Google publie la Preview finale de Flutter, son SDK mobile Android et iOS,
La dernière étape majeure avant la publication de la version stable 1.0

Le , par Stan Adkens

90PARTAGES

11  0 
Annoncé pour la première fois en mai 2017, une première version Release Preview 1 de Flutter avait été annoncée en juin 2018 après avoir passé par des versions bêta. La version Preview 1 a fait sortir le SDK mobile pour Android et iOS de Google de la phase bêta pour le lancer dans une étape proche de la version stable 1.0.


Et, par ailleurs, bien avant cette étape, le développeur jouissait déjà d’une certaine popularité avec l’apparition dans App Store d'Apple et Google Play de milliers d'applications basées sur Flutter, y compris certaines des plus grandes applications de la planète, comme Alibaba, TencentNow et Google Ads. Après Google I/O qui s’est tenu en mai 2018 avant le lancement de la version Release Preview 1, Fluttera a connu une croissance fulgurante et a été classé parmi les 100 meilleurs dépôts sur GitHub.

Dans sa marche vers une version stable, Flutter vient de franchir une nouvelle étape décisive. Google a lancé la Preview finale, Release Preview 2, de Flutter, son kit de développement d’applications mobiles Android et iOS, le mercredi dernier. Flutter Release Preview 2 est l’ultime étape majeure avant la publication de la version stable 1.0, qui devrait arriver plus tard cette année.

Flutter est le SDK mobile de Google pour la création d'interfaces natives de haute qualité sur iOS et Android. C’est un framework d’interface utilisateur mobile open source qui aide les développeurs Mobile à créer ces interfaces en un temps record. C’est une bibliothèque performante et multiplateforme qui a été conçue pour concurrencer les frameworks tels que React Native de Facebook. Le développement d’application sur Flutter utilise le langage de programmation Dart de Google.

Quels changements apporte Flutter Release Preview 2 ?


Comme premier changement introduit dans Flutter Release Preview 2, la taille de Flutter a été réduite de 30 % par rapport à la version précédente. L’application fait désormais 4,7 Mo sur Android et iOS au lieu 6,7 Mo.

Ensuite, Flutter Release Preview 2 promet de développer des applications iOS parfaites en étendant les capacités mises à la disposition des développeurs iOS telles que la mise à leur disposition des widgets et des classes spécifiques à iOS.

Enfin, Flutter Release Preview 2 assure la prise en charge de l’exécution du code Dart en arrière-plan de l’application. Ce qui rend la version utile aux développeurs pour créer des plug-ins qui exécutent du code lors du déclenchement d’un événement tels que la réception d’une mise à jour de la localisation.


Pendant ce temps, l’adoption de flutter continue avec plusieurs applications basées sur le SDK de Google. D’après Google, l’application fait désormais parti des 50 premiers référentiels de logiciels actifs sur GitHub.

Si vous avez déjà installé Flutter, mettez à jour l’application en tapant la commande flutter upgrade, sinon rendez-vous ici pour Windows, ici pour MacOS et ici pour Linux.

Source : Google Developers

Et vous ?

Que pensez-vous de cette Release Preview 2?
Avez-vous déjà utilisé Flutter ? Qu’est-ce qui vous incite dans cette dernière version à vouloir continuer à l’utiliser ?

Voir aussi

Play Store : Google annonce une mesure de sécurité qui s'apparenterait à un DRM, introduit dans les applications Android
Android P : une version quasi-finale est disponible pour les développeurs, et apporte un SDK mis à jour avec des images système pour les Pixel
Apple assure que le mécanisme de sécurité d'iOS n'a pas été contourné par Matthew Hickey, le chercheur en sécurité revient sur ses déclarations
Apple va améliorer le chiffrement des données sur iPhone, une mesure qui ne plait pas aux forces de l'ordre qui le traitent de complice des criminels
Apple publie iOS 11.4.1, un mode USB restreint bloque désormais un outil utilisé par la police, pour débloquer l'iPhone

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Stan Adkens
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 05/12/2018 à 17:10
Google lance Flutter 1.0, son SDK pour développement Mobile Android et iOS
La toute première version stable et native

Flutter vient de parvenir à une étape de maturité après un long chemin parcouru, même si Google ne compte pas s’arrêter là. Le géant a profité hier de son événement consacré aux nouveautés sur son Framework Flutter, Flutter Live, pour annoncer la disponibilité en première version stable de sa boîte à outils d'interface utilisateur qui permet de créer des applications mobiles natives pour iOS et Android à partir d'une seule base de code.

Flutter est sorti de la phase bêta en juin dernier. Dans sa marche vers sa maturité, une première version Preview avait été annoncée immédiatement au cours du même mois. Cependant, bien avant même le passage à la version Preview 1, le kit de développement de Google jouissait déjà d’une certaine popularité avec l’apparition dans App Store d'Apple et Google Play de milliers d'applications basées sur Flutter, y compris certaines des plus grandes entreprises de la planète, comme Alibaba, TencentNow et Google Ads. Après Google I/O de mai 2018 et avant le lancement de la version Release Preview 1, Flutter a connu une croissance fulgurante et a été classé parmi les 100 meilleurs dépôts sur GitHub.


En septembre, la toute dernière Release Prewiew du Framework d’interface utilisateur mobile open source a été lancée. Flutter est une bibliothèque performante et multiplateforme qui aide les développeurs Mobile à créer des interfaces utilisateurs en un temps record. Le développeur a été conçu pour concurrencer les Frameworks tels que React Native de Facebook. Il permet d’écrire le code une seule fois et de le déployer nativement sur Android, iOS, Windows, Mac et Linux avec toute la logique du web derrière. C’est pour cette capacité de déploiement native multiplateforme que ce Framework pourrait relever de nombreux défis dans le cadre du développement de ce type.

Par ailleurs, Flutter s’étendra bientôt au développement desktop. Sur son blog, Norbert, un étudiant et développeur Android qui contribue au développement de ce Framework a procédé, le samedi, à la présentation de Flutter desktop, la solution Flutter qui va permettre de développer des applications desktop réelles et d’accélérer le développement pour mobile.

Depuis hier, les passionnés du SDK développé en langage de programmation Dart de Google peuvent profiter de la version 1.0 de Flutter. Par ce lancement, Google vient de marquer un pas décisif dans le développement multiplateforme en intégrant directement son toolkit dans une vaste gamme d’environnements, dont Android Studio, Xcode, Visual Studio Code et bien d’autres environnements, permettant aux développeurs de ne pas devoir changer leur éditeur préféré pour partager leur base de code unique entre les applications Android et iOS. Selon Xdadevelopers, Flutter 1.0 vient avec un support de plusieurs fonctionnalités telles que Hot Reload – fonctionnalité de rechargement à chaud de Flutter –, l’outillage intégré, une conception de cadre réactif et une vaste sélection de widgets, lui permettant d’offrir une expérience de développement plus rapide qui unifie la conception d’interface utilisateur sur plusieurs plateformes.


Selon Xdadevelopers, pour garantir une apparence moderne sur les principales plateformes mobiles, la bibliothèque de widgets de Flutter 1.0 prend désormais en charge les widgets « Cupertino » de Material Design et d’Apple. Pour bien fonctionner, la dernière version du développeur est basé sur Dart 2.1 et sur le moteur graphique Skia, conçu pour prendre en charge les applications « jank-free » (sans problèmes visuels inattendus), même sur les futurs téléphones 120 Hz, avec une compilation native pour les processeurs ARM 32 et 64 bits. Google choisit tous ces outils pour conserver un environnement ouvert favorable à un soutien communautaire dont bénéficie le projet depuis la phase bêta et qui a contribué à faire de lui l'un des projets les plus actifs sur GitHub.

Michael Jones, directeur Senior de l'ingénierie chez Capital One, commentant son expérience avec Flutter a déclaré :

« Nous sommes ravis de la prise en charge unique par Flutter du développement multiplateforme de hautes performances. Nos ingénieurs ont apprécié la promesse de développement rapide et les capacités de rechargement à chaud. Au cours de l’année écoulée, nous avons assisté à d’énormes progrès dans le Farmework et en particulier en ce qui concerne l’intégration native. »

« Flutter peut permettre à Capital One d’envisager des fonctionnalités non pas dans le modèle « iOS ou Android-first », mais plutôt dans un véritable modèle « mobile-first ». Nous sommes ravis de voir Flutter 1.0 et continuons d'être impressionnés par le rythme d'avancement et l'excitation dans la communauté des ingénieurs. », a-t-il ajouté.

Le nouveau Flutter met l’accent sur ses quatre caractéristiques qui suscitent l’excitation des développeurs et des entreprises :

Création de belles applications
Flutter permet de créer de belles applications. Il permet aux concepteurs de livrer leur vision créative complète sur une plateforme unique sans être obligés d’avoir recours à une tierce plateforme pour des éventuelles raisons des limites du cadre sous-jacent.

Rapidité
Il est alimenté par le même moteur graphique 2D Skia à accélération matérielle que Chrome et Android. Flutter permet la prise en charge des graphiques sans aucun problème et à la vitesse native de l’appareil utilisé.

Productivité
Flutter est productif. Il permet le rechargement à chaud, une nouvelle fonctionnalité révolutionnaire permettant aux développeurs et aux concepteurs mobiles de parcourir leurs applications en temps réel. Avec la fonctionnalité du rechargement à chaud, il est possible de modifier le code d'une application et voir les résultats instantanément, sans redémarrer votre application ni perdre son état.

Environnement ouvert
Flutter est ouvert. C’est un projet open source avec la contribution de centaines de développeurs du monde entier. En outre, il existe un écosystème dynamique de milliers de plug-ins.

En plus de ces caractéristiques, Flutter 1.0 est basé sur Dart 2.1, la dernière mise à jour de Dart qui minimise la taille du code. Dart 2.1 intègre également de nouvelles fonctionnalités linguistiques pour améliorer la productivité tout en fournissant une meilleure expérience utilisateur. Les améliorations apportées à Flutter 1.0 facilitent son intégration aux applications existantes ainsi que l’intégration de nouvelles fonctionnalités à Flutter tout en poursuivant le développement, selon Google Developers.

Source : Xda Developers, Google Developers

Et vous ?

Que pensez-vous de la progression de Flutter ?
Avez-vous déjà essayé Flutter ? Qu’est-ce qui vous incite à vouloir continuer à utiliser la version 1.0 ?

Lire aussi

Flutter va bientôt permettre d'écrire de véritables applications multiplateformes y compris pour le desktop, et pourrait rivaliser avec Electron
Haiku : le clone open source de BeOS va bientôt voir sortir sa première version bêta, après 17 ans de développement !
L'OS Windows 95 devient une appli gratuite qu'on peut lancer depuis Windows, Linux ou Mac, grâce au framework open source Electron et à un passionné
Microsoft se prépare à mettre en retraite Windows 8, plus de nouvelles applications acceptées dans le Store à partir de novembre
Vous pourrez bientôt vous connecter à Windows 10 en utilisant les informations de votre compte Google, grâce à Google Credential Provider pour Windows
Avatar de youtpout978
Membre expert https://www.developpez.com
Le 05/12/2018 à 19:43
Çà semble un beau projet, si ça permet d'avoir réellement qu'un type de vue pour toutes les plateformes, mais la concurrence sera rude Xamarin, React Native, Nativescript, à voir le support prochain de windows et sous quel forme il se fera (support de UWP ?)
Avatar de archqt
Membre averti https://www.developpez.com
Le 05/12/2018 à 20:45
Certes beau projet, mais comme je l'avais déjà dit, même si DART ressemble beaucoup au C++, il va forcément falloir mettre une croix sur la STL ou du code existant et apprendre d'autres éléments. Un couplage avec le C++, d'autant plus que Flutter est en C++ serait/est le bien venu.
Mais peut être est ce possible....
Avatar de yoshi_120
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 06/12/2018 à 2:34
Il me semble que le Flutter utilise le Android Studio et dépend toujours de la purge Java. Bref le développement mobile reste un purgatoire.
Avatar de youtpout978
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/12/2018 à 13:59
Citation Envoyé par yoshi_120 Voir le message
Il me semble que le Flutter utilise le Android Studio et dépend toujours de la purge Java. Bref le développement mobile reste un purgatoire.
Tu as mal lu alors le langage utilisé est Dart, Android Studio c'est juste un IDE, comme Eclipse/Visual studio ... où tu peux développer sur plusieurs langage différent.
Avatar de yoshi_120
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 07/12/2018 à 3:04
Dans cet autre article :

https://www.developpez.com/actu/2360...avec-Electron/

Ils disent que Flutter permet d'avoir un "émulateur" bien plus léger et plus rapide à lancer or j'ai installé le Sdk Android sur Linux et la CLI flutter mais il est nécessaire de lancer un AVD android et donc de ralentir tout le PC et rend le développement tout aussi insupportable que d'habitude (Apache Cordova, natif) ????

Qu'en est t'il ?
Avatar de VirgApps
Membre averti https://www.developpez.com
Le 10/12/2018 à 14:55
J'ai eu le plaisir de l'utiliser pour une application aujourd'hui dans les stores (iOS et Android) et rien à dire, hyper fonctionnel.
Avatar de Jiai972
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/12/2018 à 15:43
Citation Envoyé par yoshi_120 Voir le message
Dans cet autre article :

https://www.developpez.com/actu/2360...avec-Electron/

Ils disent que Flutter permet d'avoir un "émulateur" bien plus léger et plus rapide à lancer or j'ai installé le Sdk Android sur Linux et la CLI flutter mais il est nécessaire de lancer un AVD android et donc de ralentir tout le PC et rend le développement tout aussi insupportable que d'habitude (Apache Cordova, natif) ????

Qu'en est t'il ?
Je pense que tu n'as pas lu l'article avec attention, le titre de article dit que cela sera bientôt possible en standard sur Flutter, et l'exemple qui est donné est le projet Flutter Desktop, qu'il faut installer et configurer en complément de Flutter : https://github.com/google/flutter-desktop-embedding
Avatar de remax_ren
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 14/12/2018 à 17:09
Utiliser un nouveau service ou techno de chez Google, c'est prendre le risque de le voir disparaître dans 2 ou 3 ans.
ça à pourtant l'air bien sympa, mais investir du temps pour voir Google tuer le projet du jour au lendemain dans quelques temps, j'ai déjà donné
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 27/02/2019 à 9:40
Google lance Flutter 1.2, son SDK open source de développement d'applications mobiles iOS et Android,
et Dart DevTools, une suite d’outils de programmation Web

Lancé en 2015, Flutter est l'un des plus récents ajouts à l'arsenal des développeurs d'applications. C’est un SDK open source de développement d'applications mobiles développé par Google. Les applications Flutter sont écrites dans le langage Dart et exploitent bon nombre des fonctionnalités plus avancées du langage.

Si Google a opté pour Dart, c’est parce qu’il offre deux modes de fonctionnement. Le premier, nommé AOT (pour Ahead Of Time), permet de générer une application native pour chaque plateforme. Le code sera optimisé directement pour l’architecture sur laquelle il fonctionnera.

Le deuxième mode de fonctionnement est dit JIT (Just-In-Time) et offre la fonctionnalité de Hot Reload lors des développements. L’idée du Hot Reload avec Flutter est de corriger le problème du temps nécessaire entre chaque build en ne mettant plus que quelques millisecondes (voire secondes dans le pire des cas) entre chaque modification. Le développement de son application est alors bien plus rapide.

Outre ces deux modes, Dart est aussi très performant pour gérer l’allocation et le “garbage collector”, c’est-à-dire l’élimination des objets en mémoire qui ne sont plus utilisés.

La première version stable de la boîte à outils de développement multiplate-forme a été publiée il y a à peine trois mois. Il y a quelques heures, Google a annoncé la première fonctionnalité mise à jour pour Flutter, Flutter 1.2, au Mobile World Congress, ainsi qu'une nouvelle suite d'outils de programmation Web appelée Dart DevTools.

L'un des plus gros avantages de Flutter par rapport à ses alternatives est la communauté de développement. Flutter est open source pour que vous puissiez voir comment il est construit et faire des suggestions pour contribuer à son développement. Google travaille constamment à améliorer la stabilité et les performances du framework, tout en ajoutant quelques outils de développement intéressants.


Flutter 1.2

Citation Envoyé par Equipe Flutter
Flutter 1.2 est la première mise à jour de fonctionnalité pour Flutter. Sur cette version, nous nous sommes concentrés sur quelques domaines principaux :
  • Amélioration de la stabilité, des performances et de la qualité du framework de base.
  • Travaillez pour améliorer la finition visuelle et la fonctionnalité des widgets existants.
  • Nouvel outil Web pour les développeurs qui construisent des applications Flutter.

Après avoir livré Flutter 1.0, au cours des deux derniers mois, nous avons consacré beaucoup d’énergie à l’amélioration de notre infrastructure de tests et de codes, nous attelant à parcourir tous les pull request, ainsi qu’à l’amélioration des performances et de la qualité générale du framework. Nous avons une liste complète de ces demandes dans le wiki Flutter pour ceux qui sont intéressés par les détails. Ce travail incluait également un soutien plus large pour les nouvelles langues d'interface utilisateur telles que le swahili.

Nous continuons à améliorer les ensembles de widgets Material et Cupertino afin de prendre en charge une utilisation plus flexible de Material et de continuer à rechercher une fidélité au pixel près sur iOS. Ce dernier travail inclut la prise en charge de l’édition de texte par curseur flottant, ainsi que l’attention soutenue portée aux détails mineurs (par exemple, nous avons mis à jour la manière dont le curseur d’édition de texte peint sur iOS pour une représentation fidèle de l’animation et de l’ordre de peinture). Nous avons également pris en charge un ensemble plus large de fonctions d’animation inspirées du travail de Robert Penner. Et nous avons ajouté la prise en charge de nouveaux événements de clavier et la prise en charge du survol de la souris, en vue d’une prise en charge plus approfondie des systèmes d’exploitation de bureau.

L’équipe de plug-ins a également été très occupée dans Flutter 1.2, travaillant à l’amélioration de la prise en charge des achats intégrés, ainsi que de nombreuses corrections de bogues pour le lecteur vidéo, la visualisation Web et les cartes. Et grâce à un pull request d’un développeur d'Intuit, nous bénéficions désormais de la prise en charge d'Android App Bundles, un nouveau format de package permettant de réduire la taille des applications et d'activer de nouvelles fonctionnalités telles que la livraison dynamique pour les applications Android.

Enfin, Flutter 1.2 inclut le SDK Dart 2.2, une mise à jour qui améliore considérablement les performances du code compilé, ainsi que la prise en charge d’un nouveau langage pour l’initialisation des ensembles.
Nouveaux outils pour les développeurs Flutter

Les développeurs mobiles viennent d'horizons divers et préfèrent souvent des outils de programmation et des éditeurs différents. Flutter lui-même prend en charge différents outils, notamment une prise en charge de premier ordre d'Android Studio et de Visual Studio Code, ainsi que la création d'applications à partir de la ligne de commande. L’équipe savait donc que le framework avait besoin de flexibilité dans la manière d’exposer les outils de débogage et d'inspection du runtime.

En plus de Flutter 1.2, l’équipe a lancé une préversion d’une nouvelle suite d’outils de programmation Web pour aider les développeurs Flutter à déboguer et à analyser leurs applications. Ces outils sont désormais disponibles pour une installation aux côtés des extensions pour Visual Studio Code et Android Studio, et offrent un certain nombre de fonctionnalités :
  • Un inspecteur de widgets, qui permet la visualisation et l'exploration de la hiérarchie de l'arborescence utilisée par Flutter pour le rendu.
  • Une vue chronologique qui vous aide à diagnostiquer votre application au niveau image par image, en identifiant le travail de rendu et de calcul susceptible de provoquer une "anarchie" de vos applications.
  • Un débogueur de niveau source complet qui vous permet de parcourir du code, de définir des points d'arrêt et d'analyser la pile d'appels.
  • Une vue de journalisation indiquant l'activité que vous enregistrez depuis votre application, ainsi que les événements liés au réseau, à l'infrastructure et à la récupération de place.



Dart 2.2

Les développeurs de Flutter et Dart seront heureux de savoir que Dart 2.2 est également disponible. Les développeurs de Flutter devraient noter que Dart 2.2 améliore de 15 à 20% les performances. De plus, le langage a acquis la capacité d'écrire des littéraux Set en utilisant des accolades {}, similaires à Python et à d'autres langages. Cela permet de créer un ensemble en tant que constante.

Dart 2.2 est disponible au téléchargement dès maintenant et est également intégré à la version actuelle de Flutter 1.2. Vous pouvez également jouer utiliser Dart 2.2 maintenant dans l'application Web officielle DartPad.

Pourquoi utiliser Flutter ?

En 2017, David Ford, un développeur logiciel, s’est laissé aller à énoncer quelques raisons qui, selon lui, sont très intéressantes à propos de ce framework :
  1. Son architecture est presque similaire à celle de React, un point positif pour ceux qui, comme David, aiment React ;
  2. Flutter est basé sur Dart, un langage de programmation moderne (développé par Google) qui est très facile à apprendre si vous connaissez déjà Java ou JavaScript. Dart a une vérification facultative du type statique. Dart peut également se compiler sur JavaScript. En fait, Dart a d'abord été conçu comme un langage de compilation JavaScript. Et il y a une machine virtuelle Dart. Vous pouvez donc utiliser Dart pour les applications côté serveur et les utilitaires de ligne de commande (tout comme Node). Et, bien sûr, Dart peut être compilé pour fonctionner sur les téléphones mobiles. Cela met Dart en concurrence avec d'autres langages « full stack » de seconde génération comme Kotlin ;
  3. Qu'est-ce que Polymer, GWT et Adobe Flex ont en commun et dont React ne dispose pas ? Une bibliothèque de widgets UI intégrée. Ceci, pour David, est l’une des grosses faiblesses de React. Raison pour laquelle il estime que si vous avez déjà travaillé avec un framework comme Flex, vous saurez apprécier le fait qu’il soit livré avec un ensemble de composants de haute qualité ;
  4. L'approche de Flutter à l'IU multiplateforme est unique. David assure que Flutter n'est pas comme Cordova ou PhoneGap qui sont essentiellement des applications JavaScript/HTML/CSS déguisées en applications natives mobiles. Les applications Cordova et PhoneGap s'exécutent dans un navigateur mobile enveloppé dans un composant natif (une vue web). Ceux-ci sont lancés comme des applications natives, mais au fond sont des applications Web. Ils n'utilisent pas de widgets mobiles. Au lieu de cela, ils utilisent les éléments Web familiers (<input>, <select>, etc.) pour créer l'interface utilisateur.
  5. Flutter n'est pas non plus comme React Native (ou NativeScript). React Native utilise les widgets natifs. Cela signifie que vous devez créer des applications distinctes pour Android et iOS. Cela signifie également que l'application ressemble et se comporte plus nativement que, par exemple, une application qui est passée par Cordova ou PhoneGap.
  6. David avance que Flutter réinvente sa propre bibliothèque de composants UI de zéro. Ces composants sont dessinés à l'aide des primitives graphiques de bas niveau des plateformes. Ainsi, les composants UI de Flutter ne sont pas des éléments HTML ni des widgets Android/iOS natifs. Ce sont des widgets Flutter. Ils ont un look-and-feel enfichable. Ils peuvent donc ressembler à des widgets natifs iOS ou à des widgets natifs Android. C'est essentiellement la même approche que JavaSwing ;
  7. Il n'existe pas de DSL UI externes (c'est-à-dire des fichiers HTML ou XML). Toute l'interface utilisateur est écrite en Dart. Ceci, pour David, est une grande victoire. Il avoue avoir une opinion étrange selon laquelle les DSL externes sont la racine de tout le mal. Ils réduisent considérablement la quantité d'aide qu'un vérificateur de type statique (ou IDE) peut vous fournir. Ils éliminent la refactorisation et la réutilisation du code. C'est l'une des raisons pour lesquelles il aime React.
  8. Avec Flutter, les UI sont codées dans le même langage que le reste de l'application : Dart. En outre, il n'y a pas d'équivalent JSX dans Flutter. Donc, quand il dit que Flutter est comme React, ce qu’il veut dire, c'est que Flutter est comme React sans JSX. Pour lui, le code privé de JSX est assez indigeste dans la combinaison React/JavaScript, mais plutôt élégant dans la combinaison Flutter/Dart ;
  9. Enfin, Flutter dispose d’un support de première classe pour son IDE préféré (JetBrains).

Source : Google

Et vous ?

Avez-vous déjà utilisé Flutter ? Qu'en pensez-vous ?
En général vous servez-vous d'une boîte à outils multi-plateformes pour vos développements mobiles ? Lesquelles avez-vous déjà essayé ?

Voir aussi :

Flutter va bientôt permettre d'écrire de véritables applications multiplateformes y compris pour le desktop et pourrait rivaliser avec Electron
Google publie la Preview finale de Flutter, son SDK mobile Android et iOS, la dernière étape majeure avant la publication de la version stable 1.0
Flutter, le SDK mobile pour Android et iOS sort de la phase bêta, Google annonce la Release Preview 1, une étape importante avant la version 1.0
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web