Scandale Volkswagen : un tribunal allemand condamne le constructeur à 1 milliard d'euros d'amende
Dans l'affaire impliquant son logiciel de tricherie

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Un tribunal allemand a condamné le groupe Volkswagen à une amende de 1 milliard d'euros (1,18 milliard de dollars) cette semaine pour son rôle dans le scandale du diesel de 2015. L'amende figure parmi les plus importantes imposées à une entreprise dans l'histoire de l'Allemagne, selon le procureur de l'affaire.

Le scandale du diesel a été rendu public aux États-Unis il y a trois ans, après que les régulateurs ont découvert que les véhicules diesel Volkswagen émettaient beaucoup plus d'oxyde d'azote (NOx) sur la route que la limite légale. Plus tard, les chercheurs ont pu trouver le code exact qui supprimait le système de contrôle des émissions des Volkswagen, Audis et Porsche Porsche 2007-2015 du groupe Volkswagen.

La nouvelle amende allemande est liée à « une surveillance inadéquate » dans le département du groupe motopropulseur, selon CNN Money.

Le groupe Volkswagen a publié mercredi un communiqué déclarant qu'il accepterait l'amende et ne ferait pas appel du verdict : « Suite à un examen approfondi, Volkswagen AG a accepté l'amende et ne fera pas appel. Volkswagen AG, ce faisant, admet sa responsabilité dans la crise du diesel et considère qu'il s'agit là d'un nouveau pas important vers la résolution de ce problème ».

Dans son communiqué, le groupe a également noté que le paiement de l'amende mettrait fin aux « procédures d'infraction réglementaire » par le procureur.


Le groupe Volkswagen a déjà payé des amendes considérables aux États-Unis. La société s'est engagée à payer 15 milliards de dollars dans le cadre d'un programme de rachat qui permettrait de retirer environ 475 000 diesels de 2,0 litres de la route ou de les rendre conformes aux normes d'émissions américaines. Dans une action distincte, le groupe Volkswagen a dû payer 4,3 milliards de dollars d'amendes civiles et pénales et plaider coupable à des accusations criminelles. En octobre 2016, la société a accepté de verser 1,21 milliard de dollars aux concessionnaires VW et, en décembre 2016, elle a accepté un règlement de 1 milliard de dollars avec les propriétaires de véhicules diesel de 3,0 litres, principalement Porsche et Audis.

Alors que le groupe Volkswagen commence à prendre des mesures pour mettre fin au problème, les procureurs aux États-Unis et en Allemagne attisent la colère des dirigeants individuels de l'entreprise. Lundi, le New York Times a rapporté que la maison du dirigeant Audi Rupert Stadler avait été perquisitionnée par les enquêteurs. Stadler est le dernier des « dizaines de cadres et d'ingénieurs actuels et anciens » qui sont considérés comme des suspects dans une enquête criminelle.

En mai, l'ancien directeur général du groupe Volkswagen, Martin Winterkorn, a été inculpé pour la première fois par des responsables américains. En décembre 2017, Oliver Schmidt, directeur de Volkswagen, a été condamné à sept ans de prison et à une amende de 400 000 dollars.

« Payer 1 milliard d'euros est extrêmement lourd. Cependant, dans un contexte plus large, ce montant n'est pas significatif », a déclaré Arndt Ellinghorst, analyste d'Evercore ISI, citant la position de trésorerie nette de VW qui était de 24,3 milliards d'euros au premier trimestre.

Source : Reuters

Voir aussi :

Cambridge Analytica ferme ses portes suite au scandale lié aux données Facebook, la couverture médiatique a chassé presque toute sa clientèle
Twitter confirme avoir vendu des données au chercheur à l'origine du scandale de Cambridge Analytica, mais assure qu'aucune n'était privée
CONSENT Act : en réponse au scandale Cambridge Analytica, des sénateurs US lancent un projet de loi pour renforcer la protection de la vie privée
Des chercheurs découvrent une vulnérabilité dans des véhicules de Volkswagen et sa filiale Audi, qui permet de lancer des attaques à distance
Google et Volkswagen s'allient autour de l'informatique quantique, pour développer les transports urbains et les véhicules électriques autonomes


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de yoyo3d yoyo3d - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 14/06/2018 à 13:28
La société s'est engagée à payer 15 milliards de dollars dans le cadre d'un programme de rachat ...
le groupe Volkswagen a dû payer 4,3 milliards de dollars d'amendes civiles et pénales ....
la société a accepté de verser 1,21 milliard de dollars aux concessionnaires VW ....
elle a accepté un règlement de 1 milliard de dollars avec les propriétaires de véhicules diesel de 3,0 litres
et encore un p'tit milliard par là...

punaise, + de 22 milliards, çà fait cher la boulette.

j'aimerais bien savoir combien à rapporté ce petit "arrangement" logiciel.
Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 14/06/2018 à 17:22
Paralellement, je relisais l'historique sur le hack de Yahoo. Dans les deux cas, il y a incompétence et volonté de la hiérarchie. Dans un cas, parachute doré. Dans l'autre, 22 milliards de prune et peine de prison.
Avatar de Grogro Grogro - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 14/06/2018 à 18:03
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Paralellement, je relisais l'historique sur le hack de Yahoo. Dans les deux cas, il y a incompétence et volonté de la hiérarchie. Dans un cas, parachute doré. Dans l'autre, 22 milliards de prune et peine de prison.
Sans vouloir faire exagérément du mauvais esprit (mais un petit peu quand même, on est presque trolldi, pardonnez-moi mon Père car je vais pécher) : je note qu'une des entreprise est états-unienne et l'autre européenne.

Coïncidence ? Je ne pense pas.
Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 14/06/2018 à 21:48
1 milliard, mais ouais. Entre la com et la réalité.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil