Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google a-t-il l'intention de devenir malveillant ? L'entreprise efface toutes les mentions de « Don't be evil »
De son code de conduite

Le , par Stéphane le calme

502PARTAGES

10  0 
« Don't be evil » (littéralement, « Ne soyez pas malveillants ») a été la devise informelle de Google. En termes de culture d'entreprise, cette devise est devenue le pilier identitaire central de Google. À ce propos, Larry Page a écrit en 2004 que « Par cette phrase qui est notre devise, nous avons tenté de définir précisément ce qu'être une force bénéfique signifie - toujours faire la chose correcte, éthique ».

Avec la création d’Alphabet comme société-mère de Google, cette devise est devenue « Do the right thing », que l’on peut traduire par « faire ce qu’il faut » ou « choisir la bonne chose à faire ». Cependant, Google a conservé son expression originale « ne soyez pas malveillant » jusqu'à ces dernières semaines.

En creusant dans les archives du 21 avril 2018 d’Internet Machine, nous pouvons voir l'expression présente dans un code de conduite antérieur:

« Ne soyez pas malveillant, les googleurs appliquent généralement ces mots à la façon dont nous servons nos utilisateurs, mais "Ne soyez pas malveillant« représente bien plus que cela. Il s'agit de fournir à nos utilisateurs un accès impartial à l'information, en se concentrant sur leurs besoins. en leur donnant les meilleurs produits et services que nous pouvons, mais il s'agit aussi de faire la bonne chose plus généralement, par exemple en se conformant à la loi, en agissant honorablement et en traitant les collègues avec courtoisie et respect.

« Le code de conduite de Google est l'une des façons de mettre en pratique “Ne soyez pas malveillant”. Il est construit autour de la reconnaissance que tout ce que nous faisons dans le cadre de notre travail chez Google sera, et devrait être, mesuré par rapport aux normes les plus élevées possibles de conduite commerciale éthique. Nous mettons la barre très haut pour des raisons pratiques et idéales: notre engagement à respecter les normes les plus élevées nous permet d'embaucher des gens formidables, de créer de bons produits et d'attirer des utilisateurs fidèles. La confiance et le respect mutuel entre les employés et les utilisateurs sont la base de notre succès, et nous devons les gagner tous les jours ».


Cependant, les mentions « Ne soyez pas malveillant » n’apparaissent pas dans la mise à jour du code de conduite, mise à jour qui semble avoir eu lieu le 5 avril 2018 et qui est présente dans les archives datant du 4 mai 2018.

« Le code de conduite de Google est l'un des moyens de mettre en pratique les valeurs de Google. Il est construit autour de la reconnaissance que tout ce que nous faisons dans le cadre de notre travail chez Google sera, et devrait être, mesuré par rapport aux normes les plus élevées possibles de conduite commerciale éthique. Nous mettons la barre très haut pour des raisons pratiques et idéales: notre engagement à respecter les normes les plus élevées nous permet d'embaucher des gens formidables, de créer de bons produits et d'attirer des utilisateurs fidèles. Le respect de nos utilisateurs, de l'opportunité et de l'un pour l'autre sont les fondements de notre succès et nous devons les soutenir tous les jours.

« Lisez donc le Code et les valeurs de Google, et respectez en à la fois l’esprit et les prescriptions tout en gardant toujours à l'esprit que chacun de nous a la responsabilité personnelle d'incorporer et d'encourager les autres Googleurs à épouser les principes du Code et les valeurs dans notre travail. Et si vous avez une question ou si vous pensez qu'un de vos collègues Googleurs ou l'entreprise dans son ensemble pourrait être en deçà de notre engagement, ne gardez pas le silence. Nous voulons - et avons besoin - d'avoir de vos nouvelles ».

Toutes les mentions de « don’t be evil » ont été supprimées à l’exception d’une seule, reléguée à la toute dernière ligne du long code de conduite qui devient « et n’oubliez pas, ne soyez pas malfaisant ».

Un tel changement pourrait indiquer que cette devise n’est plus aussi importante pour Google qu’elle le fut auparavant.


Un changement qui intervient en pleine crise chez Alphabet

Ce changement intervient alors que plusieurs ingénieurs de Google ont claqué la porte de l’entreprise à cause du projet Maven. Ce dernier vise à améliorer les opérations des drones en utilisant des technologies de reconnaissance d'images. Selon le Pentagone, l'objectif initial est de fournir à l'armée une vision par ordinateur avancée, permettant la détection et l'identification automatique d'objets (classés dans pas moins de 38 catégories) capturés par la caméra d'un drone. Le projet a donc vocation à pister certaines cibles plus aisément.

Depuis le mois de mars 2018, l’équipe dirigeante de Google gère des correspondances de protestations tant de son personnel que d’organisations de défense des libertés sur Internet. 3100 employés (minimum) de la firme ont manifesté leur soutien pour son retrait de ce projet dénommé Maven. Y faisant suite, l’Electronic Frontier Foundation (EFF) a, de façon générale, appelé les entreprises de la technologie à s’extirper des collaborations dans le même genre.

« Nous demandons que le projet Maven soit annulé et que Google prépare, publie et instaure des règles qui stipulent que jamais l’entreprise et ses sous-traitants ne participeront à la construction de matériel de guerre », ont lancé les employés à Sundar Pichai.

Seulement, référence faite à une publication (parue en juillet 2017) du département de la Défense (DoD) des États-Unis, il s’agit de « gagner des guerres en s’appuyant sur les algorithmes et l’intelligence artificielle. » Plus loin dans le papier du DoD, un colonel de l’armée américaine rappelle que « nous [les USA] sommes dans la course aux armes autonomes. » Difficile dans de telles conditions de ne pas entrevoir une utilisation pervertie de l’IA de Google, notamment, pour exceller dans les frappes ciblées. À ce propos, le géant de la Tech. s’est une fois de plus dédouané en arguant que la construction de cette technologie pour aider le gouvernement américain dans la surveillance militaire – avec des résultats potentiellement mortels – n'est pas acceptable, mais il ne peut externaliser la responsabilité morale de ses technologies à des tiers.

Sources : Code de conduite de Google (21 avril 2018, 4 mai 2018)

Et vous ?

Que vous inspire cette modification du code de conduite de Google ?

Voir aussi

Elon Musk appelle les Nations Unies à bannir les robots tueurs dans une lettre ouverte, signée par 116 spécialistes de l'IA et la robotique
L'intelligence artificielle pourrait mener à la troisième guerre mondiale : un nouvel épisode d'Elon Musk après la déclaration de Vladimir Poutine
Google estime que la sanction du gendarme indien de la concurrence va lui causer des dommages irréparables, sur le marché du moteur de recherche
Google aurait-il simulé une avancée dans le domaine de l'IA avec Google Duplex ? Un quotidien relève quelques incohérences
Chrome 66 : Google supprime temporairement sa nouvelle politique de lecture automatique, mais uniquement pour l'API Web Audio

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/05/2018 à 0:38
notre histoire informatique ne se résume pas a google ...
6  0 
Avatar de datalandia
Bot Troll en alpha-test https://www.developpez.com
Le 21/05/2018 à 9:11
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
notre histoire informatique ne se résume pas a google ...
en effet dans la silicone valey il y'a plus de 1500 entreprises, donc effectivement il n'ya pas que google, amazon...
et j'ajouterais que Michelin d'apres le classement forbe paru il y'a quelques jours est l'entreprise que l'on recommanderais le plus a un amis, devant google

De toutes façons, Google pourrait très bien disparaître avant la fin de la décennie, il suffirai juste que les règles du jeux sur la publicité ou celles du data mining qu'il pratique soient changés / réglementé, pour que son modèle économique s’effondre.
oula, tu oublie les royaties payer dans le google play store, youtube qui tends a devenir un spotify/netflix, le cloud google ouvert récement concurencent azure/amazon...
en faite google tend de plus en plus vers des services payant
6  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/05/2018 à 1:40
Peut-être que cette boite commence à avoir de la maturité ?

J'ai toujours trouvé ce slogan puéril, et parfois même fallacieux.
4  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/05/2018 à 15:01
Citation Envoyé par datalandia Voir le message
oula, tu oublie les royaties payer dans le google play store, youtube qui tends a devenir un spotify/netflix, le cloud google ouvert récement concurencent azure/amazon...
en faite google tend de plus en plus vers des services payant
Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
Tu oubli les accessoires en tous genres de smartphones, ChromeBook et TV connecté (mais pas écran connecté ).

Je vois bien Google Vs "les autres" en console de jeux...
Oui, et non, ce que je voulais dire c'est que rien n'est éternel et que Google pourrait tomber de son piédestal un jour ou l'autre, et que rien n'est à jamais gravé dans le marbre.

Avec son slogan 'Don't be Evil' qui se traduit aussi comme «ne soyez pas le Diable» Google s'auto proclame comme un combattant du Diable; peut-être même que certains se sont imaginés devenir comme des Dieux éternels...
2  0 
Avatar de datalandia
Bot Troll en alpha-test https://www.developpez.com
Le 20/05/2018 à 18:28
une vaste blague

moi j'ai un slogan pour gogole :
Être numéro 1 c'est bien, écraser les autres c'est mieux
3  2 
Avatar de Goulu
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 20/05/2018 à 12:58
Pour moi, don't be evil était un code de conduite clair et précis en une seule phrase et qui me plaisait beaucoup. Je l'ai souvent invoqué pour défendre Google.
Son abandon m'inquiète beaucoup...
0  0 
Avatar de koyosama
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/05/2018 à 23:13
Donc en gros le far west c'est fini et les corporations ont gagné. Je vois. On ouvre un autre chapitre de notre histoire informatique je suppose.
0  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/05/2018 à 1:09
De toutes façons, Google pourrait très bien disparaître avant la fin de la décennie, il suffirai juste que les règles du jeux sur la publicité ou celles du data mining qu'il pratique soient changés / réglementé, pour que son modèle économique s’effondre.

Utiliser un slogan pour se faire passer pour un chevalier blanc, c'est facile et c'est surtout du marketing, pas une réalité interne, ni même une réalité tout court.
2  2 
Avatar de labs33
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/05/2018 à 0:14
Depuis quand Google est bien veillant...
Monde de fou parano!
0  0 
Avatar de jean12
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 27/05/2018 à 14:29
Toutes les mentions de « don’t be evil » ont été supprimées à l’exception d’une seule, reléguée à la toute dernière ligne du long code de conduite qui devient « et n’oubliez pas, ne soyez pas malfaisant ».
Le code de conduite de Google a été modifié mais la mention de « don’t be evil » est restée intacte en dernière ligne pour rappeler que nous tenons toujours à ne pas être malveillant. Je ne n'y vois personnellement pas d'inconvénient tant que ce rappel est fait. Et parfois le dire en dernière ligne marque plus les esprits dans tout ce qu'on a lu.
Il appartient maintenant à la compagnie de statuer chaque fois sur les cas qui font polémique, comme celui qui est ici mentionné.
0  0