deuxième mardi de chaque mois, également appelé « Patch Tuesday », est une mise à jour de qualité qui inclut des correctifs de sécurité à des problèmes de sécurité. Microsoft les qualifie de "B" ; "B" faisant référence à la deuxième semaine du mois. Elles contiennent tous les correctifs publiés antérieurement pour éviter la fragmentation du système d'exploitation pouvant entraîner des problèmes de fiabilité et de vulnérabilité lorsqu'un seul sous-ensemble de correctifs est installé. Elles constituent les seules versions mensuelles régulières qui incluent à la fois de nouveaux correctifs de sécurité et des correctifs de sécurité déjà publiés.

Microsoft publie également des mises à jour facultatives au cours des troisième et quatrième semaines de chaque mois. Celles-ci sont appelées "C" et "D". Ce sont des versions préliminaires, principalement destinées aux clients commerciaux et aux utilisateurs avancés qui « recherchent » des mises à jour. Ces mises à jour ont uniquement des correctifs non liés à la sécurité. Le but de ces versions est de fournir une visibilité et de permettre de tester les correctifs non liés à la sécurité qui seront inclus dans la version suivante de mise à jour « Patch Tuesday ». Les utilisateurs avancés peuvent accéder aux versions « C » et « D » en accédant à Paramètres > Mise à jour et sécurité > Windows Update, puis en cliquant sur la case « Rechercher les mises à jour ». Or, l'utilisateur lambda recherche manuellement les mises à jour et n'attend pas qu'elles soient déclenchées automatiquement. Car, il estime que c'est un moyen sûr d'obtenir les mises à jour de son système le plus rapidement possible. Malheureusement, c’est exactement le contraire.


Comme le dit Michael Fortin dans le billet de blog, les versions « C » et « D » des mises à jour effectuées manuellement « ne comportent que des correctifs non liés à la sécurité [...] et ont pour objectif de fournir une visibilité sur les correctifs non liés à la sécurité et de les tester ». Les centaines de millions d'utilisateurs de Windows qui font leur mise à jour manuellement ignorent donc qu'ils téléchargent une version test de la mise à jour régulière. Microsoft devrait peut-être afficher un avertissement avant que les utilisateurs de Windows 10 ne cliquent sur le bouton "Rechercher les mises à jour".

Microsoft « fournit également des mises à jour qui ne suivent pas un calendrier de publication standard. Nous appelons cela des versions à la demande. Ils sont utilisés dans des cas atypiques où nous détectons un problème et ne pouvons pas attendre la prochaine version mensuelle car les périphériques doivent être mis à jour immédiatement pour corriger des vulnérabilités de sécurité ou pour résoudre un problème de qualité affectant plusieurs périphériques ». Ce billet de blog de Microsoft fait suite aux bogues détectés dans la dernière version de la mise à jour de Windows qui a supprimé les fichiers des utilisateurs.


Rappelons que le 3 octobre dernier, Microsoft a annoncé la disponibilité de Windows 10 October 2018. Avec cette nouvelle mise à jour dont le nom de code est Redstone 5, Microsoft a embrassé Android comme système d’exploitation mobile pour Windows. Si la mise à jour apportait nouveautés, améliorations et corrections de bogues, Microsoft a été contraint d’annoncer que le processus de déploiement de Windows 10 1809 était mis à l’arrêt. L’annonce a fait suite à des rapports de fichiers manquants après l’application de la mise à jour. Windows 10 October 2018 n’était donc plus disponible en téléchargement manuel. L’entreprise a recommandé à ceux qui ont pu arriver au terme de l’opération de « ne pas procéder à l’installation et d’attendre qu’un nouveau média soit disponible ». Il y avait donc eu ce problème à résoudre et d’autres signalements à gérer.

En effet, après l’application de la mise à jour, des utilisateurs ont également remonté que les applications du Microsoft Store ne se connectent pas à Internet. « Par exemple, Microsoft Edge ne peut se connecter à aucun site Web et affiche le message "Hmmm...impossible d’atteindre cette page". Les applications comme Mail, Calendrier et News ne fonctionnent pas correctement. Microsoft Store m'indique de vérifier ma connexion », pouvait-on lire sur un forum dédié aux utilisateurs de Windows 10. On ne sait combien d’utilisateurs sont affectés par ce bogue. Même dans le cas où il s’agit d’un faible pourcentage, la surprise demeure étant donné que les tests de ces mises à jour mobilisent des millions d’Insiders.


En novembre dernier, Microsoft a annoncé la reprise du déploiement de la mise à jour October 2018 Update. Si les testeurs inscrits au programme Windows Insiders ont reçu une nouvelle version de cette mise à jour quelques jours plus tard, il aura fallu attendre un peu plus d’un mois pour que la mise à jour October 2018 Update de Windows 10 soit enfin, de nouveau, en déploiement aux autres utilisateurs. Michael Fortin, vice-président de Windows, a annoncé dans un billet de blog qui sera suivi par d’autres que Microsoft compte améliorer la fiabilité et la stabilité de son système d’exploitation.

« Aujourd'hui, nous publions à nouveau la mise à jour d'octobre 2018 après nous être arrêtés pour enquêter sur un problème mineur mais sérieux. C’est la première fois dans l’histoire de « Windows en tant que service » de Windows 10 que nous prenons une telle mesure et, en tant que telle, nous avons naturellement posé des questions sur le travail que nous effectuons pour tester et valider la qualité de Windows avant de commencer un déploiement généralisé. Alors que nos mesures de qualité montrent des tendances globales en amélioration pour chaque version successive de Windows 10, si un seul client rencontre un problème avec l'une de nos mises à jour, nous le prenons au sérieux. Aujourd’hui, je vais vous présenter un aperçu de la manière dont nous travaillons pour améliorer en permanence la qualité de Windows et notre approche Windows en tant que service. Dans le cadre de notre engagement à être plus transparent en ce qui concerne notre approche de la qualité, ce blog sera le premier d'une série d'explications plus approfondies du travail que nous accomplissons pour fournir la qualité dans nos versions de Windows », disait-il.

À peine la quinzaine écoulée, la firme de Redmond a annoncé vers fin novembre qu’il y avait encore de nouveaux soucis avec la mise à jour d'octobre 2018. « Après l’installation de cette mise à jour, certains utilisateurs ne pourront définir certaines applications Win32 comme programme par défaut pour certains types de fichiers à l’aide de la commande Ouvrir avec … ou en passant par Paramètres > Applications > Applications par défaut. [...] Après l’installation de cette mise à jour, les utilisateurs risquent de ne pas être à même de faire usage de la barre de recherche au sein de Windows Media Player pendant la lecture de fichiers spécifiques », a déclaré Microsoft.

Source : Billet de blog

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Windows 10 : Microsoft annonce la disponibilité de la mise à jour October 2018 qui débarque avec l'application Your Phone

Windows 10 October update : Microsoft reprend le déploiement arrêté il y a un mois, car la MàJ supprimait des fichiers chez certains utilisateurs

Le redéploiement de Windows 10 October 2018 Update se rapproche un peu plus avec la sortie de la build 17763.103 pour les Insiders et de correctifs

Microsoft arrête le déploiement de Windows 10 October 2018 à cause d'un bogue qui provoque la suppression des fichiers des utilisateurs
Contacter le responsable de la rubrique Accueil