Microsoft annonce la disponibilité en préversion d'un client Web Remote Desktop
Pour accéder à son poste de travail depuis un navigateur Web

217PARTAGES

9  0 
Durant sa conférence Ignite, Microsoft a annoncé qu’un nouveau client Web est en cours de développement pour fournir un accès aux applications et postes de travail virtualisés à partir d'un navigateur, sans qu'il soit nécessaire d'installer un client local.

L’éditeur de Windows a expliqué que cela garantit une expérience cohérente sur tous les appareils, minimise les coûts d'installation ou de maintenance et permet un accès rapide et facile indépendamment du périphérique utilisé : « Une fois que vous avez configuré votre client Web Remote Desktop, tout ce dont vos utilisateurs auront besoin pour démarrer est l'URL où ils peuvent accéder au client, leurs informations d'identification et un navigateur Web pris en charge. »

Le client est désormais disponible en préversion pour des tests et est accompagné d'une documentation officielle sur la façon dont il peut être configuré sur les appareils Windows. La version Web est compatible avec Windows 7 SP1 ou Windows Server 2008R2 ainsi que des versions plus récentes, mais elle nécessite également de disposer d’un navigateur « compatible ». Petit bémol néanmoins, la documentation n'indique pas quels sont les navigateurs compatibles.

Microsoft explique que cette première version du client Web peut accéder aux applications et aux postes de travail publiés depuis un déploiement Remote Desktop Services, copier du texte depuis et vers la session (en utilisant Ctrl + C et Ctrl + V), imprimer en fichier PDF et est disponible en 18 langues . Des fonctionnalités supplémentaires seront activées dans les prochaines versions en fonction des retours des utilisateurs.

Le client Web peut être ajouté à un déploiement Remote Desktop Services existant exécutant Windows Server 2016.


Page principale du client Web

De quoi avez-vous besoin pour configurer le client Web ?

Microsoft recommande :
  • de vous assurer que votre déploiement Remote Desktop (RD) dispose d'une passerelle RD, d'une RD Connection Broker (qui permet aux clients d'accéder à différents types d'ordinateurs de bureau et d'applications hébergés sur le serveur) et d’un RD Web Access tournant sous Windows Server 2016 ;
  • de vous assurer que votre déploiement est configuré pour des licences d'accès client (CAL) par utilisateur et non par périphérique, sinon toutes les licences seront consommées ;
  • d’installer la mise à jour Windows 10 KB4025334 sur la passerelle RD ;
  • de vous assurer que les certificats publics approuvés sont configurés pour les rôles RD Gateway et RD Web Access ;
  • de vous assurer que tous les ordinateurs auxquels vos utilisateurs se connectent exécutent l'une des versions de système d'exploitation suivantes :
    • Windows 7 SP1 ou ultérieur,
    • Windows Server 2008R2 ou ultérieur.


Dans la documentation officielle, Microsoft souligne que les utilisateurs obtiendront les meilleures performances lors de l'exécution sur Windows 10 (version 1611 ou ultérieure) et Windows Server 2016 (ou une version plus récente).

Ceux qui le souhaitent ont la possibilité de tester le client et de consulter le guide pratique de Microsoft. Ce dernier comprend toutes les étapes à suivre pour télécharger les fichiers nécessaires et activer la fonctionnalité sur un appareil Windows compatible, ainsi que des conseils de dépannage, au cas où les choses ne se passeraient pas comme prévu.

Source : Microsoft (annonce, guide)

Et vous ?

Allez-vous essayer cet outil ? Pourquoi ?

Voir aussi :

Microsoft progresse un peu plus dans le domaine des chatbots : XiaoIce, son chatbot chinois, parvient à tenir une conversation qui semble naturelle
Microsoft effectue une réorganisation autour du Cloud et de l'IA, tandis que Terry Myerson, le patron de Windows, se prépare à quitter l'entreprise
Tenir un langage offensant pourrait vous valoir d'être banni de certains services Microsoft comme Skype, d'après une MàJ de ses contrats de service
Microsoft rend un échantillon du sous-système Windows pour Linux open source à l'intention des mainteneurs de distributions

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de
https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 14:28
Je ne vais pas l'essayer, à lecture de l'article il est déjà très bien.
Je salut l'idée, vraiment bien, cela évite trop de signaux lectures/écritures répété qui pourrait intervenir entre un poste client et un poste serveur. (lecteur réseau)
Donc une forte économie de bande passante...

Il n'y a que dans ce cas que j'autoriserai un site distant (Intranet) à enregistrer des information permanente sur mon disque dur (si elle ne sont pas trop sensible).
Avatar de sergio_is_back
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 15:18
Prise en main à distance par un navigateur ça existe déjà... C'est pas une nouveauté
Avatar de tmcuh
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 18:45
Et comment remonte les ports USB ?
Je suppose que c'est de l'HTML 5 si on a pas besoin d'application native... mais il reste beaucoup de questions en suspend quand aux interactions Hardware, car si c'est pour faire du RDP pour ouvrir Firefox ou Excel sur le serveur, ça n'as pas beaucoup d'utilité. Si c'est pour remplacer tout le matériel en caisse, c'est déjà beaucoup mieux
Avatar de matmoul
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 20:27
Perso j'utilise déjà Guacamole (https://guacamole.apache.org/) depuis un bout de temps.
Cela ne remplace pas un client rdp pour bosser avec un client léger mais c'est utilisable depuis n'importe quels systèmes récents sans plugin...
Le principal défaut que j'ai rencontré, c'est la configuration clavier et l'utilisation de certaines combinaisons de touches.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web