IBM réclame 167 millions de dollars à Groupon dans un conflit,
Pour utilisation sans autorisation de technologies brevetées

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
L’affaire remonte en 2016, où IBM (International Business Machines) Corporation, société multinationale américaine spécialisée dans les technologies, a intenté une action contre Groupon Inc, un opérateur de marché électronique, alléguant la violation de quatre brevets.

Faisant suite à cette affaire, IBM, dans une requête formulée au jury américain ce lundi, a demandé qu’il lui soit adjugé 167 millions de dollars dans cette action en justice contre Groupon qui aurait utilisé une technologie brevetée sans autorisation.

Selon l’avocat d’IBM John Desmarais, s’adressant à un jury devant le tribunal fédéral de Delaware, les brevets décrivant une technologie de commerce électronique fondamentale enfreints par Groupon auraient déjà été concédés à Amazon Inc, Facebook Inc et Alphabet Inc pour 20 à 50 millions de dollars par entreprise.


« La plupart des grandes entreprises ont pris des licences pour ces brevets », a déclaré Desmarais qui reproche à Groupon de ne pas l'avoir fait.

Cependant, l’avocat de Groupon, J. David Hadden, n’est pas du même avis et a fait comprendre à IBM que sa revendication dépassait le cadre de ses brevets. Selon lui, IBM revendiquait la propriété des blocs de construction d'Internet. « Une question clé pour vous dans ce cas est de savoir si ces brevets couvrent le World Wide Web », a déclaré Hadden aux jurés. « Ce n’est pas le cas et c'est parce qu'IBM n'a pas inventé le World Wide Web. »

Un cadre d'IBM devrait témoigner au cours du procès de deux semaines sur les accords de licence avec des sociétés technologiques comme Amazon et Google, fournissant un aperçu rare des efforts d'IBM pour tirer des revenus de son vaste portefeuille de brevets.

Deux des quatre brevets en cause concernent Prodigy, un précurseur de l'Internet à la fin des années 1980, développé par IBM et d'autres, qui décrit un système permettant de montrer des applications et des publicités qui réduisent les charges de serveur. IBM a également déclaré avoir breveté une technologie dite de « signature unique » qui permet aux consommateurs de se connecter au site Web d'un détaillant avec leur compte Facebook ou Google.

Desmarais a défendu IBM devant le jury comme une société qui investit massivement dans la recherche et le développement et qui a obtenu plus de brevets américains que toute autre société au cours des 25 dernières années. Desmarais a déclaré aux jurés qu'IBM est un innovateur prolifique et cherche à obtenir une licence pour ses brevets à des conditions raisonnables. Malgré cela, Groupon a refusé de négocier un accord de licence avec IBM qui s’est vu dans l’obligation de le poursuivre, a-t-il déclaré.

Hadden a répliqué qu'IBM utiliserait son stock de brevets pour chercher déraisonnablement de l'argent auprès de toutes les sociétés Internet importantes. « Nous sommes ici parce qu'IBM a une autre affaire dont IBM ne parle pas dans ses publicités », a-t-il dit. « Dans cette activité, IBM utilise son énorme stock de brevets en tant que club pour obtenir de l'argent d'autres sociétés. »

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette affaire de violation de brevets entre Groupon et IBM ?

Voir aussi

Guerre des brevets : l'amende infligée à Samsung pour violation des brevets d'Apple, devrait être revue à la baisse
Apple a été reconnu coupable de violation de brevets de VirnetX, la société devra verser 625 millions de dollars en dommages et intérêts


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de archqt archqt - Membre actif https://www.developpez.com
le 17/07/2018 à 17:27
Un brevet devrait être une avancée technologique. Aller un brevet "qui permet d'alléger la charge du serveur", c'est n'importe quoi. Aller un autre "dès que t'es connecté sur ton compte, en fonction de tes intérêts on cible les publicités"...c'est du niveau de E=mc2, pardon de 2+2=4!!!
N'importe quoi...Il y a ben de cela 10-15ans un type a reçu une lettre d'un avocat pour une société de jeu en ligne qui avait brevetée les jeux de cartes en lignes, sic, il n'a jamais répondu et à priori pas de suite non plus

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil