Apple suscite le doute avec l'iPhone et a perdu 100 Md$ US en bourse depuis vendredi
Et passe sous la barre des 1000 Md$ de capitalisation boursière

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
Passé de 1000 milliards de dollars US à 973,6 milliards de dollars US en deux séances boursières, ça doit doit être dur à avaler pour Apple. La chute boursière du géant de l'électronique a débuté le vendredi avec une baisse de 6,63 % (baisse jamais enregistrée depuis 2014) de ses actions et s'est achevée ce lundi avec une baisse de 2,84 %. Ces baisses combinées ont entraîné une perte de capitalisation boursière de 100 milliards de dollars US pour Apple. Qu'est ce qui a bien pu causer une telle perte ?
Avant d'expliquer la raison principale de cette chute, il est important de rappeler un élément qui a desservi Apple dernièrement. En effet, Apple a annoncé lors de sa dernière publication trimestrielle le jeudi dernier, sa décision de ne plus communiquer les chiffres d'affaire de chacun de ses produits.

Désormais, ce sera le chiffre d'affaire de l'ensemble de ses produits d'une part et de l'ensemble de ses services d'autre part qui seront communiqués avec une précision sur la marge brute de chacun de ces deux pôles d'activités. Cette annonce a quelque peu inquiété les analystes qui la considère comme un aveu d'Apple. Comme quoi, ce dernier aurait du mal à maintenir son niveau de ventes et par ricochet une croissance élevée. Cette inquiétude est d'autant plus renforcée par les bilans du dernier trimestre et du trimestre prochain qui dessinent une chute dans la vente des IPhone. C'est donc dans cette atmosphère de déception et d'inquiétude que la raison principale de cette chute boursière sera révélée. L'un des derniers nés de la maison Apple, l'IPhone XR (sorti le mois dernier avec l'IPhone XS et l'IPhone XS Max) aurait du mal à s'écouler.


Rappelons qu'en septembre dernier, à l’occasion de la Keynote 2018 qui s'est tenue à son siège de Cupertino, en Californie, Apple a dévoilé les nouveaux smartphones ultra haut de gamme. Cette année, Apple a présenté trois nouveaux smartphones de luxe dont le design est proche de celui de l’iPhone X lancé un an plus tôt. Il s’agit des iPhone XR (écran IPS de 6,1 pouces), Xs (écran OLED de 5,8 pouces) et Xs Max (écran OLED de 6,5 pouces). Ils sont certifiés IP68, ce qui leur permet de résister pendant 30 minutes à l’immersion dans divers types de liquide jusqu’à deux mètres de profondeur (IP67 pour le iPhone Xr). Ils sont tous compatibles avec la technologie de recharge sans fil, Face ID et Gigabit-class LTE.

Quelques jours après, de nombreux utilisateurs d’iPhone XS et iPhone XS Max ont signalé qu’ils rencontrent des problèmes avec leurs appareils. Ils se plaignent notamment des mauvaises performances de leurs smartphones en réception cellulaire et Wi-Fi comparés à leurs anciens smartphones (iPhone 7, 8 ou X). Ce problème ne semble pas être limité à une zone géographique donnée ou un opérateur spécifique du territoire étasunien. Il est assez frustrant compte tenu du fait que les iPhone Édition 2018 d’Apple (Xr, Xs et Xs Max) sont censés prendre en charge des débits de connexion supérieurs en mode Wi-Fi et LTE comparé à l’iPhone X.

Pour revenir à l'IPhone XR qui a du mal à être écoulé, le lundi dans un article du quotidien d'affaires japonais le Nikkei, il est dit qu'Apple aurait demandé à ses fournisseurs tels que Foxconn et Pegatron d'éviter l'augmentation du nombre de lignes de production destiné à l'IPhone XR. Une source de Nikkei ajoute même qu' « en ce qui concerne Foxconn, il avait préparé dans un premier temps 60 lignes d'assemblages pour le modèle XR mais récemment, il n'a utilisé qu'environ 45 lignes de production, car son principal client a dit qu'il n'en avait pas besoin d'en fabriquer autant pour l'instant ». Ces informations révèlent une demande plus faible que celle attendue, ce qui est pour le moins surprenant quand on sait que l'année dernière, grâce à l'IPhone, Apple a pu faire un bénéfice de 166,8 milliards de dollars US en maintenant son volume de vente.

Beaucoup expliquent ces difficultés d'écoulement par la maturité du marché des smartphones qui se retrouve saturé. Il faut quand même notifier, que la vente des IPhone est restée stable au trimestre dernier alors que le marché mondial des smartphones connaît une régression de 6 %. On pourrait toutefois être tenté de se demander, pourquoi le marché a été si sensible à cette information. La réaction du marché est compréhensible, quand on sait que l'IPhone a constitué 63 % des revenus d'Apple sur son exercice fiscal 2018. Toutefois, les internautes n'ont pas tous réagis aussi vivement à cette information. Certains étaient quand même étonnés qu'Apple ait du mal à écouler l'IPhone XR qui est moins cher selon eux pour un produit Apple (855 euros en France).

D'autres ont estimé que ces difficultés d'écoulement sont dues à l'obsolescence des nouveaux produits Apple qui ne sont pas vraiment performant technologiquement. Il y en a qui ont dit que cette stagnation des ventes étaient prévisible, car Apple a saturé le marché avec les IPhone. Pour ces derniers, on devrait s'attendre à voir la quantité des IPhone diminuer pour une augmentation de leurs prix. Mais apparemment, Apple ne souhaite plus se baser essentiellement sur l'IPhone dans le futur. On constate que le groupe met désormais l'accent sur les services qu'il propose à ces utilisateurs. Cette approche pourrait lui être bénéfique quand on sait qu'au cours du dernier trimestre, le secteur services a généré un chiffre d'affaires de 10 milliards de dollars (soit une hausse de 27 % par rapport au quatrième trimestre 2017).

Source : Les Échos

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Keynote 2018 : Apple dévoile trois nouveaux smartphones : les iPhone Xr, Xs et Xs Max - spécifications, performances et nouveautés attendues

Des clients Apple se plaignent des mauvaises performances de leurs iPhone Xs et Xs Max en réception cellulaire et Wi-Fi, à qui la faute ?

Avec une capitalisation boursière de 1000 milliards USD Apple rentre dans l'histoire et s'affiche comme le membre des GAFA le plus rentable du marché


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de matd.h matd.h - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 07/11/2018 à 1:44
Du matériel mal conçu donc des produits de mauvaise qualité.
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 07/11/2018 à 14:04
Apple compense la chute des ventes par l'augmentation des prix, tout le monde le sait, et même les experts ne peuvent nier que cette technique de compensation à une limite, et qu'à $1,500 le téléphone, on est au-delà de cette limite.
Avatar de Superzest 76 Superzest 76 - Membre du Club https://www.developpez.com
le 07/11/2018 à 15:30
Apple compense la chute des ventes par l'augmentation des prix, tout le monde le sait, et même les experts ne peuvent nier que cette technique de compensation à une limite, et qu'à $1,500 le téléphone, on est au-delà de cette limite.
Et dire que avant on fesait la blague de l'iphone pour un smic mais la c'est encore plus qu'un smic xD
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 08/11/2018 à 11:02
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
même les experts ne peuvent nier que cette technique de compensation à une limite, et qu'à $1,500 le téléphone, on est au-delà de cette limite.
Grâce à Apple on sait où se trouve cette limite aujourd'hui ^^ lol
Ils ont fait avancer la science de l'économie de 2018 !

Si ça se trouve les responsables du prix des iPhones se disent des choses du genre "À la base je pensais que la limite était à 650$, jamais j'aurai cru qu'on aurait pu aller si loin ".

D'un côté c'est bien que le nombre de lignes de production d'Iphone XR chez Foxconn soit passé de 60 à 45, ça pollue moins.
On verra si les prochains iPhones seront encore plus cher ou si Apple va changer de stratégie.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil