Êtes-vous pour ou contre la mise à disposition publique de fichiers 3D pour imprimer les armes à feu ?
Des procureurs US s'opposent à cette pratique

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Avec le développement des technologies, beaucoup de personnes augurent un lendemain meilleur avec de nouvelles solutions qui amélioreront les manières de vivre des utilisateurs. D’autres par contre sont plus regardants sur les conséquences négatives et craignent des dérives éventuelles liées à l’exploitation de ces technologies. À cause de ces dérives éventuelles, plusieurs organisations et éminentes personnes dans le monde ont déjà manifesté leur opposition d’utiliser les avancées technologiques dans le domaine militaire.

Aux États-Unis, une récente affaire liée à l’usage des impressions 3D pour concevoir des armes en plastique a à nouveau ravivé les débats sur l’exploitation des technologies à des fins nuisibles. Pour comprendre cette affaire, il faut savoir qu’en 2015, Defence Distributed, une organisation consacrée à la distribution d’armes open source qui peuvent être imprimées en téléchargeant des modèles 3D sur la toile a intenté un procès contre le gouvernement fédéral après que le Département d’État des États-Unis a forcé la suppression sur Internet des manuels d’instruction pour l’impression des armes en plastique 3D. Le gouvernement fédéral a soutenu avec succès devant deux juges fédéraux que les manuels violaient les lois sur l’exportation d’armes à feu. Pour les détracteurs de projet, ce fut une victoire partielle, car la Cour suprême des États-Unis a débouté Defence Distributed.

Mais, contre toute attente, le gouvernement fédéral (le département d’État et le département du Commerce des États-Unis) a donné une suite favorable à Defence Distributed le 29 juin dernier. Dans le cadre d’un récent accord conclu entre Defence Distributed et le gouvernement américain, Bob Ferguson, un procureur général, souligne que l’administration Trump a donné autorisation pour que ces fichiers 3D pour l’impression des armes à feu puissent être mis à la disposition du public de manière illimitée.

Il faut préciser que la loi de 1968 sur le contrôle des armes aux États-Unis permet à toute personne qui le souhaite de posséder une arme à feu. Mais pour certaines personnes comme les anciens criminels ou ceux souffrant de problèmes mentaux, la possession des armes à feu est soumise à des contrôles des antécédents psychiatriques et judiciaires menés par le gouvernement avant d’autoriser l’achat d’une arme neuve. Pour Bob Ferguson, avec cette possibilité d’utiliser ces fichiers 3D pour imprimer les armes à feu, cela permettra à quiconque détient une imprimante 3D d’accéder aux armes à feu.


Aussi, vu les conséquences inquiétantes que cette action pourrait provoquer, 21 États ont décidé de s’opposer à la décision du gouvernement fédéral et ont rédigé une lettre ouverte pour condamner ce récent revirement de l'administration Trump dans cette affaire. Dans la lettre signée par les 21 procureurs généraux des 21 États, le groupe affirme que « nous croyons que les termes de règlement et les règles proposées sont profondément dangereux et pourraient avoir un impact sans précédent sur la sécurité publique. En plus d’aider à armer les terroristes et les criminels transnationaux, le règlement et les règles proposées fourniraient une autre voie à la possession d’armes à feu pour les personnes qui sont interdites par la loi fédérale et étatique de posséder des armes à feu ».

Ils ajoutent que « certaines de ces armes peuvent même être indétectables par les magnétomètres dans les endroits comme les aéroports et les bâtiments gouvernementaux et non traçables par les forces de l’ordre. Le trafic illégal de ces armes à feu à travers les frontières étatiques et nationales pourrait également augmenter, et les armes à feu self-made, non enregistrées, et non traçables peuvent facilement se retrouver dans les mains (ou simplement être produites directement par) des individus dangereux ».

À la suite de cette lettre, Bob Ferguson, le procureur général de Washington DC et 7 procureurs généraux d'autres États ont porté plainte contre l’administration Trump auprès d’une Cour de justice fédérale à Seattle pour s’opposer à cette nouvelle disposition. En retour, Defence Distributed aurait bloqué les adresses IP rattachées aux équipements de la Pennsylvanie qui fait partie des États ayant porté plainte contre le gouvernement. En outre, Defence Distributed a également porté plainte contre le procureur général du New Jersey et le procureur de la ville de Los Angeles pour mettre fin aux poursuites judiciaires menées par ces procureurs généraux.

Comme on peut le constater, cette affaire pose la question des dérives liées à l’usage des technologies. Pour certaines personnes, ces fichiers 3D devraient être accessibles à tous, car dans tous les cas, rendre ces fichiers 3D illégaux n’empêchera pas les criminels et terroristes de se procurer des armes à feu s’ils le souhaitent. Certaines encore estiment que l’esthétique de nombreuses armes à feu laisse à désirer. Autoriser leur fabrication avec des fichiers 3D permettrait d’ajouter une touche de personnalisation à ces armes. Mais pour d’autres personnes, interdire la divulgation de ces fichiers 3D permettrait au moins de ne pas rajouter des problèmes d’insécurité à d’autres problèmes déjà connus et qui sont encore non résolus. Mais selon vous, ces fichiers devraient-ils être autorisés ou proscrits ? La fabrication libre des armes à feu avec les imprimantes 3D devrait-elle être autorisée ou interdite ?

Source : Déclaration du procureur général Bob Ferguson, Déclaration du procureur général de la Pennsylvanie, Defence Distributed, Procès intenté par Defence Distributed contre les procureurs, Libération, Huffington Post

Et vous ?

Quel est votre avis sur la divulgation légale des procédés de fabrication des armes à feu avec des imprimantes 3D ?

Êtes-vous pour ou contre les armes à feu « open source » ?

Voir aussi

Andrew NG, l'un des ténors de l'IA, considère le débat sur ses éventuelles dérives comme une perte de temps, Partagez-vous son point de vue ?
Moscou utilise la reconnaissance faciale pour traiter les vidéos fournies par les caméras de surveillance publiques, mesure de sécurité, espionnage ?
La société est-elle prête pour des systèmes avancés de reconnaissance faciale ? La police Russe devrait bientôt s'en servir
Un ingénieur crée un bras robotisé destiné à blesser des humains, il agit volontairement, ignorant la première loi d'Asimov
Raymond Kurzweil, un directeur de Google estime que l'IA créera de nouveaux emplois pour remplacer ceux qu'elle supprimera, Partagez-vous cet avis ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de ShigruM ShigruM - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 01/08/2018 à 8:19
n'importe qui peut fabriquer une arme facilement, avec juste un tube de cuivre et de la poudre...
Je ne connais aucun enfant qui n'a jamais fabriqué un patator par exemple, c'est une expérience assez sympa et j'encourage tous les enfants (et adulte) à la réalisé.
Avatar de MagnusMoi MagnusMoi - Membre averti https://www.developpez.com
le 01/08/2018 à 8:52
Bonjour,
Bien que pour l'open source, pour répondre à cette question, je pense que je vais utiliser cette vidéo pour illustrer ma pensée :



Bonne journée
Avatar de Le gris Le gris - Membre actif https://www.developpez.com
le 01/08/2018 à 10:25
C'est juste une ineptie! Comment peut on permettre à des criminels de se fabriquer des armes d'assaut (qu'un pas) en plastique sans aucun contrôle ni pouvoir de détection à l'heure la violence a atteint un niveau pareil?
Avatar de Shepard Shepard - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 01/08/2018 à 10:54
Citation Envoyé par Le gris Voir le message
C'est juste une ineptie! Comment peut on permettre à des criminels de se fabriquer des armes d'assaut (qu'un pas) en plastique sans aucun contrôle ni pouvoir de détection à l'heure la violence a atteint un niveau pareil?
On permet à tout le monde de créer n'importe quel objet en plastique.

Le mécanisme d'une arme à feu doit être disponible à des milliers d'endroits sur internet, ne fût-ce que sur Wikipedia. Donc faire un modèle utilisable par une imprimante 3D est probablement à la portée d'un enfant de 12 ans pour peu qu'il s'intéresse à cette technologie ...

Edit: Trouver un point de départ m'a pris quelques minutes : https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A2chette
Avatar de Kazkarro Kazkarro - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 01/08/2018 à 11:28
C'est déjà disponible en cherchant un peu sur le web, je vois pas l'intérêt d'y donner accès encore plus facilement.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 01/08/2018 à 11:43
Ce n'est pas les tuto qui maquent pour créer des cocktails Molotov ou des bombes artisanales alors des armes à feu... c'est dans la suite logique des choses

Pour ce qui est de la légalité de la chose, je vais laisser cela aux bons soins de nos législateurs
Avatar de pmithrandir pmithrandir - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 01/08/2018 à 11:52
Citation Envoyé par Shepard Voir le message
On permet à tout le monde de créer n'importe quel objet en plastique.

Le mécanisme d'une arme à feu doit être disponible à des milliers d'endroits sur internet, ne fût-ce que sur Wikipedia. Donc faire un modèle utilisable par une imprimante 3D est probablement à la portée d'un enfant de 12 ans pour peu qu'il s'intéresse à cette technologie ...

Edit: Trouver un point de départ m'a pris quelques minutes : https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A2chette
Avec le risque si tu le créé toi même de perdre la main au premier tir parce que ton percuteur ou une autre partie n'est pas assez solide pour tirer en sécurité.

Mine de rien ca bloque pas mal de gens.
Avatar de onilink_ onilink_ - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 01/08/2018 à 12:39
Ça doit pas être super efficace des armes a feu imprimées en plastique, non?
Sans parler des risques d'explosion de l'arme en elle même.

Je comprend pas trop l'avantage comparé a des moyens plus traditionnels (et pas forcement plus compliqués).

A la limite imprimé en métal ça peut devenir intéressant.
Avatar de halaster08 halaster08 - Membre expert https://www.developpez.com
le 01/08/2018 à 13:10
Citation Envoyé par onilink_ Voir le message
Je comprend pas trop l'avantage comparé a des moyens plus traditionnels (et pas forcement plus compliqués).
Le plastique permet d'esquiver tout les détecteurs de métaux
Avatar de mm_71 mm_71 - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 01/08/2018 à 13:33
Êtes-vous pour ou contre la mise à disposition publique de fichiers 3D pour imprimer les armes à feu ?
Dans la mesure ou les fichiers ont commencé à circuler le débat n'est plus guère de mise.
Le plastique permet d'esquiver tout les détecteurs de métaux
Mais les balles ne seront pas en plastique et pourront être détectées.

Et à la plus petite erreur de conception ou dans le choix du plastique au premier usage ça risque de faire un certain nombre de manchots. Et si ça n'est pas le cas l'alésage du canon ne devrait pas résister à beaucoup de tirs ( Surtout si il est rayé ).

Et sans les balles ça ne sert à rien, et si on sait ou trouver les balles on sait aussi où trouver un vrai pétard. J'ai un doute sur l'usage potentiel de la chose.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil