94 % des chefs de grandes entreprises envisageraient d'abandonner le système mainframe
à cause de son coût élevé et de sa rigidité, selon un rapport

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
L’open source et le cloud computing ont fait entrer l’univers technologique dans une nouvelle dimension. Au fil des années, la culture du développement open source est devenue un moteur de l’évolution de l’industrie du développement de logiciel, tandis que les exigences de collecte, de stockage, de traitement et de diffusion de données font de l’adoption du cloud computing un impératif afin de réaliser les objectifs. Cependant, certaines grandes entreprises utilisent encore la technologie mainframe dans le cadre de leurs activités.

Toute fois, une nouvelle enquête de LzLabs & Microsoft qui s’est intéressée aux leaders informatiques de certaines grandes entreprises du monde qui utilisent toujours des systèmes mainframes hérités révèle que cette technologie limite leur capacité d'innovation en raison du coût élevé et de la rigidité de la plateforme. Les responsables informatiques des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni, de France et d’Allemagne qui ont été interrogés sont préoccupés par le fait que la technologie mainframe ne leur permet pas d’exploiter des approches modernes de gestion d’applications, notamment l’open source et le cloud. Par ailleurs, ils s’inquiètent de la rareté des professionnels mainframe sur le marché, selon le rapport.


En effet, les mainframes ont longtemps été considérés comme une plateforme fiable et disponible sur laquelle les applications principales du système informatique s’exécutaient. Ce sont les ordinateurs centraux qui sont utilisés principalement par les grandes organisations pour l’exécution des applications critiques et des traitements en masse des données. Mais avec le temps, ils sont dépassés par l’évolution des technologies, car le matériel et les logiciels sont restés en l’état depuis lors. Aussi les langages traditionnels qui ont servi à développer les logiciels tels que COBOL, PL / I et Assembler risquent de ne plus être enseignés à la prochaine génération de programmeurs.

A cause de cette inflexibilité du système, les responsables informatiques donnent la priorité aux modèles open source et cloud pour le déploiement futur d'applications afin de garantir la pérennité de leur entreprise et pour qu’elle reste compétitive dans son secteur d’activité.

Les décideurs informatiques interrogées considèrent les applications mainframe comme essentielles pour les entreprises, cependant, ils sont unanimes que la plateforme constitue un obstacle à l'innovation. Pour 84 % des répondants, il est difficile de modifier les applications de leur système mainframe tandis que 71 % affirment que le manque de flexibilité de leur plateforme mainframe limite la capacité d'innovation du service informatique.

En ce qui concerne les professionnels mainframe, 81 % sont inquiets à cause du déficit potentiel de compétences au sein des équipes mainframe de leur organisation tandis que 56 % des répondants pointent du doigt le manque de plan de relève permettant à la nouvelle génération d’employés d’acquérir des compétences nécessaires. Par ailleurs, 94 % des personnes interrogées envisageraient d’abandonner la plateforme mainframe et 77 % des décideurs informatiques affirment avoir déjà entamé le processus de migration.

Les décideurs informatiques préfèrent abandonner la technologie mainframe au profit des solutions open source et des modèles cloud pour le déploiement de leurs futures d'applications. 96 % des répondants privilégient l'open source pour leurs futures initiatives informatiques tandis que 71 % choisissent le cloud pour le déploiement de leurs nouveaux systèmes et applications.

Le manque de flexibilité, le coût élevé, la pénurie de professionnels et le manque de maintenance du système mainframe limitent la capacité des entreprises à innover. Ce sont ces raisons qui incitent les décideurs informatiques à opter pour des modèles open source et cloud afin de moderniser les systèmes de leur entreprise pour la rendre plus compétitive.

Source : LzLabs

Et vous ?

Que pensez-vous de ce rapport ?
Que pensez-vous de l’abandon total des mainframes ?

Voir aussi

Cloud : quelles sont les tendances et comment les développeurs choisissent-ils leurs fournisseurs ? Un sondage de VisionMobile
Les premiers mainframes d'IBM ont 50 ans, et ils continuent à être utilisés dans de nombreuses entreprises
L'open source, moteur de l'innovation technologique ?, 80% de logiciels commerciaux seront basés sur des piles open source
Emploi : l'open source est un domaine porteur, mais les talents restent une denrée rare, révèle l'Open Source Jobs Report de 2016
Découvrir les avantages du DevOps dans une architecture de cloud hybride, un livre blanc gratuit disponible en téléchargement


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Darkzinus Darkzinus - Expert éminent https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 12:14
Quand ils chiffreront les coûts de migration (et les risques) je ne suis pas certain que le pourcentage sera aussi élevé.
Avatar de redcurve redcurve - Membre averti https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 13:17
Citation Envoyé par Darkzinus Voir le message
Quand ils chiffreront les coûts de migration (et les risques) je ne suis pas certain que le pourcentage sera aussi élevé.
Ces solutions ne sont plus viables à moyen, long terme donc il n'y a plus le choix
Avatar de benjani13 benjani13 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 13:17
Quel sont les solutions majoritairement envisagées? Une bascule brutale vers le "monde moderne" ou une migration minimale vers une solution comme celle de LzLabs?
Avatar de AndMax AndMax - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 14:07
Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
Quel sont les solutions majoritairement envisagées? Une bascule brutale vers le "monde moderne" ou une migration minimale vers une solution comme celle de LzLabs?
LzLabs peut répondre à des problèmes d'infrastructure (faire tourner les logiciels mainframe sur autre chose qu'un mainframe), mais cela ne résoudra rien en ce qui concerne la maintenance ou l'évolution de ces logiciels, les compétences disponibles, etc...

Une "bascule brutale" étant généralement un projet titanesque, il n'y a pas de solution simple.
Avatar de foetus foetus - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 14:23
Citation Envoyé par Darkzinus Voir le message
Quand ils chiffreront les coûts de migration (et les risques) je ne suis pas certain que le pourcentage sera aussi élevé.
Je demande s'il y aura que des coûts de migration Parce que je pense que certains s'imagent déjà piloter leur mainframe stockée sur un cloud avec leur tablette et pouvoir surveiller le résultat de l'intégration continue.
Avatar de abriotde abriotde - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 14:41
Quand ils chiffreront les coûts de migration
Il ne migreront pas, ils la laissent mourir. C'est simple toute application Mainframe qui tourne continuera de tourner mais toute nouvelle application est développée sur un autre système. Et il viens un moment ou tout a été remplacé sauf une petite fonctionnalité central qui migrera par obligation. C'est ainsi que le Mainframe meurt. Cette agonie durera encore 20 ans (comme celle du minitel, de Gopher...)
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 14:46
Un jour il n'y aura plus de développeur COBOL, donc il faut bien passer à autre chose ^^
Avatar de Darkzinus Darkzinus - Expert éminent https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 15:13
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Un jour il n'y aura plus de développeur COBOL, donc il faut bien passer à autre chose ^^
Ca n'existe déjà plus un développeur COBOL à l'heure actuelle et depuis longtemps. Un développeur COBOL est quelqu'un formé en 3 mois (ça peut même concerner des gens formés il y a 20-30 ans) qui devient par la suite compétent (ou pas).
Avatar de Darkzinus Darkzinus - Expert éminent https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 15:16
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
Il ne migreront pas, ils la laissent mourir. C'est simple toute application Mainframe qui tourne continuera de tourner mais toute nouvelle application est développée sur un autre système. Et il viens un moment ou tout a été remplacé sauf une petite fonctionnalité central qui migrera par obligation. C'est ainsi que le Mainframe meurt. Cette agonie durera encore 20 ans (comme celle du minitel, de Gopher...)
C'est totalement vrai pour tout ce qui est IHM. Pour la partie moteur c'est plus complexe. Les batchs ne sont pas remplacés du jour au lendemain (la complexité des traitements étant ce qu'elle est) et c'est bien là le cœur du système.
Avatar de LeBressaud LeBressaud - Membre habitué https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 15:35
Et d'après ce rapport 93% pensent que les mainframes sont viables à long terme...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil