Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le RGPD contribuerait à asseoir la domination des grandes entreprises de la tech
Au détriment des plus petites, sur le marché de la publicité

Le , par Bill Fassinou

192PARTAGES

16  0 
Le bilan du RGPD depuis son entrée en vigueur officielle en mai dernier est assez hétéroclite. Une analyse faite en juin dernier a montré que l’interprétation faite de la réglementation varie fortement d’un acteur à un autre. Par exemple, certains sites offrent des options d'adhésion préalablement cochées, des options masquées que les consommateurs sont obligés de rechercher, des bannières de consentement dont les informations ne peuvent être atteintes qu’avec un clic supplémentaire et qui n’ont pas de bouton « Rejeter ».

D’autres se servent du « nuke button » qui permet à l'utilisateur de rejeter absolument tout sans même lui donner une idée de ce qu’il rejette ou accepte. Le règlement a vivement été critiqué pour son caractère vague et pour le fait qu’il soit sujet à interprétation. Un bilan encore plus récent montre que les directives du règlement contribuent à renforcer la mainmise des géants tels que Google et Facebook sur le marché de la publicité au détriment de dizaines d’entreprises plus petites.


En effet, Google, Facebook et d’autres grands du Web continuent à amasser et analyser des quantités colossales de données à travers des procédés « conformes au RGPD ». Lesquelles données pourront être exploitées par les annonceurs moyennant forte rétribution. « C'est un défi pour l’écosystème numérique. Mais si les consommateurs sont convaincus que leurs données sont protégées et qu'ils comprennent comment elles sont utilisées, et ce avec autorisation, cela devrait finalement être une bonne chose pour les clients et pour nous », a déclaré Mark Read, co-responsable de WPP, une agence de publicité.

Selon les estimations, pour chaque dollar dépensé par un annonceur, les entreprises de l'Ad Tech en reçoivent environ la moitié. Lorsqu'un internaute publie une page, plusieurs demandes d'enchères contenant des informations personnelles sont envoyées dans l'écosystème publicitaire. Ces données personnelles peuvent alors passer par plusieurs entreprises de publicité avant que l’une d’entre elles ne fasse une offre lors d'une vente aux enchères pour obtenir de l'espace sur le site Web et qu'une annonce soit chargée.

Et cette propagation des données personnelles constitue un risque de violation du RGPD. Ce risque de non-conformité implique donc que la manière dont les annonceurs et éditeurs partagent les données d’utilisateurs soit repensée. En attendant, plusieurs agences de publicité dont Kargo, Verve et Factual ont cessé toute activité publicitaire dans le secteur d'application du RGPD. « Dans un monde où nous plaçons le consommateur au premier plan, l’écosystème très coloré des sociétés n’aura que très peu de possibilités d’obtenir un consentement », a déclaré Andrew Casale, responsable d’Index Exchange.

Harry Kargman, président de Kargo déclare qu’il s’attend à ce que Facebook et Google surfent sur la vague d’incertitude créée par cette situation. Compte tenu de la base solide sur laquelle les clientèles de ces deux entreprises sont basées, elles devraient recevoir un ratio de consentement assez élevé. En outre, les gros moyens dont disposent ces entreprises leurs permettent de s’assurer en tout temps de leur conformité avec les réglementations.

Source : reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quel est l’avenir de la publicité numérique selon vous ?

Voir aussi

RGPD : Un guide pratique pour les développeurs

Un mois après l'entrée en vigueur du RGPD, personne ne respecte vraiment le règlement européen qui est interprété différemment d'un acteur à l'autre

RGPD : USA Today, un des plus importants quotidiens nationaux redirige ses lecteurs de l'UE vers un site Web dédié sans scripts de suivi ni pub

RGPD : la version européenne de USA Today pèse 500 Ko contre 5,2 Mo pour la version originale, d'après les mesures d'un webmaster

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/08/2018 à 14:15
Pour rappel, les entreprises ayant eu une autorisation de la CNIL avant la mise en application du RGPD jouissent d'un délais supplémentaires.
L'accès des données aux utilisateurs n'a pas besoin d'être automatique et peut être manuel, sur demandes via e-mail.

Le RGPD, ce n'est pas non plus la fin du monde, il ne faut pas exagérer.

C'est le coup classique des grandes entreprises qui n'aiment pas le RGPD du fait des protections apportées, qui viennent le critiquer en invoquant les petites entreprises. Tout comme quand les ayants-droits se plaignent du piratage en invoquant la perte d'argent pour les artistes, alors même que ces mêmes ayants-droits se gavent sur leur dos.
4  0 
Avatar de lezaben
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/08/2018 à 15:46
ça ne répond pas à la question.

une juridiction française pourrait infliger une amande à une entreprise étrangère qui fait du business en france, par le biais de sa filiale, mais si l'entreprise étrangère n'a pas de filiale française ?

Je ne comprends pas pourquoi des sites américains qui ne vendent rien en Europe, craignent de ne pas respecter la législation européenne. En quoi celle-ci devrait-elle s'appliquer au monde entier ?
1  0 
Avatar de NBoulfroy
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 12:54
Ce que je pense du RGPD en général ? C'est une douille pour les TPE ET PME sans compter les startup.
1  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/08/2018 à 11:46
J'ai toujours trouvé que si le RGPD est pavé de bonnes intentions, il n'a pas été assez préparé. Les entreprises n'ont pas eu les 5ans qu'elles avaient besoin. Du coup outre favoriser les gants de la technologie, il a introduit paradoxalement une faille dans la sécurisation des données personnelles en simplifiant l'accès des utilisateurs sans donner aux PME le temps de sécuriser cette accès. Par peur les PME donnent tout.
0  0 
Avatar de redcurve
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 25/08/2018 à 13:50
Ce qui est tout à fait logique seuls les grosses boîtes ont la capacités d'embaucher une armée de personnes pour faire la mise en conformité et gérer la rgpd les autres vont simplement mourir.
0  0 
Avatar de tanaka59
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 25/08/2018 à 17:45
Le RGPD , des entreprises de la tech du moyen orient et d'asie s'assoient dessus .

J'entendais encore dans la presse spécialisée des entreprises du moyen orient se targuer d'être clean et conforme ... alors que celles ci avaient eu des failles avec de la data clients en open bar sur leurs sites Web .

On nous prend vraiment pour des billes !
0  0 
Avatar de Thorna
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/08/2018 à 21:26
C'est une idée que de donner aux gens un moyen d'aller se faire pirater des données aux US
1  1 
Avatar de JackIsJack
Membre averti https://www.developpez.com
Le 29/08/2018 à 7:11
Tout ça pour un bandeau avec deux boutons 'oui' et 'non' et un texte que personne ne lira, ou vérifiera s'il correspone effectivement à la réalité.
1  1 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/08/2018 à 8:25
Citation Envoyé par JackIsJack Voir le message
Tout ça pour un bandeau avec deux boutons 'oui' et 'non' et un texte que personne ne lira
Personnellement, je ne lis pas en effet le texte… mais je décoche tout.

Citation Envoyé par JackIsJack Voir le message
ou vérifiera s'il correspone effectivement à la réalité.
Vraiment ?

Au niveau de la recherche, il y a fort à parier qu'il y ai quelques études quant au respect du RGPD. La CNIL pourra aussi faire quelques vérifications. Sans compter les fuites internes ou externes.

Mais c'est étrange, avant le RGPD, nous arrivions à savoir que quelques sites nous traquaient, ou avaient un comportement suspect. Mais maintenant nous n'en serions plus capable parce que magie ?

Personnellement, personne n'est venu vérifier si j'avais bien un tuner TV, si je n'ai pas de revenus au black, etc. Pourtant cela n'empêche pas certains de se faire gauler.
0  0 
Avatar de lezaben
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/08/2018 à 9:57
Est-ce que quelqu'un pourrait éclairer ma lanterne ?
Qu'est-ce qui oblige un site américain (ou extra-européen) à se conformer à des directives européennes ?
0  0