Un client de Tesla poursuit le constructeur pour argumentaire de vente « manipulateur » sur l'Autopilot
Après un accident avec son véhicule

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
La Tesla model S est l'une des jolies constructions de la compagnie automobile Tesla. Elle allie élégance, performance, beauté, fluidité, le tout pour séduire le public amateur de la cause écologique. Tout semblerait donc indiquer que cette automobile haut de gamme fasse probablement partie des automobiles incontestables du moment si une plainte formulée par Floridian Shawn Hudson ne venait pas sérieusement remettre en cause le système de pilotage automatique, Navigate on pilot, chèrement défendue par le fabricant.

En effet, malgré les modifications avancées apportées au système de pilotage automatique décrit par le fabricant comme amélioré, ce dernier semble constituer le talon d’Achille de la marque comme l’affirme la même plainte expliquant le fait que la compagnie induit en erreur les consommateurs en faisant croire que son système de pilotage automatique peut transporter des passagers en toute sécurité et à grande vitesse. Pour être plus précis, le fabricant de voiture de l’automobile électrique Tesla model S fait l’objet de poursuite pour négligence et manquement à son devoir par Floridian Shwan à la suite d’une collision avec un véhicule handicapé à Turnpike en Floride ayant détruit l’avant de sa Tesla model S ; alors qu’il roulait à environ 120 km/h en pilotage automatique. Il s’en sort de la collision « avec de graves blessures permanentes ».


Il s’estime devoir être dédommagé en obtenant des dommages monétaires d’une valeur non spécifiée. Et pourtant rassuré par le représentant des ventes de la compagnie Tesla, il suffit de « poser sa main occasionnellement sur le volant et le véhicule ferait le reste ». Shwan avait cru bon se fier à ce que lui intimait ce dernier. Et c’est justement ça la cause du problème : la manière dont est commercialisée le véhicule. Comme pour y apporter un brin de solutions, la société d'Elon Musk a publié une mise à jour majeure du logiciel Auto pilot affirmant en guise de réserves « jusqu’à ce que les véritables voitures sans conducteur soient validées et approuvées par les régulateurs, les conducteurs sont responsables de leur voiture et doivent en garder le contrôle à tout moment ».

Alors que le nombre de morts par accident en utilisant l’autopilotage de Tesla s'élève à deux, un accident en 2016 et le second en mars dernier, Tesla avait annoncé la mise à jour V9 de son logiciel Autopilot. « À ce jour, les ressources Autopilot se sont concentrées à juste titre sur la sécurité : avec le V9, nous allons commencer à activer des fonctionnalités complètes de conduite autonome », c'est la déclaration faite sur Twitter par Elon Musk à un utilisateur qui se plaignait de problèmes avec Autopilot. Elon Musk rassurait que la mise à jour du logiciel de pilote automatique de Tesla, aidera à régler un certain nombre de problèmes.

La compagnie automobile s’est voulu par la suite en guise d’indemnisation et pour couvrir les frais juridiques, mettre à disposition des acheteurs du package du pilote automatique, un fond estimé à 5 millions de dollars US allant de 20 à 280 dollars par package. Notons qu’une plainte semblable à celle exposée précédemment avait été déposé à l’endroit de la même compagnie par une conductrice à bord de sa Tesla au volant automatique ayant heurté un camion de pompiers à l’arrêt au feu rouge. Tesla continue cependant de sensibiliser sur le fait que le pilote automatique ne rend pas la voiture imperméable aux accidents et qu’une vigilance de la part du conducteur doit être toujours de mise.

Source : Fortune

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Tesla préparerait une mise à jour de son logiciel Autopilot pour apporter une autonomie « complète », et elle devrait être disponible au mois d'août

Remise de rapport d'accident aux conducteurs : Tesla exige une décision de justice, pendant que lui-même publie les données des accidents

Autopilote : Tesla impliqué dans une nouvelle collision, une berline en mode pilote automatique s'est écrasée sur un véhicule de police


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Stérilux Stérilux - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 01/11/2018 à 14:14
Qu'en pensez-vous ?
Qu'il y a clairement tromperie. Si on utilise les fonctions de pilotage automatique d'une voiture il est certain que le conducteur sera moins attentif à la route comparé à une conduite 100% manuelle. Sinon quel est l'avantage du pilotage automatique si ont doit rester les mains et les pieds sur les commandes pour anticiper les erreurs qui pourraient se produire, autant rester en manuel.

Tesla ne vend pas son truc comme des options de sécurité comme l'évitement automatique mais comme la possibilité de tout faire tout seule.

Perso j'y vois la même chose que dans toute l'industrie logicielle, l'utilisateur sert de beta-testeur d'un outil censé être en version production sans être au point pour gagner du temps et dire qu'on est les premier sauf que là le prix à payer est trop élevé...
Avatar de dikafrato dikafrato - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 10/11/2018 à 14:33
Bien d'avantage une question d'avocats qui veux s'en mettre dans les poches que n'importe quoi, dans un pays ou les avocats traînent dans les salles d'urgence d’hôpitaux pour se récolter des clients, plus rien ne doit surprendre.
Avatar de petitours petitours - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 10/11/2018 à 15:25
Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
Qu'il y a clairement tromperie. Si on utilise les fonctions de pilotage automatique d'une voiture il est certain que le conducteur sera moins attentif à la route comparé à une conduite 100% manuelle. Sinon quel est l'avantage du pilotage automatique si ont doit rester les mains et les pieds sur les commandes pour anticiper les erreurs qui pourraient se produire, autant rester en manuel.

Tesla ne vend pas son truc comme des options de sécurité comme l'évitement automatique mais comme la possibilité de tout faire tout seule.

Perso j'y vois la même chose que dans toute l'industrie logicielle, l'utilisateur sert de beta-testeur d'un outil censé être en version production sans être au point pour gagner du temps et dire qu'on est les premier sauf que là le prix à payer est trop élevé...
https://www.tesla.com/fr_FR/autopilot
Tous les véhicules Tesla produits dans notre usine, y compris la Model 3, bénéficient des équipements nécessaires à la conduite autonome, offrant un niveau de sécurité largement supérieur à un conducteur humain.
Je reste persuadé que le chauffeur n'est qu'un imprudent qui connaissait très bien les limites de sa voiture mais a joué avec le feu et a perdu ( j'espère qu'il n'a abimé que lui dans l'affaire !) mais le communication des marketeux de Tesla reste tout à fait anormale et mensongère.
Techniquement on est encore loin du compte sur l'autonomie des voitures autonomes et de toute manière une voiture autonome pour être sécuritaire devrait adapter sa vitesses pour s'adapter à celles des autres et à sa propre visibilité. Comme aujourd'hui les capteurs des voitures autonomes (et à fortiori ceux de la Tesla S bien cachés) sont limités en capacités et champ de vision d'une part et qu'il y a des conducteurs humains imprévisibles et imprudents de partout d'autre part, une voiture autonome "prudente" roulerait bien trop lentement pour être utile. De fait une voiture telle que la tesla S est obligée de rouler trop vite et donc de prendre beaucoup de risques.
Avatar de didiergm didiergm - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 12/11/2018 à 18:37
Si vous regardez le tas de video sur la pilotage autonome de la tesla qui sont sortie sur youtube avec la sortie de la v9 ben vous verrez que probablement comme moi, vous ne serez pas prèt du tout à faire confiance à ces outils qui souffrent à mon avis d'un problème majeur ... l'impossibilité d'anticiper vers l'avant : le véhicule de devant lui "bouchant la vue" la tesla ne peut que réagir aux actions du véhicule la précédent immédiatement ... c'est vraiment court, quand je conduis, je regarde toujours au travers du véhicule qui est devant moi pour anticiper au maximum et ça aucune IA ne peux le faire tant que les véhicules ne communiqueront pas entre eux. et ça c'est pas demain

Et puis voir les "conducteurs" s'émerveiller du fait que leur bagnole a bien réagi au fait que les deux voies fusionnent en une seule ou inversement ... ça me laisse rêveur
Avatar de MClerc MClerc - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 13/11/2018 à 9:47
Nous sommes dans une phase transitoire extrêmement dangereuse.
Si tous les véhicules étaient en pilotage automatique et, en plus, communiquant entre eux, il est hautement probable que le nombre d'accidents serait très fortement réduit. Même si, bien sûr, il y en aurait encore (dérapages, collisions avec des piétons, etc.).

Actuellement il est difficile de dire si les ratés de la conduite automatique vont tuer dans l'œuf cette évolution ou, au contraire, l'accélérer suffisamment pour convaincre la quasi-totalité des gens.
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 13/11/2018 à 10:20
Citation Envoyé par didiergm Voir le message
... l'impossibilité d'anticiper vers l'avant : le véhicule de devant lui "bouchant la vue" la tesla ne peut que réagir aux actions du véhicule la précédent immédiatement ... c'est vraiment court, quand je conduis, je regarde toujours au travers du véhicule qui est devant moi pour anticiper au maximum
Oui, enfin, ça, ça fonctionne avec des véhicules classiques. Avec les SUV (de m***e) et autre Crossover (de m***e) je ne vois plus rien si je suis derrière un de ces véhicules (de m***e). Et, pareil si tu te retrouves derrière un utilitaire ou un poids lourd.
Personnellement, je préfère garder une distance de sécurité, plutôt que de me fier à mon seul jugement sur l'allumage des feux stop des véhicules me précédant. D'autant plus, qu'il n'est pas rare de trouver des véhicules dont les feux stop ne fonctionnent pas (cas récemment vécu sur la rocade de Rennes ), ou alors d'être gêné par un co****d qui a laissé ses antibrouillards arrière alors même qu'il se trouve dans une file de voiture.
Avatar de petitours petitours - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/11/2018 à 10:31
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Personnellement, je préfère garder une distance de sécurité, plutôt que de me fier à mon seul jugement sur l'allumage des feux stop des véhicules me précédant.
C'est ce que devrait faire n'importe quel conducteur ça , ça s'appelle maitriser sa vitesse et son véhicule. Le gros avantage d'une voiture autonome serait d'avoir la rigueur de respecter cela mais dans le contexte actuel, si on veut que la voiture puisse rouler à une vitesse ressentie comme "normale" la voiture autonome est obligé d'aller trop vite.
Le danger il vient de l'énergie et l'énergie d'une voiture c'est sa vitesse multiplié par sa masse (y compris celle du chargement).
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 13/11/2018 à 10:34
Citation Envoyé par petitours Voir le message
Le danger il vient de l'énergie et l'énergie d'une voiture c'est sa vitesse multiplié par sa masse (y compris celle du chargement).
C'est justement ce qu'une voiture autonome devrait être capable de réaliser (au minimum) bien mieux qu'un conducteur lambda.
Avatar de petitours petitours - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/11/2018 à 11:51
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
C'est justement ce qu'une voiture autonome devrait être capable de réaliser (au minimum) bien mieux qu'un conducteur lambda.
On est bien d'accord, mais pas en l'état de la technologie actuelle. Car si l'informatique a des temps de réaction bien plus cours que nous et ce sans perte d'attention, les capteurs, leur disposition, leur champs de vision, leur adaptabilité aux reflets, éblouissement et j'en passe sont très en dessous de l’être humain, et particulièrement sur une Tesla S où le coté esthétique est prioritaire, avec des capteurs minuscules mis là où ça a été possible après passage des designer et marketeux.
Pour être prudente la voiture devrait s'adapter aux maigres infos dont elle dispose et aux phénomènes chaotiques issus des comportements humain des autres usagers de la route et en faisant cela elle roulerait beaucoup beaucoup plus doucement que ce qu'on lui impose de faire pour rester une voiture "normale" qui roule à 50 en ville, à 90 en campagne et à 130 sur autoroute. Pour être prudente la Telsa S devrait rouler bien moins vite que les limitations de vitesse ... et ce serait dangereux en plus de rouler si doucement
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 13/11/2018 à 12:34
Dommage, on ne peut plusser qu'une fois,
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Oui, enfin, ça, ça fonctionne avec des véhicules classiques. Avec les SUV (de m***e) et autre Crossover (de m***e) je ne vois plus rien si je suis derrière un de ces véhicules (de m***e)
x 100 000
Et va au bout de ta pensée (et de la mienne) : enlève les parenthèses,

Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
D'autant plus, qu'il n'est pas rare de trouver des véhicules dont les feux stop ne fonctionnent pas (cas récemment vécu sur la rocade de Rennes ), ou alors d'être gêné par un co****d qui a laissé ses antibrouillards arrière alors même qu'il se trouve dans une file de voiture.
x 1000
Contacter le responsable de la rubrique Accueil