Les processeurs open source RISC-V reçoivent le soutien de 80 entreprises technologiques
Parmi lesquelles Samsung, Google, Nvidia et même WD

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
RISC-V est une architecture de jeu d'instructions (instruction set architecture ou ISA) 64 bits RISC ouverte et libre, c'est-à-dire aux spécifications ouvertes et pouvant être utilisée librement par l'enseignement, la recherche et l'industrie.

Ce projet, créé initialement dans la division informatique de l'Université de Californie à Berkeley, aux États-Unis, avait d'abord une visée d'étude et de recherche, mais est devenu de facto un standard d'architecture ouverte dans l'industrie.

Le but de ce projet est de faire un standard ouvert de jeu d'instructions de microprocesseur, à l'image du standard TCP/IP pour les réseaux ou de Linux pour le noyau, l'architecture des processeurs étant pour le moment toujours fermée, restreignant les progrès, les implémentations ou le support dans les systèmes d'exploitation

RISC-V arrive avec un nouvel ensemble d'instructions qui promet l'évolutivité des microcontrôleurs aux supercalculateurs et offre une extensibilité définie par l'utilisateur, permettant aux entreprises de se différencier avec des instructions personnalisées.

De plus, avec cette approche open source, l'objectif de RISC-V est que la collaboration entre la recherche, les études et l'industrie puisse travailler ensemble pour produire une architecture plus rapidement que les modèles d'affaires traditionnels.


RISC-V est entré sur le marché en 2014 (il est donc relativement nouveau) et est géré par la fondation du même nom (RISC-V Foundation). Cette fondation compte désormais sur plus de 80 entreprises technologiques, dont Google, Qualcomm et Samsung qui la soutiennent. Ces entreprises se sont donc associées pour donner une nouvelle approche au développement de puces qui seront open source et moins onéreuses. Ces puces sont destinées à fonctionner également avec les nouvelles technologies comme les véhicules autonomes.

De nombreuses entreprises ont exprimé leur intérêt à l'utiliser. Nvidia par exemple a annoncé publiquement qu'elle utiliserait RISC-V pour un contrôleur interne, mais l'ensemble d'instructions manquait toujours à un engagement clé de l'entreprise. Lors du 7e atelier RISC-V qui s'est tenu en novembre 2017, RISC-V a finalement obtenu cet engagement de Western Digital. En effet, lors de l'atelier, le directeur technique de Western Digital, Martin Fink, a annoncé qu'au cours des prochaines années, les milliards de processeurs que son entreprise livre chaque année dans le monde entier vont migrer vers RISC-V.

Bien que ce ne soit pas un investissement financier direct dans les instructions de Western Digital, il s'agit d'un engagement massif d'une grande entreprise à utiliser un ensemble d'instructions dont l'écosystème est encore en développement.

Cet effort pour développer RISC-V arrive à un moment où l'industrie de la puce connaît des bouleversements considérables. Des coûts de conception plus élevés et une concurrence intense ont alimenté la consolidation parmi les concepteurs de puces, y compris, plus récemment, la tentative de Broadcom d'acquérir Qualcomm avant que l'accord ne soit bloqué par l'administration Trump.

Par ailleurs, rappelons que Palmer Dabbelt, développeur de RISC-V, a annoncé sur la liste de diffusion dans un message datant du 15 novembre 2017 que la version Linux de RISC-V a été acceptée pour intégration dans Linux 4.15.

Source : SA, The Information, Palmer Dabbelt, RISC-V Linux (GitHub), Forbes

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?

Voir aussi :

Samsung dévoile les résultats de son premier trimestre qui a été supérieur aux attentes, notamment grâce à son activité mémoire
Apple envisagerait de se passer des processeurs Intel sur les Mac pour intégrer des puces basées sur une architecture ARM
SiFive va lancer une carte de développement RISC-V supportée par Linux, HiFive Unleashed est attendue dès le mois de mars


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de KEKE93 KEKE93 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 02/04/2018 à 15:56
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Les processeurs open source RISC-V reçoivent le soutien de 80 entreprises technologiques
parmi lesquelles Samsung, Google, Nvidia et même Western Digital

RISC-V est entré sur le marché en 2014 (il est donc relativement nouveau)
D'un autre coté, avec un nom pareil, ils font très années 88~92...
Au bon vieux temps du début de l'architecture RISC, il y avait l'architecture POWER ( et toujours maintenant ) d'IBM, MIPS ( de Silicon Graphics et MIPS), SPARC de Sun, Alpha de Digital Equipment et celle D'HP Precision Achitecture...

Puis le RISC d'ARM Acorn.

Début des années 2000 on avait créé l'acronyme Very Long Instructions Word avec des processeurs comme Itanium d'Intel par exemple et d'autres encore.

Bref, ça n'a foncièrement rien de nouveau fondamentalement comme architecture...
Avatar de melka one melka one - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 02/04/2018 à 21:21
RISC-V arrive avec un nouvel ensemble d'instructions qui promet l'évolutivité des microcontrôleurs aux supercalculateurs et offre une extensibilité définie par l'utilisateur, permettant aux entreprises de se différencier avec des instructions personnalisées.
Que pensez-vous de cette initiative ?

on vas se retrouvé avec une partie libre mélangé a du propriétaire avec au finale une incompatibilité.

c'est bien pour les entreprises mais pas toujour pour les particuliers.
Avatar de captaindidou captaindidou - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 02/04/2018 à 21:47
Citation Envoyé par KEKE93 Voir le message

Début des années 2000 on avait créé l'acronyme Very Long Instructions Word
C'est antérieur aux années 2000. On faisait des exercices en second cycle sur le VLIW en 95/96 à Toulouse.
Avatar de Battant Battant - Membre averti https://www.developpez.com
le 05/04/2018 à 16:04
C’est une bonne nouvelle pour le matériel Opponent source
Avatar de Paul_Le_Heros Paul_Le_Heros - Membre actif https://www.developpez.com
le 06/04/2018 à 1:21
C’est formidable !

Nous allons enfin bientôt payer nos processeurs à leur juste prix ! Grâce à la Chine, bien-sûr, qui doit s’intéresser de très près à ce processeur !

Je regrette le départ de Cyrix. Deux concurrents : AMD et Intel, c’est trop peu. Comme Trump va rapidement perdre sa guerre commerciale , et que les pitoyens étasuniens et européens en ont raz-le-bol de l’extrèmisation du libéralisme, on va en venir aux mains (enfin, au mortier, plutôt).

Dommage, on court le risque de ne pas voir la fulgurante avancée du RISC-V et de ses descendants.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil