Les objets connectés sont de plus en plus utilisés pour le harcèlement et l'intrusion dans les maisons
Rapporte le NYT en s'appuyant sur des rapports

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
L’internet des objets (IdO) a à plus d’un titre facilité la vie des utilisateurs. Alors que l’on se trouve éloigné de la maison (au travail ou en vacances par exemple), il est possible de surveiller l’intérieur de son habitat en installant par exemple des caméras IP et une application cliente sur un smartphone afin de pouvoir garder un œil en permanence sur la maison. En outre, si l’on veut avoir à portée de main le contrôle des équipements de la maison, il suffit de recourir à des solutions comme des serrures connectées, des haut-parleurs connectés, des systèmes de chauffage intelligents, des téléviseurs et radios connectés à internet, des vêtements connectés à internet pour surveiller la santé des enfants et aussi des adultes en permanence. Autant de solutions que peut produire l’imagination de l’homme sont aujourd’hui disponibles sur le marché pour le meilleur de certains utilisateurs.

Toutefois, selon les rapports collectés auprès de certains professionnels, ces appareils intelligents qui ont trouvé une place de choix dans de nombreux foyers pour le bien de certains utilisateurs ne présentent pas que des aspects avantageux pour ces derniers. En effet, le quotidien de presse le New York Times rapporte que de nombreuses personnes ont dû appeler les centres d’appels d’urgence et les centres de refuge pour les violences domestiques, car elles commençaient à perdre la tête à cause du fonctionnement plus qu’anormal des objets connectés présents dans leur maison.


Lors de son entretien avec les agents de centres d’appel, une femme rapportait par exemple qu’elle avait allumé son climatiseur, mais celui-ci s’est éteint sans qu’elle y touche. Une autre expliquait que les numéros de code de la serrure numérique de sa porte d’entrée changeaient tous les jours et elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi. Une autre femme encore expliquait qu’elle entendait toujours la sonnerie de la porte se déclencher, mais personne n’était à la porte.

Selon le New York Times, ces histoires font partie d’un nouveau modèle de menaces ou de violences qui s’est invité dans les maisons avec la montée en puissance des objets connectés. Ces objets connectés sont de plus en plus utilisés par des personnes malveillantes pour harceler, surveiller, contrôler ou se venger sur d’autres personnes, souligne le New York Times.

Graciela Rodriguez, qui gère un refuge d’urgence de 30 lits au Centre for Domestic Peace à San Rafael, en Californie, aurait déclaré au New York Times que certaines personnes sont déjà venues la voir avec des histoires de « trucs fous » comme des thermostats connectés allant soudainement jusqu’à 100 degrés ou des haut-parleurs intelligents qui se mettaient à jouer la musique à fond. Sans explication sur ce problème qui pourrait ressembler à un mauvais film d’exorcisme, ces personnes ont déclaré qu’elles commençaient à perdre le contrôle de leur maison et à devenir folles.

Il faut préciser que les personnes malveillantes utilisant ces objets connectés à mauvais escient ne sont pas forcément des personnes hors de la vie des maisons ciblées. Quelques fois, il s’agirait d’un conjoint ayant mal digéré une rupture et disposant toujours des mots de passe des objets intelligents installés dans la maison. Une négligence donc de la part des victimes qui serait aggravée par le manque de connaissance sur le fonctionnement de ces appareils, soutient le New York Times. Dans d’autres cas, les personnes malveillantes peuvent être celles-là mêmes qui viennent installer les appareils, car elles disposent parfois de tous les mots de passe de l’utilisateur. Ainsi lorsqu’elles tombent dans le côté obscur, elles utilisent les informations à leur disposition pour harceler leurs victimes.

Selon le New York Times, les agents d’intervention d’urgence, vers lesquels les personnes victimes se tournent, ont déclaré que de nombreuses victimes d’abus de ces appareils intelligents à domicile étaient des femmes. Mais cela ne signifie pas que les hommes ne sont pas non plus victimes de ces violences. Selon un rapport de Centers for Disease Control de 2010, une femme sur trois et un homme sur quatre ont été victimes de violence physique ou de harcèlement d’un partenaire intime.

Au regard des menaces induites par ces objets connectés, que préconisez-vous pour vous en prémunir ? Les utilisateurs devraient-ils s’en détourner ?

Source : New York Times

Et vous ?

Quel est votre avis sur cette nouvelle forme de menaces dans les foyers ?

Quelle solution préconisez-vous pour faire face à ce problème qui prend de l'ampleur ?

Voir aussi

IoT : des pirates s’appuient sur le thermostat connecté d’un aquarium pour pénétrer le réseau d’un casino et extirper 10 Go de data
L’Allemagne interdit la vente de montres connectées destinées aux enfants, les considérant comme des dispositifs d’espionnage
Votre téléphone Android pourrait vous espionner, même s’il semble éteint
Samsung : votre SmartTV vous espionne, son système de reconnaissance vocale enregistre tout ce que vous dites
Jouets connectés : le FBI avertit les parents des dangers pour la sécurité et la vie privée de leurs enfants


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de yokosano yokosano - Membre régulier https://www.developpez.com
le 26/06/2018 à 8:45
La menace est réelle ! Il suffit de recherche un peu sur l'Internet pour trouver des moteurs de recherche qui scannent les @IP des objets connectés et vous permettent de vous connecter par exemple à une Webcam.
Une solution consiste a bien choisir ses objets connectés et à fuir tous ceux qui nécessitent le "Cloud" pour fonctionner.
Pour les Webcam privilégier celles qui respectent des normes et standards ouverts et se pilotent avec un simple navigateur sans ActiveX. Vous pourrez ainsi via un VPN piloter votre Webcam de votre téléphone intelligent : il est nécessaire de se faire un petit réseau privé et de le protéger par un VPN.
Même chose pour les objets de type domotique, privilégiez ceux respectant des normes et standards ouverts cad documentés et utilisables avec de nombreux logiciels, changez leur mots de passe d'usine, et si possible activer une communication chiffrée entre les objets et votre centrale; qui elle-même sera pilotable via le vpn par votre téléphone intelligent.
Il va de soi, qu'il faut bannir les assistants personnels de toutes sortes.

Le danger provient de l'accumulation des facteurs suivants :
- mots de passe usine (pratique pour tous les objets sans-fils)
- objets nécessitant un accès au "cloud"
- normes et standards propriétaires (dépendance à un nombre réduit de fournisseur, sécurité obscure...)
- accès des objet direct à l'Internet
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 26/06/2018 à 8:51
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Quel est votre avis sur cette nouvelle forme de menaces dans les foyers ?
Les consommateurs l'ont un peu cherché...
Il devait probablement existé des modèles équivalent qui ne sont pas connectés.
Tu n'es pas obligé d'acheter un climatiseur connecté, des thermostats connectés ou des haut-parleurs intelligents.

Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Graciela Rodriguez, qui gère un refuge d’urgence de 30 lits au Centre for Domestic Peace à San Rafael, en Californie, aurait déclaré au New York Times que certaines personnes sont déjà venues la voir avec des histoires de « trucs fous » comme des thermostats connectés allant soudainement jusqu’à 100 degrés ou des haut-parleurs intelligents qui se mettaient à jouer la musique à fond. Sans explication sur ce problème qui pourrait ressembler à un mauvais film d’exorcisme, ces personnes ont déclaré qu’elles commençaient à perdre le contrôle de leur maison et à devenir folles.
C'est comme dans un épisode de Mr. Robot :


Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Quelle solution préconisez-vous pour faire face à ce problème qui prend de l'ampleur ?
Ne pas installer de domotique
Ou en tout cas rien qui peut être contrôlé via internet ou par la voix.

La balance bénéfice/risque penche du côté risque.
Par exemple : si t'installes des caméras pour surveiller ta maison pendant ton absence, peut être que ça va être hacké et que d'autres personnes vont voir l'intérieur de ta maison.

Chacun doit faire des choix, si vous ne pouvez vraiment pas vivre sans que votre réfrigérateur soit connecté à internet alors gardez votre frigo connecté...
Avatar de DevTroglodyte DevTroglodyte - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 26/06/2018 à 9:10
Citation Envoyé par onilink_ Voir le message
La plupart que tu as cité sont faisables sans connexion internet (ou interconnexion).
L'arrosage automatique, t'en a pas mal qui font ça a base d'arduino.
Tu prend un capteur d'humidité, et tu ouvres une valve pour arroser quand il faut. Même avec un niveau médiocre en prog je pense que c'est un projet pas très compliqué a mettre en œuvre.
Ce genre de machins existait déjà il y a plus de 20 ans, d'ailleurs...
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 26/06/2018 à 9:33
Citation Envoyé par yokosano Voir le message
votre téléphone intelligent
Juste là-dessus. Il a quoi d'intelligent, votre téléphone ?

Je trouve cela bizarre, l'emploi du mot "intelligent" à toute les sauces.

Où alors, c'est parce que les gens sont tous devenus tellement cons que le moindre bidule qui se connecte à internet est vu comme intelligent ?
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 26/06/2018 à 9:48
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Il a quoi d'intelligent, votre téléphone ?
Ce sont les commerciaux qui ont sorti ce terme, sinon c'est "téléphone multifonction".
"Smartphone" c'est plus sexy que "téléphone multifonction".

Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Je trouve cela bizarre, l'emploi du mot "intelligent" à toute les sauces.
C'est un terme à la mode parce que maintenant des appareils sont connecté à internet et certains comprennent ce qu'on dit.
"Appareil connecté à internet capable d'interaction vocale" ce serait trop long alors qu'un truc du genre "assistant personnel intelligent " ça va.

Ça m'a fait super bizarre de voir que maintenant il faut connecter sa TV à internet et qu'on peut installer des applications (YouTube, Netflix, etc).
Avatar de Coeur De Roses Coeur De Roses - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 26/06/2018 à 9:49
Le problème c'est qu'en développant sans cesse de nouvelles inovations High Tech de ce genre là, la sécurité est négligé. Je pense que les fabriquants ont une grosse responsabilité, sans vouloir dire que c'est de leur faute, mais qu'au lieu de voir le gain d'argent à se faire il devraient aussi voir les risqus et y réflechir à deux fois avant de vendre ce genre de produit. Me concernant, je n'achéterais jamais de tel chose pour ma maison. Il faut faire de la prévention, mieux identifier les risques et beaucoup étudier la sécurité. Pour moi, le système actuel des choses est litéralement insuffisant. Ces objets connectés doivent faire leur preuves ou ne pas être vendues.
Avatar de yokosano yokosano - Membre régulier https://www.developpez.com
le 26/06/2018 à 9:53
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Juste là-dessus. Il a quoi d'intelligent, votre téléphone ?

Je trouve cela bizarre, l'emploi du mot "intelligent" à toute les sauces.

Où alors, c'est parce que les gens sont tous devenus tellement cons que le moindre bidule qui se connecte à internet est vu comme intelligent ?
Autant pour moi, je voulais dire mobile multifonction : https://www.legifrance.gouv.fr/affic...NT000036447935

Bien cordialement
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 26/06/2018 à 10:18
Citation Envoyé par yokosano Voir le message
Autant pour moi, je voulais dire mobile multifonction : https://www.legifrance.gouv.fr/affic...NT000036447935

Bien cordialement
Ça n'avait de personnel, vis à vis de vous, c'est juste que l'emploi à tout va du terme "intelligent" m'énerve. Parce que, si on regarde des bidules dits "intelligents" et qu'on y réfléchisse à deux fois. Si c'est ÇA être intelligent, alors je peux déclarer que ma plante verte est proche du génie !
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 26/06/2018 à 10:54
Les objets connectés est un nouveau marché particulièrement concurrentiel et dans cette course à l'innovation (de façade) permanente, chaque constructeur se doit d'être le plus rapide et le moins cher.
La sécurité, non seulement ce n'est pas "user friendly" pour les acheteurs qui veulent que leurs nouveaux joujous fonctionnent immédiatement après achat mais en plus, ça coûte cher lors de la conception du produit et ça ralenti sa mise sur le marché.

Je dirai que la responsabilité de ce trou béant de sécurité est partagée entre les industriels qui ne sécurisent pas leurs produits, les Etats (via les CNIL) qui ne contraignent pas les industriels sur des normes de bases à respecter et les consommateurs qui attrapent des boutons dès qu'on leur parle de configuration ou de double authentification car cela va contre leurs pulsions d'instantanéités permanentes.
Avatar de yokosano yokosano - Membre régulier https://www.developpez.com
le 26/06/2018 à 12:36
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Ça n'avait de personnel, vis à vis de vous, c'est juste que l'emploi à tout va du terme "intelligent" m'énerve. Parce que, si on regarde des bidules dits "intelligents" et qu'on y réfléchisse à deux fois. Si c'est ÇA être intelligent, alors je peux déclarer que ma plante verte est proche du génie !
En fait le terme "intelligent" est adapté si on le prend dans son sens anglosaxon d'"espionnage". On a donc bien des téléphones intelligent pour l'Intelligence Agency" US notamment. Ils sont donc bien "intelligents" mais pour ceux qui les vendent et les États qu'il servent !

Et l'intelligence n'est pas où l'on pense cad dans la partie iOs ou Android mais le plus souvent dans le processeur de com qui est presque exclusivement de provenance US : Qualcom....!

Il ne faut effectivement pas oublier qu'il y a des OS dans un mobile multifonction :

- celui que l'on voit : Android, iOs
- celui du processeur radio dont personne à l'exception du constructeur n'a les specs et ne connaît le fonctionnement et les interactions avec l'autre partie du téléphone. Je connais au moins une agence qui s'y est essayée

Cordialement
Contacter le responsable de la rubrique Accueil