L'État va investir 100 millions d'euros pour former des millions de Français au numérique
Parmi les plus éloignés du numérique

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du numérique, sera en déplacement à Nantes jeudi. Dans un entretien, il a assuré que « Pour la première fois, le gouvernement va investir une somme de 75 à 100 millions dans les prochaines années pour former chaque année 1,5 million de Français parmi les plus éloignés du numérique. Cela concerne 13 millions de personnes en tout. Notre objectif étant de leur proposer un pass numérique avec de 10 à 20 heures de formation. Ce pass d’une valeur de 50 € à 100 ;€ sera distribué par Pôle emploi, la CAF, l’assurance maladie ou les villes, les agglomérations et les départements ».

L’objectif de cette manœuvre est de résorber la fracture numérique qui crée encore beaucoup de disparités en France. D’ailleurs le secrétaire général parle de double fracture numérique notamment sur le plan de l’accessibilité avec l’internet mobile et l’internet à très haut débit et sur celui des usagers eux-mêmes. Pour la première, l’État va investir à hauteur de 3 milliards d’euros auprès des opérateurs sur les réseaux mobiles.

Pour ce qui concerne les usagers, le secrétaire note que « nous nous apercevons que 20 ;% des Français ne savent pas utiliser les outils numériques. Une récente étude le révèle. Quand on cherche un emploi, c’est plus long d’un mois si on n’utilise pas internet. Quand on achète des produits, on les paie plus cher. Les Français, aussi, ont accès à moins d’informations, ils ont moins de contacts avec leur famille, ce qui pose des soucis par rapport au lien social. Et quand l’État s’efforce de mettre en ligne de plus en plus de services publics, la fracture s’accentue ».


Fabrice Rémy, directeur associé du cabinet de Conseil Aneo et expert en organisation des entreprises, s’est intéressé à la faisabilité du programme. « 100 millions d'euros pour former 13 millions de personnes, équivaut en somme à moins de 8 euros par personne », a-t-il relevé.

Dès lors, il convient de s’interroger sur ce que représentent réellement les fractures numériques. Si la formation doit sensibiliser aux nouveaux outils numériques et permettre déjà de découvrir les usages fondamentaux du quotidien (utiliser un ordinateur pour chercher un emploi, faire ses courses ou gérer ses affaires administratives) alors « avec 20% de la population qui se dit mal à l'aise avec les outils numérique, l'idée semble avoir du sens, à la base », selon Fabrice Rémy.

Une mesure encourageante ?

Mais dès lors que nous allons un peu plus loin, par exemple lorsque nous abordons les difficultés des français avec le numérique dans l'univers professionnel, le contenu de ces formations va-t-il suffire à mettre tout le monde au même niveau dans l'environnement professionnel de chacun ?

D’ailleurs, comme le souligne le secrétaire d’État, « Nous constatons aussi que si les jeunes de 18-30 ans sont à l’aise sur l’utilisation du numérique des loisirs, il n’en va pas de même pour l’utilisation des démarches administratives en ligne. Dès qu’il faut remplir un document sur internet, ils sont paralysés ;! Il faut aussi agir auprès d’eux ».

Il ne s’agit donc pas seulement de former des personnes qui n’ont pas de notions de l’outil informatique, puisque même celles qui s’en servent pour des loisirs sont concernées. Après tout, savoir lancer un film sur VLC ou démarrer son jeu Candy Crush ne suffit pas à se dire que nous savons nous servir de l’outil informatique. Dès lors, ces séances de découvertes vont-elles permettre à l’État d’atteindre son objectif ?

Fabrice Rémy estime que non lorsqu’il déclare « Si le principe d'une remise à niveau générale pour celles et ceux qui en ont besoin n'est pas critiquable, en revanche l'affichage d'un objectif aussi ambitieux que la réduction de la fracture numérique est peu crédible aux regards des transformations en cours dans l'univers professionnel ». Comme il le rappelle, « Apprendre à démarrer une voiture n'est pas suffisant pour obtenir son permis ».

Il faut quand même se demander si Fabrice Rémy n'a pas été trop rapide dans son calcul. Lorsque Mounir Mahjoubi parle de 13 millions de personnes concernées, est-ce à dire que les 100 millions d'euro seront dédiées à ces 13 millions de personnes ou que les bénéficiaires feront parti de ces 13 millions de personnes ? La seconde réponse semble la plus plausible dans la mesure où Mounir Mahjoubi a parlé de pass d'une valeur de 50 à 100 euros, ce qui n'aurait pas été possible d'après le calcul de Fabrice Rémy qui compte environ 8 euros par personne.

En parallèle, le secrétaire d’État a déclaré vouloir agir pour éviter la dépendance aux réseaux sociaux : « Cet été, j’ai moi-même désinstallé Twitter et Facebook de mon téléphone car je passais trop de temps à lire les notifications. Nous souhaitons lancer une consultation pour identifier les comportements qui inquiètent les familles. C’est un champ d’investigation intéressant, avec une obligation de transparence, sur le temps qu’on y consacre. Il faut mieux informer les internautes, et notamment les parents vis à vis de leurs enfants. Certaines plateformes informent volontairement sur le temps passé sur les réseaux sociaux, d’autres pas. Cette démarche pourra aller jusqu’à la création d’une loi, mais il faut garder à l’esprit que nous ne sommes pas dans une société qui dicte aux gens la façon dont ils doivent se comporter ».

Source : entretien avec le secrétaire d'Etat

Et vous ?

Que peut-on entendre par fracture numérique ?
La proposition du secrétaire d’État vous semble-t-elle encourageante pour réduire la fracture ?

Voir aussi :

La France a été la troisième région source d'attaques DDoS au 2T18 d'après un rapport, qui souligne le rôle joué par les appareils IdO non sécurisés
Taxe sur les GAFAM : la France tente de trouver un compromis et propose des approches alternatives comme ajouter une clause de caducité
La France veut se débarrasser des logiciels US au sein de son service de renseignement, la souveraineté technologique est-elle possible d'ici 10 ans ?
France : les hackers de la gendarmerie auraient une arme secrète contre le chiffrement, qui serait en service depuis environ un an


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de lsbkf lsbkf - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 13/09/2018 à 20:02
Le problème de l'administration en ligne avec les jeunes n'a rien à voir avec le "numérique". C'est juste qu'on comprend pas les 3/4 des termes et que c'est souvent ambigü de trouver l'info à remplir. Il faut annoter avec une traduction vers notre pauvre langue de petit peuple, un grand glossaire et des specimens avec le bon chiffre entouré de rouge. Comme ça ils pourront garder leurs millions pour faire semblant de former nos grands parents.
Avatar de f-leb f-leb - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 13/09/2018 à 21:00
Il y a ceux qui n'ont pas les moyens d'accès à internet, ou qui n'ont pas la pratique de ces outils comme les personnes âgées, on peut parler d'e-exclusion.

Et pire, il y a ceux qui ont les accès aux outils et qui y passent même beaucoup (trop) de temps dessus, qui ont des smartphones, accèdent aux réseaux sociaux, aux vidéos sur YouTube, à CandyCrush, etc. et qui seront quand même atteints d'illectronisme, infoutus de remplir un formulaire en ligne par manque de savoir. Réveillez-vous les jeunes !
Avatar de Bousk Bousk - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 13/09/2018 à 21:28
Tout ça dans le meilleur des cas où le site web fonctionne correctement.
Les sites du gouvernement français étaient à la ramasse sévère la dernière fois que j'en ai eu besoin il y a ~3-4 ans... ça s'est amélioré ?
Avatar de survivals survivals - Membre actif https://www.developpez.com
le 14/09/2018 à 8:34
Citation Envoyé par Bousk Voir le message
Tout ça dans le meilleur des cas où le site web fonctionne correctement.
Les sites du gouvernement français étaient à la ramasse sévère la dernière fois que j'en ai eu besoin il y a ~3-4 ans... ça s'est amélioré ?
ça me rappel Amélie, le site censé regrouper tout ce qui est santé (me semble t-il), au final tu te retrouvais avec un autre mot de passe à retenir, mais pas moyen d'accéder aux autres sites via celui-ci, pareil que toi j'y suis pas retourné depuis.

