Les citoyens britanniques pourraient perdre leurs domaines en .eu après le Brexit
D'après un communiqué de la Commission européenne

81PARTAGES

11  0 
Dans un communiqué officiel jeudi, la Commission européenne a rappelé que la préparation du Brexit n’est pas seulement une affaire de l’UE et des autorités nationales, mais concerne également les parties privées.

La Commission a déclaré que « Sous réserve de tout arrangement transitoire susceptible d'être contenu dans un éventuel accord de retrait, le cadre réglementaire de l'UE pour le domaine de premier niveau .eu ne saura plus s'appliquer au Royaume-Uni à compter de la date de retrait. »

L’une des conséquences est « qu’à compter de la date de retrait [du Royaume-Uni de l’UE], les entreprises et organisations établies au Royaume-Uni, mais pas dans l'UE et les personnes physiques résidant au Royaume-Uni ne seront plus habilitées à enregistrer des noms de domaine .eu ou, s'ils ont enregistré un nom de domaine en .eu, ne seront pas autorisés à renouveler les noms de domaine .eu enregistrés avant la date de retrait. »

Plus loin, la Commission a suggéré que les domaines .eu existants pourraient être annulés au moment où le Brexit arriverait – qui est prévu pour le 30 mars 2019 – sans aucun droit d'appel.

« À la suite du retrait du Royaume-Uni, le titulaire d'un nom de domaine ne remplit plus les critères généraux d'éligibilité... le titulaire d’un nom de domaine en .eu aura le droit de révoquer ce nom de domaine de sa propre initiative et sans soumettre le différend à un règlement extrajudiciaire des conflits. »

EURid, l’organisation privée, indépendante et à but non lucratif qui exploite le TLD .eu sous contrat de la Commission européenne depuis 2003, a fait un communiqué à ce sujet sur son site Web. L’organisation a laissé entendre qu’elle n’a pas été consultée sur le sujet, puisque nous pouvons lire « EURid, le gestionnaire de registre du TLD .eu, a reçu hier après-midi le lien vers la communication de la Commission européenne concernant le Brexit et le TLD .eu. »


Selon les statistiques les plus récentes, il y a un peu plus de 317 000 noms de domaine .eu enregistrés au Royaume-Uni, donc autant de noms de domaine qui pourraient se trouver affectés par cette décision.

Ce qui est inhabituel ici, c'est la nature péremptoire de la décision de la Commission. Il ne semble pas y avoir de recours légal pour les personnes concernées, et pas de fenêtre de temps post-Brexit pour que les propriétaires de domaines puissent transférer des sites. Ce n'est pas la norme, car historiquement les changements structurels de ce genre ont été gérés lentement. Par exemple, le domaine de premier niveau .su de l'Union soviétique a été introduit en 1990 (à peine 15 mois avant l'effondrement de l'Union elle-même) et a été rapidement remplacé par le TLD .ru. Mais la Russie a demandé que le .su soit maintenu et, à ce jour, plus de 100 000 sites qui l'utilisent sont toujours en ligne.

Autant d’éléments qui laissent penser aux médias britanniques que cette décision est très personnelle de la part de l’UE.

Source : Europa, Eurid

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 30/03/2018 à 22:14
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Autant d’éléments qui laissent penser aux médias britanniques que cette décision est très personnelle de la part de l’UE.
Bien évidemment que c'est pour mettre encore plus de pression, pour bien faire comprendre à la grande-bretagne que sortir de l'UE, c'est en sortir complètement.

Parce que les anglais s'étaient quand même un peu imaginés qu'ils allaient tous nous berner, qu'ils allait sortir de l'UE et donc ne plus en subir les inconvénients mais tout en conservant les avantages de l'UE. Ben non, si on sort, on sort complètement.

Et indirectement aussi, la fermeté maintenue par l'UE sur le brexit est un signal envoyé à d'autres potentiels candidats "Réfléchissez bien à tout ce que vous perdrez, si vous partez"

Et en toute honnêteté, si j'espérais une telle fermeté et même encore plus, je doutais vraiment que l'UE en soit capable. Pour le moment elle montre que oui
Avatar de scandinave
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/03/2018 à 23:48
Je pense que cela va leur en toucher une sans faire bouger l'autre comme on dit de perdre le .eu. Il le remplaceront juste par l’équivalent en .uk. Je m'en fais pas pour eux. Quand à prophétiser qu'il y perdront, c'est mettre la charrue avant les bœufs. La situation est totalement inédite. Ceux qui sortent des prévisions, sont aussi crédibles que madame IRMA.
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 31/03/2018 à 0:32
Citation Envoyé par scandinave Voir le message
Je pense que cela va leur en toucher une sans faire bouger l'autre comme on dit de perdre le .eu. Il le remplaceront juste par l’équivalent en .uk.
Cela va briser tous les liens existants vers leurs sites, c'est loin d'être rien.

Il pourrait même y avoir des erreurs sur des applications où il faudra mettre à jour toutes les URL.
Avatar de scandinave
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/03/2018 à 10:43
Cela va briser tous les liens existants vers leurs sites, c'est loin d'être rien.

Il pourrait même y avoir des erreurs sur des applications où il faudra mettre à jour toutes les URL.
Je n'ai pas dis que cela n'aura pas d’impact pour les sites concernés. Mais à mon avis il auront d'autre soucis plus important à gérer que cela. Bref wait and see
Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 31/03/2018 à 10:45
Un bon 90% des sites utilisent .co.uk, tous les sites de sociétés, gouvernement etc, à la limite en .com, je n'ai jamais vu un site britannique en .eu donc ça sera sûrement très (très) anecdotique.
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 31/03/2018 à 12:00
Pas dramatique, elles auront qu'a avoir une antenne dans un pays européen.

Cela m'a fait pensé que des techniciens des mairies passent en voitures inspecter les feux tricolores et les antennes de maisons qui n'ont pas lieu d'être surtout en cas de fort vent et d'impôts audiovisuelles non payé.
Avatar de moons17
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/04/2018 à 16:15
Plus loin, la Commission a suggéré que les domaines .eu existants pourraient être annulés au moment où le Brexit arriverait – qui est prévu pour le 30 mars 2019 – sans aucun droit d'appel.

faut voir si comme en France la loi n'est pas retro-active ce qui permettrai aux entreprise situé en Angleterre de continuer à utiliser l'extension jusqu’à la fin de leur contrat et de prévoir une communication pour le changement auprès de leur client .
Elle l'est sur le plan pénal mais quand est il du plan civil dont découle les contrats de location en matière de nom de domaine

https://www.doc-du-juriste.com/droit...oi-480432.html
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 9:02
Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
Et indirectement aussi, la fermeté maintenue par l'UE sur le brexit est un signal envoyé à d'autres potentiels candidats "Réfléchissez bien à tout ce que vous perdrez, si vous partez"
Tu parles d'une fermeté "Vous allez peut être perdre le droit d'utiliser des noms de domaines en .eu", je suis sur que les britanniques sont terrorisé
Tout le monde s'en fout du .eu !

Si le Brexit ce passe bien ça enverra un message fort "Réfléchissez bien à tout ce que vous perdez, si vous restez"

Il est impossible de prévoir ce qui va ce passer après le Brexit, donc on verra bien.
L'UE va faire son maximum pour saboter le Royaume Uni, mais ça ne suffira peut être pas.
Ce qui est certains c'est que la situation dans l'UE est catastrophique et elle ne va pas s'arranger...

L'euroscepticisme se porte bien, il a fait un gros score dernièrement en Italie
Italie : le carton plein des anti-européens
Si aucune majorité ne s’est dégagée des résultats des législatives de dimanche, le premier enseignement, c’est la victoire des formations eurosceptiques. Avec de probables conséquences sur les relations avec Bruxelles.
Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 10:15
L'UE est incapable de saboter le Brexit...

Le seul moyen qu'à l'UE de "saboter" le Brexit se serait de ne signer aucun accord avec le R-U mais si le R-U veut des accords avec l'UE c'est que l'UE à ses avantages
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 10:18
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
L'UE va faire son maximum pour saboter le Royaume Uni, mais ça ne suffira peut être pas.
Oué enfin pour l'instant, on attend toujours un 1er sabotage hein, comme d'hab, c'est que dans ta tête que cela se passe...

Car tout ce que fait l'UE pour l'instant, c'est tout à fait normal, et ce n'est pas du sabotage.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web