Les radiations de téléphones mobiles affectent la performance de la mémoire chez les adolescents
Selon une nouvelle étude

Le , par Bill Fassinou

42PARTAGES

15  0 
Une étude du Swiss Tropical Public Health Institute révèle que les radiations émises par les téléphones mobiles peuvent avoir des effets néfastes sur les adolescents. L'étude menée sur près de 700 adolescents entre 12 et 17 ans a en effet mis en évidence le fait que les champs électromagnétiques de radiofréquence peuvent affecter négativement le développement de la performance de la mémoire des régions spécifiques du cerveau exposées pendant l'utilisation du téléphone portable. Examinant la relation entre l’exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquence provenant des appareils de communication sans fil et la performance de mémoire chez les adolescents, cette étude fournit une estimation de la dose cérébrale cumulée de ces champs chez les adolescents.


Précisons que ces travaux de recherche font suite à une étude publiée en 2015 dans le journal scientifique Environment International avec un échantillon deux fois plus grand ainsi que de nouvelles informations sur l'absorption du rayonnement électromagnétique par le cerveau. « Il s'agit des premières études épidémiologiques sur l'estimation de la dose cumulée des champs électromagnétiques chez les adolescents », indique le Swiss TPH.

L’étude suisse a abouti au fait que l'exposition cumulée du cerveau aux champs électromagnétiques de radiofréquence sur plus d’un an pourrait avoir un effet néfaste sur le développement de la performance de la mémoire figurale chez les adolescents, corroborant ainsi les conclusions de l’étude de 2015. Précisant que la mémoire figurale est principalement localisée dans l’hémisphère cérébral droit, les chercheurs suisses déclarent que l’association avec les champs électromagnétiques de radiofréquence est plus prononcée chez les adolescents utilisant le téléphone mobile du côté droit de leur tête. Martin Röösli, responsable des expositions environnementales et de la santé chez Swiss TPH, avance qu’il est donc probable que les champs électromagnétiques de radiofréquence absorbés par le cerveau soient responsables des effets observés.

Il continue en expliquant que d’autres aspects de la communication sans fil, tels que les messages, les jeux ou encore la navigation sur Internet, n’impliquent qu’une exposition mineure du cerveau aux champs électromagnétiques de radiofréquence. Ce qui, pour lui, rend cette étude unique, c’est « l’exploitation de données d’utilisateurs de téléphones mobiles objectivement collectées auprès des opérateurs de téléphonie mobile ».

Il ajoute cependant que des études supplémentaires devaient être faites pour examiner l'influence d’autres facteurs. En clôture de son propos, il avoue que puisque l’éventualité de conséquences négatives des champs électromagnétiques de radiofréquence sur le cerveau est encore assez récente, la manière dont le cerveau pourrait être affecté ou la pertinence des résultats de cette étude sur le long terme ne sont pas encore vraiment claires. L’utilisation d’écouteurs ou d'un haut-parleur pendant les appels pourrait, selon lui, grandement réduire les éventuels dommages de ces radiations sur le cerveau. Cette recherche menée par l'Institut Swiss Tropical Public Health (Swiss TPH), sera publiée le lundi 23 juillet 2018 dans la revue journal Environmental Health Perspectives.

Ce n'est pas la première fois qu'une étude confirme que les radiations électromagnétiques ont des conséquences néfastes sur la santé. Après des études concluantes menées sur des rats, les chercheurs du célèbre Institut Ramazzini (RI) d’Italie ont établi que les ondes d'un téléphone cellulaire sont cancérigènes. En effet, ils ont annoncé que l’exposition aux radiations des téléphones cellulaires causait des tumeurs chez les rats. L'étude a été publiée en avril dernier.

Au Royaume-Uni, une autre étude publiée en juin dernier a révélé une augmentation alarmante des cas de cancers. Plus précisément, de nouvelles preuves révèlent que les taux de tumeurs de type pernicieux ont doublé durant les deux dernières décennies. L’étude s’est étalée sur une période de 21 ans et a connu l’analyse de 79241 cas de tumeurs du cerveau en Angleterre. Les chercheurs ont constaté que les cas de glioblastome ont augmenté de près de 1250 cas par an en 1995 à 3000.

Source : Science Daily

Et vous ?

Que pensez-vous des conclusions de cette étude ?
Quelles mesures préconiseriez-vous pour éviter l'exposition aux champs électromagnétiques en utilisant les téléphones mobiles ?

Voir aussi

iPhone 7 : l'usage des Airpods en l'absence de la prise jack pourrait-il présenter des risques pour la santé ? Partagez vos avis sur la question

Angleterre : le développement d'un type agressif de cancer du cerveau a doublé, une étude suggère que l'usage des téléphones mobiles en est la cause

Des scientifiques établissent que les ondes d'un téléphone cellulaire sont cancérigènes d'après des études concluantes menées sur des rats

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Washmid
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/07/2018 à 13:01
On étudie un outil qui émet des radiations à des doses infimes, et qui rend disponible à tout moment :
- un moteur de recherche
- wikipedia
- un carnet d'adresse
- des assistants dans tous les sens
- des petits jeux pour poser le cerveau

Et on en conclut que les radiations nuisent à la mémoire ?
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 23/07/2018 à 13:15
Citation Envoyé par Washmid Voir le message
On étudie un outil qui émet des radiations à des doses infimes, et qui rend disponible à tout moment :
- un moteur de recherche
- wikipedia
- un carnet d'adresse
- des assistants dans tous les sens
- des petits jeux pour poser le cerveau

Et on en conclut que les radiations nuisent à la mémoire ?

Tout à fait, plus que les ondes, c'est surtout que les Smartphones ont totalement changé notre façon de mémoriser les choses.

Avant on se rappelait de X numéros de téléphones différents, perso aujourd'hui, je me rappelle du mien, des vieux numéros qui ne sont plus utilisés datant de quand j'étais petit, et c'est tout, je ne connais aucun numéro de mes amis actuels, car je ne les tapes jamais.

Idem pour pas mal d'infos, pourquoi les ados se souviendraient de la moindre broutille alors que comme le rappelle Washmid, ils ont un moteur de recherche à portée de main en permanence ?

Alors qu'au contraire, ces mêmes ados maîtrisent souvent bien mieux comment rechercher l'info, et ce genre de choses.

J'avais entendu quelqu'un faire un espèce de parallèle avec les ordinateurs à ce propos sur le net, comme-ci notre mémoire glissait petit à petit de la ROM vers la RAM.

Sinon qu'est-ce que la "mémoire figurale" ? En cherchant ces termes sur Google, je ne retombe que sur les articles parlant de cette étude...
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/07/2018 à 13:53
Citation Envoyé par Zirak Voir le message

Avant on se rappelait de X numéros de téléphones différents, perso aujourd'hui, je me rappelle du mien, des vieux numéros qui ne sont plus utilisés datant de quand j'étais petit, et c'est tout, je ne connais aucun numéro de mes amis actuels, car je ne les tapes jamais.

Idem pour pas mal d'infos, pourquoi les ados se souviendraient de la moindre broutille alors que comme le rappelle Washmid, ils ont un moteur de recherche à portée de main en permanence ?
Ce n'est pas ce type de mémoire qui serait touché, mais la mémoire figurale (la mémoire des formes).
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 23/07/2018 à 14:34
Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
Ce n'est pas ce type de mémoire qui serait touché, mais la mémoire figurale (la mémoire des formes).
Et concrètement, ça donne quoi ? Ils n'arrivent plus à se rappeler qu'un rond est un rond, et un carré un carré ?

Sinon j'en reviens à ce que je disais, le cerveau utilise différents types de mémoire (que l'on retrouve sous d'autre noms ou qui interagissent entre eux):

- Mémoire eidétique
- Mémoire à court terme
- Mémoire de travail (mémoire immédiate)
- Mémoire à long terme
- Mémoire épisodique
- Mémoire sémantique
- Mémoire procédurale
- Mémoire perceptive (sensorielle)

Les quatre derniers étant plus ou moins des sous-parties de la mémoire à long terme.

Aucune trace de "mémoire figurale" sur le net en dehors de cette étude, du coup elle ferait partie de quoi, de la mémoire sémantique ?
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/07/2018 à 14:50
Citation Envoyé par Zirak Voir le message

Aucune trace de "mémoire figurale" sur le net en dehors de cette étude, du coup elle ferait partie de quoi, de la mémoire sémantique ?
Ça m'a fortement interpellé aussi quand j'ai fait la recherche. Je pense qu'il doit y avoir un autre terme en français pour "figural memory", on trouve davantage de résultats sérieux dans d'autres contextes en anglais. D'après ce que j'ai compris, c'est grosso modo reconnaître un rond et un carré (mais en plus dur). Par exemple, si je te demande de me dessiner un chou fleur et que ton chou fleur ressemble à un stratocumulus, tu as une mauvaise mémoire figurative.

EDIT : J'ai trouvé finalement, c'est la mémoire figurative (c'est plus logique d'ailleurs)
Avatar de ymoreau
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 23/07/2018 à 15:32
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
J'avais entendu quelqu'un faire un espèce de parallèle avec les ordinateurs à ce propos sur le net, comme-ci notre mémoire glissait petit à petit de la ROM vers la RAM.
Histoire d'utiliser du vocabulaire tendance, je dirais plutôt qu'on met notre mémoire dans le cloud (avec tous les parallèles sur la sécurité et la pérennité qu'on peut imaginer)
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/07/2018 à 18:53
Citation Envoyé par ymoreau Voir le message
[...] on met notre mémoire dans le cloud (avec tous les parallèles sur la sécurité et la pérennité qu'on peut imaginer)
Oui, et quand les temps seront venus et que les ados se retrouveront dans des cavernes, bien malin celui qui saura faire du feu avec des bouts de bois...
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/07/2018 à 20:01
C'est marrant, il y avait aussi eu des « études » qui disaient la même chose, il y a 20 ans... Ainsi que « l'impact » sur la fertilité des radiations du téléphone dans la poche, souvenez-vous !
Pourtant, l'explosion de cancer annoncée ainsi que les problèmes de fertilités ne se sont toujours pas avérés 20 ans après.
En plus, le niveau d'ondes a baissé depuis.

Citation Envoyé par Jipété Voir le message
Oui, et quand les temps seront venus et que les ados se retrouveront dans des cavernes, bien malin celui qui saura faire du feu avec des bouts de bois...
Ouais comme 95% d'entre nous, quoi ! Mais avec un bon tuto youtube, je suis capable d'apprendre !
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/07/2018 à 22:26
Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
Ouais comme 95% d'entre nous, quoi ! Mais avec un bon tuto youtube, je suis capable d'apprendre !
"Quand les temps seront venus", disais-je, tu penses bien qu'il n'y aura plus ni youtube ni encyclopédies papier ni plus rien, alors bon...
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/07/2018 à 22:35
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
"Quand les temps seront venus", disais-je, tu penses bien qu'il n'y aura plus ni youtube ni encyclopédies papier ni plus rien, alors bon...
Il n'y aura plus rien, même plus de bois, d'ados, et de cavernes.

Alors vous imaginez bien que ce sera difficile de faire du feux dans ces conditions.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web