Au final ça va encore être un investissement jeté par les fenêtres, enfin sauf pour les boites qui auront les contrats.
Il ferait mieux de lancer des grands projets qui arrosent et créer de petites boites.
Les zones d'exclusion du numérique le sont car il n'y a pas assez de clients pour que cela soit rentable pour un opérateur, la faute à la privatisation, si c'était resté un service publique, on aurait pas eu ce genre de problème.
Il veulent également faire un plan de construction de 7500 logements, plutôt que d'arroser des grosses entreprises, former des chômeurs à la constructions et utilisez la structure de l'état pour organiser tout ça (architecte simple et pas illuminé, maitre d'oeuvre ...), cela formerait des chômeurs, leur donnerait un emploi formateur et un logement.

Marre de voir tous ces millions voir milliards dépenser, à tort et travers juste pour leur image politique, et viennent nous dire que nous sommes responsable de la dette, toujours moins de services, les existants/restant ne sont pas maintenu, la qualité de ces services baissent, mais par contre les impôts augmentent toujours plus, et on voit les "riches" s'engraisser à coup de subventions, merci la propagande écologique aussi, quand on voit ce qui est réellement fait des déchets (direction les pays pauvres), c'est ça le recyclage subventionné ?
Avatar de vanskjære vanskjære - Membre averti https://www.developpez.com
le 14/09/2018 à 9:38
[Trolldi=ON]
Ils vont utilisez les 100 millions d'euros de recettes d'Hadopi pour financer cette mesure...ah ....bah en fait il n'y aura pas le financement...
[Trolldi=OFF]

Sinon je n'ai pas vu auprès de qui va être utiliser ce "bon pour une formation". Les centres de formation type CNED/CNAM/AFPA? Ou vers une SSII qui demandera une rallonge de 50 millions à l'état en plus d'encaisser le chèque? (on frise le retour en trolldi je sais)
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre expert https://www.developpez.com
le 14/09/2018 à 10:52
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Pour ce qui concerne les usagers, le secrétaire note que « nous nous apercevons que 20 ;% des Français ne savent pas utiliser les outils numériques. Une récente étude le révèle.
C'est toujours marrant de voir des gens s'appuyer sur de "récentes études qui le révèle" sans pour autant préciser de quelle étude il s'agit et qui l'a réalisée. Et au passage, j'aurais tendance a gonfler ce chiffre. Car savoir utiliser un outil numérique ne veut pas seulement dire savoir naviguer sur le net...

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Les Français, aussi, ont accès à moins d’informations


Ca, pour le coup, c'est pas une mauvaise chose quand on voit le genre d'information et de désinformation qui peut circuler sur le net...

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

ils ont moins de contacts avec leur famille, ce qui pose des soucis par rapport au lien social.
C'est vrais que les liens sociaux avant la grande ère numérique étaient pauvres et superficiels...
Avatar de Pomalaix Pomalaix - Rédacteur https://www.developpez.com
le 14/09/2018 à 12:04
Citation Envoyé par lsbkf Voir le message
Le problème ... n'a rien à voir avec le "numérique". C'est juste qu'on comprend pas les 3/4 des termes ...
Le premier des termes incompréhensibles, pour le public visé, c'est bien "numérique".
J'imagine les prospectus ou les affiches dans la mairie du coin : samedi 24, sensibilisation au numérique, inscrivez-vous.
Résultat : personne dans la salle le jour venu !
Avatar de Conan Lord Conan Lord - Membre expert https://www.developpez.com
le 14/09/2018 à 12:20
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

D’ailleurs, comme le souligne le secrétaire d’État, « Nous constatons aussi que si les jeunes de 18-30 ans sont à l’aise sur l’utilisation du numérique des loisirs, il n’en va pas de même pour l’utilisation des démarches administratives en ligne.
Je rappelle à toutes fins utiles que le lien vers Ma Caf (permettant d'accéder à son compte Caf) présent sur le site de la Caf est resté cassé pendant plusieurs mois, bien que j'aie signalé le problème dès le début (et je ne suis sans doute pas la seule). La page est extrêmement difficile à trouver via un moteur de recherche.

Le problème ne date pas du numérique, comme souligné plus haut. Beaucoup paniquent devant un formulaire pour la sécu. Je salue l'intention, mais pour ma part, je ne pense pas que les formations puissent résoudre le problème. À mon avis, il faut qu'il y ait du personnel disponible (et patient !) pour accompagner les gens qui ne sont pas à l'aise avec les formulaires administratifs, en ligne ou sur papier. Au bout de deux ou trois fois, la plupart auront compris et sauront se débrouiller. Dans les grandes villes, ce personnel existe (notamment dans les CCAS), mais les gens ne savent pas où les trouver.
Avatar de epimannn epimannn - Membre habitué https://www.developpez.com
le 14/09/2018 à 15:03
Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
À mon avis, il faut qu'il y ait du personnel disponible (et patient !) pour accompagner les gens qui ne sont pas à l'aise avec les formulaires administratifs, en ligne ou sur papier.
C'est en principe le boulot des techniciens informatique et techniciens réseaux. J'ai été formé à la formation des utilisateurs ( surtout avec l'utilisation des outils réseaux comme les lecteurs réseaux, comptes utilisateurs, et tout ce qui concerne l'utilisation quotidienne des logiciels et des périphériques, un tech réseau c'est pas juste faire du câblage et du dépannage réseau/ordi ).
Pour bien faire, il devrait y avoir un technicien ( les vrais, pas les politiquement corrects ) par site. Mais pour des raisons de coût, ça sous-traite. A la fin, on se retrouve dans la situation actuelle. L'utilité d'un formateur est très spécifique. Et un formateur sera forcément extérieur à l'entreprise et ne saura pas quels sont les outils et comment ils sont utilisé dans l'entreprise.

Après, c'est prendre 1 semaine pour bloquer un service ou bien le faire tourner à minima, mais derrière, l'entreprise fera des gain non négligeable avec un rendement accru et des économies de papiers (et quand je vois certaines aberrations du genre, j'imprime un document pour ensuite le scanner dans un document word qui va finir en pièce jointe d'un e-mail, y a de la productivité et des coûts à gagner ! ).

Alors qui est en faute ? le gars qui dirige le service informatique ? Le patron ? Les employés ?

Ensuite la fracture numérique, parlons-en !!!
Vu que les ordinateurs vont devenir nécessaire pour les démarches, que se sont des médiums de produits culturel ( cinéma, musique, peinture, jeux vidéos, et j'en oublie surement ) pourquoi la TVA reste a 20% ? Pareil pour la connexion internet ? Pourquoi elle reste taxée à 20% alors qu'elle devient obligatoire pour effectuer des démarches administratives ?
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 15/09/2018 à 9:41
Yop !

Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
Le problème ne date pas du numérique, comme souligné plus haut. Beaucoup paniquent devant un formulaire pour la sécu.
Et ceux qui en ont horreur, dont moi !

Expérience vécue hier : je veux me connecter sur la sécu (un truc à voir), bien sûr comme je n'y vais qu'une fois toutes les morts d'évêque je ne me souviens plus du mdp, je clique sur "j'ai oublié", je reçois un mail me disant "voilà votre nouveau numéro d'identification", ah !, effectivement il y a des chiffres et des lettres, ça fait penser à un mdp, mais ces boulets n'ont pas écrit "Mot de passe", et sur le formulaire il y a une zone "Utilisateur" et une zone "Mot de passe" mais pas de zone "Numéro d'identification"...

Heureusement j'ai pu trouver un n° de tél pour les pourrir !

ÀMHA, le problème de tous ces trucs, c'est un manque d'uniformisation : tous ces services n'ont pas à se démarquer les uns des autres par des looks et des fonctionnements chacun à sa sauce comme pour les boutiques de fringues, mais au contraire, on devrait tendre vers une unité des comportements.
On nous bassine a bassiné avec les autoroutes de l'information, maintenant elles sont là, mais vous imaginez, en bagnole, des routes où il faudrait rouler à gauche, d'autres où on roulerait à reculons, d'autres où la priorité serait inversée en changeant de département ?
C'est notre foutoir numérique ! Chacun sa cuisine, chacun son site ! Ridicule...

Hier j'appelle EDF, le gars me demande mon n° d'identifiant, introuvable sur la facture ! Faut dire que juste avant j'avais appelé le gaz et il était en haut à gauche. Ben pour l'électricité il était vers le milieu à gauche, planqué par d'autres choses...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil