Pays-Bas : la police réussit à casser le chiffrement de l'application de messagerie IronChat
Et accède à 258 000 messages chiffrés

Le , par Jonathan, Chroniqueur Actualités
Plusieurs crimes et attentats ont déjà frappé de nombreux pays dans le monde et la plupart de ces actes ont été planifiés par l’intermédiaire de communications virtuelles entre les malfaiteurs. Pour les autorités en charge de la sécurité des citoyens, il n’est pas toujours évident de prévenir ces attaques ou de traquer les criminels en surveillant ce genre de communications, mais les choses sont sur le point de changer.

Mardi 6 novembre 2018, un communiqué de la police néerlandaise fait état de ce que des experts de la police de l’est des Pays-Bas ont été en mesure de déchiffrer des communications entre criminels et d’entrer en possession d’environ 258 000 messages. Tout serait parti d’une enquête sur le blanchiment d’argent au cours de laquelle, un fournisseur de téléphones a été interpellé et à la suite de quoi s’est faite la découverte du serveur sur lequel ont eu lieu les communications chiffrées entre criminels. Il faut savoir qu’afin de commettre leurs forfaits, les criminels se servaient de téléphones chiffrés et les discussions se faisaient via l’application IronChat.



IronChat est une application de communication moderne pour téléphone portable, tablette ou ordinateur portable. Elle utilise un protocole de chiffrement moderne et réputé incassable pour ses messages. Ces téléphones utilisaient un serveur informatique distinct ce qui a chiffré la communication, la rendant ainsi invisible pour les autorités. Les utilisateurs se croyaient donc à l’abri du regard des autorités et s’adonnaient donc à tout genre d’activité.

La police n’a pas été très précise sur la façon dont elle s’est prise pour passer le haut niveau de chiffrement de ces téléphones, mais toujours est-il qu’elle a été en mesure de casser celui de l'application IronChat afin d'entrer en possession des contenus des conversations. Cette avancée de la police pousse à se poser beaucoup de questions comme celle de savoir si l’application IronChat ne comportait pas des failles de sécurité ou encore celle de savoir si ce type de chiffrement ne présente plus aucune difficulté pour les experts de la police et dans ce cas les criminels n’auront qu’à bien se tenir. La société qui fournissait ces téléphones a été fermée, son propriétaire et son partenaire ont été arrêtés, le serveur et le site Web du fournisseur des téléphones chiffrés ont également été déconnectés.

Sources : politie

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Que savez-vous en ce qui concerne le chiffrement utilisé dans IronChat ?
Pensez-vous que la police française soit capable de telles prouesses ?

Voir aussi :

La police de Raleigh a demandé des données de localisation Google pour identifier les suspects dans des affaires criminelles
France : un réseau « intelligent » d'identification par vidéosurveillance pourrait bientôt être déployé et est annoncé comme une nécessité
La fraude publicitaire en ligne serait l'activité criminelle la plus rentable avec des retours sur investissement de 4100 % souligne Augustine Fou


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Cassoulatine Cassoulatine - Membre régulier https://www.developpez.com
le 12/11/2018 à 15:44
si ce type de chiffrement ne présente plus aucune difficulté pour les experts de la police et dans ce cas les criminels n’auront qu’à bien se tenir.
Parce que le chiffrement ça n'intéresse que les criminels
Avatar de Krisscoool Krisscoool - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 12/11/2018 à 17:27
Citation Envoyé par Cassoulatine Voir le message
Parce que le chiffrement ça n'intéresse que les criminels
L'article n'est plus à une approximation près.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil