Telegram a quinze jours pour fournir les clés de chiffrement aux autorités russes
Sous peine de voir l'application bloquée

Le , par Coriolan

42PARTAGES

18  0 
Telegram, l’application de messagerie sécurisée hébergée sur le cloud pourrait bientôt être bloquée en Russie, et pour cause, l’application a perdu un recours devant la Cour Suprême russe pour empêcher les services de sécurité d’avoir accès aux données des utilisateurs.


La juge de la Cour Suprême Alla Nazarova a rejeté mardi une plainte déposée par Telegram contre le FSB (services de sécurité russes et ex-KGB) qui a demandé l’année dernière à l’entreprise de lui fournir ses clés de chiffrement. Telegram a refusé de répondre à cette demande et a été sommée par la suite de payer une amende de 800 000 roubles (18 000 euros), une condamnation que la messagerie a tenté d’annuler au tribunal, mais sans succès. Suite à ce verdict, le Roskomnadzor (régulateur russe de télécommunications) a ordonné mardi à Telegram de fournir les clés de chiffrement dans un délai de quinze jours, sous peine de voir l’application bloquée en Russie.

Telegram, qui est en plein lancement d’un gigantesque ICO, ne compte pas baisser les bras pour autant. La messagerie projette de faire appel à la décision de justice, un processus qui devrait allonger l’affaire jusqu’en été, selon l’avocat de l’entreprise Ramil Akhmetgaliev. Toute décision de bloquer le service nécessite un ordre séparé du tribunal, ajoute-t-il.

Telegram est une application de messagerie connue pour son niveau de confidentialité élevé, notamment grâce à l’emploi d’un protocole basé sur un chiffrement AES-256, toutefois l’architecture de Telegram n’est que partiellement open source, le code source côté serveur reste fermé et propriétaire. De plus, Telegram n’est pas sécurisée par défaut et ne chiffre pas les discussions en groupe. Tout comme Messenger, l’utilisateur doit lancer une conversation secrète pour bénéficier du chiffrement, ce qui veut dire que les deux interlocuteurs doivent être en ligne au même moment, contrairement à Signal qui elle offre un chiffrement par défaut de toutes les conversations.

Cela n’a pas empêché Telegram de gagner en popularité auprès des groupes djihadistes, ou du moins c’est ce que lui reprochent les services de sécurité qui l’accusent de servir de moyen de communication dans des affaires de terrorisme.

« Les menaces de bloquer Telegram s’il ne fournit pas les données personnelles de ses utilisateurs n’auront pas de résultats. Telegram défendra la liberté et la confidentialité », a réagi sur Twitter le cofondateur de la messagerie, Pavel Dourov.

En 2016, le président russe Vladimir Poutine avait signé de nouvelles lois conçues pour combattre le terrorisme, y compris la nécessité de tout service de messagerie de coopérer avec les autorités et fournir les moyens nécessaires pour déchiffrer les conversations des utilisateurs. M. Dourov, en exil depuis 2014, a refusé de se conformer à ces exigences et a dénoncé une violation de la constitution russe qui protège le droit au secret de la correspondance.

Le FSB a défendu au tribunal l'idée qu’obtenir les clés de chiffrement n’empiète pas sur le droit à la vie privée des utilisateurs, car les clés elles-mêmes ne sont pas considérées comme une information dont l’accès est restreint. Collecter des données sur des suspects particuliers utilisant le chiffrement doit nécessiter encore un ordre de justice, a dit l’agence de sécurité.

« L’argument du FSB que les clés de chiffrement ne peuvent pas être considérées comme des informations privées est sournois, » a dit l’avocat de Telegram. « Cela revient à dire, ‘ j’ai un mot de passe de votre email, mais je ne contrôle pas votre email, j’ai seulement la possibilité de contrôler. »

La décision de justice a pour but de soumettre l’une des dernières entreprises de messagerie qui résistent encore aux efforts entrepris par le président Poutine pour traquer les services de messagerie électronique. En juin, Telegram avait été contrainte d’intégrer le registre des diffuseurs d’information pour échapper à un blocage imminent, une chose que l‘entreprise avait refusée auparavant. L’application avait été accusée par les autorités d’avoir été utilisée par les terroristes derrière l’attentat qui avait fait 16 morts dans le métro de Saint-Pétersbourg le 3 avril 2017. En Russie, Telegram compte 9,5 millions d’utilisateurs.

Source : Bloomberg - Le Monde

Et vous ?

Utilisez-vous Telegram comme votre application de messagerie ?
Pensez-vous que cette application offre un bon niveau de confidentialité aux utilisateurs ?

Voir aussi :

L'un des fondateurs de WhatsApp appelle à quitter Facebook suite au scandale lié à la fuite massive de données utilisées pour un profilage
L'application de messagerie Signal lance une fondation qui reçoit un don de l'un des cofondateurs de WhatsApp à hauteur de 50 millions de dollars
Quelle est l'application mobile la plus sécurisée pour protéger sa vie privée ? Signal remporte le vote d'Edward Snowden, qu'en est-il de vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de emixam16
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/03/2018 à 16:29
Le pire c'est qu'on ne peut ne peut pas blâmer la Russie car quasiment tous les pays (dont la France!) font pareil.

What a wonderful world...
12  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 11/04/2018 à 11:47
Citation Envoyé par Galactus13 Voir le message

D'un autre coté se servir de l'argument terroriste est valable aussi, alors quoi faire ?
Mouais, il y a plus de mort de la route, du cancer ou même de mortalité infantile que de morts du terrorisme en France. (et j'imagine même pas en Russie où chacun de ces 3 points semblent moins suivis). Est-ce que c'est suffisant pour supprimer la vie privée de chacun? Selon moi, non.
6  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 22/03/2018 à 13:42
Citation Envoyé par emixam16 Voir le message
Le pire c'est qu'on ne peut ne peut pas blâmer la Russie car quasiment tous les pays (dont la France!) font pareil.

What a wonderful world...
Tout à fait.

La seule différence, c'est que l'article aurait porté sur la France ou les USA, on aurait le troupeau habituel en train de râler à propos de l'espionnage, du manque de respect de la vie privée et du reste. Mais quand c'est la Russie ou la Chine, on ne les entend plus.
8  3 
Avatar de Michel Rotta
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/05/2018 à 16:02
On peut voir cela comme un aveu d'impuissance d'un grand pays à bloquer une application sur son territoire. Un effet d'un monde globale. Du coup ils espèrent régler le problème en se basant sur une société tierce. En oubliant l'autre partie possible où il n'est pas possible d'interdire d'installer une application.

Je ne sais pas si on doit trouver cela pathétique ou inquiétant (le fait qu'un pays, même avec des moyens extrémistes ne puisse bloquer le trafic d'une application).
4  0 
Avatar de blbird
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/04/2018 à 11:05
C'est aussi beaucoup plus simple pour les états de bloquer des applications dans les Store, que si on avait une bonne vieille application à télécharger et à installer soi-même.

Un des inconvénients du système des boutiques d'application : très centralisé.
3  0 
Avatar de Le gris
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 16:11
Tant qu'on y est, il faut interdire aussi le couteau de cuisine.
1  0 
Avatar de nchal
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/05/2018 à 18:39
Et sinon quoi ? Quel est le poids de la Russie dans le CA d'Apple ? Si jamais la Russie interdit Apple dans le pays qui sera le plus déçu des 2 ?
1  0 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/06/2018 à 15:57
Si vous avez un souci avec Telegram, sachez que l'application existe sur Android et qu'il y a beaucoup de stores en dehors de Google Play Store...
1  0 
Avatar de Szpecht
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 15:34
La cle de chiffrement ne contient pas de données personnelles, Ok
Par contre, un fichier avec des noms d'utilisateurs et la clé en face en contient.
Donc, Telegram fournit juste un fichier avec quelques milliards de clés de chiffrement sans les noms en face :-)
0  0 
Avatar de Galactus13
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 04/04/2018 à 14:13
Deux poids deux mesures !
Il est difficile de trancher car d'un coté il y a la liberté d'expression et le respect de la vie privée.
D'un autre coté se servir de l'argument terroriste est valable aussi, alors quoi faire ?
Un exemple, je couche avec la femme de mon voisin, sa ne regarde pas la russie ...
0  0 
Les fédéraux américains ont demandé à Tesla de cesser de faire des « déclarations trompeuses » sur la sécurité de la Model 3
Un expert canadien en bitcoin réussit à arnaquer un escroc, et donne l'argent à une organisation caritative
Flutter, le framework UI de Google, serait-il meilleur que React Native de Facebook
Apprendre Python et s'initier à la programmation - Partie 2 : Programmation avancée, un cours de Sébastien Combéfis
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web