Facebook annonce une suite open source de composants du noyau Linux et d'outils
Pour résoudre de nombreux problèmes de production

Le , par Jonathan, Chroniqueur Actualités
Lors de sa conception, on ne s'attendait pas à un tel succès, mais Linux a profondément marqué l'histoire de l'informatique. Ce noyau d'OS est devenu le socle de multiples systèmes d'exploitation de renom. Plusieurs entreprises et développeurs indépendants ont contribué à la réputation dont il bénéficie aujourd’hui, et parmi toutes les entités qui se sont impliquées dans cet essor on peut citer le très célèbre géant américain Facebook.

Comme toutes les grosses entreprises opérant dans le secteur des technologies de l’information, Facebook possède un département dédié au développement de solutions informatiques dans le but principal de résoudre des problèmes de production internes à l’entreprise, mais aussi comme c’est d’ailleurs le cas pour Facebook, de résoudre les principaux défis du cloud computing moderne à grande échelle. C’est ainsi que suite aux travaux de leurs ingénieurs, Facebook a annoncé la sortie d’une suite de composants du noyau Linux open source.

Ces composants permettraient de résoudre plusieurs problèmes rencontrés dans les centres de données de Facebook, mais aussi par plusieurs professionnels du même secteur. Ils seraient donc déjà en production dans toute l’infrastructure de Facebook ainsi que dans plusieurs autres organisations.



Voici quelques un de ces outils et composants :
  • BPF est un moteur d’exécution de code très flexible et efficace intégré au noyau Linux, qui permet l’exécution de bytecode de façon particulière, ce qui permet de modifier de manière sûre et simple les comportements du noyau avec du code personnalisé ;
  • Btrfs est un système de fichiers de nouvelle génération conçu pour les centres de données actuels. Il s'agit d'un système de fichiers de copie sur écriture (CoW) axé sur la mise en œuvre de fonctionnalités avancées, la tolérance aux pannes, la réparation et la facilité d'administration ;
  • Netconsd est un démon netconsole basé sur UDP qui fournit un transport léger pour les messages Linux netconsole. Il reçoit et traite les données de journal du noyau Linux et les transmet sous forme de données structurées de manière à aider les ingénieurs de production à identifier rapidement les problèmes dans toute l'infrastructure ;
  • Cgroup2 est le mécanisme de noyau Linux de nouvelle génération pour regrouper et structurer les charges de travail et pour contrôler la quantité de ressources système affectées à chaque groupe.

Facebook a également souligné que les cas d’utilisation décrits pour ces composants ne sont qu’un début, les composants du noyau et les outils inclus dans cette version peuvent être adaptés pour résoudre un nombre pratiquement illimité de problèmes de production.

Sources : Facebook

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Facebook souhaite enregistrer les sons autour des téléphones en s'appuyant sur des signaux cachés émis par des pubs à la télé, pour ou contre cela ?
Facebook annonce une série de modifications importantes dans l'utilisation de ses API dans l'optique d'améliorer la confidentialité sur sa plateforme
Facebook vous espionne-t-il vraiment ? En tout cas pas grâce à votre microphone d'après des déclarations de l'entreprise


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de abriotde abriotde - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 02/11/2018 à 13:39
Je suis heureux de voir "Btrfs" que l'on croyais à l'agonie. Cela fais longtemps que l'on entends un peu partout que BTRFS n'est pas prêt pour la production que son développement est difficile, qu'il est encore truffé de bug, pour au final pour dire que l'on ne sais pas si on arrivera a en faire quelque chose de stable tellement il est complexe. Le dernier coup étant que Red-Hat a abandonné BTRFS (et même ZFS pour des questions de licence) pour développer Stratis, un système qui apporte les fonctionnalité BTRFS par une agrégations de briques connu (et actuellement utilisée en attendant Btrfs) : LLVM, Ext4FS...
D'après ce que je comprends de l'article, Facebook aurait Btrfs en production? En tous cas, voilà un soutien de poids.
Avatar de totoland totoland - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 02/11/2018 à 19:57
En même temps, le principal développeur de btrfs a été embauché par Facebook il y a déjà quelques années donc ça n'est pas très étonnant qu'ils l'utilisent en prod.
Avatar de singman singman - Membre actif https://www.developpez.com
le 09/11/2018 à 22:31
Un peu décevant quand même, je m'attendais a mieux que ça. Des outils pour leur production et point barre.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil