Une amende de 5,8 millions d'euros infligée à Apple en Australie
Après que la firme a refusé de réparer des appareils de ses clients

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Un tribunal australien a condamné Apple à 9 millions de dollars australiens (5,8 millions d’euros) après avoir refusé de réparer des iPhone et iPad ayant été réparés auparavant par des sociétés de réparation tierces.

L’année dernière, la Commission australienne de la concurrence et des consommateurs (ACCC) a lancé une action en justice contre Apple, après que des consommateurs se sont plaints qu’une mise à jour vers iOS 9 rendait l’iPhone 6 inutilisable à cause de l’erreur 53.


« Si un produit est défaillant, les clients ont légalement le droit aux termes de la loi australienne sur la consommation à une réparation ou un remplacement et même parfois à un remboursement », a déclaré l'ACCC dans un communiqué.

« La cour a estimé que le simple fait qu'un iPhone ou un iPad ait été réparé par quelqu'un d'autre qu'Apple ne doit pas impliquer que les garanties du consommateur cessent de s'appliquer, ou que le droit du consommateur à un remède cesse d'exister ».

À propos de l’erreur 53, Apple avait écrit sur sa page de support « qu’après avoir essayé de mettre à jour ou de restaurer votre appareil iOS dans iTunes sur votre Mac ou votre PC, il se peut que l’erreur 53 s’affiche et que votre appareil reste figé sur l’écran « Se connecter à iTunes ». L’erreur 53 s’affiche lorsqu’un test de sécurité pour un appareil n’est pas concluant. Ce test vise à s’assurer que Touch ID fonctionne correctement avant que l’appareil ne quitte l’usine et ne devrait pas affecter les clients ».

La mise à jour avait rendu les appareils inutilisables, et après que les clients se sont dirigés vers Apple pour la réparation, la firme a refusé de porter assistance à quelques-uns sous motif que leurs appareils avaient été déjà réparés par des tiers. Dans certains cas, Apple a refusé d’intervenir même lorsque les réparations antérieures n’avaient aucune relation avec l’erreur 53 en question, a dit l’ACCC.

Sur son site américain, Apple a admis avoir présenté des informations erronées à des clients sur leurs droits concernant les réparations et les remplacements, une action qui enfreint la loi australienne. La pomme s’est engagée à remplacer les appareils défectueux avec de nouveaux appareils tout neufs.

L’ACCC a fait savoir qu’Apple a contacté près de 5000 clients pour les compenser pour cette erreur, de son côté, la firme de Cupertino a dit mardi avoir eu « une conversation très productive » avec l'ACCC et promis à ses utilisateurs australiens un « service excellent ».

Apple qui est connue pour faire du lobbying contre le droit des utilisateurs de réparer leurs iPhone, a poursuivi en justice un propriétaire indépendant d’un atelier de réparation d’iPhone en Norvège et a perdu le procès. Le verdict a fait valoir qu’Apple ne peut pas revendiquer le monopole de réparation de ses propres produits.

Source : Le Point - BBC

Et vous ?

Que pensez-vous de l'attitude qu'a Apple envers les réparateurs tiers ?

Voir aussi :

USA : la Cour suprême va statuer dans une affaire antitrust impliquant Apple et son App Store, la firme est accusée de monopole par les consommateurs
Apple va améliorer le chiffrement des données sur iPhone, une mesure qui ne plait pas aux forces de l'ordre qui le traitent de complice des criminels
Les développeurs d'applications iOS forment un syndicat pour protester contre les politiques d'Apple relatives à l'App Store


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Le gris Le gris - Membre actif https://www.developpez.com
le 19/06/2018 à 21:09
Apple je les aime bien mais ils ont une politique dégueulasse pour le prix qu'on paye pour leur appareil!
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 20/06/2018 à 11:42
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Que pensez-vous de l'attitude qu'a Apple envers les réparateurs tiers ?
C'est la même que celle de pas mal de constructeurs auto jusqu'à ce qu'ils se fassent taper lourdement sur les doigts par l'UE et les différents Etats.
Une fois qu'Apple se sera choppé pas mal d'amendes et en aura marre de payer, ils se décideront à appliquer la loi.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil