Seuls 2,21 % des ingénieurs en Inde possèdent les compétences pour écrire un code entièrement fonctionnel,
D'après une enquête d'Aspiring Minds

40PARTAGES

11  0 
Et si l’image de l’Inde comme eldorado du télétravail en informatique n’était qu’un mythe ? Aspiring Minds, qui se présente comme une organisation qui aide les gouvernements et les institutions à mesurer et identifier les talents afin de créer des conditions équitables dans l’éducation et l’emploi, s’est lancé dans une étude qualitative.

Pour les besoins de l’enquête, Aspiring Minds s’est appuyé sur Automata. Ce dernier est présenté comme étant un outil automatisé d'évaluation de la capacité de programmation qui utilise un compilateur intégré de simulation pour prédire la capacité d'un candidat à développer un code fonctionnellement correct, génère des sorties, est efficace et suit les meilleures pratiques de codage.

À cet outil, l’enquête a associé une banque de questions organisée, validée empiriquement, avec des problèmes testant différents aspects de l'utilisation de la structure de données et des approches algorithmiques.


L'outil peut prédire l'aptitude au travail d'un candidat en évaluant sa capacité de codage sur les paramètres suivants :
  • capacité de programmation : évalue la mise en œuvre du bon algorithme en utilisant les structures de contrôle, les dépendances de données et la pertinence de la solution ;
  • pratiques de programmation : évalue le code sur la base des meilleures pratiques mises en œuvre dans l'industrie et s’intéresse également à sa lisibilité et sa facilité d'utilisation ;
  • complexité d'exécution : évalue la complexité d'exécution en la comparant à celle d’un code optimisé ;
  • exactitude fonctionnelle : mesure le degré d'exactitude du code en fonction des types de tests évalués (Basic, Advanced et Edge).

Par la suite, une note générale est donnée à la performance du candidat.

Automata a présenté deux énoncés de problèmes étroitement liés à des tâches en entreprise et s’est servi d’un moteur d’évaluation pour noter le code proposé par les candidats.

Au total, un échantillon de plus de 36 800 étudiants de plus de 500 collèges en Inde a été soumis à ce test de 60 minutes. Ci-dessous, les propriétés de l’échantillon


Voici quelques statistiques :

Seuls 36% des ingénieurs ont été capables d'écrire du code compilable

Avec l'avancement des services et produits numériques, de bons programmeurs sont la constante exigence de l'industrie. Les entreprises exigent des candidats avec une forte compréhension de la programmation informatique et de l'algorithme à mettre en œuvre sur de nouvelles idées novatrices dans un lieu de travail, bien entendu avec des contraintes de temps.

Cependant, Aspiring Minds regrette de trouver que sur les deux problèmes donnés par candidat, seuls 14 % des ingénieurs ont été capables d'écrire du code compilable pour les deux et seulement 22 % ont pu écrire un code compilable pour un problème uniquement.

« Pour soutenir la croissance de l'industrie informatique, nous avons besoin de candidats avec un calibre de haute technologie et de meilleures compétences en programmation », prévient Aspiring Minds.

Seuls 2,21% des ingénieurs possèdent les compétences pour écrire un code entièrement fonctionnel avec les meilleures pratiques

Le code fonctionnellement correct est la condition de base pour pouvoir se considérer comme un bon développeur. Il faut dire que devoir corriger un code mal écrit et qui conduit à d’énormes bogues est extrêmement coûteux en temps et donc contre productif. Il est donc important, en plus d’avoir un code fonctionnel, d’avoir de meilleures pratiques d’écriture pour que soient repérés rapidement les erreurs ou pour faciliter la maintenance, voire la mise à jour.


Les rubriques d'aptitude à la programmation sont divisées en quatre sur la base des quatre sous-sections d'Automata

Pourtant, selon les résultats de l’étude, seuls 2,21 % des ingénieurs possèdent les compétences nécessaires pour écrire du code fonctionnel avec la meilleure efficacité et les meilleures pratiques.

Distribution en fonction des établissements

L'étude montre que les candidats des 100 meilleurs écoles possèdent de plus grandes compétences en programmation que ceux des autres écoles. 31% des candidats des 100 meilleurs collèges ne sont pas en mesure d'écrire un code compilable, alors que seulement 31% des autres collèges sont capables d'écrire du code compilable.


Score moyen entre les établissements

Étant donné que les deux sections (les 100 meilleures écoles et le reste) ne disposent pas du même nombre de représentants, Aspiring Minds s’est également proposé de faire une moyenne.

La tendance du résultat correspond à la perception générale selon laquelle les candidats des 100 meilleures écoles ont de meilleures compétences en programmation que ceux des autres écoles. D’ailleurs, tel qu’observé précédemment, la capacité à programmer est la sous-section qui présente la différenciation la plus prononcée.


Source : Aspiring Minds

Et vous ?

Que pensez-vous de cette étude ?
La méthodologie vous semble-t-elle suffisamment rigoureuse ?
L'échantillon est-il assez représentatif ?
L’idée selon laquelle les développeurs en France pourraient se retrouver au chômage après avoir été remplacé par des développeurs en Inde est-elle, selon-vous, un mythe ?
Avez-vous une expérience de collaboration avec des équipes de développement en offshore ? Si oui, pouvez-vous partager vos anecdotes ?

Voir aussi :

La Commission de la concurrence de l'Inde condamne Google à payer une amende de 17 millions d'euros pour abus de position dominante
Neutralité du Net : le régulateur des télécommunications de l'Inde soutient ce principe, mais certains acteurs expriment leurs inquiétudes
L'Inde s'empare de la place des États-Unis et devient le second marché de smartphones le plus important du monde, d'après Canalys

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 02/05/2018 à 12:27
Pour les besoins de l’enquête, Aspiring Minds s’est appuyé sur Automata. Ce dernier est présenté comme étant un outil automatisé d'évaluation de la capacité de programmation
Et par un pur hasard, "Automata" est un produit commercialisé par... Aspiring Minds!

Diantre que le monde est bien fait!

A part cela, est-ce que "Automata" répond à la question qui me tourmente: Pourquoi est-ce que 97,79% des ingénieurs indiens reçoivent un salaire puisqu'ils ne servent à rien?
Avatar de Pyramidev
Membre expert https://www.developpez.com
Le 02/05/2018 à 12:51
Je ne sais pas si ce si faible score vient des compétences des Indiens testés ou bien de la manière à laquelle l'étude a été tournée.
Il aurait été plus pertinent de tester sur plusieurs pays à la fois pour pouvoir comparer les résultats entre pays.

Sans avoir plus d'informations, on ne peut rien en tirer. Je suis alors allé sur la page citée par l'article présent mais, quand j'ai voulu télécharger le PDF, le site m'a demandé mon adresse courriel et mon numéro de téléphone. => Hors de question !
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/05/2018 à 13:23
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message

A part cela, est-ce que "Automata" répond à la question qui me tourmente: Pourquoi est-ce que 97,79% des ingénieurs indiens reçoivent un salaire puisqu'ils ne servent à rien?
Parce que le service achat du client a choisi le TJM le plus faible pour son projet, donc des hordes de noobs en offshore. Que le projet se déroule bien n'est pas le problème du service achat, son chef est objectivé sur les économies réalisées dans ses centres de couts. C'est aussi simple que cela.

Bon à part ça, et outre l'évident conflit d'intérêt je suis curieux de connaitre le résultat de la même enquête sur des ingénieurs occidentaux débutants (puisqu'il s'agit en fait de tester les débutants, c'est marqué graduating engineer). Je mettrais bien une pièce sur un résultat très proche.

Dernier point, c'est oublier un peu vite qu'un ingénieur dans l'IT qui vient d'avoir son diplôme c'est un peu comme un étudiant en médecine qui démarre son internat. Ça ne sait presque rien faire sans qu'on lui tienne la main. Les premières années de carrières sont tout autant de l'apprentissage que de la production, et cet apprentissage ne cessera jamais. Quand on lit ce genre de pubs, on a l'impression qu'un ingénieur en vaut un autre, qu'il soit sorti tout frais de l'école ou après 10 ans d'expérience. C'est du grand n'importe quoi.
Avatar de codec_abc
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/05/2018 à 13:25
Les résultats paraissent vraiment étrange. Que autant de personnes arrivent même pas à avoir un code qui compile parait suspect. Soit, ils sont vraiment nuls (mais à ce point la qui voudrait les embaucher?) soit l'outil en ligne ne dispose pas de compilateur, ni de syntax highlting, autocompletion & co. Alors, si l'objectif c'est décrire du code dans notepad et que ça marche du premier coup je suis pas sur que j'y arriverai non plus sans faute de typo. Bref, comme déjà dit, l'étude est trop vague pour en tirer une conclusion.
Avatar de virginieh
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/05/2018 à 13:36
Dans le peu de données sur l'étude affichées ils se sont beaucoup basé sur les universités les moins cotées (les 100 meilleures sur les 500 ne comptent que pour un peu plus de 15% de participants au lieu de 20).
Il y a que environ 30% qui étudiaient des des villes (donc beaucoup dans des zones rurales ?) Ca peut etre une piste aussi.

Sans connaitre beaucoup de détails, ça a l'air quand même biaisé comme étude.
Avatar de ParseCoder
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/05/2018 à 13:47
Pour avoir fait passer quelques entretiens à des candidats indiens, je confirme qu'il y a vraiment un tri à faire, le niveau n'est pas le même qu'en France et la disparité est beaucoup plus grande. Maintenant seulement 2% ça paraît étonnant.
Avatar de Excellion
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/05/2018 à 13:59
On peut constater sur les forums anglophones que nombre d'Indiens qui y posent des questions et qui sont chargés d'enseigner la programmation, ne maîtrisent pas du tout leur sujet, et encore moins les fondamentaux.

Je ne sais pas si ceux que j'ai vus étaient les pires, mais clairement, ils faisaient du code comme si un programme était un examen.
Avatar de Kearz
Membre expert https://www.developpez.com
Le 02/05/2018 à 15:02
Cependant, Aspiring Minds regrette de trouver que sur les deux problèmes donnés par candidat, seuls 14 % des ingénieurs ont été capables d'écrire du code compilable pour les deux et seulement 22 % ont pu écrire un code compilable pour un problème uniquement.
ça me semble bizarre parce que faire un code compilable ça n'a rien de difficile, surtout si c'est juste être compilable. En soit, faire un truc compilable qui ne répond pas au problème, c'est logiquement accessible à n'importe qui. (qui connait le concept de code)

Sauf si: pas moyen de tester. En gros, "écris moi ton code sur un bout de papier..Ah, t'as oublié un ";", ça compile pas".

ça me semble très bas comme chiffre, ça m'aurait moins choqué si c'était "code compilable et qui répond au problème".

Il faudrait voir les détails du test pour donner un sens à cette news.
Avatar de frfancha
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 02/05/2018 à 15:28
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Parce que le service achat du client a choisi le TJM le plus faible pour son projet, donc des hordes de noobs en offshore. Que le projet se déroule bien n'est pas le problème du service achat, son chef est objectivé sur les économies réalisées dans ses centres de couts. C'est aussi simple que cela.
En effet, malheureux mais tout à fait correct
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 02/05/2018 à 15:29
Citation Envoyé par Excellion Voir le message
On peut constater sur les forums anglophones que nombre d'Indiens qui y posent des questions et qui sont chargés d'enseigner la programmation, ne maîtrisent pas du tout leur sujet, et encore moins les fondamentaux.

Je ne sais pas si ceux que j'ai vus étaient les pires, mais clairement, ils faisaient du code comme si un programme était un examen.
Pour rappel en Inde, il sont un peu plus d'un milliard. Un milliard d'anglophone. C'est normal qu'on en voit plein des indiens, ils sont plein!
Ce pays seul est plus peuplé que USA+Canada+UE.

De là à conclure qu'on ne voit que les meilleurs (qui seraient plutôt médiocre du coup), il y a un raccourcis à faire que je ne me permettrais pas de faire ^^

En tout cas, en tant que presta je suis déjà passé après une sous traitance pourrie en Inde, et les retours étaient consternant.
Pour développer des TU qui passent, la majorité des tests renvoyaient "return true;". ça c'est du TU qui garantie une qualité logicielle indéfectible

Citation Envoyé par James Goldsmith
« Si vous payez des cacahuètes, tout ce que vous aurez ce sont des singes »
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web