Les dépenses européennes en matière d'impression 3D ont été estimées à 3,6 milliards de dollars en 2017,
IDC prévoit un TCAC de 15,3 % sur cinq ans

Le , par Stéphane le calme

41PARTAGES

12  0 
IDC a rendu disponible son Guide mondial des dépenses d'impression 3D semestrielles, qui vient quantifier les opportunités dans les imprimantes 3D. Rappelons que ces imprimantes permettent la création d'objets et de formes à partir de matériaux successivement déposés à partir d'un modèle ou d'un fichier numérique. Le guide complet des dépenses a été conçu pour aider les décideurs informatiques à comprendre clairement la portée et l'orientation propres à l'industrie des dépenses d'impression 3D aujourd'hui et au cours des cinq prochaines années.

Dans cette dernière mise à jour, IDC indique que les achats européens d'imprimantes 3D, de matériaux, de logiciels et de services connexes sont estimés à 3,6 milliards de dollars en 2017. Selon les projections de l’IDC, les dépenses combinées de l'Europe occidentale et l'Europe centrale et orientale connaîtront un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 15,3% sur cinq ans, avec des recettes atteignant 7,4 milliards de dollars en 2022.

L'Europe de l'Ouest a réalisé 83% du chiffre d'affaires total de l'impression 3D en Europe en 2017 et restera de loin le plus gros contributeur dans la région européenne élargie, avec un TCAC de 14,4% pour la période allant de 2017 à 2022. L'Europe centrale et orientale sera la région à la croissance la plus rapide, avec un TCAC de 19,1% pour 2017-2022.

Selon IDC, le marché de l'impression 3D évolue rapidement, le marché européen continuant à afficher une bonne dynamique et 2018 se révélant être un tournant.

« L'impression 3D a le potentiel d'élargir l'industrie manufacturière, de déplacer la distribution localement et de mettre en œuvre une production à la demande, réduisant les stocks inutiles et les coûts d'expédition, permettant la personnalisation et l'impression de différents produits tout en réduisant les coûts. le poids peut également être réduit, et moins d'outils seront nécessaires parce que les imprimantes 3D peuvent remplacer certaines d'entre elles », a déclaré Julio Vial, directeur de la recherche pour le compte d’IDC.


Bien que le matériel d'impression 3D ait généré les dépenses les plus importantes en 2017, l'accent mis sur les matériaux pourrait entraîner des dépenses connexes au cours des prochaines années, avec un TCAC de 20% pendant la période de prévision, dépassant la composante matérielle. Les services resteront un élément clé du marché, car les services de conseil et d'intégration de systèmes constituent un élément essentiel du déploiement de la solution d'impression 3D.

En ce qui concerne les secteurs verticaux, la fabrication discrète a représenté plus de la moitié des dépenses totales d'impression 3D dans la région en 2017 et continuera d'être le plus gros investisseur par industrie, avec un TCAC de 14,5% pour la période allant de 2017 à 2022. Au sein des industries manufacturières, les sous-industries de l'automobile et de l'aérospatiale sont les plus importantes (et aussi les sous-industries les plus matures), tandis que le secteur médical devrait se développer au cours des prochaines années avec un TCAC projeté de 19,5%.

D'autres secteurs, tels que les soins de santé et les services professionnels, utilisent déjà l'impression 3D, avec des dépenses dépassant 10% du marché total. Les prestataires de soins de santé en particulier devraient accroître leurs dépenses en impression 3D, avec un TCAC de 20,9% de 2017 à 2022, car ces organisations adopteront en interne et développeront des compétences et des capacités directes en matière d'impression 3D.

Les cas d'utilisation ayant généré les revenus les plus importants pour l'impression 3D en 2017 en Europe étaient les prototypes (755 millions de dollars), les pièces de rechange (522 millions de dollars) et les conceptions / modèles architecturaux (353 millions de dollars). En 2022, les prototypes et les pièces de rechange demeureront les 2 meilleurs cas d'utilisation, suivis des objets dentaires et des objets de support médical. Au cours de la période de prévision, les cas d'utilisation à plus forte croissance seront les tissus / organes / os, les objets dentaires et les aliments de spécialité, avec des taux de croissance annuels composés supérieurs à 20%.

L'Europe de l'Ouest stimule les dépenses dans la région: comme l'a montré la dernière enquête européenne sur les marchés verticaux, plus de 17% des organisations interrogées adoptent ou prévoient d'adopter l'impression 3D en 2018.

« En Europe de l'Ouest, la fabrication discrète est clairement le secteur le plus important en matière de solutions d'impression 3D, mais les services de santé et professionnels continuent d'expérimenter et adoptent la technologie au fur et à mesure des nouveaux usages et matériaux », explique Gabriele Roberti, analyste IDC.

En Europe centrale et orientale, l'impression 3D gagne également en popularité. La technologie commence à transformer de nombreuses industries dans la région. D’ailleurs, le portefeuille des cas d'utilisation de l'impression 3D est déjà vaste, évolue rapidement et diffère d'une industrie à l'autre.

« Il y a de plus en plus de start-ups, dont beaucoup utilisent des financement de l'UE et se spécialisent dans les services d'impression 3D : les fonds européens sont le principal moteur de cette technologie en Europe centrale et orientale », explique Evelin Stoev, analyste senior chez IDC.

Cependant, de nombreuses entreprises manufacturières traditionnelles, enfermées dans les anciennes façons de faire, n'ont pas le temps d'expérimenter de nouvelles technologies telles que l'impression 3D, ni de rechercher des cas d'utilisation émergents sur le marché. IDC note qu’il s’agit ici du principal obstacle à une pénétration plus rapide de cette technologie dans la région. Cela signifie que les écarts importants dans l'expérience d'impression 3D par rapport à l'Europe de l'Ouest et en particulier aux États-Unis et au Japon seront difficiles à combler dans un proche avenir.

Source : IDC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Le marché traditionnel du PC connait une croissance annuelle de 2,7 % au second trimestre 2018 d'après IDC, une première depuis six ans
Témoins graphiques des imprimantes : des informaticiens développent un outil d'anonymisation, pour rendre inutilisables les points jaunes de traçage
Yhnova : la première maison imprimée en 3D a été inaugurée à Nantes et va recevoir ses premiers locataires en juin 2018
Trolldi : comment un développeur évalue-t-il votre CV ? Quels éléments pèsent le plus ou donnent une mauvaise impression dans votre CV ?
La police a recours à l'impression 3D pour reproduire des empreintes digitales, afin de déverrouiller le téléphone d'une victime de meurtre

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web