Cambridge Analytica ferme ses portes suite au scandale lié aux données Facebook
La couverture médiatique a chassé presque toute sa clientèle

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Il a été révélé le mois dernier que Cambridge Analytica a payé pour obtenir des données Facebook collectées par un chercheur via une application qu’il a baptisée « thisisyourdigitallife ». Contre 4 $, les internautes étaient invités à se connecter avec leurs identifiants Facebook et à répondre à une série de questions. Ils étaient plus de 270 000 à se livrer à cet exercice qui a eu un impact sur plus de 87 millions d’utilisateurs Facebook. Autant de données que Cambridge Analytica a utilisées pour faire du profilage et tenter d’influencer le courant politique aux États-Unis.

Si Facebook a été pris dans la tourmente, multipliant les mea culpa ainsi que les changements dans l’utilisation de ses outils, Cambridge Analytica n’a pas pour autant été épargné. Une série de réunions filmées en caméra cachée a été diffusée sur Channel 4 News, confirmant ainsi le rôle joué par la société dans l’élection de Donald Trump aux États-Unis.

Suite à la publication de la série de vidéos, le comité de direction de Cambridge Analytica a annoncé la suspension de son patron, qui était alors Alexander Nix, « dans l’attente d’une enquête complète et indépendante ». Par ailleurs, l’entreprise a précisé que « De l'avis de la Commission, les récents commentaires de Nix, secrètement enregistrés par Channel 4 et d'autres allégations, ne représentent pas les valeurs ou les opérations de l'entreprise et sa suspension reflète le sérieux avec lequel nous considérons cette violation. »

Mais pour certains, cette décision n’est pas suffisante. Claude Moraes, un parlementaire britannique, a déclaré sur Twitter « S’ils pensent que la ‘suspension’ d’un chef d’entreprise correspond au degré de proportionnalité attendu pour ce type de violation massive des données, ils sous-estiment les personnes et les institutions qui se battront pour les droits à la vie privée et pour Facebook afin qu’ils rendent compte de leurs actions. »


Cette fois-ci, Cambridge Analytica et sa société mère, SCL Group, ont décidé de fermer leurs portes. Une nouvelle qui a été annoncée lors d'une conférence téléphonique dirigée par Julian Wheatland, l'actuel président du groupe SCL, qui aurait été choisi pour succéder à la direction de Cambridge Analytica.

Dans un communiqué, la société a déclaré qu’elle a déposé des demandes d'ouverture de procédures d'insolvabilité au Royaume-Uni. La Société met immédiatement fin à toutes ses activités et le conseil a demandé la nomination de Crowe Clark Whitehill LLP, praticien de l'insolvabilité, à titre d'administrateur indépendant de Cambridge Analytica.

De plus, des procédures de faillite parallèles seront bientôt entamées au nom de Cambridge Analytica LLC et de certains de ses affiliés aux États-Unis au tribunal des faillites des États-Unis pour le district sud de New York.

« Au cours des derniers mois, Cambridge Analytica a fait l'objet de nombreuses accusations infondées et, malgré les efforts de la Société pour corriger le dossier, a été vilipendée pour des activités non seulement légales, mais largement acceptées comme une composante standard de la publicité en ligne dans les domaines politique et commercial » , a regretté l’entreprise.

À la lumière de ces accusations, le conseiller de la Reine, Julian Malins, a été chargé de mener une enquête indépendante sur les allégations concernant les activités politiques de la société. Son rapport, que la Société a affiché sur son site Web hier, a conclu que les allégations n'étaient pas « corroborées par les faits ». En ce qui concerne les conclusions énoncées dans son rapport, Malins a déclaré:

« J'ai eu un accès total à tous les membres du personnel et des documents dans la préparation de mon rapport. Mes conclusions reflètent entièrement la stupéfaction du personnel, lorsqu’il regardait les programmes télévisés et lisait les reportages sensationnalistes, qui n’y reconnaissaient pas l’entreprise pour laquelle ils travaillaient. Rien de ce qu'ils ont entendu ou lu n'a résonné avec ce qu'ils ont vraiment fait pour gagner leur vie ».

Malgré le fait que Cambridge Analytica a soutenu que ses employés ont agi de façon éthique et légale, opinion que soutient désormais Malins, la couverture médiatique a chassé la quasi-totalité des clients ainsi que des fournisseurs de la Société. Par conséquent, il a été déterminé qu'il n'était plus viable de continuer à exploiter l'entreprise, ce qui ne laissait aucune autre option réaliste à Cambridge Analytica.

Source : communiqué de Cambridge Analytica

Voir aussi :

Le PDG de Cambridge Analytica a été suspendu après un reportage en caméra cachée où il a parlé des méthodes employées durant la campagne de Trump
Un hacker éthique met en ligne un site parodique de Cambridge Analytica, pour sensibiliser les internautes sur la collecte des données sur les RS


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 03/05/2018 à 10:03
Citation Envoyé par datalandia Voir le message
non je ne suis pas d'accord, au contraire je les trouvent simple, compréhensible, universel, délicat
Simple, compréhensible : OK
Universel : pas vraiment car si tout le monde comprenait naturellement une formule mathématique, ça se saurait. Il faut donc bien apprendre le langage à la base.
Délicat : pas du tout, bien au contraire !
Un langage formel n'a aucune subtilité ni nuance. Les infos sont brutes tant dans la forme que dans le fond.
Quand on est délicat, même dans le langage : on prend son temps, on soigne son approche, on délivre l'information en douceur en choisissant soigneusement ses mots en fonction de la sensibilité de son interlocuteur, etc.
Bref, c'est tout l'inverse de la formalité on l'on se suffit à délivrer l'info sans se soucis de qui est en face de nous et de comment il va percevoir la chose.

Citation Envoyé par datalandia Voir le message
Avec les langages naturels, on peut avoir de la langue de bois, des ambiguïté conduisant a des erreurs,
de la mesquinerie...
Oui et c'est justement tout ce qui fait la richesse des rapports humains.
S'il n'y avait pas toutes ces nuances, nos rapports seraient particulièrement direct voir brutal tant pour les choses positives que négatives.

Sans mesquinerie, on se conterait de te dire que tu es c..
Au lieu de ça, on essaie de te faire comprendre par toi même le sens et la portée de tes propos ce qui est nettement plus enrichissant.

De même, sans poésie, il n'y aurait pas de séduction.
Quand on verrait une femme, on se contenterai de lui dire qu'elle est belle et que l'on veut copuler avec elle.
Ca a le mérite d'être clair et direct mais tu conviendras que c'est particulièrement moche de présenter la chose ainsi même si c'est la vérité.
Au lieu de ça, on développe tout un discours pour complimenter l'autre et se présenter sous son meilleurs jour. On se plait à séduire et à connaître l'autre...
Bref, la raison d'être du langage
Avatar de Fleur en plastique Fleur en plastique - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 03/05/2018 à 10:03
Enfin ! Il était temps qu'ils mordent la poussière, étant à l'origine du plus grand scandale que le monde moderne ait connu.

Les employés de cette société et leur patron ne méritent qu'à être pourchassés par tout le monde et recevoir des coups de pelle dans la tronche en châtiment de leurs crimes.
Avatar de datalandia datalandia - Bot Troll en alpha-test https://www.developpez.com
le 03/05/2018 à 10:15
il y'a plus de peur que de mal.

les gens aujourd'hui s'en moque de ces scandales, enfin disons que Facebook nous apporte plus que ces petit inconvénients.
le nb de compte augmente, le chiffre d'affaire augmente et les gens sont content de l'expérience utilkisateur offerte par facebook, donc que demander de plus ?
Avatar de LSMetag LSMetag - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 03/05/2018 à 10:21
Ca reste louche.

Une étude "indépendante" indiquant que malgré une caméra cachée, l'entreprise n'a rien fait de mal. Vraiment indépendant ?

Une soudaine fermeture avec procédure d'insolvabilité, sans même chercher à faire repartir la boîte. Ce ne serait pas pour organiser une insolvabilité et soit se donner des parachutes dorés, soit éviter que les acteurs doivent payer au nom de l'entreprise ?

@datalandia : Il faut quand même souligner que la cote de confiance de Facebook a bien diminuée. Mais que veux-tu, c'est devenu un outil presque indispensable, sans concurrence. Tu y a tes amis, soit loin, soit virtuels. Et tes habitudes. Donc dur d'en sortir. Surtout si tu estimes que tu ne pourras pas supprimer tes données en supprimant ton compte facebook.
Avatar de VivienD VivienD - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 03/05/2018 à 10:39
Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
Ca reste louche.

Une étude "indépendante" indiquant que malgré une caméra cachée, l'entreprise n'a rien fait de mal. Vraiment indépendant ?

Une soudaine fermeture avec procédure d'insolvabilité, sans même chercher à faire repartir la boîte. Ce ne serait pas pour organiser une insolvabilité et soit se donner des parachutes dorés, soit éviter que les acteurs doivent payer au nom de l'entreprise ?

[...]
C'est certes suspect mais, tant que l'on n'aura pas de preuves formelles, ces personnes, aussi méprisables puissent-elles être, resteront, par défaut, innocents. La présomption d'innocence n'est pas luxe dispensable mais bien un principe fondateur de la justice.

Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
[...]

@datalandia : Il faut quand même souligner que la cote de confiance de Facebook a bien diminuée. Mais que veux-tu, c'est devenu un outil presque indispensable, sans concurrence. Tu y a tes amis, soit loin, soit virtuels. Et tes habitudes. Donc dur d'en sortir. Surtout si tu estimes que tu ne pourras pas supprimer tes données en supprimant ton compte facebook.
La majorité des utilisateurs ne quitteront pas Facebook, surtout parce que la majorité des gens exècrent et refusent le changement.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 03/05/2018 à 10:44
Citation Envoyé par datalandia Voir le message
il y'a plus de peur que de mal.
Aux yeux des actionnaires de Facebook, oui.
Pour nos démocraties et nos libertés, j'en suis nettement moins sûr.

Le hic est qu'il est surtout très difficile de mesurer réellement l'impact de la propagande mise en place grâce à ces données.
Est-ce que cela a influencé la campagne américaine ou le brexit de seulement 1 ou 2% ou nettement plus ?

Citation Envoyé par datalandia Voir le message
les gens aujourd'hui s'en moque de ces scandales, enfin disons que Facebook nous apporte plus que ces petit inconvénients.
Pas du tout.
C'est juste qu'on est saturé d'information.
Un scandale chasse l'autre.
On est en indignation permanente mais jamais sur le même sujet.
Du coup, comme on zappe d'une crise à l'autre, on en oublie le passage à l'acte et d'en tirer les leçons car on n'a pas le temps de prendre du recul.
Avatar de koyosama koyosama - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 03/05/2018 à 12:03
Personne en taule, okay pas de problème.
On refait la même Anti-facebook. Juste le nom qui change. Meilleur méthode, plus de réseaux sociaux, plus de clients. Et hop c'est reparti.
On change pas une équipe qui gagne.
Avatar de Maghin Maghin - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 03/05/2018 à 12:46
Ils ferment la boite comme ça ils peuvent se débarrasser de leurs serveurs et effacer les logs. Pas de traces : pas d'enquête... Malin !
Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 03/05/2018 à 13:02
ils auraient dû changer de nom.
C'est ce que font nos partis politiques quand ils ont trop de casseroles

Mais comme déjà dit ils peuvent revenir ailleurs en rachetant les actifs de Cambridege Analytica
Avatar de datalandia datalandia - Bot Troll en alpha-test https://www.developpez.com
le 03/05/2018 à 13:04
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Aux yeux des actionnaires de Facebook, oui.
Pour nos démocraties et nos libertés, j'en suis nettement moins sûr.
le $ t est quantifiable
la démocratie ou la liberté, tu le quantifie comment ? parceque pour affirmer ceque tu dit, il faudrais que tu puisse le quantifier sinon cela n'a pas de sens
Donc oui pour les actionnaire, mais la "démocratie" ou la "liberté" non tu ne peut l'affirmer avec ta boule

Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Le hic est qu'il est surtout très difficile de mesurer réellement l'impact de la propagande mise en place grâce à ces données.
Est-ce que cela a influencé la campagne américaine ou le brexit de seulement 1 ou 2% ou nettement plus ?
Parce que les gens votent pas comme tu le voudrais ils ont forcément été influencé par les force du mal ?
Pour pas perdre la face certains affirme que le peuple a voter Trump a cause des russes, dans ce cas moi j'affirme (sortie de mon chapeau magique) que le peuple a été manipulé pour voter Obama et Macron par la propagande des associations anti racisme/feministe/écologiste et TF1+BFMTV pour la France

voila, si on interdit les russes de faire leurs propagande, moi je veut interdire les associations anti racisme d'essayer de faire élire un noir à la maison blanche et greenpeace d'essayer de nous sortir du nucléaire avec leurs propagande a 2 balles.
Etrangement quand j'inverse le probleme, les gens sont outré, disent que j'ai des idées puante et me moinse... pourtant je ne fais que énnoncer le probleme a l'envers
Contacter le responsable de la rubrique Accueil