IBM obtient un brevet pour livrer du café avec des drones capables de détecter quand une personne en a besoin
Concept prometteur ou flop assuré ?

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Avec les avancées technologiques, les initiatives ne manquent pas de fleurir autour de l’utilisation des drones. Une des dernières en date rapportée par la presse provient de l’entreprise technologique IBM qui a obtenu un brevet pour livrer des tasses de café avec un drone. Toutefois, la particularité de cette initiative réside dans le fait que le drone pourra également déterminer à quel moment une personne a besoin d’une tasse de café pour la lui apporter.

Bien évidemment, à entendre un tel projet, la première préoccupation qui vient à l’esprit est de savoir comment l’entreprise compte s’y prendre pour détecter de manière proactive qu’une personne a besoin d’une tasse de café pour se revigorer. Selon les détails du process décrits dans le document déposé auprès des autorités américaines, le drone pourrait par exemple utiliser les informations provenant des dispositifs de suivi de l’activité physiologique comme les bracelets connectés ou encore utiliser d’autres éléments de suivi à sa disposition comme la qualité du sommeil récent d’un individu, le calendrier électronique (l’heure à laquelle un évènement a lieu, le type de réunion et les participants), la biométrie, la tension artérielle, la dilatation des pupilles, les expressions faciales et l’heure de réveil pour déterminer si une personne a besoin d’une tasse de café et la lui apporter si elle le souhaite bien sûr.


À l’inverse, le drone pourrait également utiliser les informations personnelles d’un individu tels que les médicaments qui sont pris et les croiser avec les effets indésirables qui pourraient découler de la consommation du café. Cela dans le but de déterminer si des interactions néfastes pour la santé se dégagent de la consommation du café et des médicament pour finalement décider de ne pas livrer de café à cette personne.

Pour ce qui est des méthodes de livraison, IBM explique dans un exemple que le café pourrait être distribué par le drone directement dans la tasse d’un travailleur. Une autre option décrit un gobelet de café chaud fermé transporté dans un sac scellé afin d’éviter les déversements. Dans un autre schéma encore, une personne dans un bureau pourrait commander une tasse de café en faisant un geste de la main. Pour s’assurer que la bonne personne a reçu sa commande de café, IBM envisagerait d’utiliser des éléments comme un logiciel de reconnaissance faciale ou vocale, une étiquette d’identification électronique ou le Bluetooth provenant du smartphone du client pour effectuer la vérification.


À côté de la livraison de gobelets de café, le brevet détaille également une application de ce concept pour la livraison de boissons comme la bière dans les bars. Après avoir livré plusieurs bouteilles de bière, le drone pourrait rechercher des informations sur une personne comme la somnolence (la tête inclinée vers le bas ou les paupières tombantes), l’instabilité ou des signaux d’élocution pour décider de ne plus apporter de boisson à cette personne présentant de tels signes, même si elle venait à signaler son besoin au drone. En outre, IBM explique que le drone serait en mesure de déterminer également si l’alcool se dirige vers un enfant et abandonnerait le service s’il s’agit effectivement d’un mineur.

Bien que le concept puisse enchanter certains grands consommateurs de café, de bière et autres boissons, un des problèmes relevés par des utilisateurs est que le drone devra avoir accès dans certains cas à des informations personnelles pour être efficace. Pour certains utilisateurs, cela ne pose aucun problème dans la mesure où ces informations sont collectées dans tous les cas par des applications, des sites et autres équipements technologiques. Qu’un drone les utilise pour livrer des tasses de café à volonté, cela serait le bienvenu. Mais pour d’autres, cette facette du projet pourrait constituer un frein à son adoption, en dépit des grandes envies de se faire livrer son café par un drone.

Pour Ryan Calo, un expert en drones de la faculté de droit de l’Université de Washington, le concept de livrer du café avec un drone apporte beaucoup d’interrogation. « ;C’est un drone qui vole avec du café. Ça va être difficile, croiser (tous ces facteurs)... Pourquoi ne pas utiliser un charriot à terre ;? ;», a-t-il asséné. Colin Newell, un expert de l’industrie du café basé au Canada, relève également que « ;le défaut fondamental ici est de transporter des liquides chauds dans l’air ;». Un déversement sur un automobiliste conduisant un cabriolet le toit ouvert pourrait par exemple causer un accident. Cependant pour plusieurs, ces conjectures ne sauraient entamer le désir de voir ce projet se réaliser, car cela apportera beaucoup plus d’originalité à la consommation de café.

Pour l’heure, l’on est encore loin de la réalisation de ce concept. Amanda Carl, porte-parole chez IBM, déclara que son entreprise encourage ses chercheurs « ;à poursuivre leurs intérêts, même si leurs inventions ne deviendront pas toutes des produits commerciaux ;». Elle ajoute qu’en « ;publiant leurs inventions comme les brevets, nous donnons à nos chercheurs la reconnaissance qu’ils méritent et rendons leur travail public, de sorte qu’il puisse inspirer des innovations ;».

Source : BBC, CNBC

Et vous ?

Que pensez-vous de ce projet ;?

Pourra-t-il avoir du succès s’il venait à voir le jour ;?

Ou pensez-vous qu’il sera un échec à coup sûr ;?

Voir aussi

La startup Lily Robotics échoue à livrer son drone après avoir levé 34 millions de dollars, une poursuite judiciaire est en cours
USA : Trump signe une loi réglementant l’usage civil des drones par la FAA, chaque propriétaire pourrait être obligé de déclarer son drone
Amazon veut utiliser des entrepôts volants pour livrer des colis à l’aide de drones, une manière de réduire les délais de livraison et les coûts
Le projet Google Project Wing pour livrer les colis avec des drones, pourra-t-il offrir ses services au public en 2017, comme annoncé ;?
Amazon dévoile « ;Prime Air ;», son prototype pour effectuer des livraisons par drones
Drone Hunt : une ville du Colorado chasse les drones de vidéosurveillance, le FBI en déploiera 30 ;000 d’ici 2018 aux États-Unis


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Aiekick Aiekick - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 27/08/2018 à 3:46
prévoir un parapluie qui résiste à 70°c
Avatar de Sodium Sodium - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/08/2018 à 7:10
Ca aurait fait un bon poisson d'avril.
Avatar de Filippo Filippo - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 27/08/2018 à 8:07
Excellent.
A quand un drône qui livre des pizzas le midi ?

Avatar de sergio_is_back sergio_is_back - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 27/08/2018 à 8:49
Ca me penser à une invention de Gaston Lagaffe ce truc...
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 27/08/2018 à 10:24
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Selon les détails du process décrits dans le document déposé auprès des autorités américaines, le drone pourrait par exemple utiliser les informations provenant des dispositifs de suivi de l’activité physiologique comme les bracelets connectés ou encore utiliser d’autres éléments de suivi à sa disposition comme la qualité du sommeil récent d’un individu, le calendrier électronique (l’heure à laquelle un évènement a lieu, le type de réunion et les participants), la biométrie, la tension artérielle, la dilatation des pupilles, les expressions faciales et l’heure de réveil pour déterminer si une personne a besoin d’une tasse de café et la lui apporter si elle le souhaite bien sûr.
Le café est une drogue, personne en a vraiment besoin.
Si il livrait du jus de raisin ce serait plus sain

L'histoire de la livraison de café est anecdotique, le projet c'est surtout de surveiller les gens, de les reconnaître, de consulter leur dossier, etc.
Des robots volants qui étudient l'état physique et l'émotion d'individus, ça va surement être utilisé pour autre chose que livrer des cafés...

Peut être que dans le futur des drones travailleront pour la police.
Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 27/08/2018 à 16:19
Et si tu ne veux pas de café, et que la machine est sûr du contraire elle te met un entonoire dans la bouche et te fait le plein

Ils peuvent aussi livrer des tartes à la crème ça sera marrant en cas de crash avec un piéton

Ca va favoriser l'la sédentarité et donc l'obésité, si tu ne te lève même plus pour aller chercher un café.
Et les serveuveuses qui y a penser "a coffe honey"
Avatar de mm_71 mm_71 - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 28/08/2018 à 17:48
Une telle débauche de technologie pour bêtement livrer un café ??? Le culte de l'inutile se porte bien.
Prochaine étape: Livraison instantanée d'un vase de nuit à la première envie de pisser !
Avatar de shadowmoon shadowmoon - Membre émérite https://www.developpez.com
le 29/08/2018 à 9:57
Citation Envoyé par mm_71 Voir le message
Une telle débauche de technologie pour bêtement livrer un café ???
ou une bière, un paquet de cigarette, un sachet de cacahuètes ou ...

Citation Envoyé par mm_71 Voir le message
Le culte de l'inutile se porte bien.
Je dirais même plus : il se porte de mieux en mieux
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 29/08/2018 à 10:13
Citation Envoyé par mm_71 Voir le message
Une telle débauche de technologie pour bêtement livrer un café ??? Le culte de l'inutile se porte bien.
Ne vous inquiétez pas, des entreprises trouveront bien comment exploiter cette technologie pour faire autre que chose que de la livraison de café.
La chose importante ce n'est pas la livraison d'une boisson, parce que sinon il y aurait un système où il suffit d'envoyer un email au drone pour qu'il apporte un café.

Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
À côté de la livraison de gobelets de café, le brevet détaille également une application de ce concept pour la livraison de boissons comme la bière dans les bars. Après avoir livré plusieurs bouteilles de bière, le drone pourrait rechercher des informations sur une personne comme la somnolence (la tête inclinée vers le bas ou les paupières tombantes), l’instabilité ou des signaux d’élocution pour décider de ne plus apporter de boisson à cette personne présentant de tels signes, même si elle venait à signaler son besoin au drone. En outre, IBM explique que le drone serait en mesure de déterminer également si l’alcool se dirige vers un enfant et abandonnerait le service s’il s’agit effectivement d’un mineur.
Je n'aime pas cette pratique :
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Bien évidemment, à entendre un tel projet, la première préoccupation qui vient à l’esprit est de savoir comment l’entreprise compte s’y prendre pour détecter de manière proactive qu’une personne a besoin d’une tasse de café pour se revigorer. Selon les détails du process décrits dans le document déposé auprès des autorités américaines, le drone pourrait par exemple utiliser les informations provenant des dispositifs de suivi de l’activité physiologique comme les bracelets connectés ou encore utiliser d’autres éléments de suivi à sa disposition comme la qualité du sommeil récent d’un individu, le calendrier électronique (l’heure à laquelle un évènement a lieu, le type de réunion et les participants), la biométrie, la tension artérielle, la dilatation des pupilles, les expressions faciales et l’heure de réveil pour déterminer si une personne a besoin d’une tasse de café et la lui apporter si elle le souhaite bien sûr.
Je sais pas vous, mais je n'ai pas envie de mettre toutes mes données personnelles dans une base de données.
Bon d'un côté ça doit être sympa d'avoir les mesures de sa tension, on devrait pouvoir en faire une belle courbe.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil