Apple ferait-elle de la surenchère lorsqu'il faut réparer l'un de ses dispositifs ?
Une enquête en caméra cachée suggère une réponse positive

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Lorsqu’il faut faire réparer un iPhone, Apple n’hésite pas à saler la facture. Apple n'autorise la réparation de ses appareils que par des techniciens de l'Apple Store ou des centres de service agréés afin qu'ils restent sous garantie. Mais Apple ne se contente pas de cela : l’entreprise menace les réparateurs tiers (qui ne sont donc pas certifiés Apple) qui sont prêts à effectuer les mêmes réparations pour une fraction du prix. C’est en tout cas ce que révèle une enquête de CBC News.

Rappelons qu’Apple, comme les autres fabricants majeurs, ne fournit pas de pièces d'origine ou de manuels de réparation à des tiers qu’il n’a pas agréés. Pour justifier cet arrangement, les grandes entreprises assurent qu’il s’agit là de la seule façon de garantir un travail de réparation de haute qualité et de garder les hackers loin du logiciel exclusif qui fait marcher leurs produits.

Jason Koebler, qui couvre régulièrement les sujets relatifs à Apple, a déclaré qu'il s'agissait d'un problème courant :

« J'ai cassé mon MacBook auparavant et je l'ai apporté à Apple et ils voulaient 700 $ pour réparer l'écran. J'ai fini par le faire moi-même pour 50 $. Cela arrive tout le temps », a-t-il déclaré. « De nombreuses personnes tierces peuvent résoudre les problèmes qu'Apple ne fera pas, car ce n'est pas rentable de le faire à grande échelle, ou alors Apple préférerait faire un remplacement complet. Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles les gens ne voudraient pas avoir une autorisation de travailler, essentiellement, pour Apple, quand ils peuvent travailler pour eux-mêmes ».

Apple, qui a refusé une demande d’interview à ce sujet, a nié l'existence d'une tendance à la surcharge des clients pour les réparations.


CBC News s’est servie d’une caméra cachée pour vérifier des informations selon lesquelles il était dit aux utilisateurs d’ordinateurs Apple qu’une réparation était inutile et donc qu’il fallait acheter un nouvel ordinateur, même si des réparations mineures auraient pu remédier à ce problème.

Lorsqu’on lui a présenté un ordinateur portable MacBook Pro qui présentait un problème commun, l’écran ne s’affichant pas correctement, un employé de l’Apple Store a répondu en affirmant que l’appareil nécessiterait des réparations importantes à un coût supérieur à 1 200 dollars.

Lorsqu'il lui a été demandé s'il y avait une solution moins coûteuse pour la réparation, l'employé de l'Apple Store a répondu par la négative.

« Ce coût est très proche du coût d'achat d'un nouvel ordinateur en termes de réparation en magasin, pas vrai ?», a déclaré l'employé.

La panne à 1200 dollars chez Apple qui ne coûte rien ailleurs

Louis Rossmann est propriétaire d'un petit magasin de réparation d'ordinateurs sur la First Avenue à Manhattan, du type classé par « non autorisé » par Apple.

Rossmann a commencé à faire de la réparation d’ordinateurs un passe-temps à l'université. Désormais, il fait des millions de vues sur YouTube avec ses didacticiels dans lesquels il apprend aux internautes à réparer leurs ordinateurs et leurs téléphones.

Lorsqu’il lui a été présenté l’ordinateur en panne dont les frais de réparation ont été estimés à 1 200 dollars par l’Apple Store de Toronto, Rossmann a identifié une broche qui aurait dû être connectée au rétroéclairage de l'ordinateur portable et qui n’établissait plus de contact.

Après l’avoir ajustée, le problème semblait résolu. Et Rossmann a déclaré que « Si quelqu'un voulait que je rétablisse le contact avec une broche, je ne lui ferais pas payer ». Il a ajouté qu'il demanderait entre 75 et 150 dollars à ses clients s'ils souhaitaient remplacer l'intégralité de la broche.


Lorsqu'Apple a été invitée à réagir à l'incident et à de nombreuses allégations de comportement similaire au sein de l'entreprise, la société a refusé de désigner un porte-parole. Cependant, elle a publié une déclaration affirmant que leurs clients étaient mieux servis par les « experts certifiés d'Apple utilisant des pièces d'origine » et a réfuté les allégations selon lesquelles elle fait de la surenchère systématique des coûts de réparation.

Intervient alors le Right To Repair

Le mouvement Right To Repair (« droit à réparer ») vise à ouvrir les réseaux de réparations étroitement contrôlés d'Apple et d'autres fabricants de haute technologie.

« Le droit de réparer, c'est l'idée que vous pouvez réparer vos propres objets ou les apporter à un magasin local pour les faire réparer », a déclaré Kyle Wiens, cofondateur d’iFixit. La structure, qui emploie 125 personnes, dispose d’un chiffre d’affaires de 20 millions de dollars par an en vendant en ligne du matériel et des manuels de réparation qui apportent des solutions aux difficultés rencontrées par des sociétés telles qu’Apple.

« Autrefois, si vous achetiez quelque chose, vous pouviez le réparer quand vous en aviez besoin et, avec le temps, nous avons perdu cette capacité, qu'il s'agisse d'un aspirateur, d'un téléviseur ou d'un ordinateur portable. C'est de plus en plus difficile d’avoir accès aux informations dont vous avez besoin ou aux magasins locaux pour obtenir les pièces », a-t-il continué.


Kyle Wiens a cofondé l'entreprise de réparation en ligne iFixit

En plus de créer des obstacles pour les manuels et les instructions de réparation, Wiens a déclaré qu’Apple avait également utilisé des astuces physiques sur des appareils pour empêcher les réparations faciles.

Il a ajouté qu’elles incluaient le collage des piles en place, l’utilisation de son propre type de vis et la reprogrammation de son système d’exploitation afin d’empêcher le remplacement non autorisé de boutons d’accueil sur ses iPhone.

« Ils veulent rendre les appareils plus difficiles à ouvrir pour les gens normaux avec les outils dont ils disposent déjà », a-t-il déclaré. « Cela découle de la mentalité selon laquelle ils sont le centre de l'univers et que personne d'autre ne soit autorisé à faire quoique ce soit avec leurs produits ».

« Comme Apple écrit le manuel, il en détient les droits d'auteur. Par conséquent, si vous publiez ce manuel en ligne, Apple vous obligera à le retirer en vous menaçant d’une action en justice », a déclaré Wiens, ajoutant que ces dommages pourraient s'élever à 150 000 $ par incident.

« Ces menaces juridiques ont vraiment mis un frein aux informations de réparation en ligne », a-t-il regretté.

Source : CBC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Le CEO d'Apple demande à Bloomberg de se rétracter de ses allégations de puces espionnes chinoises dans les serveurs d'Apple
Redressement fiscal Apple : Bruxelles annule son action en justice contre l'Irlande, pour non application de la décision de la commission européenne
MacBook : les nouveaux claviers papillon de 3e génération présentent encore des dysfonctionnements, malgré les améliorations annoncées par Apple
Apple lance un portail qui permet aux utilisateurs US de retrouver toutes les données que la firme collecte et de les télécharger
Apple indique qu'en 23 jours, le taux d'adoption d'iOS 12 a atteint 50 % pour les appareils actifs, et 53 % pour les appareils vendus depuis 2014


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 22/10/2018 à 21:23
Qu'en pensez-vous ?
Extrait de la loi consommation dite loi "Hamon" :
« Art. L. 111-3.-Le fabricant ou l'importateur de biens meubles informe le vendeur professionnel de la période pendant laquelle ou de la date jusqu'à laquelle les pièces détachées indispensables à l'utilisation des biens sont disponibles sur le marché. Cette information est délivrée obligatoirement au consommateur par le vendeur de manière lisible avant la conclusion du contrat et confirmée par écrit lors de l'achat du bien.
« Dès lors qu'il a indiqué la période ou la date mentionnées au premier alinéa, le fabricant ou l'importateur fournit obligatoirement, dans un délai de deux mois, aux vendeurs professionnels ou aux réparateurs, agréés ou non, qui le demandent les pièces détachées indispensables à l'utilisation des biens vendus.
Ceci n'est pas respecté, il est impossible d'obtenir des pièces détachées.

Mais si on arrive à les forcer à fournir les pièces, le prix sera tellement prohibitif que cela ne vaudra pas le coup de réparer en .

Je crois que la seule solution est ne pas acheter Apple.

Quand les gens se rendront compte de l'impossibilité de réparer un mac à un prix raisonnable, soit ils n'en rachèterons plus, soit ils subiront le dictat commercial d'Apple.
Avatar de Le Vendangeur Masqué Le Vendangeur Masqué - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 23/10/2018 à 10:13
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Extrait de la loi consommation dite loi "Hamon" :

Ceci n'est pas respecté, il est impossible d'obtenir des pièces détachées.
Qui ne s'applique pas hors de France, bref t'es limite hors sujet...

Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Mais si on arrive à les forcer à fournir les pièces, le prix sera tellement prohibitif que cela ne vaudra pas le coup de réparer en .
Alors ils le font ou pas ? Mettez-vous d'accord dans votre tête avant de poster…

Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Je crois que la seule solution est ne pas acheter Apple.
La seule solution c'est de STOP aux fanatiques haineux dans ton genre. Le coup du méchant Apple ça ne prend pas, toutes les marques font pareil, sinon Hamon aurait jamais fait une loi juste pour la Pomme… Arrêtes tes caprices d'enfant gâté ! Tout ça est un sujet beaucoup plus complexe que tu ne le penses, et le niveau de ta réponses que tu n'es pas apte à participer à ce débat. Que t'aimes pas Apple on s'en fout, tes états d'âme c'est juste de la pollution de la discussion.

Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Quand les gens se rendront compte de l'impossibilité de réparer un mac à un prix raisonnable, soit ils n'en rachèterons plus, soit ils subiront le dictat commercial d'Apple.
Ce que les gens se rendent compte c'est de plusieurs choses:
1/ Les appareils d'Apple tombent beaucoup moins en panne que les autres, et ont une durée de vie bien plus élevée.
2/ Conséquence du point 1, la valeur d'occasion des produits d'Apple reste très élevée, alors qu'un PC ou un Android de 3 ans ne vaut strictement plus rien et part à la poubelle. Le sujet de l'obsolescence programmée ça te dit quelque chose ?
3/ Les réparations faites par Apple sont garanties. Si on reprend le reportage de l'article, refaire à la main une soudure de connecteur sur une carte mère multicouche c'est du bricolage qui ne tiendra jamais. C'est se foutre du client que de dire que c'est pareil que de changer une CM !
4/ En allant chez Apple tu as de grandes chances que ton produit soit couvert par une extension (voir: https://www.apple.com/fr/support/exchange_repair/ ), qui montre bien qu'Apple prend en charge les problèmes dont elle est fautive. Tu vas chez un indépendant, il en aura rien à faire de la liste des rappels gratuits et te fera payer plein pot la réparation.
5/ Tu résumes tout à une histoire de pièces, mais aujourd'hui une réparation c'est aussi des outils logiciels et matériels. Sans ça pas de réparation (ou alors j'ose pas imaginer le résultat !). Hors la loi de cet incompétent de Hamon que tu aimes tant a limité tout ça à la fourniture des pièces de bases ! Hors un iPhone ou un Mac c'est pas une cafetière ou un frigo !
Et en plus du problème des logiciels et matériels (qui sont pas gratuits !), tu oublies le problème de la formation. Là on parle pas de bidouille PC de la rue Montgallet, c'est de la haute technologie, et sans formation spécifique c'est le carnage assuré.
T'as pas idée du nombre de gens qui sont victimes de soit-disant dépanneurs qui ne font rien voir bousillent encore un peu plus le matériel ! Le vrai scandale est surtout là, et j'en connais un paquet de victimes ! Mais là grand silence de ta part !
Tu me diras qu'il suffit qu'Apple fournisse le matos, les logiciels, la formation nécessaire, … OK, mais aux frais de qui ? T'en connais des petits dépanneurs ou des particuliers qui peuvent mettre quelques centaines de milliers d'euros dedans ?

On en arrive au noeud du problème: on n'est plus aujourd'hui dans des produits grossiers réparables à la clé de 12. Être habile de ses 10 doigts ne suffit pas non plus. Hamon et tes potes gaucho-démagos avaient juste pas prévus que la technologie ça évolue, et qu'on en arrive à une ultra miniaturisation et sophistication (réclamée en plus par le client !), qui fait que bientôt les réparation ça se fera exclusivement dans une salle blanche avec des robots.
C'est pour ça que débattre avec toi est assez difficile, toi tu me parles du monde du passé, et moi je te parle du futur (qui est déjà en partie le présent d'Apple).
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 23/10/2018 à 10:26
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Je crois que la seule solution est ne pas acheter Apple.
Malheureusement souvent les consommateurs préfèrent acheter un nouveau produit Apple.
Les appareils sont conçu pour ne pas être facilement réparable.
Ils sont miniaturisé et difficilement démontable.
Si en plus les pièces sont difficile à se procurer...
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 23/10/2018 à 10:44
Citation Envoyé par Le Vendangeur Masqué Voir le message
3/ Si on reprend le reportage de l'article, refaire à la main une soudure de connecteur sur une carte mère multicouche c'est du bricolage qui ne tiendra jamais. C'est se foutre du client que de dire que c'est pareil que de changer une CM !
Là, c'est toi qui ne sait pas de quoi tu parles. Dessouder et remplacer un composant sur un CM, c'est tout à fait possible, et ça n'a rien du bricolage.

Citation Envoyé par Le Vendangeur Masqué Voir le message
5/ Tu résumes tout à une histoire de pièces, mais aujourd'hui une réparation c'est aussi des outils logiciels et matériels. Sans ça pas de réparation (ou alors j'ose pas imaginer le résultat !). Hors la loi de cet incompétent de Hamon que tu aimes tant a limité tout ça à la fourniture des pièces de bases ! Hors un iPhone ou un Mac c'est pas une cafetière ou un frigo !
Quoique tu puisses croire, ça reste de l'électronique, et un bon électronicien est capable de remplacer la plupart des pièces d'un appareil. Que tu sois un fanboy d'Apple, tant pis pour toi, mais leurs produits n'ont rien d'exceptionnels par rapport aux autres. HA ! Si, une chose est vraiment exceptionnelle chez Apple : leurs prix exorbitants.
Avatar de sirthie sirthie - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 23/10/2018 à 19:57
Mais oui, bien sûr…

C’est pour ça qu’Apple a créé ses propres vis, soude ses batteries et colle ses piles et a créé des OS qui verrouillent ses devices si une réparation a été faite par un réparateur non agréé. Pour notre bien. Pour nous protéger, nous, cons(ommateurs), de notre propre incompétence (parce que, bon, pour changer une batterie, faut passer par un réparateur agréé Apple, sinon l’ordinateur s’autodétruira dans les 5 secondes, c’est sûr) et de nos propres faiblesses, et pour nous protéger des vilains réparateurs non agréés qui ne pensent qu’à nous pomper un max de fric et à détruire nos si beaux et si exceptionnels Apple.

Citation Envoyé par Le Vendangeur Masqué Voir le message
3/ Les réparations faites par Apple sont garanties. Si on reprend le reportage de l'article, refaire à la main une soudure de connecteur sur une carte mère multicouche c'est du bricolage qui ne tiendra jamais. C'est se foutre du client que de dire que c'est pareil que de changer une CM !
L’article ne mentionne pas que le (vilain) réparateur non agréé Apple a soudé quoi que ce soit :

Lorsqu’il lui a été présenté l’ordinateur en panne dont les frais de réparation ont été estimés à 1 200 dollars par l’Apple Store de Toronto, Rossmann a identifié une broche qui aurait dû être connectée au rétroéclairage de l'ordinateur portable et qui n’établissait plus de contact.

Après l’avoir ajustée, le problème semblait résolu.
Mais, bon, nous, bien sûr, on comprend pas. Toi, par contre, tu es passé à un niveau de conscience supérieur, tu es un Vrai Grand Illuminé, et t’es même déjà dans le futur.

Citation Envoyé par Le Vendangeur Masqué Voir le message
Arrêtes tes caprices d'enfant gâté ! Tout ça est un sujet beaucoup plus complexe que tu ne le penses, et le niveau de ta réponses que tu n'es pas apte à participer à ce débat. Que t'aimes pas Apple on s'en fout, tes états d'âme c'est juste de la pollution de la discussion.
Citation Envoyé par Le Vendangeur Masqué Voir le message
C'est pour ça que débattre avec toi est assez difficile, toi tu me parles du monde du passé, et moi je te parle du futur (qui est déjà en partie le présent d'Apple).
Nan, sérieux, t'es sûr que la pomme sur les ordis d'Apple dans laquelle t'as visiblement mordu, c'est pas celle de Blanche-Neige et qu'elle était pas bourrée d'hallus ?
Avatar de Pomalaix Pomalaix - Rédacteur https://www.developpez.com
le 23/10/2018 à 20:18
Bon, désolé que ça tombe sur vous, mais "dispositif" n'est absolument pas un terme adapté.
Dans le cas présent, il s'agit tout simplement de réparer un produit, un appareil, un engin, une machine, mais certainement pas un "dispositif".
(Et on ne dit pas non plus un "périphérique", comme on le voit parfois, quand il s'agit d'un téléphone portable ou autre appareil absolument autonome)
Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 23/10/2018 à 20:50
Qui ne s'applique pas hors de France, bref t'es limite hors sujet...
Ah bon, sur un site français je parles d'une loi française et je suis hors sujet ?

Alors ils le font ou pas ? Mettez-vous d'accord dans votre tête avant de poster…
T’inquiètes je sais de quoi je parle, mais pour que tu comprenne ce que j'ai voulu dire :
- ils ne respectent pas la loi
- Si on arrive à faire qu'ils la respectent, je pense qu'il feront un prix prohibitif pour les pièces. En tant que professionnel de l'informatique, sur du matériel Apple, auprès d'un grossiste, j'ai une marge à peu près égal aux frais de ports. A ton avis quel est mon intérêt ? Vendre Apple ? ou vendre un autre matériel qui coutera moins cher au client final, me permettra de faire une marge, et de pouvoir avoir des pièces détachée en cas de besoin ?

Je n'ai pas de haine envers Apple, je travailles beaucoup sur Mac, je trouve qu'aucun système n'a une meilleure ergonomie par exemple. Et quand on a un appareil qui vaut plus de 2000 €, qui est quasi-irréparable, et qu'on râle c'est qu'on est méchant ? Cela n'engage que toi.
Les appareils d'Apple tombent beaucoup moins en panne que les autres, et ont une durée de vie bien plus élevée.
Ca ca reste à prouver, j'ai un stock de macs en panne avec carte vidéo HS irréparable car :
- considéré comme obsolète par Apple, ils ne réparent pas, pas de pièces.
- cout de réparation prohibitif.
Sans compter les claviers papillon.
Conséquence du point 1, la valeur d'occasion des produits d'Apple reste très élevée, alors qu'un PC ou un Android de 3 ans ne vaut strictement plus rien et part à la poubelle.
Là je suis d'accord.
Les réparations faites par Apple sont garanties
Au même titre qu'une réparation faite par un autre professionnel.
En allant chez Apple tu as de grandes chances que ton produit soit couvert par une extension
Dans les cas que tu présentes, il s'agit là de défauts avérés et reconnus. On retrouve ces programmes de rappel chez les autres constructeurs également.
Hors la loi de cet incompétent de Hamon que tu aimes tant a limité tout ça à la fourniture des pièces de bases ! Hors un iPhone ou un Mac c'est pas une cafetière ou un frigo !
Je n'ai jamais dit que je l'aimais, je n'ai fait que citer la loi qui porte son nom, tu le traite d'incompétent, ce qui est de la diffamation. La loi couvre les biens meubles, donc une cafetière tout comme un iphone. As-tu besoin d'explication sur la définition d'un bien meuble en terme juridique ? il semble que oui.
T'as pas idée du nombre de gens qui sont victimes de soit-disant dépanneurs qui ne font rien voir bousillent encore un peu plus le matériel ! Le vrai scandale est surtout là, et j'en connais un paquet de victimes ! Mais là grand silence de ta part !
Absolument pas. Par contre, je peux te dire que le matériel est conçu pour que tu le casses si tu ne maitrise pas le démontage. Même les vis ne sont pas standard pour empêcher tout démontage. Je peux te garantir que devenir centre agrée c'est très compliqué. tout est fait pour te dissuader car tu ferais de la concurrence aux Applecares. Il y a une marge entre forcer les utilisateurs à passer par ses ateliers et protéger son image contre des soit-disant dépanneurs.
Tu me diras qu'il suffit qu'Apple fournisse le matos, les logiciels, la formation nécessaire, … OK, mais aux frais de qui ?
On ne parle en aucun cas de gratuité, les formations peuvent même couverte par la formation continue. Les professionnels demandant juste à pouvoir accéder aux pièces détachées en les payant.

On en arrive au noeud du problème: on n'est plus aujourd'hui dans des produits grossiers réparables à la clé de 12. Être habile de ses 10 doigts ne suffit pas non plus. Hamon et tes potes gaucho-démagos avaient juste pas prévus que la technologie ça évolue, et qu'on en arrive à une ultra miniaturisation et sophistication (réclamée en plus par le client !), qui fait que bientôt les réparation ça se fera exclusivement dans une salle blanche avec des robots.
donc d'après toi, un ordi qu'on a payé plus de 2000 €, et qu'on ne peut ni upgrader, ni réparer à un cout raisonnable c'est une évolution ?

C'est pour ça que débattre avec toi est assez difficile, toi tu me parles du monde du passé, et moi je te parle du futur
Là je trouve que c'est toi qui fait de la démagogie.
Avatar de sirthie sirthie - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 23/10/2018 à 21:56
Citation Envoyé par Pomalaix Voir le message
Bon, désolé que ça tombe sur vous, mais "dispositif" n'est absolument pas un terme adapté.
Dans le cas présent, il s'agit tout simplement de réparer un produit, un appareil, un engin, une machine, mais certainement pas un "dispositif".
(Et on ne dit pas non plus un "périphérique", comme on le voit parfois, quand il s'agit d'un téléphone portable ou autre appareil absolument autonome)
Çaaa y est, v'la la police de la langue !

D'abord, restons précis, j'ai pas employé le mot dispositif, j'ai employé le mot device, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Device est un mot couramment utilisé notamment dans la conception web (pardon, toile) pour désigner un ensemble d'équipements informatiques. On parlera ainsi de "pages web (pardon, pages toile) responsive visibles sur tous les devices" (PC (pardon, OP, ordinateur personnel), tablettes, smartphones (pardon, téléphones intelligents), etc.).

Je ne sais pas pourquoi, mais je sens (si, si) que vous allez m'objecter l'emploi du mot responsive. J'en suis infiniment désolé pour vous mais si vous venez parler de pages web (pardon, pages toile) réactives à quelqu'un qui travaille dans le web (pardon, la toile), il risque de vous demander ce que vous voulez dire par là. Par contre, responsive, il comprendra tout de suite.

Ensuite, j'ai pas parlé de périphérique ; je vois donc pas pourquoi vous la ramenez avec ça.

Et qu'est-ce qu'un périphérique ? Si j'utilise une imprimante sans PC (pardon, OP, ordinateur personnel), comme photocopieuse, ce n'est donc plus un périphérique mais un appareil autonome. Un périphérique est un device asservi à un autre, point, et ça, ça varie selon l'usage qui en est fait. Il serait idiot de décider in abstracto (vous acceptez les latinismes ? Si oui, pourquoi ? Et pourquoi ne pas accepter les anglicismes, alors ?) quel device est un périphérique et quel device n'en est pas un.

Au fait, où étiez-vous ces dix dernières années quand il s'agissait de fustiger tous les articles et commentaires de ce forum utilisant des mots impropres selon vous ?

Enfin, j'aime pas votre ton de prof de primaire avec vos "On dit/On ne dit pas" et je vous dénie tout droit et compétence de dire quels mots je dois employer ou non.

Bien à vous.
Avatar de Pomalaix Pomalaix - Rédacteur https://www.developpez.com
le 23/10/2018 à 22:15
Citation Envoyé par sirthie Voir le message
...
Ma remarque faisait référence au titre de l'article, et donc à son auteur, qui parle de "réparer un dispositif".

Je n'avais même pas lu votre intervention, mais c'est très volontiers, du même mouvement, que je fustige ce "device", qui n'est rien de plus qu'un appareil pour qui veut se donner la peine de parler français .
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ - Membre expert https://www.developpez.com
le 23/10/2018 à 22:17
Citation Envoyé par sirthie Voir le message
Je ne sais pas pourquoi, mais je sens (si, si) que vous allez m'objecter l'emploi du mot responsive.

http://www.granddictionnaire.com/fic..._Fiche=8869532
Contacter le responsable de la rubrique Accueil