Un SoC ARM qui se soude à la main sur la carte mère d'un NanoPC Linux et est vendu à 1 USD :
Pour quel scénario d'usage le recommanderiez-vous ?

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
Il existe sur le marché de nombreux SoC fonctionnels qui, pour trois fois rien, permettent de concevoir un nano-ordinateur monocarte (single board computer ou SBC) Linux. Évidemment, avec ce genre de matériel, il ne faut pas s’attendre à des bêtes de courses ou des performances tonitruantes, mais leur prix attractif et la facilité avec laquelle ils peuvent être intégrés (ou remplacés) dans un système (final ou de test) peut parfois faire toute la différence.


AllWinner Technology est une entreprise technologique chinoise basée à Zhuhai, dans la province du Guangdon. Elle est notamment spécialisée dans la fabrication de Soc (System on Chip) ARM pour les dispositifs bas de gamme et ultra low-cost qui sont capables de faire tourner des OS basés sur Linux. Les puces Allwinner de la série A1X appartiennent à cette dernière catégorie de SoC.

La série A1X est essentiellement constituée de deux modèles. D’un côté, il y a les puces basées sur le A10 (sun4i), un SoC embarquant un CPU ARM Cortex-A8 (jusqu’à 1,2 GHz) et d’un GPU ARM Mali 400 MP. Et puis, on retrouve des puces basées sur le A13 (sun5i), un SoC moins avancé conçu à l’origine (2012) pour les appareils ultra low-cost qui au niveau de la connectique ne prennent pas en charge le HDMI ou le SATA de façon native.

Le A13 de AllWinner Technology dispose d’un seul cœur ARM Cortex A8 (ARMv7) cadencé à 1,0 GHz, d’un GPU ARM Mali 400 MP (single core) et d’un VPU (unité de traitement vidéo). Il est gravé en 55 nm, prend en charge jusqu’à 512 Mo de mémoire vive DDR3 et est principalement utilisé pour les systèmes extrêmement légers tournant sous un OS basé sur Linux.

Si le A13 de AllWinner Technology vous est présenté aujourd’hui, c’est parce que ce SoC rempli les deux conditions évoquées plus haut : son prix attractif (3 USD l’unité ou à partir de 1 USD pour les commandes en gros) et le fait qu’il puisse être soudé manuellement par « ;l’utilisateur bidouilleur ;» sur la carte mère d'un nanoPC Linux.

À ce prix-là et pour ce type de matériel, il ne faudrait cependant pas s’attendre à des miracles côté logiciel ou support, probablement le point faible de la plupart des dispositifs low-cost. C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles certains dispositifs moins abordables, mais plus « ;user friendly ;», comme l’Asus Tinker Board, l’Orange Pi, le BeagleBone (basé sur le soC Octavo OSD335x - image ci-dessous -) ou le i.MX6 de NXP semblent toujours compétitifs.


Il ne faudrait pas non plus oublier les Raspberry Pi qui apparaissent toujours comme des références lorsqu’on évoque cette catégorie d’appareils, à cause notamment de l’implication de la communauté et du suivi au niveau des images systèmes dont bénéficient ces petits gadgets.

Source : HackaDay

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Pour quel scénario d’usage le recommanderiez-vous ?

Voir aussi

VoCore2 : un nanoPC Linux de la taille d'une pièce de monnaie capable de lancer le jeu Doom et pouvant servir de routeur sans-fil

La Fondation Raspberry Pi dévoile un nouveau modèle de son nano-ordinateur monocarte : le Raspberry Pi 3 Model B+ est vendu au prix officiel de 35 $

Nano PC : SolidRun sort des cartes basées sur des processeurs Intel Braswell qui sont capables de faire tourner Windows 10, Linux et Android

Sondage : quels systèmes d'exploitation préférez-vous pour Raspberry Pi ? Et dans quel but utilisez-vous ce dispositif ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 19/09/2018 à 8:59
Yep !

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Si le A13 de AllWinner Technology vous est présenté aujourd’hui, c’est parce que ce SoC remplit les deux conditions évoquées plus haut : son prix attractif (1 USD l’unité ou à partir de 3 USD pour les commandes en gros)
1- c'est l'inverse :
you can get this part for $1 USD in large-ish quantities. A cursory glance at the usual online retailers tells me you can get this part in quantity one for under $3.
https://hackaday.com/2018/09/17/a-1-...ble-processor/

2- en fouillant un peu on trouve ça :
Please do not work with Allwiner chips the company has been caught putting backdoors in their products.
https://www.reddit.com/r/electronics...n_board_based/
mais ça a l'air désactivable : A simple checkbox in Kconfig turned it off.
https://hackaday.com/2018/09/17/a-1-...omment-5107969

3-
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
et le fait qu’il puisse être soudé manuellement par « ;l’utilisateur bidouilleur ;» sur la carte mère d'un nanoPC Linux.
j'aimerais bien savoir comment on peut souder à la main sur un coin de table de cuisine les 176 pinoches du bestiau. Quelqu'un l'aurait déjà fait ? Une vidéo est dispo ?
Avatar de transgohan transgohan - Expert éminent https://www.developpez.com
le 19/09/2018 à 9:12
Faut être au bout ou pas très fin pour acheter du matériel chinois...
Le jour où leurs produits seront partout ils auront plus puissant qu'une bombe atomique, la possibilité de bloquer tout système grâce à leurs backdoors...
Avatar de onilink_ onilink_ - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 19/09/2018 à 10:04
@Jipété
Ça se fait au heatgun, faut le coup de main mais au final pas besoin de matos de fou:


@transgohan
La backdoor tu t'en fout dans pas mal de scénarios, faut juste être conscient qu'elle existe.
Genre si tu veux juste faire une petite carte de calcul parallèle, t'es pas obligé de relier ça au réseau.

Et franchement, je me demande si du hardware sans backdoor ça existe, quand on voit les scandales qu'y a eu avec intel etc...
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 19/09/2018 à 11:15
Citation Envoyé par onilink_ Voir le message
@Jipété
Ça se fait au heatgun, faut le coup de main mais au final pas besoin de matos de fou:
Thx, je ne savais pas que ce genre de manière de faire existait (elle est où, l'époque où je soudais du bc109c ? )
Faudrait que je me recycle.

C'est quoi le produit qui est soigneusement étalé, au début ?

Et du coup, ça ne ressemble pas au chip qui illustre l'article, à moins que cette technique fonctionne également avec les pattes sur les côtés du chip ?
Avatar de onilink_ onilink_ - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 19/09/2018 à 11:18
Si je dis pas de bêtise, c'est de la pâte a souder.
Genre c'est des micro granules d'étain dans du flux. Quand tu vas chauffer ils vont se réunir pour former des billes d'étain, et adhérer la ou il faut sur le PCB.

Y a d'ailleurs toute une méthode de soudure basé sur ça et un masquage pour faire des soudures en "série" (soudure par réfusion):
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 19/09/2018 à 11:46
Merci infiniment !

Je ne connaissais pas (même si je m'en doutais un peu, mais pas aussi précisément).

Une dernière question : le masque utilisé pour étendre la soudure en pâte, c'est quelle matière et il sort d'où ? Vendu avec le PCB ?
Avatar de MaximeCh MaximeCh - Membre averti https://www.developpez.com
le 19/09/2018 à 11:48
Citation Envoyé par onilink_ Voir le message

Ça se fait au heatgun
Non pas forcément, ces pins se soudent bien avec un petit fer, une tresse à (des)souder, beaucoup de flux. (Tant qu'il y a pas de masse en dessous.)
Des vidéos traînent.
Citation Envoyé par onilink_ Voir le message

Et franchement, je me demande si du hardware sans backdoor ça existe, quand on voit les scandales qu'y a eu avec intel etc...
#topic
Avatar de onilink_ onilink_ - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 19/09/2018 à 11:49
@MaximeCh
Va falloir que tu m'explique comment tu fais quand les connectiques sont SOUS le cpu (c'est le cas ici).

@Jipété
La matière je ne saurais pas te dire, de l'alu probablement, mais je ne sais pas si y a une influence directe (faut juste que ça absorbe pas la pâte, et que ça tienne a la chaleur).

Quand aux masques, j'en ai jamais vu vendus direct avec les PCB, peut être que ça se fait mais ça ne doit pas être courant.
Par contre, j'ai déjà vu des petits masques tous près, pour chaque composant. Genre tu veux souder un composant SMD avec X pattes, bah tu prend celui ci et hop.

Quand a la vidéo du dessus, le mec s'est fait faire sur mesure les PCB et les masques.
Y a pas mal d'entreprises chinoises qui font ça pour des prix accessibles aux particuliers.
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 19/09/2018 à 12:02
Citation Envoyé par onilink_ Voir le message
@MaximeCh
Va falloir que tu m'explique comment tu fais quand les connectiques sont SOUS le cpu (c'est le cas ici).
Il parle des chips à pattes, comme l'image illustrant l'article.

Citation Envoyé par onilink_ Voir le message
Quand a la vidéo du dessus, le mec s'est fait faire sur mesure les PCB et les masques.
Y a pas mal d'entreprises chinoises qui font ça pour des prix accessibles aux particuliers.
Hé ben voilà !

Merci pour tout,
Avatar de Delias Delias - Modérateur https://www.developpez.com
le 20/09/2018 à 0:25
Bonsoir à tous

La puce dont il est fait mention dans l'article est au format TQFP et plus exactement un LQFP176.
Je fais encore de temps à autre de petit TQFP32 (L'AVR des Arduino Nano) au fer mais entre les deux le pas des pattes est divisé par 2. On passe de 0.8mm à 0.4mm. C'est tout petit (c'est la dimension "e" des datacheets).

La première vidéo c'est un BGA avec une matrice de boule de soudure. La technique de l'air chaud est transposable, mais je n'aime pas, c'est le meilleur moyen de virer tout ce qui est à côté.

Sur la deuxième vidéo, c'est la méthode plus ou moins industrielle. Le masque de dépôt est une feuille d'acier photo-gravée avec une technique proche de celles des couches de cuivre des PCB (ou le laiton photo-gravé utilisé dans différents domaines de modélisme). C'est disponible chez de la plupart des fabricants de PCB. C'est les couches "Paste" des logiciel de CAD! Mais placer à la main un composant avec une précision de l'ordre du dixième de millimètre, ce n'est pas donné à tout le monde.
On peut appliqué la même méthode avec une dépose de patte de soudure au moyen d'une seringue ou d'un outillage spécifique qui a l'avantage de doser exactement la quantité nécessaire sur chaque pad.

Pour moi il manque une info primordiale, c'est probablement possible en DIY, mais pour quelqu'un qui s'y connait! Ne serait-ce que pour concevoir le PCB en respectant tout les contraintes nécessaires au bon fonctionnement d'un microprocesseur.

Delias
Contacter le responsable de la rubrique Accueil