Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La CNIL met en demeure l'école 42 pour vidéosurveillance excessive de ses élèves
Et pour protection insuffisante de leurs données personnelles

Le , par Bill Fassinou

139PARTAGES

19  0 
Deux mois, c'est le délai accordé par la CNIL à l'association « 42 », fondatrice de l’école informatique « 42 », pour corriger les insuffisances qui ont valu à cette école une mise en demeure. Autrement, l’école créé par Xavier Niel en 2013 risque de tomber sous le coup d'une sanction pour violation de la loi « Informatique et Libertés ». En février 2018, un contrôle effectué par la CNIL dans l'école parisienne a révélé une insuffisance de la protection des données personnelles des étudiants et une ingérence dans leur quotidien scolaire (surveillance excessive) et personnelle (commentaires sur l'état de santé et sur la situation familiale des étudiants).

Imaginez 800 étudiants et le personnel administratif filmés en permanence par 60 caméras de vidéo surveillance. C'est le constat qui a été fait par la commission lors de son contrôle. En effet, elle déclare avoir constaté « que des caméras filmaient en permanence les espaces de travail des étudiants, les bureaux dédiés au personnel administratif ainsi que des lieux de vie tels que la cafétéria. En outre les personnes filmés n’étaient pas correctement informées. Par ailleurs, les vidéosurveillances étaient accessibles en temps réel aux étudiants sur le réseau intranet de l’école à partir de leur espace personnel ».


Pour la commission cette vidéosurveillance pose 2 problèmes : son excessivité et l'accès des images à tous. En effet, pour la commission, un système de surveillance qui place les étudiants et le personnel sous surveillance constante est excessif et donc doit être corrigé. Elle ne saurait aussi tolérer le fait que tous les étudiants puissent avoir accès aux images des caméras de surveillance. Ces images doivent être strictement réservés au personnel habilité dans l'école. L'association « 42 » a quand même tenté de justifier cette mesure en disant avoir instauré un tel système de vidéosurveillance pour permettre « aux étudiants de retrouver leurs camarades au sein de leur école et que le choix de leur ouvrir l'accès aux images permet de les rassurer sur ce que visualisent les caméras ».

Pour la commission ça ne passe pas, il faut « redimensionner » le système de surveillance. Elle ajoute à cet redimensionnement du système de surveillance un devoir d’information pour l'école vis-à-vis des étudiants et du personnel. Toute personne filmé par le dispositif de surveillance doit recevoir « une information complète et immédiate ». Outre les accusations de surveillance excessive, il est aussi reproché à cette école sa politique sur les mots de passe et son ingérence dans la vie personnelle des étudiants et du personnel. La CNIL demande à ce que l’école modifie sa politique sur les mots de passe en les rendant plus complexes, en demandant aux étudiants de les modifier dès leur première connexion et en ne les envoyant plus par courriel.

Et pour cause, la commission a constaté que les mots de passe sont seulement composés de 8 caractères, sont envoyés par mail aux étudiants sans qu'il ne leur soit demandé de le modifier dès leur première connexion. Cette politique peut conduire à une « compromission des comptes associés et des attaques des tiers non autorisés ». Le dernier point reproché à l’école par la commission est l'ingérence dans la vie personnelle des étudiants et du personnel. En effet une analyse des profils de ces derniers a révélé que des commentaires sur leur état de santé ou leur situation familiale y figuraient. On pouvait voir des commentaires tels que « sa mère a eu un cancer juste avant la rentrée ; il a à nouveau rechuté dans la dépression ; il a enfin été diagnostiqué de plusieurs maladies graves ».

Cette collecte d'information que fait l’école « 42 » ne se limite pas qu'aux étudiants qui y sont régulièrement inscrits. Les profils d’anciens étudiants figurent encore dans leur base de données. La commission estime que cette collecte d'informations « apparaît disproportionnée au regard de la finalité du traitement, en l'espèce la gestion pédagogique de l'étudiant ». L'école devra donc au plus tôt arrêter de collecter ce genre d'informations et supprimer les profils des étudiants qui ne sont plus scolarisés dans l'établissement. La commission par cette mise en demeure qu'elle a rendu délibérément publique ce 30 octobre tient à mettre l'accent sur la nécessité d'informer les étudiants de l'école et sur les obligations qui pèsent sur les responsables d'écoles d'enseignement supérieur qui utilisent des systèmes aussi intrusifs comme système de vidéosurveillance.

Source : CNIL

Et vous ?

Que pensez-vous de cette pratique de collecte de données de l’école « 42 »
Les mesures que demande la CNIL à l'école sont-elles justifiées selon vous ? Pourquoi ?

Voir aussi

USA : une coalition dit non à l'exigence de mots de passe de réseaux sociaux aux ressortissants étrangers avant leur entrée dans le pays

Chine : Google propose un prototype de son moteur de recherche qui lie les utilisateurs à leurs numéros de téléphone

L'utilisation excessive d'Internet pourrait causer l'hypertension artérielle et le surpoids chez les adolescents d'après une étude

La France sixième pays le plus respectueux des libertés Internet selon un rapport de l'ONG Freedom House

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 13:53
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
J'adore comme Médiapart tente de glisser insidieusement son idéologie d'extrême-gauche... c'est dire tout le respect qu'ils ont pour la qualité du journalisme.
bizarre de dire cela quand on signe "une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."...

En l’occurrence tu fais l'impasse sur des choses très sérieuses : détournement de fonds, fraude fiscale, et bien sûr l'influence pitoyable que ça a sur les étudiants et leur mentalité, à l'heure où on redouble d'initiatives pour changer l'image des informatitiens auprès des femmes

Des écoles qui font face à du harcèlement entre élèves via des channels Slack privés ou équivalent, il y en a plein. Face à ça, il y a des directeurs et directrices qui interviennent rapidement et sans ambiguité, et puis il y en a visiblement qui montrent comment aller plus loin en faisant de l'exhibitionnisme sexuel... c'est la-men-ta-ble, et merci à Mediapart de faire péter ce scandale, même si ça se fait forcément de façon putaclic, mais ça c'est dans l'ère du temps aussi bien à droite qu'à gauche.

En tous cas je souhaite bien du courage à celle qui prend la relève.
17  2 
Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 15:46
Neckara, il t'arrive quoi depuis quelques temps ?

Sur certains sujet, tu ne sembles intervenir que pour semer la confusion, être ultra-pointilleux sur le sens explicite/implicite de certains mot et des-fois on se demande même si ton intervention est bien en lien avec le sujet.
On dirait que tu troll à mort en utilisant la subtile technique d'enc*lage de mouche.

J'ai loupé un truc ?

Tiens, tu as dit "J'adore comme Médiapart tente de glisser insidieusement son idéologie d'extrême-gauche...".
Supposons que la politique ça me passe au dessus de la tête et que je n'ai donc aucune idée de ce que pourrait signifier une "idéologie d'extrême-gauche".
Pourrais-tu m'expliquer ce qui, dans l’article de Médiapart , te fait penser à une idéologie d'extrême-gauche ?
Et je te demande à toi de m'expliquer tes propres propos, donc ne me demande pas d'aller cherche sur internet toutes les explications. Je part du principe que la meilleur personne qui puisse m'expliquer son point de vue, c'est la personne elle-même, pas une recherche DuckDuckGo/Google/whatever ...
15  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 15:57
Citation Envoyé par Neckara Voir le message

Tu ne sais rien de ma vie.
J'ai vécu une période avec l'envie matinale et récurrente d'aller me pendre, sérieusement.
Je me suis déjà fait agressé physiquement en pleine rue pour aucune raison.
Outre l'extrême grossièreté de la réponse, j'ai envie de dire, quel rapport avec le harcèlement ?

Tu peux être harcelé sans que cela en vienne à l'agression physique, et surtout, une seule agression physique n'est pas du harcèlement, c'est une agression physique...

Ah et à l'inverse, minimiser systématiquement tout forme de harcèlement, car contrairement à toi, les victimes n'ont pas été agressées physiquement, c'est sûr que cela doit aider les personnes harcelées à aller mieux.

Je te sens un peu à fleur de peau mon biquet, tu devrais aller te reposer un peu.
10  1 
Avatar de emixam16
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 18:07
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Pour compléter ma réponse, cela vient aussi du fait que je regarde beaucoup les votes ces derniers temps, et ils sont assez révélateurs de ce que les gens ont envie d'entendre : des phrases chocs, directs, très peu nuancés, au niveau de réflexion 0, mais surtout allant dans leur sens.

Les votes reçus pourraient se modéliser facilement par une formule analogue à :
Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
let avis = compliantAvis ? 1 : -1;
let score = 12 * (k / nuance + l / longueur + m / politesse)/(k+l+m);

if( politesse < t )
    avis = -1;

let votes = force_avis * avis * score;
Je vais essayer de répondre de manière neutre à ton message.

Comprend que peu importe sa véracité, un message insultant/impoli/trop violent, ne donne pas envie d'être aimé. Cela donne simplement envie de répondre sur la forme et pas sur le fond et donc ça rend donc impossible tout débat pertinent.

Je n'ai pas l'impression que les gens aient envient d'entendre uniquement "des phrases chocs, directes, très peu nuancées, au niveau de réflexion 0, mais surtout allant dans leur sens". Personnellement, je like les messages qui présentent un raisonnement intéressant, rationnel, construit, et pas haineux indépendamment du fait que je sois d'accord ou pas avec la vision du posteur. Cela n'engage que moi mais je ne pense pas être le seul. D'ailleurs, remarque que tes messages manquent souvent parfois de nuance et sont souvent assez virulents envers les personnes n'allant pas dans ton sens, donc si ton raisonnement était correct, ils seraient bien plus likés que dislikés .

Enfin, il me semble que simplement chercher à maximiser son score sur ce forum est assez dommage. Est-ce que ça changera ta vie d'avoir 100 points en plus ou en moins? Chacun à ses raisons d'être sur le forum. Personnellement, je suis là pour apprendre et aider mais chacun voit midi à sa porte

Mon but n'est pas de te taunt. Ça arrive d'être énervé, ça arrive d'écrire des conneries. Mais si tu veux avoir des réponses cordiales, commence par envoyer des messages cordiaux!
9  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/10/2018 à 9:34
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
L'association « 42 » a quand même tenté de justifier cette mesure en disant avoir instauré un tel système de vidéosurveillance pour permettre « aux étudiants de retrouver leurs camarades au sein de leur école et que le choix de leur ouvrir l'accès aux images permet de les rassurer sur ce que visualisent les caméras ».
Ils ne sont pas capables de s'appeler, s'envoyer un sms, un mp sur un réseau social ou autre ? Ce qui irait tout de même beaucoup plus vite que de devoir scruter les 60 caméras de l'école pour retrouver une personne...

Pour peu que le camarade que tu cherches soit aux toilettes, tu peux le chercher un moment.

Ils ne savent plus quoi inventer pour se justifier.
8  0 
Avatar de pierre.E
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/05/2019 à 18:27
bah suffit de renommer école 69
8  0 
Avatar de Fabiani
Membre averti https://www.developpez.com
Le 03/11/2018 à 14:25
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
C'est normal les caméras, cette école prends des non bacheliers, autrement dit ca peu être de la racaille : vols, viols, harcellement, etc.
.
Ahurissant de passer avec autant de facilité de non-bacheliers à racailles !!
Je peux te ramener une dizaine de bacheliers qui te feraient regretter à jamais ton idée reçue.
Et en même temps (comme dirait l'autre), te ramener une dizaine de non-bacheliers qui boteraient le cul aux premiers sans te demander rien en retour.
Les non-bacheliers n'ont pas le monopole de la pourriture sur cette terre, mais plutôt des bas salaires, des logements insalubres, des transports éloignés et dangereux etc...
Une seconde chance est toujours la bienvenue pour des jeunes qui ont été éloignés trop tôt de l'école par leurs conditions sociales ou leurs fréquentations même si je n'encense pas ce genre d'Ecole pour diverses raisons.
En revenant au sujet, c'est le même débat qu'avec la surveillance sur le net avec les "si t'as rien à te reprocher qu'est-ce que ça peut faire..", on peut arguer que l'enfer est toujours pavé de bonnes intentions.

Salutations.
7  0 
Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 13:49
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Bon, d'après un autre membre, la jeune femme dont il est question dans la photo est la femme d'un des directeurs, ce ne serait pas une étudiante comme on pourrait le croire.
Les personnes couchées pêle-mêle est à l'occasion d'un projet intensif, c'est normal, c'est une des choses qui fait l'aspect "intensif" des projets intensifs.
L'exhibisionisme en entreprise où à l'école, c'est pas normal — que ce soit Sadirac et sa femme, un prof et un élève ou le pape en visite avec une nonne. Et qu'on me dise pas qu'il savait pas : c'est Sadirac qui a fait installer les caméras, il sait qu'il diffuse à tout les élèves, que ce soit consciemment ou par négligence.

Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Pour finir, que des personnes parlent de sexe dans des chaînes de discussions NSFW est tout à fait normal.
Sauf quand la chaîne est justement sur l'espace de travail de l'école ou tout étudiant doit pouvoir se sentir à l'aise. Le simple fait que cette chaîne existe dans le slack prévu "For Work" est un problème ! Qu'est-ce qui est dur à comprendre dans "Not Safe For Work" ?
8  1 
Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 14:15
Citation Envoyé par Cassoulatine Voir le message
Pourquoi l'usine nouvelle ne dénonce pas alors les musulmans qui mettent les filles dans des bâches ?
Hors sujet. On parle de harcèlement sexuel à l'école 42, pas du port du voile ailleurs.
8  1 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/04/2019 à 14:33
Dans le même genre et toujours dans la même école, on a le témoignage vidéo d'une streameuse (Maghla dans l'émission "Zack en roue libre", trouvable sur Youtube) qui est passé par l'école 42, et qui a du repasser 2 fois les examens, car comme elle était une (jolie) fille, c'est forcément qu'elle devait "tricher" voir "coucher" pour avoir les résultats qu'elle avait.

Mais à part ça, y'a ni sexisme ni misogynie de la part de la direction.
7  0