Pôle emploi : le chômage recule de 2,9 % chez les développeurs au premier trimestre 2018,
Mais est en hausse de 8,3 % sur un an

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Pôle emploi a récemment publié son bulletin mensuel sur le nombre de demandeurs d’emploi à la fin du mois de mars 2018 en France. Précisons qu'il s'agit du dernier bulletin mensuel puisque de Pôle emploi va désormais faire ses publications de manière trimestrielle. Rappelons-le également, les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sont classés en catégories A (sans-emploi), B (ceux qui exercent une activité réduite courte : moins de 78 h dans le mois) et C (ceux qui exercent une activité réduite longue : plus de 78 h).

Fin mars 2018, en France métropolitaine, parmi les personnes inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi (catégories A, B, C), 3 435 900 sont sans emploi (catégorie A) et 2 185 100 exercent une activité réduite (catégories B, C), soit au total 5 621 000 personnes.

En termes d’évolution du nombre de demandeurs d’emploi, en France métropolitaine, les chiffres de Pôle emploi révèlent que dans la catégorie A, le chômage recule de 1,0 % (–33 300 personnes sans emploi) au premier trimestre 2018 et de 1,4 % sur un an. À l'opposé, le nombre de personnes exerçant une activité réduite courte (catégorie B) augmente de 1,8 % par rapport au trimestre précédent et celui des personnes en activité réduite longue (catégorie C) croît de 1,4 %. Au total, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C reste stable au premier trimestre (+100), mais augmente de 2,1 % sur un an. Cela dit, qu'en est-il dans les métiers de l’IT ?

Pour une meilleure analyse, nous avons identifié les métiers faisant partie de la famille IT, tels que définis par Pôle Emploi :

I1401 - Maintenance informatique et bureautique
M1801 - Administration de systèmes d'information
M1802 - Conseil et maîtrise d'ouvrage en systèmes d'information
M1803 - Direction des systèmes d'information
M1804 - Études et développement de réseaux de télécoms
M1805 - Études et développement informatique
M1806 - Expertise et support technique en systèmes d'information
M1807 - Exploitation de systèmes de communication et de commandement
M1810 - Production et exploitation de systèmes d'information

Fin mars 2018, il y a un total de 71 110 personnes demandeuses d'emploi dans le domaine de l'IT. Les trois quarts (75,2 %) sont des personnes sans emploi (catégorie A), alors que 7,3 % (5180 personnes) exercent une activité courte. Il y a donc 17,5 % (12 460 demandeurs d'emploi) qui exercent une activité longue (plus de 78 h dans le mois). Attardons-nous à présent sur les personnes sans emploi dans l'IT.

Demandeurs d'emploi dans la catégorie A (sans emploi) inscrits à Pôle emploi fin mars 2018 par métier

Dans les métiers IT pris en compte ici, ce sont les développeurs qui sont les plus nombreux parmi les personnes sans emploi (32,4 %), tout juste devant ceux qui sont dans la maintenance informatique et bureautique (30,8 %). Les deux groupes à eux seuls représentent donc près des deux tiers des professionnels de l'IT sans emploi. Les graphiques ci-dessous donnent le pourcentage et le nombre de personnes sans emploi par métier IT fin mars 2018.



Focus sur les deux premiers métiers : Études et développement informatique et Maintenance informatique et bureautique

En comparant les deux premiers métiers IT en termes de nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi, on constate que le nombre de chômeurs dans la maintenance informatique et bureautique est resté plus ou moins stable ces quatre dernières années, par rapport au nombre de chômeurs dans la catégorie Études et développement informatique qui n'a pas cessé d'augmenter depuis 2011. On voit que les développeurs ont fini par détrôner les professionnels de la maintenance informatique et bureautique en termes de nombre de chômeurs, alors qu'il y a quelques années il y avait un grand écart entre les deux groupes. Cela pourrait peut-être s'expliquer par le nombre de développeurs sur le marché qui semble augmenter rapidement chaque année.


En ce qui concerne les chiffres sur l'évolution du nombre de chômeurs, les données de Pôle emploi montrent que le nombre de développeurs sans emploi est passé de 17 530 fin février 2018 à 17 320 fin mars 2018, ce qui représente une baisse de 1,2 % sur un mois et 2,9 % sur trois mois (17 830 personnes sans emploi fin décembre 2017). Toutefois, par rapport au même mois l'année dernière, il est en hausse de 8,3 % (16 000 fin mars 2017).

Quant au nombre de personnes sans emploi dans la maintenance informatique et bureautique, il est passé de 16 940 fin février à 16 540 fin mars. Cela correspond à une baisse de 2,9 % sur un mois, et 2,0 % sur trois mois (16 780 fin décembre 2017). Sur un an, le nombre de chômeurs dans la maintenance informatique et bureautique est également en baisse de 2,6 % (16 890 fin mars 2017), donc une situation nettement meilleure que celle des développeurs.

Pour l'ensemble des métiers IT, le nombre de demandeurs d'emploi dans la catégorie A est passé de 54 560 fin février 2018 à 53 460 fin mars. Cela correspond à une baisse de 2,1 % du chômage sur un mois. Il est également en baisse de 3,2 % sur trois mois (par rapport au total de 55 240 fin décembre 2017), mais légèrement en hausse 0,6 % sur un an (par rapport au total de 53 120 fin mars 2017).

Source : Pôle emploi, Statistiques Pôle emploi

Et vous ?

Que pensez-vous des statistiques de Pôle emploi ?
Comment expliquez-vous la hausse annuelle du nombre de chômeurs parmi les développeurs ?
Croyez-vous que dans les deux ou trois ans à venir, le chômage chez les développeurs va baisser ?

Voir aussi :

Emploi développeur 2017 : les langages les plus demandés et les mieux payés, Java, JavaScript et PHP plus demandés, mais Perl, Go et Scala mieux payés
Emploi développeur 2017 : les SGBD les plus demandés et les mieux payés, MySQL, MongoDB et PostgreSQL plus demandés mais MongoDB et DB2 mieux payés
Emploi IT : Linux et l'open source sont l'eldorado aux USA, qu'en est-il de la France ?
Léger recul du chômage dans les métiers de l'informatique en novembre 2017, d'après les statistiques publiées par Pôle emploi et la DARES


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de AoCannaille AoCannaille - Membre émérite https://www.developpez.com
le 30/04/2018 à 15:21
A la sortie de l'école, je me suis inscrit à pole emploi,
Quand elle m'a demandé mon métier, je lui ai dit "ingénieur logiciel industriel"
Elle m'a dit qu'elle n'avait pas, je lui ai dit "Ingénieur Logiciel",
Elle n'avait pas non plus. Elle m'a proposé d'inscrire "Ingénieur".

Si c'est avec ce genre de données qu'ils font leur stat, il n'y a pas grand chose à en tirer.
Avatar de Cyberbère Cyberbère - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 30/04/2018 à 16:32
A la sortie de l'école, je me suis inscrit à pole emploi,
Quand elle m'a demandé mon métier, je lui ai dit "ingénieur logiciel industriel"
Elle m'a dit qu'elle n'avait pas, je lui ai dit "Ingénieur Logiciel",
Elle n'avait pas non plus. Elle m'a proposé d'inscrire "Ingénieur".

Si c'est avec ce genre de données qu'ils font leur stat, il n'y a pas grand chose à en tirer.
Comme pour la plupart des bac+5 spécialisés. Pôle Emploi doit partir du principe que sorti de la case "prolo" tu doit t'être fait ton réseau.
N'y voyez aucune condescendance, j'y suis dans la case prolo...
Avatar de datalandia datalandia - Bot Troll en alpha-test https://www.developpez.com
le 30/04/2018 à 16:40
j'ai des doutes sur ces chiffres...

depuis que Trump et Macron sont aux pouvoir, le chomage recule et la croissance reviens

https://www.google.com/publicdata/ex...l=fr&dl=fr
https://www.google.com/search?client...%C3%A9tat+unis

+1,9 % de croissance en 2017 en france grace a macron et 3% aux USA grâce a Trump
Avatar de VivienD VivienD - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 30/04/2018 à 17:02
Citation Envoyé par datalandia Voir le message
[...]

+1,9 % de croissance en 2017 en france grace a macron [...]
J'en doute: aucune politique ou réforme n'a d'effets instantanés. La croissance dont tu parles est due au quinquennat de François Hollande, n'en déplaise à ses détracteurs.
Avatar de Lyons Lyons - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 30/04/2018 à 20:50
Citation Envoyé par VivienD Voir le message
J'en doute: aucune politique ou réforme n'a d'effets instantanés. La croissance dont tu parles est due au quinquennat de François Hollande, n'en déplaise à ses détracteurs.
On peut aussi voir la chose autrement, la France fait partie des rares pays de l'UE a avoir connu moins de 2% de croissance en 2017. N'en déplaise aux supporters d'Hollande.
[/troll]
Non sérieusement, tous les pays "développés" ont connu la croissance en 2017, prétendre que c'est grâce à tel ou tel président est au osé.
Avatar de - https://www.developpez.com
le 01/05/2018 à 9:11
Ooooh ! tout puissant service des ressources humaines.

Je ne suis pas digne de recevoir ton approbation mais dit seulement "formation de pré embauche confond avec période d'essai et visite médicale" et je serais guéri.

Comment ça "non" ?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil