Les enfants sont susceptibles d'être influencés par les robots, selon une étude,
Suscitant des inquiétudes quant à leurs effets négatifs sur eux

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
Les robots sont capables d’importantes prouesses dans le milieu des enfants grâce à leur pouvoir de persuasion sur ces derniers. C’est le cas, par exemple, du robot NAO qui, dans une de ses applications, est capable d’aider les enfants atteints d’autisme en leur apprenant à coordonner leur attention avec d’autres personnes et à prendre conscience des objets de leur environnement. Une autre application de NAO est d’aider les enfants à mieux gérer leur diabète en les aidant à prendre de bonnes décisions. D’autres robots, par exemple, Play-i, apprennent la programmation aux enfants.

Cependant, il se trouve que si les enfants croient tant au robot, cela pourrait avoir des inconvénients suite à une mauvaise décision du robot qui pourrait mettre en danger leur existence, dans le contexte actuel où la robotique, boostée par l’intelligence artificielle, est entrée dans une ère d’expansion sans précédent avec des algorithmes se rapprochant de plus en plus de l’humain. C’est cette problématique qui a motivé les chercheurs de l’Université de Plymouth à mener une étude qui suggère que les générations futures sont plus susceptibles d’être influencées par les robots.


Selon les chercheurs, l’étude a montré que les adultes n’étaient pas influencés par les robots, mais que les enfants étaient davantage sous l’emprise de ces derniers. Pour y parvenir, les chercheurs de l'Université de Plymouth ont utilisé le paradigme Asch, une technique mise au point dans les années 1950 et qui a été utilisée à l'origine pour décrire comment les gens suivent généralement les opinions des autres, même si elles sont clairement erronées.

L’étude a montré que le score des enfants était meilleur lorsqu’ils étaient seuls que lorsqu’ils étaient accompagnés par des robots. « Ce que nos résultats montrent, c'est que les adultes ne se conforment pas à ce que disent les robots. Mais quand nous avons fait l'expérience avec des enfants, ils l'ont fait. », a déclaré le professeur de robotique Tony Belpaeme, qui a dirigé l’étude.

Selon le professeur, les gens sont enclin à suivre les opinions de ceux qui les entourent et les gens sont aussi tenter de prendre le contrôle des autres. « Nous le savons en tant que conformité. Mais comme les robots seront bientôt trouvés dans la maison et sur le lieu de travail, nous nous demandions si les gens se conformaient aux robots. », a déclaré le professeur, qui craint une prise de contrôle sur les enfants par les robots qui partageront bientôt leur quotidien à la maison comme à l’école.

Ce phénomène pourrait être utilisé au profit des enfants, cependant l’étude a permis, également, aux chercheurs de pointer du doigt des inquiétudes quant à l’influence négative des robots sur les enfants vulnérables. « Si les robots peuvent convaincre les enfants (mais pas les adultes) que de fausses informations sont vraies, les implications pour l'exploitation commerciale planifiée des robots pour la garde d'enfants et l'enseignement sont problématiques. »

Les chercheurs suggèrent des discussions profondes pour préparer un cadre propice et des moyens à mettre en place afin d’éviter d’éventuels pièges et minimiser les risques pour les enfants lors de l’interaction sociale enfant-robot très imminente.

Cependant, le professeur suggère d’autres études pour se rassurer que l’influence provient du robot ou de la voix jouée : « Une composante manquante des études consistait à tester les enfants avec une voix provenant d’un ordinateur. Cela signifie que nous ne pouvons pas dire si l’effet a quelque chose à voir avec les robots ou seulement les voix jouées à travers eux. »

Source : BBC

Et vous ?

Que pensez-vous de cette étude ?
Pensez-vous que des éventuelles mesures pourront aider les enfants à dépendre moins de leurs robots ?

Voir aussi

Le robot NAO aide des enfants autistes, des chercheurs américains ont modifié l'humanoïde d'origine française : peut-on faire plus humain ?
Play-i : des robots pour apprendre la programmation aux enfants, la meilleure approche pour enseigner les plus de cinq ans ?
Il serait difficile pour les humains d'éteindre un robot qui les supplie de ne pas le faire, d'après une étude réalisée par des chercheurs allemands
Les robots bipèdes entraînés à la marche dynamique sur terrains accidentés, grâce à l'apprentissage assisté par ordinateur
USA : des robots remplacent les chefs cuisiniers dans un restaurant à Boston, encore un domaine menacé par l'automatisation ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 16/08/2018 à 11:21
Les enfants sont susceptibles d'être influencés par les robots, selon une étude,
Suscitant des inquiétudes quant à leurs effets négatifs sur eux
Selon une étude (la mienne réalisée sous ma douche), les enfants sont susceptibles d'être influencés par tout ce qui les entoure: De la télévision à internet, en passant par leur petit copain de la crèche à l'université, par la publicité, etc...

Pire encore, devenu adultes, ils continuent à être influencés par la première connerie à la mode, il suffit de voir les abrutis qui se déversent un sceau d'eau glacé sur la tête avant de publier la vidéo de "l'exploit" sur les médias sociaux, histoire de faire "une bonne action et sauver le monde".

La prochaine info "Selon une étude, les enfants sont influencés par l'IA... Les experts sont inquiets!", c'est pour quand?

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil