Angleterre : le développement d'un type agressif de cancer du cerveau a doublé,
Une étude suggère que l'usage des téléphones mobiles en est la cause

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Les ondes d’un téléphone cellulaire sont-elles cancérigènes ? C’est la question à laquelle tentent de répondre les chercheurs.Une étude publiée en avril a encore une fois suscité les craintes après avoir montré que les ondes d’un téléphone cellulaire sont cancérigènes, ce constat a été la suite d’une série d’études concluantes menées sur des rats.


Au Royaume-Uni, une autre analyse récente a révélé une augmentation alarmante des cas de cancers. Plus précisément, de nouvelles preuves révèlent que les taux de tumeurs de type pernicieux ont doublé durant les deux dernières décennies.

Cependant, la nouvelle étude, publiée dans le Journal of Public Health and Environment, a créé la polémique chez les scientifiques, avec quelques experts arguant que l’affection peut être causée par d’autres facteurs.

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont entrepris d’examiner l’augmentation de cas d’un type fatal et agressif d’une tumeur du cerveau connue sous le nom Glioblastome Multiforme (GBM). Le glioblastome multiforme (GBM) ou glioblastome, également connu sous le nom d'« astrocytome de grade 4 », est la tumeur primitive du cerveau la plus fréquente et la plus agressive.

L’étude s’est étalée sur une période de 21 ans et a connu l’analyse de 79241 cas de tumeurs du cerveau en Angleterre. Les chercheurs ont constaté que les cas de glioblastome ont augmenté de près de 1250 cas par an en 1995 à 3000.

Cette étude est la première de son genre qui tente d’analyser en détail l’impact de différents types nuisibles de tumeurs. Toutefois, elle n’indique pas pour autant s’il y a un lien direct entre téléphones portables et développement du cancer de cerveau.

Les données analysées dans cette étude révèlent seulement les tendances qu’a connu le développement de cancer du cerveau, et ne montrent pas les causes réelles de ces tendances. Toutefois, les chercheurs ont indiqué que certains facteurs, notamment le changement du mode de vie ont peut-être joué un rôle.

Parmi ces facteurs, les chercheurs ont cité brièvement des études antérieures sur la relation entre tumeurs et usage des téléphones cellulaires. «Notre recherche n'est pas consacrée aux portables, elle vise spécifiquement les tumeurs. Néanmoins, les portables semblent être la cause la plus vraisemblable de leur apparition», explique Alasdair Philips, l'un des auteurs de la recherche.

Les scientifiques à la Physicians’ Health Initiative for Radiation and Environment (PHIRE) ont informé également que l'augmentation de glioblastomes dans la partie frontale du lobe temporal laisse supposer que «les portables et les téléphones sans fil peuvent contribuer à la propagation de tumeurs».

M. Philips a ajouté toutefois que les tumeurs du cerveau, notamment les glioblastomes, sont très rares, pour cette raison, il estime que les utilisateurs de téléphones portables n’ont pas à paniquer même si l'utilisation de portables augmente les risques de développement de tumeur. Il conseille néanmoins d’utiliser des écouteurs en cas d’appels téléphoniques de longue durée.

Cette étude ne fait pas l’unanimité au Royaume-Uni où plusieurs experts ont contesté ses résultats. Ils ont fait savoir que l’étude a certes constaté une augmentation du nombre de cas de cancer du cerveau, mais la suggestion qui stipule que le téléphone portable peut en être la cause est infondée et doit être prouvée.

« L’article fournit des éléments qui prouvent qu’il y a bien eu une augmentation des cas de développement de l'un des types de tumeurs, mais il ne prouve pas que cette croissance est liée à l'utilisation des portables, » a dit Lion Shahab, professeur d'épidémiologie à l’University College de Londres.

« Premièrement, l’article n’essaie pas de lier directement l’augmentation de l’usage des téléphones mobiles avec la montée de la fréquence des tumeurs du cerveau, » a dit Shahab, qui n’a pas participé à l’étude.

« Il y a des techniques statistiques disponibles pour faire cela, par exemple en utilisant les séries temporelles qui tentent de lier les changements dans un facteur de risque prétendu avec les changements dans le résultat d’un intérêt dans une période du temps. Cela n’a pas été appliqué ici, » dit-il. « Deuxièmement, même si un tel lien a été trouvé, la corrélation n’implique pas lien de causalité. »

Autrement dit, il ne faut pas estimer que l’augmentation des cas de cancer du cerveau est liée à l’explosion de l’usage des téléphones mobiles, même si ces deux réalités ont eu lieu dans la même période du temps.

Pour les chercheurs qui ont contesté l’étude, lier les tumeurs du cerveau avec l’usage de téléphones mobiles relève de la spéculation, pour cette raison, ils préconisent de ne pas cesser d’encourager les gens d’adopter des changements susceptibles de réduire le risque de développer un cancer, notamment en suivant un régime alimentaire sain, en réduisant la consommation d’alcool et en arrêtant de fumer, explique Shahab.

À travers le monde, la recherche sur le lien possible entre ondes de téléphones mobiles et développement de cancer a laissé plus de questions en suspens qu'elle n'a donné de réponses et d'orientations. Quelques études n’ont trouvé aucune relation entre les ondes radio des téléphones cellulaires et certains problèmes de santé (comme les risques de tumeurs), alors que d’autres suggèrent le contraire. Une chose est sûre, les cas atteints de glioblastomes ont réellement augmenté, mais on ne sait pas la cause de cette augmentation.

Source : The Telegraph - CNN

Et vous ?

Pensez-vous que cette étude a bien fait de suggérer que les téléphones mobiles peuvent causer un cancer du cerveau ?
Pensez-vous que l'augmentation des cas de cancer (GBM) a un lien avec l'explosion de l'usage des téléphones mobiles ?

Voir aussi :

Des scientifiques établissent que les ondes d'un téléphone cellulaire sont cancérigènes d'après des études concluantes menées sur des rats
Google X Lab développe une peau synthétique, pour tester son bracelet de détection du cancer
Des chercheurs conçoivent un spectromètre à huit canaux pour smartphones afin d’analyser et détecter des traces de cancer sur plusieurs échantillons différents à la fois


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 04/05/2018 à 7:25
Comme expliquée dans les précédents commentaires, la première étude sur les souris ne permet pas de conclure à un effet cancérigène des ondes… et aurait même plutôt tendance à aller dans l'autre sens.

Pour l'étude en question, regarder le nombre de cas n'a aucun sens. Il faut regarder la proportion de la population atteinte d'un cancer, par tranche d'âge, et avec d'autres corrections, notamment car en 21 ans la population évolue.

Attention aussi, ce n'est pas le nombre de personnes atteintes d'un cancer qu'on regarde, mais le nombre de personnes diagnostiquées avec un cancer. Ainsi, en 21 ans, les personnes se font peut être plus et mieux diagnostiquées.

Comme l'explique le chercheur, corrélation n'est pas causalité, et encore plus quand on n'a pas établie la corrélation .
Avatar de datalandia datalandia - Bot Troll en alpha-test https://www.developpez.com
le 04/05/2018 à 7:51
ce chercheur est très mauvais en tous cas.
Le portable il est dans la poche pas dans le cerveau... donc un cancer du vagin/pénis/testicule éventuellement mais pas du cerveau.

Bon moi en tous cas je ne crois que la position officiel des plus haute instance, d’après le consortium des différents constructeurs il n'a aucun danger tellement les onde sont faibles.
Ce type présenté dans la news n'est qu'un petit chercheur lambda, kes plus hautes instance ont en générale les meilleurs et les plus talenteux donc les plus adepte a répondre a cette question

mais bon on connais tous la musique, pour gagner du fric et de la reconnaissance ils arriver a mélanger cancer et téléphone portable ou réchauffement climatique, minable

bref je préfère m'arreter la, tellement je suis déçu par ces conclusions hâtive qui lui fait perdre toute crédibilité.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 04/05/2018 à 7:54
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Ils ont fait savoir que l’étude a certes constaté une augmentation du nombre de cas de cancer du cerveau, mais la suggestion qui stipule que le téléphone portable peut en être la cause est infondée et doit être prouvée.

« L’article fournit des éléments qui prouvent qu’il y a bien eu une augmentation des cas de développement de l'un des types de tumeurs, mais il ne prouve pas que cette croissance est liée à l'utilisation des portables, » a dit Lion Shahab, professeur d'épidémiologie à l’University College de Londres.

« Premièrement, l’article n’essaie pas de lier directement l’augmentation de l’usage des téléphones mobiles avec la montée de la fréquence des tumeurs du cerveau, » a dit Shahab, qui n’a pas participé à l’étude.

« Il y a des techniques statistiques disponibles pour faire cela, par exemple en utilisant les séries temporelles qui tentent de lier les changements dans un facteur de risque prétendu avec les changements dans le résultat d’un intérêt dans une période du temps. Cela n’a pas été appliqué ici, » dit-il. « Deuxièmement, même si un tel lien a été trouvé, la corrélation n’implique pas lien de causalité. »

Autrement dit, il ne faut pas estimer que l’augmentation des cas de cancer du cerveau est liée à l’explosion de l’usage des téléphones mobiles, même si ces deux réalités ont eu lieu dans la même période du temps.
L'augmentation des cas de cancer du cerveau n'est pas du à une quelconque amélioration des diagnostics.
Il y a réellement de plus en plus de cancer du cerveau.
Ça ne vient peut être pas du téléphone cellulaire, mais ça vient bien de quelque chose dans l'environnement...

L'augmentation du nombre de cancer va continuer.
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 04/05/2018 à 9:22
Citation Envoyé par datalandia Voir le message
ce chercheur est très mauvais en tous cas.
Le portable il est dans la poche pas dans le cerveau... donc un cancer du vagin/pénis/testicule éventuellement mais pas du cerveau.
Je ne veux pas savoir où tu places ton portable.

Il faut tout de même distinguer l'exposition pendant, et hors d'un appel...
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 04/05/2018 à 9:42
Citation Envoyé par datalandia Voir le message
donc un cancer du vagin/pénis/testicule éventuellement mais pas du cerveau.
Tiens d'ailleurs en parlant de ça, ça me rappelle que ceux qui ont un ordinateur portable sur leur genoux augmentent le température de leur testicules et c'est pas conseillé.
L'ordinateur portable fait-il cuire les testicules ?
Une augmentation de la température au niveau des testicules a un impact négatif sur la spermatogenèse et donc sur la fertilité masculine. La question est de savoir si l’utilisation d’un ordinateur portable augmente réellement la température scrotale. Oui, à en croire les résultats d’une étude menée en 2005 qui montre qu’après une heure d’utilisation d’ordinateur portable sur les genoux, la température scrotale augmente significativement, de presque 3°C. La façon dont les hommes sont assis lorsqu’ils utilisent un ordinateur portable peut aggraver les choses : si leurs genoux sont collés, cela piège la chaleur et peut augmenter la température au niveau des testicules. Ce phénomène se produit d’ailleurs même sans ordinateur portable. Et l’idée de placer un coussin entre l’ordinateur et les genoux est par conséquent une mauvaise idée.
Sheynkin Y, Jung M, Yoo P, Schulsinger D, Komaroff E. Increase in scrotal temperature in laptop computer users. Hum Reprod. 2005 Feb;20(2):452-5. Epub 2004 Dec 9.
Avatar de Vadrygar Vadrygar - Membre habitué https://www.developpez.com
le 04/05/2018 à 9:56
L'hyper connectivité ne doit pas aider mais il y a tellement de facteurs différents qui entrent en compte.

Téléphone (pour info, même dans la poche en mode données mobile, ça peut envoyer la sauce niveau onde), gps en plus, dans la rue ya du wifi de partout + les ondes de relais + ton frigo qui envoi une notif tweeter pour te dire que tu n'as plus de lait + ta montre qui te dit que ton coeur bat un peu trop vite + ta balance qui te dit que t'es trop gros (fallait bien une balance connectée pour le savoir ça) etc...

Bref toujours le même débat mais tout le monde s'en fout car de toute façon on préfère avoir un cancer que de manquer la dernière publication facebook, twitter, <insérez ce que vous voulez ici> d'un ami qu'on n'a jamais vu.
Avatar de KnifeOnlyI KnifeOnlyI - Membre du Club https://www.developpez.com
le 04/05/2018 à 11:34
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
L'augmentation des cas de cancer du cerveau n'est pas du à une quelconque amélioration des diagnostics.
Il y a réellement de plus en plus de cancer du cerveau.
Ça ne vient peut être pas du téléphone cellulaire, mais ça vient bien de quelque chose dans l'environnement...

L'augmentation du nombre de cancer va continuer.
L'augmentation de la population mondiale peut y être pour quelque chose aussi. De plus on vis aussi de plus en plus longtemps. Pas étonnant que le nombre de cancer du cerveau augmente. D'un point de vue statistique sa s'explique. Tous sa pour dire que l'étude montre que SA POURRAIS être à cause des ondes des téléphones. Cependant je viens aussi de montrer que SA POURRAIS être la population mondiale et sont âge en constante augmentation.

A voir les prochaines études, corrélation et causalité, attention...
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 04/05/2018 à 11:52
Citation Envoyé par KnifeOnlyI Voir le message
L'augmentation de la population mondiale peut y être pour quelque chose aussi.
La concentration de cancer augmente.
Si tu prends le nombre de cancers pour 1 000 000 de britannique en 1980, 1990, 2000, 2005, 2010, 2015, normalement tu constates une augmentation.

En 2014 on disait ça :
Les cas de cancer devraient augmenter de 70% en 20 ans dans le monde
Les cancers ça touche surtout les pays développé.

C'est pas une histoire que les pays sous développé manquent de diagnostic ou que les habitants meurent d'autres maladies.

Si tu prends 1 000 000 de personnes qui vivent dans les pays riches et 1 000 000 de personnes qui vivent dans un pays pauvre, il y aura plus de cancers chez les riches.
Il y a des choses dans notre environnement de pays développé qui sont cancérigène comme la bouffe industrielle par exemple.
La surconsommation de produit industrielle de merde est mauvaise pour la santé.
Les gens boivent du Coca Cola light et mangent au MacDo il ne faut pas qu'ils soient étonné si ils finissent par avoir un cancer...
Avatar de _champy_ _champy_ - Membre du Club https://www.developpez.com
le 04/05/2018 à 12:00
La vérité est certainement ailleurs et plus complexe :

- ondes (GSM et autres)
- pesticides (directement sur et dans les fruit et légumes, du Roundup dans nos estomac miam)
- fongicides (pareil)
- herbicide (pareil)
- perturbateurs endocriniens (des dizaines dans tous les produits quotidien)
- nano particule (partout dans les plats cuisinés)
- colorant, arôme, nitrate et autres (boisson, plat cuisiné, charcuterie)
- pollution atmosphérique (co2 et Cie)
- pollution des eaux (PCB entre autres mais aussi vieux engrais interdit depuis 20 ans)
- pollution lumineuse (on soigne le manque dans certains pays nordique mais le trop nuit aussi->affaiblissement des défenses immunitaires)
- pollution sonore (->stress->affaiblissement des défenses immunitaires)
- perte de la biodiversité, -80% d'insectes, -30% d'oiseau dans les plaines céréalières (et de notre contact avec->affaiblissement des défenses immunitaires)
- continue la liste si sa t'amuse ...

On ne peut en accuser aucune en étant sur à 100% mais on est sûr que tous cumulé crée des bouleversements et je commence à me demander si ce n'est pas fait exprès ...
Une étude cumulant tous ces facteurs et leurs interactions serais bien plus intéressantes.
En plus pas besoin de labo ni d'animaux, en France on a 67 millions de cobayes contraint de l'être.

En attendant Monsanto peut dire « vous voyez les cancers c'est les GSM » et l'IT « non les cancers c'est pas nous, c'est Monsanto » et ainsi de suite.

Pris séparément les études sur ces sujets, indépendantes ou pas, sont rarement alarmantes.
Les conclusions sont souvent, il se pourrait que dans certains cas, pour des individus particuliers, … Bref une recommandation au femme enceinte suffit.
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 04/05/2018 à 12:03
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est pas une histoire que les pays sous développé manquent de diagnostic ou que les habitants meurent d'autres maladies.
Ah ? Parce que... ?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil