Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La chambre des Lords donne au Parlement britannique la possibilité de bloquer le Brexit
En l'absence d'un accord avec Bruxelles

Le , par Stéphane le calme

315PARTAGES

16  0 
Le Brexit pourrait-il être remis en cause ? C’est en tout cas une option que semble envisager la chambre des Lords britannique (la chambre haute du Parlement du Royaume-Uni, en quelques sortes l'équivalent du Sénat) qui a adopté, ce lundi 30 avril 2018, un amendement au projet de loi sur le Brexit offrant au Parlement la possibilité « de suggérer de nouvelles négociations », voire de décider d'un maintien dans l'Union européenne en l'absence d'accord avec Bruxelles. Une proposition qui a été adoptée par 335 voix contre 244.

Pour rappel, jusque-là, le gouvernement conservateur de Theresa May avait indiqué qu'il laisserait le Parlement voter sur l'accord de séparation, tout en affirmant qu'en cas de rejet, la seule option resterait une sortie sans accord. C’est cette option qu'entend désormais empêcher ce nouvel amendement.

Notons néanmoins que le texte doit revenir dans les prochaines semaines devant la chambre basse (la chambre des communes du Royaume-Uni, en quelques sortes les députés), qui l'avait adopté en janvier et qui pourraient donc modifier ou supprimer cet amendement.


Keir Starmer, le secrétaire du Brexit, a qualifié le vote de « moment extrêmement important dans la lutte pour s'assurer que le Parlement joue un rôle approprié dans les négociations sur le Brexit et que nous évitions une situation sans issue ».

Le chef des démocrates libéraux au sein de la chambre des Lords, Dick Newby, a déclaré que l'amendement « met le Parlement dans le siège du conducteur ». D’ailleurs, au cours du débat, Douglas Martin Hogg, l’un des signataires, a déclaré à ses pairs que la clause était « conçue pour faire en sorte que l'avenir de notre pays soit déterminé par le Parlement et non par les ministres ».

Concernant les options du Parlement face à Bruxelles, il a déclaré qu’une situation de « take it or leave it » (à prendre ou à laisser) ne constitue pas un véritable choix. « Cela ne nous donne pas le contrôle. Agir de la sorte reviendrait à imposer des décisions ministérielles au Parlement par la contrainte », a-t-il dit, en le qualifiant de « dictature élective d'une nature particulièrement flagrante ».

S’exprimant après le vote, Lord Callanan, un ministre du Département de la sortie de l'Union européenne, a déclaré que l'amendement « affaiblirait la main du Royaume-Uni dans nos négociations avec l'UE en donnant au Parlement des pouvoirs sans précédent et qui pourrait alors contraindre le gouvernement à aller dans la direction de leur prédilection avec les négociations - y compris essayer de garder le Royaume-Uni dans l'UE indéfiniment ».


En effet, l'amendement appelle les ministres à demander l'approbation du Parlement, à l’image du processus existant au niveau de l'UE, où les dirigeants approuvent le mandat de l'équipe de négociation de Michel Barnier.

Les élus en faveur du Brexit ont estimé que cet amendement mine fondamentalement le gouvernement. D’ailleurs, le secrétaire du Brexit, David Davis, a estimé que :

« Tout d’abord, l'amendement voudrait sécuriser un vote pour le Parlement avant même la fin des négociations. Ceci est, franchement, absurde - parce que RIEN dans cette négociation n'est accepté tant que TOUT n'est pas convenu.

« Ensuite, il exige des votes spécifiques par des échéances artificielles qui, si elles ne sont pas respectées, donneraient au parlement le pouvoir de microgérer le gouvernement sur la façon de mener ces négociations ».

Pour lui, ce changement donnerait à la Commission européenne « une incitation claire à retarder les négociations ou à présenter des propositions inacceptables ».

Les conséquences du Brexit sur le marché de l’IT ?

Cas de l’industrie du jeu

L’année dernière, le cabinet d’études Ukie a livré son analyse sur la santé de l’industrie du jeu vidéo en Grande-Bretagne dans son ensemble. Face aux problématiques qui ont suivi le Brexit (les talents - développeurs internationaux -, les marchés - incertitude quant aux futures relations commerciales avec l’UE -, les données - comment traiter celles d’utilisateurs hors de la Grande-Bretagne ? -, le financement - l’industrie a profité de financements européens comme Creative Europe), près de la moitié des entreprises dans le secteur ont envisagé de délocaliser une partie, voire toutes leurs activités, à l’extérieur des frontières britanniques. À ce propos, 23 % d’entre elles ont même été approchées par d’autres entités dans des pays comme l’Allemagne, le Canada, la France, l’Espagne, les États-Unis, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande.

Source : The Sun, BBC

Et vous ?

Que pensez-vous de cet amendement ?
Partagez-vous l'appréhension de David Davis qui craint de voir Bruxelles s'en servir pour maintenir la Grande-Bretagne en UE ?
Êtes-vous pour ou contre le Brexit ?
Êtes-vous pour ou contre le Frexit ?

Voir aussi :

Brexit : 40 % des entreprises britanniques de jeux vidéo envisagent de délocaliser une partie ou toutes leurs activités, d'après une enquête
Les citoyens britanniques pourraient perdre leurs domaines en .eu après le Brexit, d'après un communiqué de la Commission européenne

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Etre_Libre
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/05/2018 à 11:15
Le peuple a voté avec un quasi 50/50 ; on peut pas dire que le Brexit soit un choix unanime, loin de là...
12  2 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/05/2018 à 11:51
Ce n'est pas non-plus comme si certains promoteurs du brexit avaient délibérément mentis lors des débats puis avaient fuit leurs responsabilités une fois leur victoire acquise…
Ni même que certains votants ont votés le brexit pour faire pression sur l'UE sans penser une seule seconde que le brexit l'emporterait.
10  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 15/05/2018 à 10:54
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est totalement faux, la France est le pays le moins raciste au monde.
Le sentiment national existe.
La France ne reconnait que la communauté nationale.
Je vois pas de séparation entre religion ou race ou orientation sexuelle.

Il y a peut être une minorité de gens qui ne sont pas tolérant, mais c'est quasi négligeable.
Dans la masse, il n'y a pas de problème, même si le système fait le maximum pour créer de l'islamophobie.
J'ai ri...

Je ne vais pas reprendre tous les points avec des exemples précis dont on a déjà discuté 150 millions de fois sur ce forum, mais va falloir que tu différencie une bonne fois pour toute ce que toi tu pense, de ce qui se passe réellement en France et dans le reste du monde.
9  0 
Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/05/2018 à 11:09
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est totalement faux, la France est le pays le moins raciste au monde.
[réf. nécessaire]

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le sentiment national existe.
[réf. nécessaire] (qui défini “sentiment national”)

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
La France ne reconnait que la communauté nationale.
[réf. nécessaire]

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je vois pas de séparation entre religion ou race ou orientation sexuelle.
Échantillon non significatif (et biaisé par subjectivité).

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il y a peut être une minorité de gens qui ne sont pas tolérant, mais c'est quasi négligeable.
[réf. nécessaire]

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Dans la masse, il n'y a pas de problème, même si le système fait le maximum pour créer de l'islamophobie.
[réf. nécessaire]

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Non mais ça d'accord, mais c'est en blague en vrai.
[réf. nécessaire]

11  2 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/05/2018 à 17:01
Ce n'est pas parce que l'on te montre que tu racontes que du bullshit, que l'on est forcément pro-UE et qu'on n'y trouve aucun problème, c'est pourtant pas faute de le répéter très régulièrement...
10  1 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/07/2019 à 9:56
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il faut bien se faire élire...
Donc tu valides le fait de mentir pour se faire élire, du moment que cela va dans ton sens ? Pourquoi tu ne le traite pas d'escroc et de pourri lui ?

Après si tu promets des trucs que tu ne pourras pas tenir juste pour être élu, faut pas s'étonner derrière que cela ne se fasse pas.

Et surtout du coup, cela ne fait pas des autres des "traîtres". Les députés qui sont contre le Brexit, ils assument leur position, et font leur truc. Un traître aurait été un mec qui aurait été pour le Brexit, et qui finalement voterait contre, bref quelqu'un qui aurait retourné sa veste.

Mais un mec anti-Brexit, si il doit y avoir un Brexit, bien sûr qu'il va essayer de négocier l'accord le plus favorable possible pour le R-U (quitte à partir, autant le faire avec le plus d'avantages possibles), ce n'est pas un traître, bien au contraire, il pense plus à l'avenir de son pays que les gogo qui veulent partir sans accord juste histoire de sortir, peu importe les conséquences. Surtout qu'un député pro-UE, a du être élu par des citoyens pro-UE, pas par des pro-Brexit, donc il ne trahit pas les pro-Brexit, il ne leur doit rien...

Si demain je fais un référendum pour savoir si les français aimerait que l'Etat leur verse 1 million d'euros, ils vont voter oui. Si je promets 1 million d'euros à tous les français si je suis élu, si une fois élu, je ne peux tenir ma promesse (car complètement irréaliste et impossible financièrement, cela serait un gouffre économique pour le pays), si les mecs à l'Assemblée et au Sénat votent contre, ce ne sont pas des "traîtres" qui auront "trahi" le choix du peuple français fait par référendum, bien au contraire...

Je te rappelle que les députés, sont élus par une partie du peuple pour représenter les idées de ceux qui ont voté pour lui, pas pour faire plaisir à tout le peuple. Si ils font le contraire des idées qu'ils défendent pour se faire élire, la oui ce sont des traîtres, mais seulement envers ceux qui ont voté pour eux. En dehors de ça, il est normal que chaque députés défendent sa paroisse même si il est minoritaire au niveau du peuple, sinon cela ne sert à rien d'avoir des partis avec des programmes différents.

D'ailleurs ce n'est pas spécifique au Brexit, ni même aux députés du R-U, en France par exemple, c'est pareil pour n'importe quel sujet, si un parti de gauche propose une loi, même si cela va dans l'intérêt de la majorité des français, les partis de droite vont en général majoritairement voter contre et pareil dans l'autre sens, car ils ne partagent pas la même vision des choses, et ont tous été élus pour défendre leur vision des choses, pas voter l'inverse...

C'est pour ça que les partis qui ne sont pas majoritaire de base, font des alliances pour faire passer leurs lois, sinon jamais rien ne passerait à moins d'avoir un parti élu avec plus de 50% des députés.
10  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/05/2018 à 10:45
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Oh bah exactement comme en France dis donc !

On a beau tous être français, il y en a pleins qui envoient chier les autres car ils n'ont pas la même couleur de peau, la même religion, la même orientation sexuelle,....

Allez, même joueur joue encore, trouve nous une autre excuse bidon.
Sans même aller jusque là. T'es du village voisin, casses-toi de mon bar ! (vécu)
8  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/05/2018 à 15:52
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je peux citer des médias, ou des livres qui sont faux.
Quand on parle de "source", on ne parle pas de tes "sources" équivalant au premier résultat qu'on trouve sur Google...

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Même dans la science il y a des choses qu'on croit être vrai aujourd'hui et qui seront prouvé fausse dans le futur, c'est toujours comme ça.
Sauf que le point principal est bien que c'est "vrai jusqu'à preuve du contraire", et qu'il s'agit là de la "meilleure vérité objective dont nous disposons actuellement".

Mais sérieusement, vu le niveau, tu n'en es pas encore là, à ce genre de considérations.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est pour ça qu'il est important d'être révisionniste ! (comme les historiens et les scientifiques)
Ce qui ne veut pas dire balancer tout et n'importe quoi à contre-pied.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Vous avez tord, c'est quand même super intéressant ^^
Au moins c'est frais et ça change de la propagande officielle ^^
Tu sais un bot ça se code plutôt facilement, il en sera toujours plus pertinent et intéressant que tes réponses actuelles.
Et peut-être même un peu plus drôle.

Mais sinon, j'suis pas raciste, la preuve :
Le racisme, c'est mal. Or le mal, c'est bien un truc de juifs, de noirs, et d'américains !
10  2 
Avatar de MiaowZedong
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/09/2018 à 17:34
Ce n'est pas un secret, les prolétaires ont massivement votés pour le Brexit pour mettre fin à la concurrence des salariés Polonais low-costs. Après le vote, de nombreuses aggressions anti-Polonaises ont eu lieu, les Britanniques ne souhaitant pas attendre la sortie de l'UE pour renvoyer les Européens de l'Est chez eux.

Et pourtant, le gouvernement prépare un système de visas destinés à assurer aux employeurs l'accès à leur main d'oeuvre low-cost. Après le Brexit, ces nouveaux visas ne permettront pas qu'aux Polonais de venir concurrencer les Britanniques, mais comme il n'y aura "aucun traitement de faveur pour les citoyens de l'UE", des travailleurs issus de pays au niveau de vie encore plus bas, comme les Bangladais et les Vietnamiens, pourront venir se vendre encore moins cher au Royaume-Uni.

Voter pour le Brexit, c'était comme épouser une prostituée: l'assurance d'être cocu.
8  0 
Avatar de cdusart
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/10/2018 à 15:36
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Au final, c'est l'inverse qui se produit.
C'est toujours marrant de voir des gens être en mesure de rendre une analyse et conclusion sur des faits hypothétique et non encore réalisés.
9  1