USA : une coalition dit non à l'exigence de mots de passe de réseaux sociaux aux ressortissants étrangers
Avant leur entrée dans le pays

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
En juin 2016, le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis ( US Customs and Border Patrol en abrégé CBP), a proposé au registre fédéral d’inclure désormais les informations relatives à la présence en ligne (comptes réseaux sociaux et pseudonymes) pour certaines catégories de visiteurs désireux d’entrer aux États-Unis. A suivi l’introduction, le 7 février 2017, d’un projet de loi du département de la sécurité intérieure (DHS) exigeant des ressortissants étrangers la présentation des mots de passe de leurs comptes de réseaux sociaux, situation qui a alors débouché sur la réaction, le 21 février passé, par le biais du centre pour la démocratie et la technologie (cdt), d’une coalition pour appeler le gouvernement à abandonner cette proposition.

La coalition constituée de 52 organisations/associations et de 100 experts individuels, tout en reconnaissant l'important rôle que joue la DHS dans la protection des frontières des Etats-Unis estime que cette mesure, tout en étant une atteinte aux droits fondamentaux, sera un échec à l'optimisation de la sécurité des américains.

Elle souligne également que cette proposition serait à même d’être copiée et mise en place par des gouvernements étrangers, entraînant les citoyens américains en voyage à l’extérieur dans une situation similaire à celle dans laquelle se retrouvent des étrangers en terre américaine, c’est-à-dire à devoir présenter des mots de passe de réseaux sociaux. Situation qui mettrait alors à mal l’économie, la sécurité nationale, ainsi que les relations diplomatiques des États-Unis avec de nombreux pays.

« l'introduction de règles relatives à l’exigence de mots de passe comme condition d'entrée sur le territoire américain, ainsi que toutes les approches utilisées pour contraindre des individus à dévoiler des activités en ligne étalées sur des années créent en eux un malaise énorme. Des pans entiers de droits fondamentaux seraient ainsi mis à mal : liberté d’expression, liberté religieuse, ...

La première règle en ligne est simple : ne partagez pas vos mots de passe. Aucune agence gouvernementale ne doit sacrifier la confidentialité et l’intimité entre autres sous le prétexte de l'application d'une telle mesure », a conclu la coalition.

Sources : lettre ouverte de la coalition

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

À voir aussi :

Des agents de la douane américaine refusent l'entrée à un Canadien après avoir exigé ses mots de passe et consulté ses profils sur les réseaux

Visa pour les USA : demander les comptes des réseaux sociaux des voyageurs est une proposition extrêmement invasive et inefficace d'après un groupe


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Lcf.vs Lcf.vs - Membre averti https://www.developpez.com
le 25/02/2017 à 2:22
Et si on demandait à Mr Trump, quand il voudra poser le pied en Europe, qu'il nous donne accès à tous ses comptes, sur les réseaux sociaux?
Avatar de ascito ascito - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 25/02/2017 à 2:43
La coalition constituée de 52 organisations/associations et de 100 experts individuels souligne que : « la proposition, en donnant aux agents de douanes l’accès à des années d’emails, de messages et de sms leur permettrait d’envahir la vie privée des voyageurs alors soumis à une surveillance excessive et injustifiée ».
Pour ma part, je n'ai pas lu les précédents messages

J'affirme cependant que même " 52 organisations/associations et de 100 experts individuels " ne constituent rien d'autre qu'un avis partagé, et 2em point que oui, si il est possible de faire ce que dit ce groupe, alors la proposition est contraire à la déontologie...
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 25/02/2017 à 9:00
Citation Envoyé par Lcf.vs Voir le message
Et si on demandait à Mr Trump, quand il voudra poser le pied en Europe, qu'il nous donne accès à tous ses comptes, sur les réseaux sociaux?
En tout cas la surveillance américaine n'a pas attendu que les chefs d'états viennent aux USA pour les espionner :
NSA: 35 chefs d'Etat placés sur écoute par les Etats-Unis, dont Angela Merkel
Obama savait depuis 2010 que Merkel était espionnée par la NSA
NSA: Obama promet de ne plus écouter Merkel ou Hollande

Écouter les conversations téléphonique c'est pas mieux que surveiller les comptes des réseaux sociaux.
Tous les appelles d'Hollande ont du être enregistré par les USA, donc quand il appelait une copine pour lui dire "je prend mon scooter et j'arrive" les USA le savaient ^^

Après je ne sais pas si les services de surveillance Français ont les moyens d'espionner le chef d'état américain mais l'inverse a été fait.
C'est plus facile pour les USA car Google, Facebook, Twitter, Apple, etc, sont américains.

Ça doit faire depuis 2010 environ que les USA surveillent les conversations privées de ceux qui viennent aux USA.
Maintenant ils demandent le mot de passe, quelque part c'est presque moins fourbe parce qu'au moins ils te préviennent.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - I.A. en bêta-test https://www.developpez.com
le 25/02/2017 à 13:48
Comme Windows 10 avec un compte Microsoft en ligne. Il suffit d'y ajouter un compte Gmail à l'application courrier pour que Microsoft deviennent administrateur de votre compte Gmail...

Et vis-versa.
Avatar de micka132 micka132 - Membre expert https://www.developpez.com
le 25/02/2017 à 16:52
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message

Que vous inspire ce fait ?
Qu'il y a plein d'autres pays dans le monde à aller visiter, certains bien plus strictes que celui là, d'autres bien plus souples. Faut faire un article à chaque fois que des procédures nous paraissent étrange dans un pays, ou ca concerne juste celui qui nous domine depuis pas mal de décennie maintenant?
Avatar de Mimoza Mimoza - Membre actif https://www.developpez.com
le 27/02/2017 à 9:22
Une réponse approprié serait de demander à tous les américain entrant dans un pays étranger de faire de même que ce qu'ils exigent … Trump y compris.
«Ne pas faire a autrui ce que tu ne souhaiterais que l'on te fasse … »
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 27/02/2017 à 9:38
Citation Envoyé par Mimoza Voir le message
Une réponse approprié serait de demander à tous les américain entrant dans un pays étranger de faire de même
Si vous parlez juste de la demande de mot de passe, je ne pense pas que ça générait les étasuniens.
La surveillance US fait des recherches sur ceux qui viennent aux USA pour essayer d'éviter de laisser entrer des terroristes.
Donc quelque part les états unis serait content que la France contrôle ceux qui entre en France pour essayer d'éviter le terrorisme.
(Mais en réalité ça ne sert à rien et la France ne peut pas le faire puisqu'elle est dans l'UE)

Le vrai problème c'est que les USA espionnent le monde entier et aucun autre pays ne possède les moyens de faire de même.
Aucun autre pays ne peut investir autant dans l'espionnage et travailler avec Google, Facebook, Twitter, Microsoft, etc...
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 27/02/2017 à 17:48
D'où tout l'intérêt de ne pas mettre son vrai nom sur son compte Facebook! ou de ne pas en avoir tout simplement.

Je pencherais bien sur le fait que le but caché de cette mesure est de faire de l'espionnage économique tout autant que de lutter contre le terrorisme.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 28/02/2017 à 8:41
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
D'où tout l'intérêt de ne pas mettre son vrai nom sur son compte Facebook!
Ça ne change rien, ils ont les moyens de retrouver à qui appartient un compte.
Ils peuvent prendre la liste des amis facebook, regarder les répertoires Gmail, Hotmail, etc, faire de la triangulation de données et en déduire qui est le type.
En plus il y a souvent des photos.

Si la même adresse IP ou email est utilisé pour se connecter à Facebook et pour commander sur Amazon ils doivent pouvoir faire le lien et avec la commande Amazon il y a souvent le vrai nom et la vraie adresse.

Bon après c'est pas si grave d'être espionné par les USA, de toute façon si tu ne comptes pas te rendre aux USA ils n'exploiteront jamais les données...

En ce moment on parle d'un "Muslim Ban" aux USA, alors que ça n'a strictement rien à voir.
Le truc à été annulé, mais le projet c'était d'interdire 7 pays de venir aux USA pendant 3 mois le temps de trouver une solution, parce que les USA ne pouvaient pas étudier le dossier des types de ces pays et les USA ne peuvent pas laisser entrer quelqu'un sur leur territoire sans savoir qui c'est.
Par contre ça n'a aucun rapport avec les musulmans, les pays avec le plus de musulmans étaient toujours libre de venir aux USA...
La liste des 7 pays avait été réalisé par l'équipe d'Obama.

Peut être que si on partage ça sur facebook les USA vont croire qu'on représente une menace :
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 28/02/2017 à 12:37
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça ne change rien, ils ont les moyens de retrouver à qui appartient un compte.
Ils peuvent prendre la liste des amis facebook, regarder les répertoires Gmail, Hotmail, etc, faire de la triangulation de données et en déduire qui est le type.
En plus il y a souvent des photos.

Si la même adresse IP ou email est utilisé pour se connecter à Facebook et pour commander sur Amazon ils doivent pouvoir faire le lien et avec la commande Amazon il y a souvent le vrai nom et la vraie adresse.

Bon après c'est pas si grave d'être espionné par les USA, de toute façon si tu ne comptes pas te rendre aux USA ils n'exploiteront jamais les données...

En ce moment on parle d'un "Muslim Ban" aux USA, alors que ça n'a strictement rien à voir.
Le truc à été annulé, mais le projet c'était d'interdire 7 pays de venir aux USA pendant 3 mois le temps de trouver une solution, parce que les USA ne pouvaient pas étudier le dossier des types de ces pays et les USA ne peuvent pas laisser entrer quelqu'un sur leur territoire sans savoir qui c'est.
Par contre ça n'a aucun rapport avec les musulmans, les pays avec le plus de musulmans étaient toujours libre de venir aux USA...
La liste des 7 pays avait été réalisé par l'équipe d'Obama.

Peut être que si on partage ça sur facebook les USA vont croire qu'on représente une menace :
Techniquement je ne doute pas que leurs services de renseignements soient capable de cela.

De là à aller partager l'information avec le service des douanes? Pas dit.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil