Samsung veut se lancer dans le marché des GPU et créer des circuits graphiques maison
Pour ses prochaines générations de SoCs mobiles

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
Sur le réseau social Linkedin, Samsung SARC, un centre de recherche et développement basé en Californie du géant technologique sud-coréen Samsung, a publié une liste de postes à pourvoir qui sont, pour la plupart, en rapport avec la conception de microarchitectures dédiées aux circuits graphiques (GPU).

Comme Intel avant elle, l’entreprise Samsung aurait, semble-t-il, décidé de se lancer dans le marché hautement stratégique des GPU en concevant ses propres circuits graphiques. Autant dire que les domaines d’application ne font actuellement pas défaut à cette technologie : intelligence artificielle, jeux vidéo, minage de monnaies cryptographiques, streaming, véhicules autonomes…


Samsung Electronics souhaiterait surtout concentrer ses efforts dans le développement de GPU optimisés pour l’environnement mobile. Cette technologie devrait, dans un premier temps, profiter aux SoC Exynos du fondeur sud-coréen qui équiperont les dispositifs d’entrée de gamme de son catalogue (des smartphones pour l’essentiel). Elle devrait également permettre à l’entreprise de s’affranchir des GPU Mali d’ARM et de prendre son indépendance vis-à-vis des deux ténors de cette industrie que sont AMD et NVIDIA.

Il faudra assurément des moyens conséquents, beaucoup de temps et surtout de nombreux talents à Samsung pour finaliser ce projet. Mais l’entreprise pourrait en tirer un énorme avantage, ne serait-ce que du point de vue financier puisque concevoir ses propres circuits graphiques lui éviterait de payer systématiquement pour profiter des licences développées par les leaders de cette technologie. Dans le marché spécifique des mobiles, ces derniers sont représentés par Qualcomm (Adreno), Imagination Technologies (PowerVR) et ARM (Mali).

Signalons au passage qu’Apple, le concurrent direct de Samsung sur le marché mobile, conçoit déjà ses propres SoCs ainsi que ses propres GPU. Et ces deux entreprises technologiques ont au moins en commun le fait qu’elle aspire à contrôler le développement de leurs produits de A à Z.

Source : LinkedIn, WccfTech

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Le CEO de NVIDIA déclare que les GPU remplaceront les CPU dans les années à venir et annonce que la loi de Moore n'est plus valable
Les GeForce Volta de NVIDIA pourraient supporter la technologie RTX, la norme HDMI 2.1, la VRAM GDDR6 et un nouvel algorithme de Boost
Avec le recrutement de Chris Hook, Intel pourrait préparer sa transition vers la suprématie du GPU comme l'a prédit le PDG de NVIDIA
Computex 2018 : AMD présente ses GPU VEGA Radeon Instinct gravés en 7 nm pour l'IA et officialise sa RX VEGA 56 Nano pour les PC de jeux
Intel voudrait une micro-architecture révolutionnaire pour ses futurs CPU haute performance et compte sur d'anciens cadres d'AMD pour y arriver


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de domi65 domi65 - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/06/2018 à 19:34
Certes, ne pas payer de licence est un avantage financier pour Samsung, mais j'en vois un plus important : commencer à se passer de toute technologie étasunienne qui risque d'interdire soudainement le marché à des pays dès lors que le USA l'auront décidé unilatéralement.
Si j'étais industriel, ce serait ma première préoccupation.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil