Android P : une version quasi-finale est disponible pour les développeurs
Et apporte un SDK mis à jour avec des images système pour les Pixel

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Elle n'a toujours pas de nom officiel, mais Google a publié ce que l’entreprise estime être une version quasi-finale d'Android P. La nouvelle version arrive un mois après la version bêta 2. Il s'agit de la dernière mise à jour bêta majeure que la société envoie aux développeurs avant la version finale du système d'exploitation mobile, qui sera alors disponible pour le public.

La préversion inclut un SDK mis à jour avec des images système pour le Pixel, le Pixel XL, le Pixel 2, le Pixel 2 XL et l'émulateur Android officiel. Si vous êtes déjà inscrit et que vous avez reçu les bêta Android P sur votre appareil Pixel, vous obtiendrez automatiquement la mise à jour vers la version bêta 3.

Google a lancé le première préversion développeur Android P en mars, la seconde en mai lors de sa conférence orientée développeurs I/O et la troisième en juin. La première préversion n'a pas été rendu disponible via le programme bêta Android, qui vous permet d'accéder aux premières versions d'Android via des mises à jour over-air, pour souligner qu'elle est réservée aux développeurs et non destinée à un usage quotidien ou grand public. Les betas, cependant, peuvent être obtenus sur android.com/beta.

En plus des appareils Pixel de Google, la première beta Android P a été mise à disposition sur le Sony Xperia XZ2, le Xiaomi Mi Mix 2S, le Nokia 7 Plus, le Oppo R15 Pro, le Vivo X21, le OnePlus 6 et le Essential PH-1. Comme pour la version bêta 2, Google indique que les partenaires participant au programme Android P Bêta mettront à jour leurs appareils en version bêta 3 « au cours des prochaines semaines ».


Dave Burke, vice-président de l'ingénierie, a expliqué « qu’avec les API des développeurs déjà finalisées dans la mise à jour précédente, la version bêta 3 nous rapproche désormais de ce que vous verrez dans la version finale d'Android P, prévue pour cet été. Android P Beta 3 inclut les dernières corrections de bogues et optimisations pour la stabilité et le polissage, ainsi que les mises à jour de sécurité de juillet 2018. C'est un excellent moyen de tester vos applications pour vous assurer qu'elles sont prêtes avant la version finale ».

Cette mise à jour s’accompagne d'une mise à jour des outils de construction d'Android Studio pour inclure D8 en tant qu'outil indépendant. Bêta 3 est une version préliminaire d'Android avec des comportements système quasi-finaux et les API P Android officielles (niveau API 28).

Avec les images système Bêta 3 et les outils de création mis à jour, vous disposez de tout ce dont vous avez besoin pour tester vos applications ou les étendre avec Android P comme le support multicaméra, la découpe d'écran, les notifications améliorées, ImageDecoder, TextClassifier et bien d'autres.

Burke recommande de vous assurez de prendre en compte les compartiments de veille, les restrictions de confidentialité et les restrictions sur les interfaces non-SDK lors de vos tests.

Une prise en main simplifiée

Burke explique que quelques étapes simples suffisent. Tout d'abord, faites en sorte que votre application soit compatible et permettez à vos utilisateurs une transition transparente vers Android P. Installez simplement votre application actuelle sur Google Play sur un appareil ou un émulateur Android P, et testez l'application (l’application doit fonctionner parfaitement et gérer correctement les changements de comportement relatif à Android P). Après avoir effectué les mises à jour nécessaires, Burke recommande de publier sur Google Play immédiatement sans modifier le ciblage par plateforme de l'application.


« Si vous n'avez pas de périphérique pris en charge, n'oubliez pas que vous pouvez configurer un périphérique virtuel Android sur l'émulateur Android pour votre environnement de test. Si vous n'avez pas essayé l'émulateur récemment, vous constaterez qu'il est incroyablement rapide, démarre en moins de 6 secondes et vous permet même de modéliser des écrans de prochaine génération, tels que des écrans longs et des écrans avec une découpe d'écran », explique Burke.

Après avoir passé cette première étape, il vous faut mettre à jour la cible targetSdkVersion de votre application à 28 dès que possible, afin que les utilisateurs Android P de votre application puissent bénéficier des dernières fonctionnalités de sécurité, de performances et de stabilité de la plateforme. Si votre application cible déjà l'API 26+ conformément aux stratégies de Google Play, la modification de l'API cible 28 ne devrait pas nécessiter grand chose. Lorsque vous modifiez votre ciblage, assurez-vous que votre application prend en charge tous les changements de comportement applicables.

Il est également important de tester vos applications pour l'utilisation d'interfaces non-SDK et de réduire votre dépendance à leur égard. Comme indiqué récemment, Android P restreint l'accès aux interfaces non-SDK sélectionnées. Surveillez les avertissements logcat qui mettent en évidence les utilisations directes des interfaces non-SDK restreintes et essayez la nouvelle méthode StrictMode detectNonSdkApiUsage () pour intercepter les accès par programme. Dans la mesure du possible, vous devez utiliser des équivalents publics du SDK ou NDK Android. Burke demande d’informer l’équipe Android si aucune API publique ne correspond à votre cas d'utilisation.

« Lorsque vous êtes prêt, plongez dans Android P et découvrez les nouvelles fonctionnalités et API que vous pouvez utiliser dans vos applications. Pour créer avec les nouvelles API, il suffit de télécharger l'API 28 SDK et les outils officiels dans Android Studio 3.1 ou d'utiliser la dernière version d'Android Studio 3.2. Ensuite, mettez à jour les fichiers compileSdkVersion et targetSdkVersion de votre projet vers l'API 28 ».

Source : blog Android

Voir aussi :

Play Store : baisse brutale des installations de certaines applications Android, Google aurait modifié son algorithme de classement
Tous les appareils Android depuis 2012 seraient menacés par RAMpage, une vulnérabilité qui permet d'accéder aux données d'autres applications
Play Store : Google annonce une mesure de sécurité qui s'apparenterait à un DRM introduit dans les applications Android
Flutter, le SDK mobile pour Android et iOS sort de la phase bêta, Google annonce la Release Preview 1, une étape importante avant la version 1.0
Google entame le déploiement d'un client Web pour Android Messages, l'application qui permet d'envoyer et recevoir des SMS sur son PC


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil