Gartner présente les 10 principales tendances technologiques stratégiques qui vont marquer 2019
Par leurs potentiels impacts industriels

Le , par Stéphane le calme

41PARTAGES

13  0 
Gartner a présenté les principales tendances technologiques stratégiques qui marqueront 2019, par leurs potentiels impacts industriels ainsi que leur potentiel de disruption.

« L’Intelligent Digital Mesh (maillage numérique intelligent) est un thème récurrent depuis deux ans et reste un moteur majeur jusqu'en 2019. Les tendances sous chacun de ces trois thèmes sont un élément clé pour la conduite d'un processus d'innovation continu dans le cadre d'une stratégie ContinuousNEXT », a déclaré David Cearley de Gartner. « Par exemple, l'intelligence artificielle (IA) sous forme d'objets automatisés et d'intelligence augmentée est utilisée conjointement avec l'IdO, l'informatique de pointe pour créer des espaces intelligents hautement intégrés. Cet effet combinatoire de plusieurs tendances fusionnant pour créer de nouvelles opportunités et créer de nouveaux impacts est l'une des caractéristiques du top 10 des tendances technologiques stratégiques de Gartner pour 2019 ».

Voici les 10 principales tendances technologiques stratégiques pour 2019:

Les objets autonomes

Les objets autonomes, tels que les robots, les drones et les véhicules autonomes, utilisent l'intelligence artificielle pour automatiser les fonctions précédemment remplies par l'homme. Leur automatisation va au-delà de l'automatisation fournie par les modèles de programmation rigides et exploite l'intelligence artificielle pour proposer des comportements avancés qui interagissent plus naturellement avec leur environnement et avec les personnes.

« À mesure que les objets autonomes prolifèrent, nous nous attendons à un passage des objets intelligents autonomes à une multitude d'objets intelligents collaboratifs, avec plusieurs appareils fonctionnant ensemble, indépendamment des personnes ou avec une participation humaine », a déclaré Cearley. « Par exemple, si un drone examinait un grand champ et découvrait qu'il était prêt pour la récolte, il pourrait envoyer un "récolteur autonome". Ou, sur le marché de la livraison, la solution la plus efficace pourrait être d'utiliser un véhicule autonome pour transporter les colis vers la zone cible. Des robots et des drones à bord du véhicule pourraient alors assurer la livraison finale du colis ».


Analyse augmentée

L'analyse augmentée se concentre sur un domaine spécifique de l'intelligence augmentée, en utilisant l'apprentissage automatique pour transformer la manière dont le contenu analytique est développé, utilisé et partagé. Les capacités de l'analyse augmentée vont évoluer rapidement vers une adoption mainstream en tant que caractéristique essentielle de la préparation des données, de la gestion des données, de l'analyse moderne, de la gestion des processus métier, de l'exploration des processus et des plateformes de science des données. Des informations automatisées issues de l’analyse augmentée seront également intégrées aux applications d’entreprise, telles que celles des départements des ressources humaines, des finances, des ventes, du marketing, du service clientèle, des achats et de la gestion des actifs, afin d’optimiser les décisions et les actions de tous les employés dans leur contexte (et non uniquement dans le contexte des analystes et des scientifiques de données). L'analyse augmentée automatise le processus de préparation des données, de génération d'informations et de visualisation d'informations, éliminant ainsi le besoin de spécialistes des données professionnels dans de nombreuses situations.

« Cela va mener aux citizen data science, un ensemble émergent de fonctionnalités et de pratiques permettant aux utilisateurs dont le travail principal ne relève pas du domaine des statistiques et de l'analyse d'analyser des informations prédictives et normatives à partir de données », a déclaré Cearley. « Jusqu'en 2020, le nombre de citizen data science va augmenter cinq fois plus rapidement que le nombre d’experts en data science. Les organisations peuvent utiliser des citizen data science pour combler le déficit de talents en data science et en apprentissage automatique causé par la pénurie et le coût élevé des data scientists ».


Développement boosté par l'IA

Le marché évolue rapidement, allant d'une approche dans laquelle les data scientists professionnels doivent s'associer à des développeurs d'applications pour créer la plupart des solutions améliorées d'IA, vers un modèle dans lequel le développeur professionnel peut opérer seul à l'aide de modèles prédéfinis fournis en tant que service. Cela fournit au développeur un écosystème d'algorithmes et de modèles d'intelligence artificielle, ainsi que des outils de développement conçus pour intégrer les fonctionnalités et les modèles d'intelligence artificielle dans une solution. Un autre niveau d’opportunité pour le développement professionnel d’applications apparaît lorsque l’intelligence artificielle est appliquée au processus de développement lui-même pour automatiser diverses fonctions de data science, de développement d’applications et de test. Selon Gartner, d'ici 2022, au moins 40% des nouveaux projets de développement d'applications auront des codéveloppeurs IA dans leur équipe.

« En fin de compte, des environnements de développement très avancés basés sur l'IA, automatisant à la fois les aspects fonctionnels et non fonctionnels des applications, ouvriront une nouvelle ère pour le “citizen application developer”, où les non-professionnels pourront utiliser des outils basés sur l'IA pour générer automatiquement de nouvelles solutions. Les outils permettant aux non professionnels de générer des applications sans codage ne sont pas nouveaux, mais nous nous attendons à ce que les systèmes fonctionnant avec une intelligence artificielle entraînent un nouveau niveau de flexibilité », a déclaré Cearley.


Jumeaux numériques

Un jumeau numérique est une réplique numérique d'un objet, d'un processus ou d'un système qui peut être utilisé à diverses fins. La représentation numérique fournit à la fois les éléments et la dynamique de fonctionnement d'un dispositif de l'Internet des objets tout au long de son cycle de vie. Selon Gartner, d'ici 2020, il y aura plus de 20 milliards de capteurs connectés et de terminaux. Les jumeaux numériques existeront potentiellement pour des milliards de choses. Dans un premier temps, les organisations vont implémenter les jumeaux numériques qu’elles vont tout simplement faire évoluer au fil du temps, améliorant leur capacité à collecter et à visualiser les bonnes données, à appliquer les analyses et règles appropriées et à répondre efficacement aux objectifs de l'entreprise.


« L'un des aspects de l'évolution du jumeau numérique, qui ira au-delà de l'IdO, concernera les entreprises mettant en œuvre des jumelages numériques de leurs organisations (DTO). Un DTO est un modèle logiciel dynamique qui s'appuie sur des données opérationnelles ou autres pour comprendre comment une organisation opérationnalise son modèle commercial, se connecte à son état actuel, déploie des ressources et réagit aux changements pour offrir la valeur client attendue », a déclaré Cearley. « Les DTO contribuent à améliorer l'efficacité des processus métier et à créer des processus plus flexibles, dynamiques et réactifs pouvant potentiellement réagir automatiquement aux conditions changeantes ».

Edge Computing

Edge (bout/extrémité/pointe) fait référence aux terminaux utilisés par des personnes ou intégrés dans le monde qui nous entoure. L'Edge Computing est une forme d'architecture informatique faisant office d'alternative au Cloud Computing. Plutôt que de transférer les données générées par des appareils connectés IdO vers le Cloud ou un Data Center, il s'agit de traiter les données en périphérie du réseau directement où elles sont générées. L’Edge computing décrit donc une topologie informatique dans laquelle le traitement de l’information, la collecte et la diffusion du contenu sont placés plus près de ces points de terminaison. Il essaie de conserver le trafic et le traitement en local, l'objectif étant de réduire le trafic et le temps de latence.

À court terme, Gartner pense que les terminaux seront boostés par l'IdO et la nécessité de garder le traitement proche du terminal plutôt que sur un serveur cloud centralisé. Cependant, plutôt que de créer une nouvelle architecture, le cloud computing et l'Edge computing vont évoluer en modèles complémentaires, les services sur le cloud étant gérés en tant que service centralisé s'exécutant non seulement sur des serveurs centralisés, mais également sur des serveurs distribués en local et sur les périphériques eux-mêmes.


Au cours des cinq prochaines années, des puces d’IA spécialisées, associées à une puissance de traitement, un stockage et d’autres fonctionnalités avancées seront ajoutés à un plus grand nombre de terminaux. L'extrême hétérogénéité de ce monde IdO intégré et la longue durée de vie d'actifs tels que les systèmes industriels vont créer d'importants défis de gestion. À plus long terme, à mesure que la 5G va mûrir, l'environnement Edge computing en pleine expansion permettra une communication plus robuste avec les services centralisés. La 5G offre une latence inférieure, une bande passante supérieure et une augmentation spectaculaire du nombre de nœuds par kilomètre carré.

Expérience immersive

Les plateformes de conversation changent la façon dont les gens interagissent avec le monde numérique. La réalité virtuelle, la réalité augmentée et la réalité mixte changent la façon dont les gens perçoivent le monde numérique. Cette évolution combinée des modèles de perception et d'interaction conduit à la future expérience immersive de l'utilisateur.

« Au fil du temps, nous passerons de la pensée focalisée sur les périphériques individuels et les technologies d'interface utilisateur fragmentée à une expérience multicanal et multimodale. L’expérience multimodale connectera les gens avec le monde numérique à travers des centaines de terminaux qui les entourent, parmi lesquels des dispositifs informatiques traditionnels, des dispositifs portables, des automobiles, des capteurs environnementaux et des appareils grand public », a déclaré Cearley. « L'expérience multicanal utilisera tous les sens humains ainsi que des systèmes informatiques avancés (tels que la chaleur, l'humidité et les radars) à travers ces dispositifs multimodaux. Cet environnement multiexpérience va créer une expérience ambiante dans laquelle les espaces qui nous entourent définissent “l'ordinateur” plutôt que les périphériques individuels. En effet, l'environnement est l'ordinateur ».


Blockchain

La Blockchain, un type de grand livre distribué, promet de remodeler les industries en instaurant la confiance, en offrant de la transparence et en réduisant les frictions entre les écosystèmes d’entreprise, réduisant potentiellement les coûts, les délais de règlement des transactions et l’amélioration des flux de trésorerie. Aujourd'hui, la confiance est placée dans les banques, les chambres de compensation, les gouvernements et de nombreuses autres institutions en tant qu'autorités centrales avec la « version unique de la vérité » conservée de manière sécurisée dans leurs bases de données. Le modèle de confiance centralisé ajoute des coûts de retard et de friction (commissions, frais et valeur temporelle de l'argent) aux transactions. La blockchain fournit un mode de confiance alternatif et évite aux autorités centrales de recourir à l'arbitrage des transactions.


« Les technologies et les concepts de blockchain actuels sont immatures, mal compris et non prouvés dans des opérations critiques et à grande échelle. Cela est particulièrement vrai avec les éléments complexes qui prennent en charge des scénarios plus sophistiqués », a déclaré Cearley. « Malgré les défis, le potentiel important d’impact signifie que les DSI et les responsables informatiques doivent commencer à évaluer la blockchain, même s’ils n’adoptent pas cette technologie de manière agressive au cours des prochaines années.».

Aujourd'hui, de nombreuses initiatives de blockchain ne mettent pas en œuvre tous les attributs de la blockchain - par exemple, une base de données hautement distribuée. Ces solutions inspirées de la blockchain se positionnent comme un moyen d’atteindre une efficacité opérationnelle en automatisant des processus métier ou en numérisant des enregistrements. Elles ont le potentiel d'améliorer le partage d'informations entre des entités connues, ainsi que d'améliorer les possibilités de suivi et de localisation des actifs physiques et numériques. Cependant, les organisations qui choisissent cette option doivent comprendre les limites et être prêtes à adopter progressivement des solutions blockchain. Les mêmes résultats peuvent être obtenus avec une utilisation plus efficace et mieux adaptée des technologies existantes sans blockchain.

Espaces intelligents

Un espace intelligent est un environnement physique ou numérique dans lequel l'homme et les systèmes technologiques interagissent au sein d'écosystèmes de plus en plus ouverts, connectés, coordonnés et intelligents. De multiples éléments - y compris les personnes, les processus, les services et les objets - sont réunis dans un espace intelligent pour créer une expérience plus immersive, interactive et automatisée pour un ensemble cible de scénarios de personnes et de secteurs.


« Depuis quelque temps, cette tendance se conjugue autour d'éléments tels que les villes intelligentes, les lieux de travail numériques, les maisons intelligentes et les usines connectées. Nous pensons que le marché entre dans une période d'accélération de la fourniture d'espaces intelligents robustes avec la technologie devenant une partie intégrante de notre vie quotidienne, que ce soit en tant qu'employés, clients, consommateurs, membres de la communauté ou citoyens », a déclaré Cearley.

Éthique numérique et confidentialité

L'éthique numérique et la protection de la vie privée constituent une préoccupation croissante pour les particuliers, les organisations et les gouvernements. Les gens s'inquiètent de plus en plus de la façon dont leurs informations personnelles sont utilisées par des organisations des secteurs public et privé, et le contrecoup ne va que s'aggraver pour celles qui ne répondent pas de manière proactive à ces préoccupations.


« Toute discussion sur la confidentialité doit être fondée sur le sujet plus vaste de l’éthique numérique et de la confiance de vos clients, de vos mandants et de vos employés. Bien que la confidentialité et la sécurité soient des éléments fondamentaux pour l’établissement de la confiance, la confiance ne concerne pas seulement ces éléments », a déclaré Cearley. « La confiance est l'acceptation de la vérité d'une déclaration sans preuve ni enquête. En fin de compte, la position d’une organisation sur la vie privée doit être guidée par sa position plus large sur l’éthique et la confiance. Passer de la vie privée à l’éthique fait évoluer la conversation qui dépasse la limite de “sommes-nous conformes” pour atteindre “faisons-nous la bonne chose ?” ».

L'informatique quantique

L’informatique quantique est un type d’informatique non classique qui fonctionne sur l’état quantique des particules subatomiques (par exemple, des électrons et des ions) qui représente l’information sous la forme d’éléments dénommés bits quantiques (qubits). L’exécution parallèle et l’évolutivité exponentielle des ordinateurs quantiques signifient qu’ils résolvent leurs problèmes avec des problèmes trop complexes pour une approche traditionnelle ou lorsqu'un algorithme traditionnel mettrait trop de temps à trouver une solution. Les industries telles que l’automobile, la finance, l’assurance, les produits pharmaceutiques, l’armée et les organisations de recherche ont le plus à gagner des progrès réalisés dans ce domaine. Dans l'industrie pharmaceutique, par exemple, le contrôle de qualité pourrait être utilisé pour modéliser les interactions moléculaires au niveau atomique afin d'accélérer la commercialisation de nouveaux médicaments anticancéreux. Le contrôle de qualité pourrait également accélérer et prévoir plus précisément l'interaction des protéines conduisant à de nouvelles méthodologies pharmaceutiques.


« Les DSI et les responsables informatiques doivent commencer à planifier le contrôle de la qualité en améliorant leur compréhension et en expliquant comment il peut s’appliquer aux problèmes de l’entreprise. Apprenez pendant que la technologie est encore à l'état émergent. Identifiez les problèmes du monde réel présentant un potentiel pour le contrôle de la qualité et envisagez l'impact éventuel sur la sécurité », a déclaré Cearley. « Mais ne croyez pas au battage médiatique selon lequel cela va révolutionner les choses dans les prochaines années. La plupart des organisations devraient en savoir plus sur le contrôle de la qualité jusqu'en 2022 et en assurer le suivi, voire l'exploiter entre 2023 et 2025 ».

Source : Gartner

Voir aussi :

Les tendances des développeurs pour 2019 font du Machine Learning la compétence clé et du JavaScript le langage le plus populaire, selon un rapport
Plus de 10 000 vulnérabilités ont déjà été découvertes durant le premier semestre 2018, d'après un rapport qui s'attend à la même tendance au 2S18
Six tendances en sécurité et gestion du risque qui pourraient être bénéfiques à votre entreprise, selon Gartner
Les techniques de vente agressives d'Oracle s'avèrent contre-productives, elles ont tendance à chasser certains clients
Fake news : les humains auraient tendance à plus les répandre que les bots sur Twitter, d'après des chercheurs du MIT

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 24/10/2018 à 8:59
Et la cybersécurité ? Elle est peut-être cachée dans "éthique et confidentialité" mais cela me paraît important de ne pas l'oublier.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web