Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Et si les internautes stockaient leurs données au lieu de les confier à des entreprises ?
L'ambitieux pari de Tim Berners-Lee est baptisé Solid

Le , par Stéphane le calme

55PARTAGES

21  0 
Le père du World Wide Web, Tim Berners-Lee, voudrait lancer un projet open source baptisé Solid (Social Linked Data). Notant que le web est devenu « un moteur de l'inégalité et de la division », Berners-Lee voudrait restaurer le pouvoir des individus en ligne et détourner le rapport de force des « forces puissantes qui l'utilisent pour leurs propres agendas ».

« J'ai toujours pensé que le Web était pour tout le monde. C’est pourquoi, avec d’autres personnes, nous luttons avec acharnement pour le protéger. Les changements que nous avons réussi à apporter ont créé un monde meilleur et plus connecté. Mais pour tout ce que nous avons accompli, le Web est devenu un moteur d’inégalité et de division. influencé par des forces puissantes qui l’utilisent pour leurs propres agendas. Aujourd’hui, je crois que nous avons atteint un point critique et que des changements profonds pour le meilleur sont possibles - et nécessaires », a affirmé Berners-Lee.

Solid n'est pas un projet totalement nouveau. En effet, Berners-Lee y travaille depuis quelques années en partenariat avec d’autres personnes, parmi lesquelles certaines qui font partie du MIT.

Comment Solid fonctionne-t-il ?

Son principe est relativement simple : Solid permet à un internaute de créer un « pod », une sorte de coffre-fort numérique, pour stocker toutes ses données personnelles, contacts, rendez-vous ou préférences musicales. Ce coffre-fort a vocation à pouvoir s’ouvrir pour fournir des informations à des services, comme un système de streaming musical ou un réseau social, tout en faisant en sorte que les données personnelles restent stockées dans le coffre.

Dans ce système, les données restent donc sous le contrôle de l’utilisateur en permanence. Soit un fonctionnement différent de la quasi-totalité des services actuels, qui, de Google à Facebook en passant par Spotify, collectent et conservent les données de leurs utilisateurs, qui sont ensuite réutilisées par ces entreprises pour améliorer leurs services ou proposer de la publicité ciblée. Le code du logiciel est libre et ouvert, et tout internaute qui le souhaite peut créer sa propre « instance » de Solid pour stocker ses données.


Le père du World Wide Web explique que « Solid modifie le modèle actuel où les utilisateurs doivent transmettre des données personnelles à des géants numériques en échange d'une valeur perçue. Comme nous l’avons tous découvert, cela n’a pas été dans notre intérêt. Solid est la façon dont nous évoluons sur le Web afin de rétablir l’équilibre - en donnant à chacun d’entre nous un contrôle total sur les données, personnelles ou non, de manière révolutionnaire ».

Plus loin, il avance que Solid est une plateforme construite sur le Web existant. Il offre à chaque utilisateur le choix de l'emplacement de stockage des données, des personnes et des groupes spécifiques pouvant accéder à certains éléments et des applications que vous utilisez. Cela vous permet, à vous et à vos collègues, de relier et de partager des données avec quiconque. Il permet aux utilisateurs de regarder les mêmes données avec différentes applications en même temps.

Il est persuadé que Solid va apporter des opportunités pour la créativité, la résolution de problèmes et le commerce. Selon lui, Solid va permettre aux individus, aux développeurs et aux entreprises de concevoir, de créer et de trouver des applications et des services innovants, fiables et bénéfiques.

Vos données sont gardées où vous voulez

Les données sont absolument essentielles pour Solid. Il repose sur le principe de « l'autonomisation personnelle par le biais des données », et il est prêt à affronter des grandes enseignes telles que Google, Facebook et Amazon, qui dominent le monde numérique connecté et contrôlent d'énormes quantités de données.


Et Berners-Lee de déclarer :

« Solid est guidé par le principe de “l'autonomisation personnelle à travers les données”, ce qui, à notre avis, est fondamental pour la réussite de la prochaine ère du Web. Nous pensons que les données devraient habiliter chacun de nous.

« Imaginez si toutes vos applications actuelles se parlaient, en collaborant et en concevant des moyens d'enrichir et de rationaliser votre vie personnelle et vos objectifs commerciaux ? C’est le genre d’innovation, d’intelligence et de créativité que les applications Solid généreront.

« Avec Solid, vous aurez beaucoup plus d'agence personnelle que de données - vous décidez quelles applications peuvent y accéder ».

Le chemin à parcourir ne sera pas de tout repos

Il a continué en disant que :

« les internautes veulent avoir un web auquel ils peuvent faire confiance. Les internautes veulent des applications qui les aident à faire ce qu'ils veulent et ce qu'ils doivent faire, sans les espionner. Des applications qui ne sont pas motivées par des propositions pour acheter ceci ou cela. Les internautes vont payer pour ce type de qualité et d'assurance. Par exemple, aujourd'hui, les gens paient pour le stockage dans des endroits comme Dropbox. Il y a un besoin de Solid et de l'approche différente et bénéfique qu'il apportera.

« Il faudra beaucoup d'efforts pour construire la nouvelle plateforme Solid et susciter une large adoption, mais je pense que nous avons assez d'énergie pour amener le monde vers un nouveau point de basculement ».


En raison du temps et des efforts qui seront nécessaires pour que Solid soit déployé à grande échelle, Berners-Lee ne s’est pas contenté de prendre un congé sabbatique au MIT, mais il a également décidé de réduire sa participation au World Wide Web Consortium (W3C). En plus de cela, il a créé une startup appelée Inrupt, dont la mission est de « s'assurer que Solid devienne largement adopté par les développeurs, les entreprises et finalement ... tout le monde, qu'il fasse partie du tissu du Web ».

Berners-Lee et son équipe reconnaissent que le chemin à parcourir est long, mais il en allait de même pour le World Wide Web.

Des entités qui se montrent déjà intéressées

Dans un post sur le site Web de la startup Inrupt, l'équipe a déclaré :

« Depuis quelques mois, nous travaillons avec des penseurs et des acteurs talentueux du monde entier et distribuons les ressources et la charge de travail de manière appropriée. Tous ceux qui travaillent sur Inrupt et Solid sont incroyablement dévoués à façonner l'avenir du Web. Grâce aux ressources inutilisées, la communauté Open Source devient robuste, riche en fonctionnalités et de plus en plus prête pour une adoption à grande échelle.

« Ce qui est tout aussi excitant, c'est la réaction des partenaires et des entreprises potentiels. Il y a clairement un appétit croissant pour Solid; une reconnaissance du fait que Solid peut nous libérer des silos de données étouffants et créer une liste vierge pour l'innovation. Tout ce que nous pouvons imaginer est rendu possible.

« Sur le Web comme nous l’envisageons, il y a des possibilités pour tout le monde. Des entreprises, des écosystèmes et des opportunités entièrement nouveaux vont certainement émerger et prospérer. Et nous aurons besoin de sociétés d'hébergement, de fournisseurs d'applications, de consultants d'entreprise, de concepteurs et de développeurs. La liste continue. Mais les vraies opportunités sont toutes les entreprises à inventer.

« Il y a un long et passionnant voyage devant nous tous, dans un avenir peu clair, mais certain ».

Souces : billet Tim Berners-Lee, Inrupt

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?

Voir aussi :

Les étudiants peuvent régler l'addition avec leurs données personnelles dans les SHIRU CAFE, ils n'ont pas besoin d'argent pour s'offrir un café
Facebook surpris en train de bloquer les histoires d'AP et de Guardian sur sa violation massive de données, touchant 50 millions d'utilisateurs
Uber versera 148 millions de dollars pour régler une enquête pour violation de données, pour avoir dissimulé l'accès non autorisé au public
Chrome 69 conserverait-il les cookies Google après la suppression de toutes les données de navigation ? Christoph Tavan soutient que c'est le cas
Le NYT porte plainte contre la FCC, car elle refuse de divulguer des données confirmant l'ingérence russe dans l'abrogation de la neutralité du Net

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 15:13
Dans ce système, les données restent donc sous le contrôle de l’utilisateur en permanence.
Si j'autorise l'accès à un Spotify version Solid à mes préférences musicales, qu'est-ce qui me garantie que ce Spotify ne les enregistre pas?
13  0 
Avatar de Sebajuste
Membre actif https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 15:49
Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
Si j'autorise l'accès à un Spotify version Solid à mes préférences musicales, qu'est-ce qui me garantie que ce Spotify ne les enregistre pas?
J'ai pensé exactement la même chose. Et puis j'ai eu une idée ! Pourquoi ne pas utiliser les DRM que les géants veulent nous imposer contre-eux
10  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 16:40
L'idée me plait beaucoup mais comme d'autre projet du genre (Diaspora, Mastodon,...) il me semble voué a l'échec car trop isolé.

Tous les projet d'évolution du Web qui ont abouti a quelque chose dernièrement (AV1, WebAssemly, ...) l'ont fait parce qu'ils ont su dégager un consensus d'acteur importants avant de déterminer une ébauche de solution technique commune et enfin faire une présentation publique fédératrice.
5  0 
Avatar de Shepard
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 15:54
Développer un spotify open-source et le vendre à 1 ou 2 euros (en gros, suffisamment peu pour que l'utilisateur préfère payer plutôt que chercher comment l'installer sans payer) semble être une idée :-)
2  0 
Avatar de dragonfire
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 06/10/2018 à 11:19
Cela fait plusieurs années qu'il faudrait se demander comment nous avons pu laisser à certaines entreprises le choix de contrôler les données de nos vies.
Qu'est-ce qui fait que des Google, Facebook et consorts se sont arrogées le droit de piller nos données alors que Internet nous laissait la possibilité de les 'partager'.
Comment avons-nous pu concevoir qu'il fallait regrouper des milliards d'informations dans des datacenter avides d'énergie et de CO2, alors qu'il aurait suffit de les stocker et de référencer leur disponibilité au niveau individuel.
Bien sûr cela demanderait que les ordinateurs disposent de systèmes intégrés de partage et de gestion par l'utilisateur en parallèle de leurs OS favoris
Mais aujourd'hui, vu la puissance des machines, consacrer 2 coeurs de son processeur à ces tâches parallèles n'est pas hors de portée.
A minima les données n'auraient pas été dupliquées des milliards de fois pour un simple stockage là où quelques référencement auraient permis de retrouver ces informations dispersées mais disponibles.
Un jour ou l'autre il faudra bien se poser la question du choix du regroupement des données au profit de quelques-uns, ou bien changer de paradigme et envisager de rapatrier toutes celles-ci au niveau cellulaire : individu, entreprise, état. Une vraie Intelligence Partagée au niveau mondial avec l'appui d'IPV6 avec à la clé, économie d’énergie, sécurisation, maitrise de notre patrimoine intellectuel etc.
Un coffre-fort ne résout pas ce genre de défi !
2  0 
Avatar de Steinvikel
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 20:50
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Solid permet à un internaute de créer un « pod » (...) pour stocker toutes ses données personnelles (...). Ce coffre-fort a vocation à pouvoir s’ouvrir pour fournir des informations à des services (...) tout en faisant en sorte que les données personnelles restent stockées dans le coffre. Dans ce système, les données restent donc sous le contrôle de l’utilisateur en permanence.
1 - Le coffre est ouvert chaque fois qu'un "service" souhaite visionner une info (que l'on a préalablement autorisé) ...on a, à priori, le contrôle sur "quoi", pas sur "quand" (ou la fréquence).
2 - Une donnée visionnée, est une donnée assurément copiée et sauvegardée ...le fait que les infos soit filtrés ou protégé n'est qu'énoncé, pas expliqué.
...attention à ne pas confondre "promesse" et "propagande". ^^'
3 - Il n'y a que moi que ça choc ? --> on rajoute simplement un acteur "de confiance" tiers, dans la chaîne actuelle.
Toutes nos données, sont soigneusement rassemblés, puis déporté en un même endroit, en dehors de notre machine, pour finalement faire l'inévitable : communiquer les informations.
"Avoir le contrôle sur ses données" c'est avant tout, non pas faire confiance, mais imposer. Analogie --> avoir le contrôle sur l'accès de sa maison par la porte d'entrée, c'est s'assurer d'être le seule à en posséder les clefs, et par extension, être le seule à pouvoir y entrer. Ici, on nous propose d'en passer un double à un concierge. =,='
Toute la problématique est sur la mise en oeuvre du "contrôle", que cet article ne décrit pas, et si cette solution est sous une licence non-libre ou simplement open-source... question contrôle de vie privée on peut commencer à ce poser de grandes questions côté fiabilité.

PS: pour rappel, la licence MIT est une licence sans copyleft, ni protection contre les brevets... si on veut pas voir la même histoire qu'a subit Waze pour cet cet outil, il faudra bien vérifier ce point. Et la politique d'utilisation du service d’hébergement Solid peut très bien dévier à la GAFAM mal grès une licence MIT ou GNU.
dépôt git du projet --> github.com/solid

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
(...) un fonctionnement différent de la quasi-totalité des services actuels, (...), collectent et conservent les données de leurs utilisateurs, qui sont ensuite réutilisées par ces entreprises (...)
Selon moi le fonctionnement est identique : il rassemble et verrouille des données, la seule différence, serait que Solid ne cherche pas à revendre ses données (vous les lui avez confié)

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Il offre à chaque utilisateur le choix de l'emplacement de stockage des données, des personnes et des groupes spécifiques pouvant accéder à certains éléments
spéculation : ...Sauf sur sa propre machine uniquement. Sinon, comment accéderait-on à un PC éteint ?

Le problème des autorisations Androïd, c'est qu'elles sont trop généraliste, et les applis en profites également en demandant des autorisations exotiques, sans liens directs avec leurs fonctions /buts.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
(...) les internautes veulent avoir un web auquel ils peuvent faire confiance (...) sans se faire espionner.
Oui, le siens, de la même manière qu'un site auto-hébergé.

Que pensez-vous de cette initiative ?
Cette initiative incitera les acteurs trop souple actuellement à devenir plus rigoureux sur ces question, mais la forme actuelle de Solid me paraît trompeuse, en remplaçant un "contrôle" hypothétique par une "confiance" implicite. A moins d'un changement majeur sur ça forme (son fond est louable et fédérateur), je ne lui voit aucun avenir.

Si je suis passé à coté d'un éléments m'ayant amené à une mauvaise interprétation de l'outil, merci de me corriger... ça me semble un peu gros comme pétard mouillé.
3  2 
Avatar de JackJnr
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 15:47
Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
Si j'autorise l'accès à un Spotify version Solid à mes préférences musicales, qu'est-ce qui me garantie que ce Spotify ne les enregistre pas?
C'est aussi ce que je me suis dit

J'ai essayé de chercher quelques pistes et sans avoir rien trouvé je pense que son histoire de POD est une boite que tu décides d'ouvrir à Spotify pour, imaginons, tes playlist musicales. Le reste de tes données, sites préféres ne serait pas visibles. Un peu comme une permission Android qui empêcherait d'avoir accès à tout le contenu de ton téléphone mais juste à une partie du téléphone

Après rien n'empêche Spotify ou autre de siphonner ces données, mais c'est mieux que de les laisser accéder à ton navigateur sans connaître les données récoltées
0  0 
Avatar de champomy62
Membre averti https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 16:03
Citation Envoyé par Shepard Voir le message
Développer un spotify open-source et le vendre à 1 ou 2 euros (en gros, suffisamment peu pour que l'utilisateur préfère payer plutôt que chercher comment l'installer sans payer) semble être une idée :-)
Spotify en version famille ne revient pas à si cher par personne ...
0  0 
Avatar de steel-finger
Membre actif https://www.developpez.com
Le 01/10/2018 à 18:58
@JeanBond: ça n'a rien avoir YunoHost est un OS pour ceux qui veulent faire de l’auto hébergement facilement.

Personnellement j'aimerais en savoir plus sur le fonctionnement du pod
0  0 
Avatar de pmithrandir
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/10/2018 à 10:26
Je pense que l'idée est pas si mal, puisque si le coffre fort solid est partageable depuis partout, on peut imaginer d'avoir chacun uréseau synchronisé entre tous nos appareils, chacun d'eux pouvant exposer nos données a un instant T.

Par exemple :

Mon PC expose solid
Mon portable expose solid
Mon smartphone expose solid.

Et les 3 piochent dans un stockage commun, par exemple sur une solution cloud. (avec le bon niveau de cryptage, ca ne pose pas de pb).

Au final, on peut donc imaginer d'exposer nos données depuis tous nos devices ayant une application solid installée.
Une petite MAJ de nos BOX pourrait aussi exposé un noeud suplémentaire.

Après, on répond ici a la problématique technique, reste que pour que ca soit valable, il faudra que ca soit adopté par facebook / google / spotify / apple / .... On demande donc a chacun de ces acteurs de payer un dévelopment qui va leur enlever la valeur principale sur le client... la ca me parait compliqué.
0  0